Groupe "hibis" et ses trois sites 

accès au sommaire de "hibiscustour Iles et Lagons", Vie du Pacifique ///

fin     hibis, seulement la réalité       email       mise à jour         


Cette page:
    Conseils - expériences personnelles
English
 

Groupe de pages, information  :

Renseignements Conseils, expériences  - Risques, dangers - Autres sites (tourisme, presse, douanes, santé)

 

Papiers, documents :  faites des photocopies de votre passeport, billets d'avion et cartes de crédit (permet de les remplacer plus facilement en cas de perte).
Achats. Conservez les reçus de vos achats : ils pourraient vous être demandés par les services de douane au retour.

Argent. Prévoyez différents types de devises : liquide, chèques­voyages, cartes de crédit
. Quand un voyage commence, on ne sait pas comment il finira, ni où.

Avion.
- D'un point de vue très personnel : répartir les bagages
sur plusieurs valises si possible et surtout prendre avec soi, en cabine, un minimum de survie au cas où...  et dans la mesure du possible car tout devient si contraignant .. . Voir renseignements pour plus.

- médicaments, lentilles contact, flacon alcool et pansements, lunettes secours, sous-vêts de rechange, un ensemble minimum pantalon-jupe-short/ bermuda-sweat -T-shirt, pull-imper ou veste (vous avez ces derniers normalement avec vous)
- sélectionnez les vêtements que vous préférez
.
rasoir, si possible paire de chaussures confortables, photo-vidéo, batteries et même pellicules car le rayonnement "passagers" est moins fort que pour les valises.
- Je n'évoque pas les règles de sécurité évolutives et très contraignantes telles que la stricte limitation des liquides et pâtes, et leur transport dans des pochettes transparentes. Demain ce sera autre chose.

Ventes dans l'avion
Les alcools sont très chers en Océanie, pour certains c'était presque le double que dans l'avion (un bon whisky Glenfid....par exemple coûte 2900 CFP dans l'avion). Mais je ne sais pas où en est la règlementation. Si c'est possible, c'est donc très intéressant pour les amateurs d'apéros, occasionnels bien sûr.. je ne fais pas la promotion de l'alcool.
Escale. Ne laissez rien à votre place (journaux, objets..) car la cabine est nettoyée et tout peut être enlevé.

AUSTRALIE et ailleurs :
la règle, c'est la règle ! Si vous prévoyez un arrêt en Australie, aux Fidji ou dans tout autre pays à référence Anglo-saxonne, renseignez vous bien sur toutes les règlements en vigueur dans ce pays et respectez les bien (vaccinations, importation de plantes, animaux etc).
Petit exemple vécu il y a longtemps : la signature manuscrite de l'Institut Pasteur étant exigée, un tampon la simulant nous a occasionné bien des ennuis (revaccination ou quarantaine !!). Lors de notre dernier passage, il était annoncé que les plantes passées pouvaient nous conduire en prison et que des chiens étaient dressés pour les détecter).


 Radio locale (surtout en Polynésie
Ecoutez la radio locale et enregistrez si vous le pouvez de très belles chansons et non moins belles voix, mais aussi la publicité et la météo (si camescope ou autre..) On prend beaucoup de photos mais pas les sons et c'est bien dommage.

Politesse (Nouvelle Calédonie surtout) : en brousse, le long des routes de la côte est ou des tribus en général, il est d'usage de faire un signe de la main pour saluer ceux qui passent.

Nouvelle Calédonie : Les tribus sont des propriétés privées et non des municipalités : l'usage veut que l'on signale son arrivée ou mieux que l'on demande l'autorisation de pénétrer. Le Chef est respecté et de menus cadeaux peuvent être échangés. Voir Tribu, "la coutume"


COQUILLAGES : Vous n'aurez peut-être pas l'occasion ni le temps de chercher des coquillages dans l'eau, d'autant que les interdictions sont de plus en plus draconiennes. Les commerçants vous en offrent pour pas cher mais rien ne vaut ce que l'on trouve soi-même : cherchez les minuscules coquillages vides que l'on trouve au bord de toutes les plages et qui sont souvent superbes (les tahitiens en font des colliers ! ) ; vos enfants (ou petits enfants seront également ravis d'un belle pochette pleine de ces coquillages.

Location de voiture.
Les sociétés de location internationales pratiquent en général les tarifs les plus élevés. Vous trouverez (Office du Tourisme, Internet) des loueurs locaux qui offrent des prix intéressants : si vous tenez à un modèle déterminé, retenez ceux qui ont un grand parc de véhicules ; réservez à l'avance si possible (haute saison) ou dès votre arrivée.


Parmi les pièges des "prix cassés", regardez surtout le montant de la franchise, car on n'y prête pas garde en général. Notre superbe Clio toute neuve avec clim et équipements était assurée "tous risques", mais avec 5000 FF de franchise !! et certains accessoires ne sont pas compris : nous avons payé 280 FF pour un miroir de rétroviseur enlevé proprement la nuit devant l'hôtel, en pleine lumière.

ROUTES : prudence si vous ne connaissez pas le trajet : un beau nid de poule peut endommager votre jante (et la suspension) au beau milieu d'une route bien goudronnée. Il y a aussi les caniveaux qui peuvent être traîtres , en virage (zones commerciales etc..). Vigilance redoublée pour la marche arrière.
 

Pluie.
Il fait toujours grand beau temps sur les prospectus et cartes postales

Il peut pleuvoir pas mal sous les tropiques et il est préférable d'être prévenu. Si vous voulez du soleil à coup sûr, choisissez plutôt les déserts. Il y en a de pas mal, assez proches, en Australie.

Donc, si vous avez du temps devant vous et qu'il fait beau, ne vous précipitez pas tout de suite aux musées, aquarium ou expos ; attendez les éventuels jours de pluie ( tout en vous renseignant sur les jours d'ouverture).
Certains tahitiens sont très contents et en profitent pour se doucher, dit-on.

Parapluie.
On voit maintenant quelques parapluies mais beaucoup de gens acceptent tout simplement de se mouiller car il ne fait généralement pas froid ;
si vous entrez dans un restaurant complètement trempé, ce ne sera pas grave car vous serez sec peu de temps après.

PETITE LAINE.
Elle sera toujours utile un soir où vous serez exposé(e) aux doux alizés (15 à 25 noeuds quand même, parfois plus (27 à 47 km/h). Ca décoiffe ! et le soir venu, on ne reste pa
s sur le balcon.

Vous l'apprécierez également sous les bouches de climatisation de la salle de restaurant !!


LES ILES (particulièrement pour la Nouvelle Calédonie): un voyage aux îles en individuel doit être bien préparé. En particulier, songez à louer votre voiture avant le départ ; à l'île des Pins par exemple, si vous arrivez en bateau, il vous faudra marcher un peu pour rejoindre le village et vous débrouiller ensuite, ce qui n'est pas évident. On vit au rythme kanak là-bas, dans un pays kanak. La voiture de location était un poème et celui qui vous l'amène, lui, repart à pied.

Hors Nouméa, et encore plus dans les îles : ne vous amenez pas avec votre planche de surf sans vous renseigner. Les choses peuvent évoluer mais je vous rappelle que vous êtes en Kanakie. Pour être arrivés fièrement avec une planche à voile, certaines personnes ont eu quelques désagréments avec les locaux.


Tenue (très) légère : Les tahitiens sont très pudiques, même lors des spectacles de danses, bien que n'étant pourtant pas pointilleux sur le sexe. Sur la plus belle plage de Bora, il y avait une unique et superbe baigneuse en monokini (en vérité la plage était déserte). Naturisme : Ils ne pratiquent pas le nudisme intégral et mieux vaut se renseigner car cela va a l'encontre de leurs valeurs religieuses. Ils perçoivent simplement la nudité comme étant l'invitation a l'accouplement (naturisme : information recueillie, mais plausible).
En Nouvelle Calédonie, les seins ne se montrent pas en dehors des deux grandes plages de Nouméa (Baie des Citron et Anse Vata). Ce n'est que justice : nous leur avons interdit de rester nus et ils nous l'interdisent maintenant !!
Les jeunes kanaks et les moins jeunes se baignent tout habillés, même sur les grandes plages citées ; de rares jeunes filles kanak émancipées portent un mini sans haut sur ces deux plages.
Devant le Club Med, ils posent leurs affaires sur la barrière qui limite la pelouse (propriété hôtel) et la plage, devant les chambres des touristes. On trouve là, en limite, un peu d'ombre ou se mettent toujours les kanaks (et les européens s'il en reste).

PLAGISTES : bravo les kanaks et les tahitiens qui sont chez eux et se défendent car il n'y a aucun plagiste nulle part. Bien entendu, certains hôtels avancent largement sur la mer avec les bungalows sur pilotis et barrent un peu l'accès (Polynésie surtout), mais d'une manière générale, la plage est libre partout.
A Nouméa, le Méridien place toutefois quelques transats en arrière plage, à l'extérieur de leur barrière (c'est de l'abus, shocking !!). Je précise que dans cette partie, il ne reste que la plage seule, sans pelouse ni arbres, mais il y en a parfois un peu d'ombre "qui déborde" ça et là. A l'Anse Vata et Baie des Citrons (Nouméa), ombre et (maigre) pelouse sont totalement publiques. (faites vous une idée plus précise en visitant vous-même les plages avec hibiscus tour (voir Nouméa plages, Tahiti (pas favorable, sable noir), Bora.. Moorea et les autre îles sont mieux.

Prévoyez des pochettes plastique genre sac de congélation 18* 25 cm ou plus : elles vous seront aussi très utiles pour protéger votre appareil photo/caméra des projections d'eau en bateau (entre deux prises de vue) et aussi pour ranger ou regrouper "le petit bazar". Prenez aussi des pinces ou élastiques pour les fermer.

Enfin, on peut être encore plus précautionneux :
Lunettes : une paire de secours. Vérifiez le serrage des vis des branches, même sur du neuf ! cordon de lunettes (bateau..).
Pile de secours pour appareil photo.
Des élastiques : (le cordon de lunettes peut servir à fixer, attacher).
Une carte bancaire périmée (pliée, pour caler une chaise, stopper une vibration, etc c'est raide et très utile.
Une petite pince de maquettiste
à becs courts et ronds (25 mm) et une paire de ciseaux courts et forts (genre à ongles pour doigts de pied). Epingle à nourrice et petite loupe si l'on n'a plus des yeux d'enfant (échardes...).

Risques, dangers

hibis Iles et lagons           sommaire et pages similaires 

 

 

hibis curiosités culturelles   Architecture, arts, techniques -  Drôle et bizarre - Amours de toilettes -  Physique quotidienne - Le monde et la vie - Electricité,  magnétisme - Ecologie..

 

hibis Idées-solutions quotidiennes   Cuisine (lieu) - Electroménager - Hygiène, soins -  Bricolage (collage, peinture, réparations, électricité) - Jardin - Audio-vidéo, PC - Anglais-français..