hibis, rien que
la réalité..

groupe "hibis" et ses trois sites 

hibiscustour   Iles et Lagons, Vie du Pacifique

 Sommaire du site               email         mise à jour


  Cette page:     C'est la vie ..
English

 

Nouvelle Calédonie

  Voir aussi, "économie"

Les nouvelles 2016

décembre, début la nuit du 12 au 13 à St Louis. C'est reparti ! L'accès du mont Dore bloqué par quelques "délinquants" qui tirent à l'arme à feu sur les gendarmes. 12 à 15.000 personnes prises en otage, des navettes maritimes ont été mises en service pour assurer un accès vers Nouméa. Des blindés sont sur place. On attend une route de contournement car l'accès est souvent embouteillé. On a beaucoup construit aux environs de Nouméa et l'unique et ancienne route d'accès au mont Dore esr surchargée. Les troubles quasi permanent dans ce secteur de Tribus kanak et d"occupation" wallisiene n'arange rien. Préservation de l'emploi. En gestation : La priorité aux kanaks serait étendue à la priorité aux calédoniens résidents devant les étrangers. Réeforme du collège pliquée en Nouvelle Calédonie, "proposition". Quatre langues kanak seraient enseignées en deuxième langue dès la cinquième: le frehu, le nengone, le paicî et ajië. Ainsi que quelques éléments fondamentaux de la culture kanak.

Les nouvelles
décembre 2004 : "l'association des français résidents (métropolitains) proteste contre les discriminations dont ils sont victimes depuis la loi sur la priorité à l'emploi local précisant qu'à compétence équivalente, un emploi est attribué en priorité à un calédonien (c'est pareil en Polynésie) ; cette discrimination porte non seulement sur les emplois, mais aussi sur le droit de vote. Ils se plaignent également d'être la cible de propos xénophobes et que le climat relationnel se dégrade". Selon un contact, "c'est la chasse aux zoreilles (métropolitains), dès qu'un patron embauche un métropolitain (métro) c'est grève sur grève". Seuls ceux qui possèdent une spécialité recherchée ou qui s'installent à leur compte peuvent espérer travailler si ils viennent sans contrat de travail.

Précisions sur quelques particularités du Pacifique français ; ce n'est pas vraiment nouveau, mais je suppose que ça a empiré depuis cette loi que l'on qualifierait en France de "scélérate". Un jour, ce sont peut-être les calédoniens "blancs" qui en souffriront devant les kanaks. Ils n'en sont peut-être pas conscients. Le plus incroyable est que les calédoniens fonctionnaires bénéficient, comme les français fonctionnaires expatriés là bas, de salaires élevés et tous les trois ans, de la gratuité de voyages en France. La retraite :  tous les fonctionnaires français peuvent s'installer en Nouvelle Calédonie ou Polynésie avec une retraite bien majorée. La règle, qui exigeait autrefois un séjour de six mois seulement, est la suivante : "Des cas de triche ont même été relevés, des adresses de complaisance étant obtenues sur place alors que le fonctionnaire n'y vit pas, ou pas si longtemps qu'il le déclare (il gagne ainsi 75 % de plus en Métropole ! )

Informations typiques du pays, "hors d'âge", mais "renouvelables.

Feux de brousse ; En attendant, les feux ont continué à sévir hier. Dans le sud, une pluie soutenue est venue interrompre pour un temps la sécheresse et calmer les incendies en cours, à Yaté, à l’île Ouen, à Païta et à Sarraméa. Mais, hier soir, la plupart des communes du Nord n’avaient pas reçu d’eau.
Actuellement, les estimations sont de 10 000 à 15 000 hectares brûlés au Sud, et de 20 000 à 30 000 au Nord. Pour Philippe Malizard, directeur de cabinet du haut-commissaire, il faut arrêter de faire de l’envoi de Canadair l’unique solution au problème des feux de brousse que traverse la Calédonie. « Il faut bien comprendre que faire venir deux de ces avions depuis la Provence, c’est un véritable exploit technique. Ça prendrait une dizaine de jours, et ça coûterait, aller-retour, environ trois millions d’Euros (NDLR : 358 millions CFP). Sans compter le coût de la mission sur place » insiste-t-il.

Quelques extraits d'historiques des "Nouvelles Calédoniennes" (2006.. et suite) ou dit autrement, "comme chez nous"
Bateaux en perdition. Il y a maintenant une dizaine de jours que le Karaavha 9 s’est échoué sur le récif de Nénéma, au nord de Poum, et l’on ignore si et quand ce palangrier d’une vingtaine de mètres, appartenant aux pêcheries de Nouvelle-Calédonie, pourra être renfloué.  Le voilier qui s’est échoué, samedi matin à l’îlot Maître, était toujours planté sur sa patate, hier après-midi. Dimanche, le propriétaire du bateau est retourné à bord pour récupérer ce qui pouvait l’être du matériel et de l’avitaillement. Mais des pillards semblaient s’être intéressés à l’embarcation au cours de cette première nuit. Reste que l’épave disloquée est pour le moment toujours là. Naufrages, recherches aériennes

La grève. Elle fait partie du paysage calédonien, à l'image de la France. Est-ce un effet pervers du colonialisme ?
~~~~~~~ Une grève paralyse le pays et les transports aériens en souffrent  ~~~~~~~~

Fin juillet 2009 ; sur fond de conflit entre USTKE et Présidence d'Aircal, refusant une signature, les violences reprennent avec affrontements contre les forces de l'ordre (boulons et tirs), un gendarme blessé par chevrotine. Le challenge entre autonomie et indépendance est bien souvent à l'origine des conflits

Protection de la nature, territoires et nickel ; les kanaks s'opposent au traitement chimique et au déversement des produits toxiques dans le lagon du sud. Ils accusent le gouvernement français. On les comprend !!

Conflits interethniques. Les échauffourées entre kanaks et wallisiens perdurent au nord de Nouméa, en direction du mont Dore. C'est un problème de territoire, occupé par les wallisiens et revendiqué. Bagarres inter-ethniques :
Bagarres. L’escalade ; les week-ends, les fêtes, l’alcool, les bagarres du samedi soir se multiplient en ce milieu d’année. Le 5 août, c’est un affrontement grand format qui oppose une centaine de personnes à Tindu.
Un homme est tué avec une carabine 22 long rifle ..

Techno. Une soirée techno organisée à l’îlot Sainte-Marie est l’occasion pour la police et la douane de mettre la main sur deux importants trafiquants de cocaïne, Ecstasy et de LSD...

Toujours la boisson< (2007): Nouméa ; les chauffeurs de taxis sont agressés la nuit à leur station : coups de pieds dans la carrosserie, caillassage, ils sont obligés de partir. Une femme a été tabassée et violée.


Festin des grandes occasions, le BOUGNA se démocratise.
Un bougna préparé à l'hôtel.



Le vrai bougna(dont la tradition tend à se perdre, est préparé dans un four de pierres chauffées.

Le chef et la coutume
Cérémonie pour la nomination d'un nouveau Chef de tribu (novembre 1999). 

A ses pieds, les petits cadeaux traditionnels : boissons, tissus, billets de banque, et je ne sais pas trop quoi d'autre)


Ceci se passe à Lifou, pour les enseignants de l'école publique..: les îles étant propriété exclusive des tribus, les enseignants, ("niaoulis" ou "zoreilles") font partie de la tribu dans laquelle ils ont été admis par nécessité !! (et participent aux palabres..)

Les calédoniens (de souche française), apprécient généralement les américains qui leur ont apporté beaucoup pendant et après la guerre du Pacifique, lorsqu'une base y était installée. Certains en ont tirés à l'époque quelques profits, mais ce n'est pas la seule explication.  Le dynamisme économique du monde anglo-saxon (Australie et Nouvelle Zélande incluses) fait largement pencher la balance. Leur relative proximité est un atout, mais se sont surtout la qualité des nombreux produits techniques et le service commercial qui font la différence. Quelques bêtises "à la française" n'ont rien arrangé dans les débuts, dont les premiers ponts qui ont été emportés faute d'une bonne connaissance du pays (crues violentes avec d'énormes touffes de bambous et arbres). Je pourrais y aller de mes propres déboires avec les commandes (françaises) de matériels inutilisables, reçus après six mois d'attente, ainsi que du problème d'approvisionnement en pièces, connu dans tous nos pays d'outremer, nonchalances locales incluses.  (revérifié bien plus tard en tous les points lors de la location de voiliers en Martinique).

Dépendant d'un ministère français, je commandais donc à l'époque (67/70) en Nouvelle Zélande ou aux USA tout ce qui était inconnu en France en matière de télécommunications ; on m'avait appris à passer par l'intermédiaire du garage Peugeot qui achetait pour nous, car on n'avait pas le droit d'acheter ailleurs qu'en France. Il fallait d'ailleurs en passer par le BEPTOM qui nous gérait, lequel écrivait au ministère des¨PTT, lequel ne s'empressait pas par rivalité bref, j'ai vite compris les Calédoniens sur ce sujet car c'était la raison même devant tant d'inepties et d'incompétences administratives. Il y avait aussi des puissances coloniales locales (elles existent partout sans être coloniales), susceptibles de freiner les ambitions d'entrepreneurs susceptibles de leur faire de l'ombre ; un collègue qui a monté sa propre société en informatique en a souffert il n'y a pas si longtemps que ça (matériel bloqué en douane par X). Je ne sais pas si tout cela est résolu, mais lors des derniers incendies, j'ai lu qu'il n'était pas possible d'y envoyer les canadairs .. de France ??  de France, alors que l'Australie est tout près ? si, c'est sérieux. Tout l'administratif passe par la France.


L'actualité - 02/01/2015  Sécurité routière : un bilan 2014 catastrophique
"67 morts sur les routes calédoniennes en 2014, triste addition ! c'est le pire chiffre depuis 2005...doublé depuis l'an passé ! mais que se passe..."
"donc sur nos route et dans la tête de nos concitoyens pour avoir tant de morts et tant de blessés.
Que font les autorités ?? que fait la police et la gendarmerie ? toutes ces questions et leurs réponses seront au coeur des préoccupations de la nouvelle Madame sécurité routière fraichement nommée en décembre 2014 par l'ancien gouvernement Heidi Hénin."

la moitié des personnes mortes n'avaient pas leur ceinture de sécurité ....un bon tirer avait bu ou était sous l'emprise de canabis , le reste roulait trop vite ...


Le bain japonais

Les japonais ont un écoulement au milieu de leur salle de bain et ils se douchent à l'extérieur de la baignoire avant de prendre le bain, qui doit être plein à ras bord. Le problème est qu'il n'y a pas d'écoulement au milieu des salles d'eau chez nous !! et ils s'en moquent ; ils tirent la douche à l'extérieur de la baignoire et heu ...!

Cet article est bien confirmé par les hôteliers mais il faut y ajouter l'histoire ci-dessous, tout aussi incroyable, confiée par la propriétaire denotre l'hôtel : il n'est pas rare qu'à minuit, elle soit obligée d'intervenir parce-qu'un japonais laisse couler l'eau chaude de sa baignoire à grand flots ; et pourquoi ?? pour que l'eau garde la même température, car la bonde est laissée ouverte en même temps !! (hormis le bruit, bonjour la consommation).  > 


Petit somme au "ponton"
Les japonais, c'est bien connu, se détendent partout, à la moindre occasion : dans les gradins lors d'un spectacle, accroupis en attendant une rame de métro (vu à Tokyo).
La preuve (début 2003) : sur le Shinkensen (TGV Nippon), à 270 km/h et 800 passagers à bord, le conducteur dormait, même après l'arrêt automatique et l'irruption du chef de train dans sa cabine ! c'est pas du sommeil ça ?

Voyage de noces

au Méridien : c'est dans cet hôtel que les (riches) japonais, en quête d'originalité, viennent semarier.

La fréquentation des japonais serait toutefois en baisse sensible.


LA PRESSE LOCALE 2 Octobre 2014. Lifou : 2 lois, 2 mesures ? (explication hibis : 2 lois : la loi d'état et la loi coutumière s'appliquent ici). je cite l'article : "Le grand chef Boula de Lifou n'admet pas le traitement de son fils par les forces de l'ordre.. il écrit à l'Etat.
Voici son courrier, chacun peut se faire une opinion. 
Ce qui est certain c'est que la Calédonie n'a pas besoin de ce genre de situation, alors nous pouvons espérer que chacun se calme et s'explique car visiblement il s'agit d'une incompréhension mutuelle ...".  

Le fils du grand chef Boula de Lifou est le futur Grand Chef du district de Lossi, mais suite à un jugement, il a été arrêté pour être transporté à la prison du Camp Est.
Le Grand chef Boula de Lifou a écrit au Colonel de la gendarmerie de Nouméa pour dénoncer " une interpellation musclée, un comportement raciste et la violation de la parole des autorités coutumières", alors qu'il ne s'agit selon lui que "de délits mineurs de jeunesse". Il demande le renvoi immédiat du chef de la brigade de Wé sous peine d'être fermée par lui-même.

Le miroir de notre "Clio" de location à été proprement enlevé la nuit, devant notre hôtel. Du beau travail sans casse, non remboursé. 

Ci-contre, un rétroviseur arraché qui pend lamentablement contre la ^portière. Il semble y avoir un petit problème affectif avec les rétroviseurs ici-bas.

Remarquez qu'en France, il vaut mieux les rabattre dans certains cas de stationnement, à droite, à gauche ou les deux.

LA PRESSE LOCALE


"Fines critiques"" en Nouvelle Calédonie ou "Gentilles moqueries" en Polynésie. Les "Caldoches" et les Polynésiens ont toujours une relation particulière avec les "métropolitains", ce que l'on constate encore dans la presse aujourd'hui (dernière en date fin 1999)

Problèmes de boisson : Une infirmière agressée
à Yaté durant notre séjour, une femme agressée dans une cabine téléphonique !! (elle a appelé la police qui est venue la débarrasser du malotru., complètement saoul.

Boisson, drogue : il est toujours préférable d'être informé de ce qui peut se passer dans un lieu à priori inconnu, car les belles brochures glacées occultent souvent la réalité ; d'un autre côté, en prenant quelques précautions élémentaires, ce n'est pas la peine non plus de dramatiser ; certains guides invitent tout de même à la prudence, le soir, surtout en fin de semaine. Ci-dessous, canettes de bière au Ouen Toro, Anse Vata (Nouméa).

Encore une ?  Attaquée au sabre parce qu’elle rentrait trop tard
Un homme de 42 ans a été arrêté, mardi, à Touho, pour avoir frappé sa compagne à coups de poing, de pied et de sabre d’abattis. Sortie le matin de la tribu de Ponbéi, la femme de 48 ans est rentrée..

On est au pays de la  claquette ! et de la tenue dite "cocotier", même pour une réception  (pantalon chemise). Cependant, l'on voit parfois apparaître des bottes et de la fourrure à la saison fraîche pour faire chic ; c'est risible pour nous, mais je l'ai vu. Nous rêvons de sable blanc et d'eaux turquoises, eux de montagne et de neige, de manteaux et de beaux habits qu'ils ne peuvent jamais porter.

LA PRESSE FRANÇAISE

 juillet 2000 - "Le Fig" : Les trois provinces ont signé un accord sur la répartition des parts dans le capital du groupe minier Eramet-SLN (Société le nickel) que l'état leur a donné. "c'est une étape historique dans le processus de décolonisation et d'émancipation de la Nouvelle Calédonie", a déclaré un indépendantiste ajoutant : on n'a rien lâché". 



"La gamelle". Elle a pour origine le repas des mineurs. Elle se vend couramment à tous les particuliers et les calédoniens ne s'en privent pas. Livrée à domicile, elle doit coûter autour de 50/60 Francs Français

Ici, une boutique de vente  de gamelle


Et voici la gamelle livrée à domicile. Ici devant la porte, près de la cage d'escalier

TELEVISION

Les émissions de télé des "TOM" sont fraîches et naturelles. Enfin, c'était le cas autrefois

On bénéficie des "infos" de métropole "en direct ou presque : on s'habitue à voir le matin au petit déj, le presque direct du 20 heures de la veille à Paris !!
on ne supprimera jamais le décalage horaire, quelle que qoient les progrès techniques

LE KAVA
Le vrai kava n'est pas en bouteille. C'est une décoction de plantes à la mode et appréciée pour ses vertus relaxantes.. (origine Vanuatu ? connu dans toute la mélanésie).

Certains disent qu'il vaut mieux le boire d'un coup (à cause du goût); il en faudrait plusieurs "godets" pour sentir les effets.

Il y a plusieurs endroits, mais je connais un squat au fond du lotissement Veyret (route Anse Vata) ou il y en a paraît-il. Si ça vous tente..

  Des mots (vocabulaire local)

C'est la vie (du vécu) (vocabulaire local) Le marché (Nouméa) - Curios - Prix - Economie et politique



hibis Iles et lagons