Groupe "hibis" et ses trois sites 

accès au sommaire de "hibiscustour Iles et Lagons", Vie du Pacifique ///

fin     hibis, seulement la réalité       email       mise à jour         

 
Cette page
,
 
Circuit en Nouvelle Calédonie 1: passé, côte est, tribus, bougna.  Images d'archives (1967-1970).


English
 


Tourisme NC
Ci-contre, pêche à la sagaie, très dangereuse pour le pêcheur qui saute avec la sagaie et risque de s'empaler dessus (c'est arrivé)

 

Groupe de pages, Nouvelle Calédonie :

Nouvelle Calédonie, Nouméa, Monts Koghi, le sud, île des Pins, Ouvéa, circuit-îlots, population, tribus

Depuis ces années 1970, tte époque, "la brousse" a conservé une nature qui ne peut évoluer au rythme de Nouméa ; on n'est pas en Amérique ici, mais tout à l'opposé : le peuple kanak a seulement accepté des hôtels sur son territoire après avoir mis le feu à quelques maisons de villages "récupérés".  Des ponts ont été construits depuis et les routes sont la plupart du temps goudronnées et en bon état. Le touriste pourra donc y voir encore à peu près la même chose, à condition toutefois qu'il en ait le temps et la curiosité. Clin d'oeil au passé, le rocher à la voile (Nouméa) en 1970. On y allait chercher des coquillages lors des grandes marées.


Pour mon plaisir, que je souhaite aussi le vôtre, il y avait ce jeune cocotier, un peu à gauche du rocher, qui n'aura speut-être jamais eu le temps de grandir. A droite, on distingue le platier à marée basse, qui va jusqu'au rocher..

C'est pas beau ça .. On dirait qu'il sort encore de sa noix     agrandissez un peu !

Il y avait aussi cette mangrove qui couvrait le bord de l'eau à la pointe Magnin (Ouen Toro, depuis le grand hôtel Méridien jusqu'au petit port de plaisance et sa mise à l'eau des bateaux). On y marchait avec plaisir à l'ombre d'un couvert de végétation dense. Quelques kanaks y prenaient parfois leur repas, à côté d'un feu de bois.

Côte est


Ancienne route de la côte est, en terre battue à l'époque
.

Hienghène, "la poule".
Le "caillou" offre une autre célébrité, "le bonhomme" de Bourrail", rocher découpé au bord de l'eau.

 


Vallée de l'Amoa, avec ses bienvenus ombrages de fougères arborescentes

 
Radeau de bambous et perche : un moyen de transport, pour un peu de bois récolté (posé sur le radeau).

Bacs du passé

Poussés par un petit moteur latéral, les bacs étaient à l'origine poussés à l'aide d'un perche ou tirés à l'aide d'un morceau de bois dont l'encoche se coinçait dans le câble traversant la rivière.


Mode de traction avec bâton et câble.

Le personnage ci-contre, à la  musculature parfaite et d'un port  altier, était très admiré et photographié.

 

Ce jeune garçon marchait pieds nus sur le câble pour faire avancer le bac.. et étonner les passagers. Avec le sourire.

La Ouaïème

Ancien bac de la Ouaïème pris au petit matin. Le seul bac qui subsiste, pour les touristes..

Peu poissonneuse, ou sans espèces de taille conséquente comme en métropole, on y pêche cependant des crevettes d'eau douce. Je ne sais pas si elles portent de nom de chevrettes, comme en Polynésie (nom que l'on retrouve en Métropole pour des crevettes de mer, qui sautent "comme des petites chèvres".

  
embouchure de la Ouaïème

Tribus

 Les tribus font appel aux parpaings et à la tôle pour leurs habitations ; nettement moins décoratifs, les matériaux modernes ont apporté rapidité de construction, solidité et durée. Une case "végétale" ne dure pas deux décennies et exige un travail considérable.

Belle tribu, agréablement plantée comme souvent. On aperçoit un toit traditionnel.


Séchage du café.
Le café était vendu à Nouméa, ou plus exactement échangé contre "un bon d'achat" ... à la maison de commerce qui l'achetait.


Prière à toutes personnes de descendre ici. On ne doit pas être plus grand que le chef, (ce qui est toujours vrai, sous d'autre formes, dans nos sociétés "modernes et évoluées")

Je me souviens d'un chef qui parlait à ses "sujets" en leur tournant le dos lors des palabres. Pourquoi ? réponse dans "tribus"

 LA FETE

On tresse les chapeaux pour la fête qui s'exprimera mieux avec un bon pilou, du "cricket", et pour les cas exceptionnels, un bon bougna

Danses de fête.

 

 Ecoutez le pilou

Pas de fête importante sans bougna



Ouverture du four de pierres pour y placer les paquets liés.

BOUGNA. Plat de fête à base d'ignames, tarots, papayes, banane à cuire, poulet, ou poisson, ou chair de bénitier, le tout arrosé de lait de coco et placé dans des feuilles de bananier. Le pliage des feuilles est tout un art. Le paquet est refermé et lié et mis cuire au four de pierres recouvertes d'autre pierres, de vieilles nattes en feuille de coco puis de terre. La cuisson dure deux heures. C'est un gros travail car il faut tout d'abord couper du bois, creuser la terre, faire el feu pour chauffer les pierres qui doivent être brûlantes ; on commence généralement la veille. Succulent quand il est préparé dans les règles ; les aliments sont bien distincts et juteux.


Ce n'est pas un ragoût, à moins que l'on évoque le bougna cocotte ou pire du bougna micro-ondes !!  à défaut, bien réalisés, ils peuvent être acceptables et agrémenter une bonne soirée.

circuit est/ouest/îlots 2

hibis Iles et lagons           sommaire et pages similaires 

 

 

hibis curiosités culturelles   Architecture, arts, techniques -  Drôle et bizarre - Amours de toilettes -  Physique quotidienne - Le monde et la vie - Electricité,  magnétisme - Ecologie..

 

hibis Idées-solutions quotidiennes   Cuisine (lieu) - Electroménager - Hygiène, soins -  Bricolage (collage, peinture, réparations, électricité) - Jardin - Audio-vidéo, PC - Anglais-français..