hibis  "trois sites"

hibis, rien que
la réalité

hibis       Idées-perso.

  •  sommaire par thème
    •  Maison ustensiles/matériels de cuisine, usage, hygiène et santé, rangement, voyages, déco..
    •  Environnement maison voiture, vélo, chiens/chats, bâtiment, jardin..
    •  Bricolo Peindre, collages, se dépanner (dont électricité), travaux courants, fixer, démonter, restaurer..
    •  Technique PC-Windows et environnement, pixels - Photo - Electricité pratique (compréhension), électromagnétisme, moteurs spécifiques..
  • sommaire global

email         mise à jour/rubriques du site   

  •  Pages "Informatique et Technique"
    •  micro-ordinateur (PC) Windows à l'écran (zones cliquables), ses programmes utiles, tout sauvegarder, manipulation des fichiers, mémoires et disques durs, programmes utilitaires, recherche, notion de registre..
    •  des pixels partout pixels et sous-pixels: écrans, imprimantes, capteurs.. qualité, reproduction, tailles apparentes ou réelles.
    •  la photographie.objectifs, capteurs, prise de vue, profondeur de champ, zoom.
    •  Electricité piles/batteries (usage, danger, tests), éclairage (filamment, néon, basse consommation, LED), voiture électrique, courant continu/alternatif, mesures, énergie, résistance, électricité statique..
    •  électricité et électromagnétisme flux magnétique, bobines, transformateurs..
    •  électromagnétisme générateurs, moteurs (dont spécifiques)..
ou,   global "informatique-technique"

Cette page:Micro-ordinateur (Personnal Computer) , et autre chose..

 English

Présentation et fonctions. Bureau, barre des tâches, Fenêtres (cadres), Réglages de confort (tailles, couleurs, positionnement, fonds..)
Offres de Windows. Photo d'écran, dessin, calculette..
Utilitaires d'Information. Caractéristiques, Equipements, Matériels raccordés.. - Mais où est donc mon programme ?
Opérations sur les Fichiers. Raccourcis - surligner, copier-transférer-coller - Choix d'un programme - fonction "Envoyer vers" (SendTo)- Compresser-regrouper (zip) - Supprimer, cacher
Divers. Fonction Recherche - Favoris (liens) - Tâches planifiées - Mémo (pense-bête) - Icônes (choisir son motif)
De multiples Réglages et raccourcis pratiques
Des précautions à prendre. Tout Sauvegarder (documents, messages, adresses, réglages..)- Déplacer (ocs, Mails - Isoler Windows
Email et Internet. Prudence! spams, virus, faux liens..
Rapidité PC. Nettoyage, Mémoire RAM et virtuelle, Fragmentation des disques durs, fichiers TEMP
Au secours.
sons at ampli. Sons de Windows - Carte son, amplificateur externe.
Flight simulateur. Commande des gaz et pédalier.



Le PC en quelques mots. Il est habituel de décrire un ordinateur en distinguant deux ensembles très différents, le "hard" (dur) et le "soft" (mou).
Le hard, c'est le matériel électronique "physique", soit pour l'intérieur de notre PC, une alimentation, des mémoires (RAM, disques durs), la carte "mère" et son processeur (CPU en anglais, processeur central), calculateur en français, dit encore "la puce" (chip en anglais).

La carte mère relie ce processeur/calculateur aux "périphériques" du PC soit, outre l'intérieur déjà cité, tout ce qui lui est raccordé en externe, DVD, clés USB, cartes SD, sorties son et micro etc..). Comment ? par différentes liaisons appelées "bus" (du latin omnibus, "pour tous", que l'histoire a lié à un véhicule de transport).

Même s'il se met en quatre (..), le processeur ne peut faire face à tous en même temps. On distribue donc ses instructions/informations sur des "bus" à la baguette ! en fait sous l'action d'une horloge, sorte de métronome extra rapide, qui ouvre l'accès aux bus à tour de rôle.
Incroyable, mais ça va vite : des millions d'octets à la seconde vers un disque dur, et bien plus vers les mémoires statiques RAM !
conclusion pratique : lorqu'une clé USB est branchée, elle doit attendre "son tour de passage", appelé "IRQ" (interruption). Et tout fonctionne ainsi cycliquement, déroulement de programme ou autre.

Le soft. Dénommé "langage machine", il existe d'origine un soft interne à la machine, lequel s'exprime par code binaire (des groupes composés de 1 et de 0). Livré tel quel, seul un spécialiste peut en tirer quelque chose. Des "systèmes d'interface machine ont alors été créés (systèmes d'exploitation), dont par IBM pour commencer; deux autres systèmes ont ensuite dominé le marché grand public, celui d'Apple pour commencer, véritable révolution ! puis celui de Microsoft, Windows.
Windows étant plus plus largement ouvert aux créateurs de logiciels, plus bidouillable aussi, paré de logiciels pratiques, il a largement dominé le marché.

Pour résumer : un PC ne fonctionne qu'avec des codes binaires, et le système d'exploitation (Windows, Apple, Linux..) permet d'écrire un programme dans un langage plus pratique, qu'il traduit en codes binaires. En lui-même, le système d'exploitation est un interface de codage et non un programme "utilisateur". Après Apple, Microsoft a donc livré "en plus", ou vendu, ce qu'attendaient les utilisateurs néophites, soit de quoi écrire, dessiner, visionner, calculer, stocker, déplacer, copier etc, tout ce qui nous paraît aujourd'hui si évident. C'est ce que je présente ci-dessous.

A NOTER : tout ordinateur est référencé sur le réseau et on ne peut pas légalement le modifier. On ne peut que changer son nom local avec le système d'exploitation (dans Windows par exemple), et remplacer des lettres et chiffres par "m'énerve" ou "biquette".

DEMARRAGE DU PC. Peut-on différencier le démarrage du PC et celle de Windows ?
Le PC "boot(e)" au démarrage pour charger un système d'exploitation (on peut en mettre plusieurs sur un même PC). Préalablement, il opère ses propres vérifications dont celle des mémoires RAM, test que l'on peut éviter, et permet l'affichage d'options de démarrage, informations et ajustements divers (processeur, disques..) tout cela s'obtient en appuyant sur deux touches à actionner après la mise sous tension. Passé ce délai, Windows débute son chargement et propose aussi des options de démarrage en cas de difficultés. Il s'agit alors d'une autre touche, par exemple F8 pour mon cas. Il est alors possible d'opter pour un démarrage avec affichage réduit, ou en vérifiant des séquences, en prenant la dernière bonne configuration, sans la vérification des pilotes (Win 10) etc.

Bureau et bandeau

Windows affiche un "Bureau" et un bandeau horizontal placé au bas, dénommé "Barre des tâches". Le "bureau" est l'espace d'affichage des images, vidéos ou programmes, chacun apparaissant dans une "fenêtre", Windows en anglais. Ces fenêtres juxtaposables ou superposables sont le fondement même de Windows. A l'intallation, le bureau est couvert par une image de fond et au minimum s'y trouve "la corbeille". Selon la marque du PC, différents documents ou programmes y sont représentés par leurs "raccourcis". On peut ensuite en ajouter d'autres selon nos besoins.

Un peu plus de vocabulaire: "Programme". C'est un ensemble d'instructions d'informatique qui permettent de dessiner, visionner, calculer etc (Ex: Word, pour écrire). Autre dénominations, "logiciel", "application" ou encore "exécutable". Notons d'ailleurs que le nom des programmes se termine le plus souvent par ".exe", comme celui-ci: "write.exe"; si l'extension .exe est cachée, on ne voit que "write". L'apparence est modifiable (je préfère les voir). Un programme travaille avec des "données", qui sont assemblées dans un "Fichier" (des pages écrites, un compte bancaire, une photo, une vidéo..). "Dossier". Représenté par un pictogramme jaune, c'est un regroupement de fichiers ou de logiciels, équivalent d'un classement de papiers dans une chemise, en carton.. / /


Pratique: pour modifier la taille des icônes du bureau, enfoncer la touche "contrôle" (Ctrl), puis tourner la roulette de la souris. Ce principe peut également permettre d'ajuster la taille d'un texte ou d'une photo (selon le logiciel)
Le bureau est cliquable du bouton droit sur une zone libre, ce qui permet d'effectuer des réglages pour l'affichage (paramètres : taille écran, lumière etc).

Mode tactile. Le clic de souris droit du PC classique est remplacé comme ceci : poser le bout du doigt sur l'élément cliquable avec lien, pendant environ une seconde: un cadre fin entoure alors l'élément, et au retrait du doigt, une liste apparaît !! un tapotement du doigt sur un élement de cette liste, l'ouvre ! //

La barre des tâches. Elle est située au bas de l'écran, mais peut être positionnée verticalement, à gauche ou à droite, un placement que j'ai adopté car son accès est plus aisé et l'écran, bien plus large que haut, plus équilibré.

Exercice: 1/ faire un clic bouton droit sur un espace vide de de la barre des tâches (sans inscription/ ni icône). Mode tactile, poser le doigt pendanr un seconde. Un "menu" est proposé dans lequel figure "verrouiller la barre des tâches"; cliquer dessus pour déverrouiller le cas échéant ou vérouiller (mode tactile, effleurer, tapoter).
2/ Cliquer maintenant du bouton gauche sans relâcher (mode tactile, laisser le doigt posé) puis déplacer ainsi la barre des tâches à droite ou à gauche selon votre préférence. Lâcher le bouton, recliquer dessus la nouvelle barre pour la verrouiller. Les explications et dessins qui suivent valent pour une barre verticale placée à gauche ou à droite.

La barre des tâches commence, en première position, par le menu "démarrer", soit l'icône "Windows" avec ses quatre fenêtres symboliques colorées ou blanches.
Un clic bouton gauche sur "démarrer" de Win 7, ouvre deux zones de menus distinctes dont une seule, la gauche, accepte de recevoir des programmes de notre choix ! (executables finissant par ".exe" ou ".msc".). Cette icône/fenêtre réagit également au clic de souris droit, peu connu. Pensez y en toute occasion ! Noter que ce clic "démarrer" est reproduit sur le clavier, vers soi et à gauche. c'est plus rapide et utile lorsque le bandeau n'est plus visible.

Mode tactile. Tablette sous Win 10 en mode mixte (la barre des tâches de Win 7 subsiste). Un tapotement du doigt sur "démarrer" correspond au clic de souris bouton gauche, et le bloc de cadres colorés de windows 10 s'affiche. Une pression maintenue d'environ une seconde sur "démarrer" correspond au clic bouton droit, et une liste reprenant partiellement Win 7 s'affiche. "l'explorateur de fichiers" se substitue partiellement à "ordinateur" de Win 7, en plus complet.

Au dessous de "Windows/Démarrer" ("start" en anglais), la barre des tâches affiche d'origine divers programmes, que l'on peut compléter, puis une zone dans laquelle sont rappelés les programmes en cours d'exécution, une zone vide, une zone (clavier (Fr ou En), une zone dite de "notification" (alertes.. infos diverses); soufflons un peu car le tout est un rien brouillon et délicat.

Cette barre des tâches est cliquable en ses endroits vides (libres, sans icônes), mais seulement avec le bouton droit de la souris; on peut alors choisir partiellement son contenu ainsi que son mode d'affichage. Notons que des "raccourcis" de progammes peuvent y être placés (raccourci.exe ou .msc.), soit en les tirant dessus d'un clic gauche, soit en cliquant bouton droit sur le nom de fichier "nom fichier.exe". Win7/10 permettent cela, en proposant deux choix, menu démarrer ou barre des tâches.

Fin de barre des tâches.
un "menu déroulant" pour imprimante, son, Internet, sécurité, clés USB etc. Enfin, la date et l'heure, et le calendrier. L'inflation des icônes peut y être abusise, et mieux vaut apprendre à en retirer car certains programmes téléchargés s'arrogent le droit d'y installer là un ou plusieurs rappels.


Les fenêtres

En cliquant sur une icône, un dossier ou un programme, on ouvre une ou plusieurs "fenêtres" (windows). Chaque fenêtre comporte un bandeau supérieur et au moins une colonne à droite. Ces fenêtres sont superposables, déplaçables et de taille ajustable. Examinons la fenêtre ci-contre, au fond mauve qui recouvre partiellement une autre fenêtre blanche, actuellement "inactive". Au sommet, une bande, ici en gris, longe la fenêtre. Le point vert que j'y ai placé signifie que si l'on maintient un clic de souris côté gauche n'importe où sur la couleur, l'ensemble de la fenêtre est alors déplaçable. Cela seulement si la fenêtre ne remplit pas totalement l'espace du bureau (cas représenté ici). Mode tactile. Tablette sous Win 10. En posant légèrement le doigt sur cette bande grise et en tirant immédiatement, on peut déplacer la fenêtre avec le doigt.
//A droite de ce point suivent trois éléments repérés par des traits verticaux jaune-vert. Tout d'abord un signe moins; en cliquant dessus, la fenêtre disparaît et va se placer en attente dans la barre des tâches. Suit un carré qui permet d'agrandir la fenêtre plein écran ou de la réduire à une taille ajustable. Mode tactile. on tapote sur ces signes. Si l'on peut mettre en plein écran ou réduire automatiquement, le réglage de la taille me paraît limité (seulement en tirant du côté gauche ??)
//Commençons par réduire la largeur: placer très lentement le trait de souris n'importe où sur le bord du haut, à gauche de mon point rouge; idem pour réduire la hauteur, mais sur le bord vertical, au-dessous du point rouge. Pour faire varier simultanément les deux côtés de la fenêtre, ce qui est assez délicat, il faut placer le trait de souris très précisément dans l'angle, sur le point rouge; une double flèche en diagonale apparaît ? c'est gagné, et on clique, sans relâcher. La souris peut alors être déplacées dans tous les sens.
La partie droite de l'en-tête s'achève sur une croix située dans l'angle droit, permet de fermer la fenêtre, qui disparaît.
La partie gauche de l'en-tête peut rappeler le nom du fichier ouvert et préciser son adresse, mais en-dessous, dans le cadre, c'est généralement le fichier ouvert qui présente ses rubriques. Si c'est un fichier de Windows, il faut y regarder de près car des options peuvent y être proposées.

Déplacer la lecture dans le document. C'est un point important: lorsque le texte déborde du cadre, bien des utilisateurs ne pensent pas à l'éventuelle partie cachée d'une photo ou d'un document, et par suite, peuvent ne pas trouver le fameux "OK" qui permettra d'envoyer ! Pourtant, dans ces cas, des flèches et un curseur apparaissent, soit verticalement à droite du cadre, soit horizontalement, en bas du cadre, soit les deux à la fois; cinq possibilités pour faire apparaître les parties cachées :

- 1/ en cliquant sur les flèches haut ou bas (en haut, ne pas cliquer sur une croix ! )    - 2/ par un clic maintenu sur le coulisseau vertical ou horizontal, puis en le tirant (voir ce coulissant signalé par un point bleu dans la représentation des fenêtres)    - 3/ en cliquant dans le document, puis en agissant sur la roulette de la souris. Note : sous réserve de compatibilité du logiciel, certaines souris permettent d'incliner la roulette vers la gauche ou la droite, ce qui déplace le document d'un côté ou de l'autre    - 4/ d'un clic maintenu du côté non affiché, par exemple sur un texte, puis en déplaçant la souris vers le bord; le texte est ainsi souligné, mais une fois le bord atteint, le document défile.    - 5/ dans un document PDF récent ou assimilé, en cliquant sur le document, ce qui fait apparaître un cercle "directionnel", le simple déplacement de la souris, non cliquée, vers le haut, le bas, ou un côté, fait défiler le document avec une vitesse variable, contrôlée avec la souris.


ASTUCES.

Préférer la touche "Démarrer Windows" du clavier (en bas à gauche), au clic sur l'icône identique "Démarrer", de la barre des tâches (c'est plus commode et rapide).
Garder à l'esprit que la touche "Entrée" (la plus grosse touche avec une grande flèche vers la gauche, équivaut à un clic sur un "OK". Cette touche "entrée", qui rappelle le levier "retour charriot" des machines écrire, exécute effectivement un retour à la ligne quand on tape un texte.
Toujours par commodité, on peut utiliser des "raccourcis clavier" lorsqu'on veut copier (Ctrl + C), coller (Ctrl + V), couper (Ctrl + X), ou rechercher (Ctrl + R). "Ctrl" (Control), est une touche du clavier, vers soi, dans son angle gauche. Windows offre la possibilité d'élaborer nos propres raccourcis, qui simplifient les accès fréquents (non traité ici).

BON A SAVOIR. Avec ses différents logiciels d'affichage, Windows ajuste automatiquement les photos à la taille de l'écran ou à une autre taille. On peut ne pas voir que la photo est en réalité bien plus grande, tout au moins en nombre de pixels (mais pas forcément pour une imprimante !) A ce sujet, voir la suite en fin de page (pixels, affichage, imprimante, capteurs..).
Voici une première explication: mon écran a une dimension en "points couleurs" (pixels) de 1920 x 1080 pixels, soit 2.073.600 pixels. Mon appareil photo peut prendre des photos jusqu'à 16 millions de pixels. On voit qu'une photo sera près de huit fois plus grande que l'écran ! pour la voir dans sa véritable taille en affichage écran, il faut l'ouvrir avec un logiciel d'images comme "Paint", qui est offert avec Windows.

Les offres de Windows. (Accessoires)




Les options et réglages de confort

Par ma propre expérience et ce que j'observe autour de moi, il est certain que l'affichage de Windows et ses innombrables réglages dispersés, demeurent bien souvent assez énigmatiques pour le profane. Lequel, malheureux Ignotus, ne sait pas même effectuer des manipulations considérées comme élémentaires. Voici donc une présentation de ce qu'il faudrait connaître, de difficulté croissante.

Tout d'abord, y voir clair ! . La taille apparente de la police dépend de nombreux facteurs "techniques", et physiologiques! En bref, une taille définie par exemple de 12 points sur la page, apparaîtra grosse si la définition de l'écran choisie est faible (minimum de 800 par 600), si l'écran est grand (23 pouces), près de nous (moins de 50 cm) et notre vue parfaite. Avec une définition 1920 par 1080, ou plus, un écran de 12 pouces éloigné à 60 cm, et 50 ans d'âge, on ne voit plus rien ! Il n'est pas du tout évident à priori que plus la définition de l'écran est importante, plus les éléments paraissent petits. Ni qu'un petit écran peut avoir la même définition qu'un grand, et que l'on doit donc le regarder de plus près!

1/ Fatigue oculaire. Même avec la vue affûtée d'un jeune, l'accomodation permanente due à la fixation de l'écran peut induire une fatigue et des troubles oculaires. Je recommande, et je ne suis pas seul, d'acheter des lunettes bon marché en vente libre pour une dizaine d'euros,. Comment choisir ? mesurez la distance de vos yeux à l'écran, puis mettez vous à la même distance d'un panneau écrit dans le magasin et choissisez parmi les "verres" de 0,5 à 3 diopties, la paire qui vous permettra de voir le plus confortablement. Le cas échéant, abandonnez pour l'heure vos lunettes a double foyer ou à foyer variable, vraies casse-cous ennemies des écrans ! si vous avez un défaut de vision particulier, superposez vos deux lunettes ou allez chez votre opticien en lui expliquant le cas (et la distance souhaitée). Ne le laissez pas décider seul, car il vous vendra des foyers variables (genre varilux) ou des verres spéciaux filtrants hors de prix. Verres corrigeant votre défaut particulier (strabisme etc), mais simples pour le reste, seulement réglés pour la distance.



2/ Les réglages de Windows. Les couleurs de fond, des écritures (polices) et des cadres influent directement sur la lisibilité (éviter les couleurs trop vives ainsi que les contrastes trop prononcés, et surtout les couleurs complémentaires qui troublent la vue et peuvent aller jusqu'au malaise (pour moi, les plus gênantes sont le rouge et le bleu côte à côte ou pire, en rayures alternées).


Commençons avec la touche "démarrer" du clavier (icône "Windows", au bas à gauche), le menu "démarrer." s'affiche. dans la liste, choisissez - Paramètres système avancé: Effets visuels.. (à votre goût, ombres, animations.. préférer la simplicité; toute fantaisie d'affichage, outre son éventuel désagréement - pour moi, les ombres sous les caractères des icônes du bureau - pénalise l'activité du processeur).
et aussi,- Affichage, pour ajuster la résolution (taille en pixels de l'écran, couleurs, luminosité, taille textes etc. Il y a des variantes entre les différentes versions de Windows. Jusqu'à Windows XP et 7 dans une certaine mesure, il est possible de régler indépendamment les couleurs des cadres (bordures..), des polices, ainsi que le zoom de l'écran (qui agrandit les polices (si les logiciels sont au niveau). Windows 10, qui mixte Win 7 et tablette ne permet plus ces réglages complexes mais permet, non seulement de régler - par crans fixes - le zoom des textes pour les documents affichés du bureau, mais aussi la taille des textes des icônes, barres de titre, menus, boites de message, info-bulles..
Un panorama de photos en fond de bureau ! L'accès aux réglages de l'affichage peut également être obtenu par un clic de souris côté droit sur une zone libre du bureau. Cette commande permet de définir la taille des icônes du bureau - également ajustables par Ctrl (contrôle) plus la roulette de la souris - mais surtout de mettre en oeuvre un défilement, en fond de bureau, de photos ou d'images favorites (à la place d'une couleur). J'ai réglé leur remplacement toutes les 30 minutes


Mais où est donc ce/mon programme ?. Il y en a partout, et des milliers. Windows en place beaucoup dans.. Windows, et surtout dans ses répertoires System32 et System, pour qu'il fonctionne ! Il y en aussi directement à la racine, comme Windows lui-même. Qu'est donc la racine ? la racine est C, c'est à dire le disque apparemment vide, sans système d'expoitation, mais avec un invisible et important logiciel informatique dit "machine". Donc, à la racine s'écrit C:/Windows C:\Program Files(X86), C:\ProgramData, C:\Program. Vous devez allez voir ça : cliquer sur ordinateur, ou sur explorateur de programmes et vous verrez une liste dont "disque local C". Cliquez dessus et vous trouverz ce que je viens d'énoncer. Bien sûr il n'est pas écrit C:/, mais vous êtes dans "C" et vous voyez ce qui est directement dessus. Cela permet de faire le lien entre écriture et représentation physique. Si maintenant vous cliquez sur Windows, vous verrez dossiers et fichiers qui ne sont donc plus à la racine !

J'ai dit inaccessible, mais ce n'est pas tout à fait exact, car il y a une interface intermédiaire, le "DOS", auquel Windows donne accès. Windows place aussi des logiciels, ainsi que les vôtres loin de la racine, comme par exemple C:\Users\Guy\AppData\Roaming. Dont par exemple, les raccourcis des programmes lancés au démarrage: Roaming\Microsoft\Windows\Start Menu\Programs. Cela fait sept niveaux de classement successifs, qui correspondraient à un bâtiment, une pièce, un placard, une étagère, un rang, une boite.. on peut y mettre d'autres programmes, des fichiers divers etc. Si vous ne trouvez pas dans "C" un programme que vous avez installé vous-même, il pourrait être dans Roaming, comme celui que je recherchais pour sauvegarder les fichiers de mon smartphone, "smart switch pc". Introuvable, Il était là C:\Users\Guy\AppData\Roaming\Samsung\Smart Switch PC. Microsoft met parfois/souvent des fichiers un peu partout. Le simulateur de vol FS se trouve dans C:\Program Files (x86)\Microsoft Games\Microsoft Flight Simulator X, mais il y en a dans le fameux Roaming, et aussi dans C:\ProgramData\Microsoft\FSX, dont un essentiel et unique, le "scenery.cfg" !! que bien des amateurs recherchent vainement. NOTE. Si vous avez un raccourci sur le bureau, un clic de souris droit dessus vous propose de le retrouver: "ouvrir l'emplacement du fichier"

Opérations sur les fichiers

Il peut être utile de connaître la taille d'un fichier, c'est à dire l'espace qu'il occupe en mémoire (disque, clé USB..), exprimée en kilo-octets (mille) ou méga-octets (millions). Pour cela, faire un clic bouton droit de souris sur le nom du fichier, puis cliquer sur "propriétés", au bas de la liste.

Nom d'un dossier/fichier.
On le modifie en cliquant directement dans la case de son nom; le trait de souris y clignote et on supprime et réinscrit à volonté.

Raccourci pour dossier/fichier. Son Icône est dotée d'une petite flèche et porte l'inscription "raccourci" après son nom. l'inscription "raccourci" peut être supprimée en cliquant dans l'insription). Généralement déposée sur le bureau, cette Icône flèchée est un lien vers le véritable dossier/fichier placé ailleurs dans le PC. Un clic droit sur cette Icône-raccourci permet de retrouver l'emplacement du dossier/fichier stocké (choix "ouvrir l'emplacement..").

Créer un raccourci.
Du bouton droit de la souris, cliquer sur le nom d'un programme - exemple sur "Word.exe" - une liste apparaît: cliquer sur "créer un raccourci". Selon le cas, le raccourci ainsi créé peut être automatiquement placé sur le bureau, ce qui est signalé par un message de Windows, mais le plus souvent, il est créé dans la liste où le fichier originel cliqué se trouve! il faut donc généralement le retrouver dans cette liste, parfois au-dessous de l'original, parfois plus bas. Pour le trouver, on se déplace avec les flèches directionnelles du clavier ou la roulette de la souris. On déplace ensuite le raccourci vers le lieu où l'on veut le placer (voir la suite pour ces manipulations).

Surligner.
Surligner consiste sélectionner un texte pour le traiter (mettre en gras, changer de caractères, déplacer, supprimer etc. deux méthodes:
1/ Surligner un ou quelques mots. Cliquer sur le premier caractère d'un mot, puis déplacer la souris en ne relâchant le bouton qu'au dernier caractère, inclus. Le mot est alors surligné. Veiller à ne pas inclure un espace, avant ou après le mot, car s'il s'agit d'une adresse (mail, Internet), elle ne serait pas valable.
2/ Surligner une liste ou une partie de texte. Placer le trait de souris devant le premier mot à sélectionner, puis appuyer sur "Maj" en permanence (touche "Shift" en anglais), la touche au-dessus de "Ctrl" (control), et sans relâcher, appuyez sur "flèche vers la droite" du clavier: on surlignez ainsi toute la ligne avec, ou une partie. Dans les mêmes conditions, appuyer sur la "flèche vers le bas" surligne les lignes entières vers le bas. Pour fignoler, on revient en arrière avec la touche "flèche vers le haut", ou "vers la gauche".

TIRER-déplacer. Pour déplacer le mot surligné, on pointe la souris dessus, puis on clique du bouton gauche. Sans le reâcher, on peut alors déplacer le mot surligné (tirer, drag en anglais) vers un autre emplacement. Cas le plus simple: déplacer une Icône sur le bureau.

Copier-transférer-coller, supprimer.

Pour copier du texte, un fichier, une liste, (doc, photo, logiciel), il faut surligner la partie souhaitée comme décrit ci-dessus, soit simplement placer le trait de souris dessus (cas d'un fichier unique). Cliquer ensuite du bouton droit sur le souligné pour ouvrir une liste dans laquelle on choisira "copier" ("copy") la sélection est mémorisée. Ensuite, par clics successifs du bouton gauche, on choisit la destination voulue (autre dossier, logiciel etc), situés sur le même disque, une clé USB, Carte SD.. En recliquant du côté droit sur la destination, on choisit cette fois "coller" ("paste").
Remarque importante: on ne peut coller que dans un endroit "compatible"! On comprend qu'il soit impossible de coller du texte dans une photo ! on ne peut donc pas non plus le coller dans un dossier. Il faut le placer obligatoirement, soit ailleurs dans le même document texte, soit dans autre texte ouvert dans un autre document. Les feuillets de couleur "mémos" de Windows 7/10 reçoivent parfaitement ces bribes de textes. De même, une adresse email copiée pourra être collée dans un texte ouvert ou un mail à envoyer.
Cette limitation n'est pas valable pour les photos, à de rares exceptions près, car il s'agit d'un document entier et fini. Toute interdiction est signalée au clic droit par une atténuation de la teinte du mot "coller", alors inactif. "Couper" agit comme "supprimer". Le fichier reste en fait à sa place, sans pouvoir être lu. Car un fichier n'est jamais supprimé !! Pour qu'il soit supprimé, il faut que le PC, faute de place, réécrive dessus tous ses emplacements de mémoire. Dans le cas de copier, le fichier reste intact, mais tous ses emplacements mémoire sont copiés dans d'autres emplacements de la mémoire.

Choix du programme qui ouvre un fichier donné.
Touche "Windows" ou "démarrer", puis "panneau de configuration", "programmes par défaut", "associer un type de fichier à un programme". Une liste s'affiche en quelques secondes. Rechercher l'extension du fichier à modifier, exemple .jpg, et cliquez dessus: un premier choix est proposé, cliquez sur ce qui vous convient le mieux autrement il faut cliquer sur parcourir pour trouver votre programme préféré!

SendTo,

qui signifie "Envoyez Vers", s'affiche par un clic de souris côté droit sur un fichier ou un dossier. La commande "SendTo" permet de l'envoyer directement vers un logiciel ou un dossier de votre choix, sans avoir à les rechercher dans toute une arborescence !  Exemple, un dessin vers un logiciel de dessin ou un dossier, tout le contenu d'un dossier vers un autre dossier. Il suffit de créer leurs raccourcis que l'on  placera dans SendTo. Par exemple les raccourcis de Wordpad, Paint, Photoshop, Word, Excel.



Autre intérêt, on peut sélectionner plusieurs documents à transférer (plusieurs photos vers un logiciel de dessin), ce qui n'est pas possible avec la commande "ouvrir avec" (clic droit !)
Où trouver "SendTo" ? Avec la commande "Rechercher" ! Tapez "SendTo" ou "shell:SendTo" pour Windows 7. - Chemin de SendTo dans Windows 10 : disque C, Utilisateurs, Default, AppData, Roaming, Microsoft, Windows, SendTo

Le dossier SendTo contient déjà le bureau, les unités de stockage (disques), le fichier compressé etc. Vous pouvez aussi y ajouter des logiciels ou dossiers que vous avez tendance à oublier !!

Récupérer les fichiers perdus

. PC Inspector File Recovery ou Recuva de Piriform ltd,  pour ne citer que ceux que j'utilise (à rechercher sur le Net), permettent de retrouver les fichiers effacés de la corbeille ou ceux qui sont supprimés par erreur et qui ne se retrouvent pas dans la corbeille quand on les efface. En effet, seule la première lettre d'un fichier est effacée et il suffit de la rétablir pour retrouver le fichier supprimé (tant que rien n'est réécrit dessus, il faut donc de préférence l'utiliser rapidement).

Compression des fichiers.

Les fichiers compressés les plus courants ont une extension finissant par ".zip", mais aussi, ".tar", "wim".. La première fonction de la compression est de réduire la taille des fichiers, donc la place qu'ils occupent sur le disque dur ou le stockage amovible. En plus de la réduction de taille, le regroupement de nombreux fichiers accélère grandement le transfert et c'est pourquoi tous les téléchargements se font avec des fichiers compressés de type xyz.zip.

Transférer des fichiers.

 La durée du transfert peut varier considérablement selon différents critères: la vitesse que permet le support de stockage, disque dur, clé USB 2 ou 3, DVD.. mais aussi la taille et le nombre des fichiers: tous les fichiers comportent des informations les caractérisant et le PC gère l'opération selon un protocole qui permettra de les transférer au bon endroit (adresse de destination), puis il modifiera en conséquence son registre d'adresses (comme un magasinier le ferait). Si l'on doit transférer de très nombreux petits fichiers vers un même endroit - il m'est arrivé d'en avoir plusieurs milliers pour Flight Simulator - le PC répètera son protocole à chaque fichier (identification, adressage, mise à jour etc, ce qui peut prendre un temps fou (une heure ou plus). Dans un tel cas, il est très intéressant de compresser tous ces fichiers en un seul, dénommé xyz.zip (ou tar, 7z) à l'aide d'un auxiliaire de compression (celui de Windows, clic droit puis choix "dossier compressé", Win zip à télécharger ou encore "seven zip" (7-zip) à télécharger, c'est mon préféré. Le gain de temps peut être énorme, même en comptant celui de la compression et de la décompression nécessaire pour retrouver ses fichiers séparés à l'arrivée. Si l'on n'a que quelques gros fichiers à transférer, cet avantage disparait donc.

- On peut transférer des fichiers sur un autre support, tel qu'un deuxième disque dur physique, une clé USB, un CD/DVD à graver etc. Si l'on transfère un fichier sur un autre emplacement du même disque dur, cela peut être bien plus long, à conditions égales, que si l'on transfère sur un autre support. Selon le cas (il n'y a pas toujours réel transfert mais simplement mise à jour de tables (comme un magasinier le ferait sur ses registres), il peut être plus rapide de transférer d'abord sur un autre disque dur physique si on en a deux sur son PC (recommandé), puis d'effectuer un deuxième transfert en retour. Seule l'expérimentation permettra d'en juger. Explication: sur un même disque, le même groupe de stylets lecteur/.enregistreur font les deux opérations l'une après l'autre (recherche pour copie, puis recherche pour déplacer), alors qu'avec deux disques durs séparés, ou sur une clé USB 2, 3 ou la nouvelle. Chaque unité traite indépendamment et donc en même temps les deux opérations. On ne peut le savoir qu'au cas par cas, et si cela paraît vraiment trop long, on regroupe en zippant et on tente de passer par un autre disque ou USB intermédiaire.

Dissimuler vos fichiers. On ne peut interdire la lecture des fichiers individuellement, il faut donc avoir recours à une astuce qui, si elle ne peut garantir totalement la confidentialité, empêche toutefois l'ouverture directe tout en le classant en lieu sûr. Je ne peux préciser ici la nature de cette astuce, qui est personnelle et doit rester confidentielle. en savoir plus En entreprise, la jurisprudence semble accorder une protection si les documents privés sont classés dans un dossier portant le nom de "dossier personnel". Mieux vaut ne pas abuser, on est au travail et payé pour et non à la maison.

Destruction de fichiers. Tant que le PC ne réécrit pas sur un fichier supprimé, celui-ci n'est pas détruit, car seul le premier caractère du nom du fichier est effacé. Même réécrit partiellement sur son emplacement, les experts sauront en récupérer des bribes). Il en est de même pour un disque formaté en "rapide". Des logiciels spécialisés grand public découpent le fichier en morceaux et les stockent en les dispersant. J'ai connu "Necrofile" (à rechercher sur le Net). Il supprime - presque - définitivement mais comme tous les autres, il propose une ou plusieurs passes, preuve qu'il n'est pas infaillible. Mais cela prend alors un temps fou. Cependant, il complique beaucoup la tâche de ceux qui chercheraient à récupérer l'original.
Pour faire disparaître quelques fichiers, il y a bien plus rapide et sûr à 100 %. La solution est simple et évidente, et elle vous est suggérée dans le texte. Seule la précaution à prendre n'y figure pas. Si vous ne voyez pas, demandez le moi. en savoir plus. Exclusivement pour usage occasionnel (quelques documents financiers ou autres, photos). Contrevenants passibles de peines, s'abstenir.



Divers

Fonction Recherche.
Utile pour retrouver un fichier dont on connaît le nom. Le nom peut-être complet ou partiel, ou désigné par son extension. Dans ce cas, tous les documents ayant cette extension seront listés. J'évoque ici ce que recherche le plus souvent, mais on peut aussi demander les plus récents etc. Rechercher par extension permet de voir les doublons, repérer les fichiers "lourds", reclasser ou supprimer afin de gagner de la mémoire.
EXTENSION. C'est le groupe de trois lettre situé après le point, ex DOC, comme dans "ma lettre.doc". L'extension caractérise la nature du fichier, et désigne donc le logiciel qui peut l'ouvrir. Processus. On tape l'extension dans la zone "rechercher", précédée d'un point et de l'étoile *, comme ci-après:*.doc (étoile, point et doc). Windows liste alors tous les fichiers "doc". Extensions courantes *.txt, .docx, .dot. rtf, définissent des textes "tapés"
- jpg, .jpeg, .gif, .png, .tif, ou .bmp , définissent les photos, images et graphiques
- .mpg, .mpv, .mp4, .avi, .wmv, .divx, .cda, définissent les vidéos, films encore plus gourmands en mémoire,
Windows possède des logiciels qui permettent de modifier ces fichiers ou de changer leur extension. Wordpad pour les textes, Paint pour les photos et dessins, Movie maker pour monter les films (à télécharger sur le site Microsoft) Windows ne recherche pas tous les documents. XP Pour élargir la recherche, procédez comme suit: entrer dans le registre (voir plus bas, notions sur le registre), ouvrir "Exécuter (touche Windows entre Ctrl et Alt), choix "Exécuter"; taper "regedit". Taper ensuite touches "Ctrl" et "F" simultanément; une fenêtre s'ouvre. Taper dans la case rechercher : "FilterFilesWithUnknownExtensions" ou copier ce texte (clic droit ..) et coller le. Puis OK et cela vous conduit directement sur la partie à modifier (à droite sur le dessin, Filter...); cliquer dessus et remplacer le zéro par un 1.


quand aux versions suivantes de Windows, c'est toujours différent et un rien mystérieux.
BON A SAVOIR (Win10). Taper "cortana" dans la case de recherche fait apparaître les réglages de cet assistant, décrit comme très curieux, dans "01 informatique". Il peut être judicieux de tirer bon nombre de curseurs vers le "non". En n'oubliant pas un autre lien à ouvrir sur ce premier menu.

Favoris.

C'est pour moi l'une des plus extraordinaires curiosités de Windows ! Pour faire court, il s'agit d'accéder "aussi" à nos programmes favoris en plaçant leurs raccourcis dans ce que j'appelle "un tiroir", situé au bas de la barre des tâches; un "tiroir" facultatif, qui peut ne pas être activé! Pour l'activer, clic droit de la souris sur la barre d'outils (bande Windows du bas d'écran); un cadre apparaît, proposant des choix dont, "Barres des tâches" ou "d'outils" (Win 7); cliquer dessus et cocher "liens" s'il ne l'est pas. Des programmes peuvent apparaître en cliquant sur la flêche qui est la poignée du tiroir (cette flèche/poignée n'apparaît pas si le "tiroir" est vide !! on en rit); Supprimer éventuellement les programmes inutiles (clic droit).

Il faut maintenant y placer nos raccourcis favoris. Flèche ou pas flèche, Win XP, 7 ou 10, on place nos raccourcis sur le bureau, puis on "tire" un de ces liens en déplaçant la souris jusqu'à l'inscription "liens" ou sa flèche. Autre possibilité, placer les raccourcis dans le dossier "Favoris" et "Liens" situés dans "C", Doc and settings, votre dossier personnel (ici GL). Ou pour Win7/10, "Ordinateur", disque "C", "Utilisateurs", "(ici GL)".


Tâches planifiées. C'est une aide de Windows qui n'est pas très connue; voir sans "Panneau de configuration", accessible en cliquant sur le "drapeau Windows 4 cases", puis "Tâches planifiées" : entrer les renseignements demandés sur le tableau de saisie ; la seule difficulté est de désigner le programme à faire fonctionner et là, tout n'est pas clair, loin de là ; c'est pourquoi si vous rencontrez des difficultés à faire fonctionner le système, je vous conseille de commencer par désigner la pendule Windows "clock.avi" pour apparaître au moment voulu à l'écran, ou une photo de votre choix: cliquez sur "Création d'une tâche planifiée", puis sur "suivant" : une liste de programmes s'ouvre ; cliquez sur "Parcourir", puis dans la liste de dossiers du disque dur "C", cliquez sur "Windows", et rechercher "clock.avi". Confirmer en cliquant dessus. Faites les autres choix, par exemple pour un anniversaire, "une seule fois", donner les dates etc (vous réglerez après les répétitions souhaitées (par exemple, pour un anniversaire, commencer plusieurs jours avant et faire répéter toutes les 3 ou 6 heures) ;  une fois cela réalisé essayer de faire afficher, non pas l'horloge mais de lancer un programme "quelque chose.exe". Les résultats sont variables selon les configurations: ce qui marchait sous Win 98 ou millénium ne marche plus sous XP etc. Au lieu d'utiliser le programme "tâches planifiées", vous pouvez faire afficher un pense-bête à chaque mise en marche de Windows, qui vous sera très utile pour ne pas oublier un anniversaire proche, une chose à faire etc. Pour ce faire, créez un fichier vide avec "Notepad" (Bloc notes), Wordpad,  etc. Nommez le "pense-bête" et placez le dans "Mes documents" ; créez un raccourci de ce "pense-bête" et placez le sur le bureau. Pour ne pas le perdre, placez le dans "démarrage": aller dans "Documents and Settings", puis "mon compte, ou XP, etc",  "Menu "Démarrer", "Programmes" et enfin "Démarrage".
Windows 7 permet d'installer des "post-it" de couleur sur le bureau !

Icônes. - (représentation des dossiers) ; Les icônes permettent de reconnaître facilement un dossier particulier, lesquels sont presque tous des images jaunes, ou avec un peu de jaune si le dossier n'est pas vide (Windows 10)  !   sans cette distinction, ce peut être un fichier, un programme, un lecteur (disquedur), la corbeille.. Pour commencer, il nous faut choisir ou créer l'image représentative souhaitée , de taille réduite (avec Paint, assez limité, ou un graticiel du net); enregistrons la sous "icône1.bmp" et classons la dans "nos images" pour ne pas la perdre. L'image sera automatiquement réduite au bon format, mais inutile d'encombrer votre disque avec des images d'un Mo pour faire des vignettes ! Cela fait, un "Clic droit" sur le dossier classique jaune qui contient ce que nous souhaitons personnaliser, puis choix "Propriétés", "Raccourci", "Changer d'icône", "Parcourir" (on cherche "icône1.bmp" dans "nos images".
Bien sélectionner "all files" au lieu de "icones"; on clique "OK" en bas quand l'image "icône1.bmp" est sélectionnée, puis "Appliquer" et "OK" pour achever. Nous avons maintenant un beau dossier personnalisé sur le bureau ou dans les listes.

Impossible de mettre "icône1.bmp" dans le fichier "Icones", car il s'agit d'une compilation unique qui contient toutes les icones de Windows réunies dans un seul fichier.


Des précautions à prendre..

Sauvegardez


Regrouper un maximum de fichiers dans "Mes documents".   Créer autant de dossiers et sous-dossiers que nécessaire. Vous aurez ainsi presque tout sous la main. Par exemple, le dossier "maison" contient des sous dossiers tels que achats, banque et comptes, administrations, voitures, mails, liens, cuisine, voyages, factures, téléphone et Internet (connexion, codes, instructions etc), anniversaires, adresses, transports, habillement, matériel technique fonctions, modèles, numéros de série, références... A voir selon selon vos penchants.

Les plus courants;  comptes financiers,  mails et lettres,  dessins,  photos, textes divers et formules,  notes,  tableaux,  musique.. car un jour ou l'autre, vous les perdrez.

- Ceux auxquels vous ne pensez pas, tels que vos adresses E-Mail, liens Internet, favoris, petits logiciels,  les scans en attente de classement ou traitement, mises à jour et programmes téléchargés et installés dans "Program files". Tous ne nécessiteront pas une réinstallation et n'exigeront le cas échéant que la saisie de leur code.


Compléments de jeux et simulateurs, qui peuvent être très long à retrouver et réinstaller. De même que tous les fichiers se terminant par ".cfg" (fichiers de configuration) qui conservent les choix et réglages que vous avez faits.. Vos codes et mots de passe, les réglages de certains logiciels, les indications de réinstallation des liaisons Internet et messagerie Sauvegarder sur clés USB ou mieux Carte SD (32 Go), disque dur externe classique, SSD, DVD. Et sur un deuxième disque dur interne ou une partition du premier. Trois sauvegardes ne sont pas de trop, surtout pour les plus critiques (comptes financiers..)
Carte SD. Elle est actuellement moins chère que la clé USB, permet des débits conséquents (classe 10 à vérifier), tout en étant plus sûre car non alimentée. Une clé USB peut inopinément cesser de fonctionner, suite à une fausse manœuvre ou pas. J'en ai perdu plusieurs, et je copie le plus possible sur carte SD. Actuellement (fin 2016), la carte "evo" (pour appareils photo) de Samsung, en 16, 32, ou 64 Go me paraît réunir le meilleur rapport qualité/prix. Donnée pour 48 MB/s, les tests sur mon PC montrent qu'elle est aussi rapide que le modèle supérieur, presque deux fois plus rapide et chére. De toute façon, elle enfonce toutes les clés USB3 du monde, avec une sécurité bien plus grande comme je l'ai déjà dit. Je n'achète plus que ça. Moins cher (c'était l'inverse quelques années avant), bien plus rapide, sûr. Regrets, il n'y a au mieux qu'un seul lecteur sur PC, et pas non plus de "HUB" (prise multiple pour carte SD)



Sauvegarde du fichier d'adresses. Cas d'Outlook, désuet, mais c'est pour l'exemple ! Ouvrir son carnet d'adresses; la liste des contacts s'affiche; sélectionner . En haut, appuyez maintenant sur "Copier" puis ouvrez votre dossier "Mes documents" ; cliquer sur bouton droit de la souris et choisissez "nouveau" puis "dossier" un nouveau dossier est créé; vous le renommerez plus tard "Mes E-mails"; sélectionnez le : vous pouvez y coller maintenant vos adresses, soit avec le clic droit de la souris, soit en haut de mes documents "Edition" et "coller". Vos contacts sont sauvegardés. A renouveler de temps à autre. Pour réutiliser une adresse, ouvrez votre fichier "Mes E-mails", cliquez deux fois sur l'adresse de votre choix, puis sur "ajouter au Carnet d'adresses" ; l'adresse à maintenant réintégré votre carnet.


Déplacer le dossier "mes Documents": touche "Windowss", "Mes documents", clic bouton droit sur "Mes documents", "Propriétés" (en bas), "Déplacer", recherchez l'endroit où vous voulez transférer votre dossier "mes documents" dans le cadre qui s'ouvre en cliquant sur "Déplacer" pour développer les différents lecteurs et arborescences.
Conseil : déplacez le dans un autre lecteur que le  "C", qui contient Windows. 

en savoir plus


De multiples réglages possibles

La possibilité d'accéder à des réglages identiques ou partiels par différents moyens (accès croisés), ne simplifie pas les choses. Passer par le "Panneau de Configuration" devrait suffire, mais il y a d'autres accès directs par liens. Vous trouverez donc ici différents moyens d'atteindre des résultats plus ou moins comparables ! du pur Windows.

Commençons avec la touche "démarrer" du clavier (icône "Windows", au bas à gauche), le menu "démarrer." s'affiche. On y dénombre: les téléchargements, Ordinateur, Panneau de configuration, Périphériques et imprimantes, Programmes par défaut, Exécuter (ce dernier peut ne pas être activé, faire alors un click souris bouton droit sur le bouton démarrer (Windows) ou dans une zone vide du bandeau, puis choisir  "Propriétés" (on peut alors décider de quelques affichages dans le bandeau (démarrage et barre des tâches).

- Un click souris bouton gauche sur Ordinateur affiche tous les disques, clés USB etc; un click souris bouton droit sur l'un de ces disques affiche à nouveau propriétés (en bas), ce qui permet de les ouvrir, les renommer (utile), les vérifier, les défragmenter etc.

Un click souris bouton droit sur "Ordinateur" offre plusieurs choix dont Paramètres d'utilisation à distance, Protection du Système, et Paramètres système avancé :
A - Paramètre d'utilisation à distance: décocher tout accès à l'ordinateur.
B - Protection du système: activer au moins celle du disque "C" et configurez la restauration du système (conseillez de supprimer tous les points de restauration précédents et d'en créer immédiatement un nouveau (à refaire de temps à autre. MOTIF: en revenant à un état antérieur, le PC re-fonctionne généralement (malware, panne etc), mais l'on perd aussi des fichiers ou programmes installés entre temps !!
C - Paramètres système avancé: Effets visuels.. (à votre goût, ombres, animations.. préférer la simplicité, toute fantaisie d'affichage pénalisant l'activité du processeur).

- Un click souris bouton gauche sur Panneau de configuration affiche une impressionnante liste, dont :
- Programmes et fonctionnalités: permet de supprimer des programmes inutiles ou dépassés. En cas de doute certains peuvent être conservés en les copiant ailleurs, ce qui permet d'alléger la liste. Cela permet aussi de se débarrasser de programmes non souhaités.
- Programmes par défaut, permet de choisir celui qui ouvrira vos fichiers. Utile lorsqu'un logiciel téléchargé vampirise tous vos fichiers image, change leurs icônes et les ouvre à la place de votre logiciel habituel. Exemple, un nouveau navigateur installé, tel qu'Opera, s'impose partout lors de son installation ! Si vous n'aimez pas son gros logo rouge, chercher HTML dans la liste et cliquer pour remplacer Opéra par Internet Explorer !
- Sauvegarder et restaurer, offre la possibilité de sauvegarder le système Windows ainsi que vos fichiers, mais cela prend beaucoup de place et de temps (il faut un disque extérieur ou plusieurs DVD). On retrouve également la protection du système et restauration déjà vu plus haut.
- Affichage, pour ajuster la résolution (taille en pixels de l'écran, couleurs, luminosité, taille textes etc.
- Son, pour vérifier les entrées et sorties son.


Tout ce qui suit concerne Win XP, mais est encore partiellement valable pour Win 7, ou même Win 10, avec son ergonomie déroutante.

- Raccourcis pratiques:

Avec quelques variantes, l'accès aux réglages "système" peut être obtenu par une frappe de trois touches. ou par un fichier exécutable.

A/ Frappe de trois touches. Enfoncer simultanément les touches "Ctrl" (contrôle) + "Alt" (majuscule inférieure) + "Suppr", permet de fermer un programme qui ne répond plus, bloqué sur le bureau ou encore de supprimer du démarage, un programme indésirable:
Dans la liste qui s'ouvre, sélectionner "gestionnaire des tâches", puis l'onglet "Applications" (Win-7) ou "Processus"", puis "Applications" (Win-10. Le programme bloqué apparaît, seul ou avec d'autres également ouverts, mais facilement repérable puisque vous le connaissez; sélectionnez le (surlignez), puis fermez le (commande en bas à droite de la liste). Une deuxième liste, plus complète, peut suivre (en arrière plan); il s'agit de tous les programmes Windows en cours de fonctionnement). Si aucune liste ne s'affiche, cliquer sur le lien situé au-dessous. Gardez donc en mémoire l'action simultanée sur ces trois touches.
2/ Onglet  "Démarrage." On peut y arrêter sans crainte quelques services que l'on connaît, mais dont le démarrage systématique gêne, est occasionnel ou inutile (exemple, skype, des mises à jour etc..)
3/ Une fois familiarisé avec cette liste, passons à la deuxième avec l'onglet "services".: il s'agit d'applications lancées ou non au démarrage ou en cours d'utilisation: on peut arrêter d'un clic droit quelques fonctions, selon les besoins ou son équipement, telles que des "update" (mise à jour, si vous ne souhaitez pas de mises à jour intempestives parfois longues), le "parefeu", "biométrie" et "carte à puce" (selon votre utilisation), "télécopie", "Adobe", "registre à distance"...
B/ avec le fichier l'exécutable MSConfig.exe, à taper dans la commande "exécuter" (touche ou icône "Démarrer", avec clic gauche ou droit selon la version de Windows), suivi de OK (taper "MSConfig" seul suffit). Cet exécutable (Win XP,7,10), affiche tout d'abord les mêmes possibilités de "démarrage" que les raccourcis ci-dessous, dont l'onglet "Outils", et dans cet onglet, le choix "Paramètres système avancés", où l'on retrouve les "Effets visuels", avec sa liste de réglages d'affichage: effets d'animation de fenêtre, aspect des polices, transparence des bordures de cadre, ombres..


Suite RACCOURCIS PRATIQUES

Configuration du système: un fichier exécutable, compmgmt.msc, A taper dans la commande "Exécuter", ouvre "outils sytème", stockage, services et applications, qui permet de cliquer sur "services". Une autre liste de services s'affiche, chacun d'eux pouvant être arrêté mis en manuel ou en automatique. Des revues en parlent mais ne donnent jamais rien de précis sur ce que l'on peut ou non désactiver, parmi les innombrables fonctions propres à Windows.
On y accède aussi par "le "Panneau de configuration", "Gestion de l’ordinateur", "Service et applications", "Services". Quelques programmes peuvent y être désactivés (bluetooth..), et c'est ici que l'on doit vérifier qu'un programme qui ne fonctionne pas y est bien activé.

Programme par défaut  permet de faire ouvrir un type de fichier par le programme de son choix, ou d'en désigner un s'il ne s'ouvre pas. Concerne surtout les fichiers d'images, vidéos ou Internet.

On y accède par "le "Panneau de configuration" obtenu avec la touche "Démarrer", "Programme par défaut".

Problèmes de démarrage. Pendant le démarrage, si l'ordinateur vérifie la mémoire et fait dérouler un compteur, appuyez sur la touche "Echap" (Esc) Il est possible de supprimer cette phase dans le BIOS: pour accéder au Bios pendant le démarrage, suivre les indications du message qui apparaît sur l'écran, par exemple "appuyer sur "Suppr" (Del), ou sur F5, F8 etc. Un tableau doit alors s'afficher. En le parcourant avec les flèches du clavier (la souris est inopérante), il faut alors sélectionner "Quick boot"). .

Si votre PC n'affiche rien pendant le lancement de Windows, taper répétitivement sur les touches citées. Vous ne risquez rien. Vous aurez peut-être ainsi une offre de démarrage différente, dont "mode sans échec"
Accéder au Bios permet de changer l'ordre d'exploration des lecteurs (CDROM/ DVD, Disque dur 1, Disque dur 2 etc, ou isoler un disque dur. Les touches (démarrer + Pause (break, brk) appuyées simultanément permettent  aussi de faire quelques choix.

Isoler un disque dur. C'est possible en accédant au Bios, où l'on peut aussi changer l'ordre d'exploration des lecteurs (CDROM/ DVD, Disque dur 1, Disque dur 2 etc,

Partitionnez le disque dur.
Partitionner un disque dur de forte capacité en plusieurs volumes présente l'avantage de limiter la taille à "défragmenter" (voir plus loin). Au cas présent, il s'agit avant tout d'isoler l'installation de Windows du reste du disque dur.

C'est important car en cas de réinstallation forcée de Windows, suite à un incident majeur (virus, panne grave, liaisons internet..), nos documents et certains logiciels installés "hors disque" C, celui de Windows, ne sont pas supprimés ! Au début de l'installation, Windows nomme automatiquement "C", la partition (volume) du disque qu'on lui désigne pour y être installé. On peut partitionner au moment de la réinstallation de Windows s'il y a suffisamment de place libre. Mon propos n'est pas d'apprendre à partitionner, mais de conseiller de le faire, tout comme moi. Des paywares permettent de le faire après coup. Un deuxième disque dur est bien sûr encore mieux si le premier défaille, ce qui, avec les énormes volumes actuels, oblige tout de même à partitionner.


E-mails et Internet

Email. - Réglages de la messagerie.

- Ne pas renvoyer systématiquement le message reçu!   Au fil de la constitution d'un dossier, ou d'envois-réponses successifs, ce procédé conduit à multiplier les textes mais également chaque pièce jointe. nbsp; Les contenus s'allongent considérablement, alourdissant la relecture et occupant inutilement de la place mémoire.

Première possibilité: dans chaque réponse, descendez sur le texte de la correspondance qui est automatiquement rappelé si vous avez cliqué sur l'onglet "répondre", de la messagerie; supprimez, par surlignage préalable, tout ce qui vous paraît inutile de renvoyer.
Deuxième possibilité   Ouvrez Outlook Express, cliquez sur "outils", puis sur propriétés et décochez la case "joindre le message d'origine".


Ajouter une annotation à la fin de vos messages (adresse, société, adresse de votre site...). Explorez les autres onglets du "menu" (tableau).


- La plaie des courriers indésirables "SPAMS" Les logiciels anti-spams sont très imparfaits, et pour être véritablement efficaces, ils devraient supprimer les courriers indésirables au départ, c'est à dire chez le fournisseur d'accès (Orange, AOL, Yahoo..). Mais aucun d'eux ne courra le risque de supprimer aussi quelque courrier utile!  les anti-spams rejettent donc aussi de bons E-mails, et il est vivement conseillé de consulter régulièrement le dossier "indésirables" de la messagerie !! Il est possible de signaler les courriers abusifs à la CNIL, à l'adresse suivante :  
http://www.cnil.fr/index  (ou rechercher CNIL avec votre navigateur). Note: le signe @ s'obtient aussi en tapant simultanément sur Alt Grd et @
Voici ce que l'on peut faire à titre préventif: 
1/ Utiliser deux ou trois boites aux lettres.  Une des boites ne sera communiquée qu'à votre entourage et connaissances. Elle devrait donc rester longtemps "propre". La deuxième sera réservée aux recherches sûres ou à la réception d'autres mails. J'ai personnellement ouvert une 3me boite aux lettres sur un fournisseur d'accès gratuit, possibilité offerte par AOL (mon choix, d'autres étant très agressifs). Et je fais une partie de mes recherches à partir de cette boite, que je n'ouvre donc que rarement, et où les spams ou relances commerciales abusives importent peu. Aller ensuite sur le portail (page d'accueil) du fournisseur d'accès pour y consulter vos E-mails sans les rapatrier. Il est possible de ne télécharger que les pièces jointes. On pourra aussi y cocher tous ceux à supprimer, dont bien entendu, les douteux.


2/ Selon les possibilités offertes par la messagerie, supprimer les scripts, la réception des photos, ou ne recevez que les en-têtes de lettres ou encore l'objet et l'expéditeur. Mais les navigateurs changent constamment leurs réglages et leurs offres !
3/ Evitez de diffuser votre lien d'Email et faites ce que je pratique sur mon site en coupant le lien en deux. Depuis, je n'ai plus de "mails pourris". N'enregistrez pas vos identifiants et encore moins vos codes, conservés sur un autre document. C'est contraignant, mais bon..
4/ Déplacez et supprimer vos adresses Email du carnet d'adresses de la messagerie (ex-Outlook Express) et demandez à vos connaissances d'en faire autant. Mes adresses sont inaccessibles aux hackers qui tentent de les prélever pour multiplier leurs méfaits. Cliquez sur chaque adresse d'outlook ou autre et "tirer la" dans un autre dossier créé sur le bureau (clic droit de souris) en maintenant le bouton gauche de la souris enfoncé). On obtient donc ceci dans votre nouveau dossier (qui sera déplacé ensuite dans "vos documents"). Il suffira de cliquer sur une de ces étiquettes pour remettre l'adresse dans le carnet d'Outlook, puis dans le mail.



Déplacer le carnet d'adresse.
C'est prévu dans Outlook, que je cite pour le principe. A rechercher pour les autres cas. Cela peut être une sécurité en cas de réinstallation de Windows, et il est préférable d'en faire une copie (voir ci-dessus, "sauvegarder"). Pour le déplacer, ouvrez "Outlook Express" ; cliquez sur "Carnet d'adresses" un cadre s'ouvre :cliquez sur "Fichier", en haut à gauche; puis tout à fait au bas de la liste, "Exporter" choix "carnet d'adresse "Wab".  "Wab" est un fichier que l'on trouve dans "Outlook Express" de "Program Files" du disque C. Toutefois, comme lorsqu'on déplace "Mes Documents" avec la procédure Windows, la nouvelle adresse demeure identifiable et n'est donc pas hors de portée des hackers.

Dissimuler certains E-mails. On ne peut interdire la lecture d'un fichier pris individuellement ; il faut donc avoir recours à une astuce qui, si elle ne peut garantir totalement la confidentialité, empêche toutefois l'ouverture directe tout en le classant en lieu sûr. Je ne peux préciser ici la nature de cette astuce, qui est personnelle et doit rester confidentielle (en savoir plus).



INTERNET.. Recherche de renseignements. Google favorise ceux qui ont acheté des liens (URL), vous ramenant constamment vers eux. Faux Liens. Les liens peuvent être falsifiés et pour la même appellation, ils vous renvoient sur un autre site (URL). Un lien a en effet deux caractéristiques, son nom et son adresse. Voici un lien qui vous envoie sur le site de "Cacheman". ce lien est actif (souligné) et il suffit de cliquer dessus pour que le site soit recherché automatiquement. Ce lien recherche l'adresse suivante: http://www.outertech.com/fr/accelerer-windows-7 ce que vous pouvez vérifier en cliquant avec la souris touche droite sur le mot Cacheman surligné ci-dessus, "propriétés du lien". Cependant, toujours dans propriété, on peut changer l'adresse et mettre celle de son choix ! j'ai modifié ici le lien de   Cacheman  et si vous cliquez dessus, vous appelez la page d'accueil de mon site et non cacheman ! (si mon adresse réelle n'a pas changé depuis). Donc, si un lien vous renvoit ailleurs, vérifiez le avec le clic droit si c'est possible, et tapez la véritable adresse à la main dans la fenêtre du navigateur si vous la connaissez.

Anti-virus Microsoft distribue un excellent anti-virus gratuit, sans limite d'utilisation ni racolage. Microsoft security essentiel à télécharger sur son site. Il n'est jamais très bien classé dans les tests, mais le personnel de Microsoft l'utilise et moi aussi, sans jamais avoir eu de problèmes au cours de longues années. Autre remarque pour votre recherche, tapez dans votre recherche "site officiel de Microsoft" et faites cela pour toutes vos recherches. Vérifiez encore que rien ne vient surcharger le site trouvé en publicités sauvages et variées. Les faux vrais sites placent le mot Microsoft dans leur lien, parfois en premier, mais on peut observer qu'un autre nom ou plusieurs suivent.


- Virus: "The French Paper", Je cite: "Si vous voulez protéger vos interlocuteurs de virus éventuels, et vous aussi car ils vous reviendront par leur carnet d'adresses, ne laissez dans votre carnet qu'un minimum d'adresses usuelles et sauvegardez les autres comme ci-dessus (c'est ce que je fais). Malgré les anti-virus, pare-feu etc, n'ouvrez pas les pièces jointes ni les photos si vous n'êtes pas sûr(e) du correspondant (exemple: pas de texte dans la lettre ou on vous demande votre avis, on vous envoie une photo, on vous fait une offre d'écrans de veille, ou encore vous recevez une fausse information de non transmission D'EMail avec pièce jointe (il n'y en a pas !) ; méfiez vous des pub en général ou des courriers vous informant que vous avez transmis un virus ou vous demandant de cliquer sur un lien; sachez aussi que si vous êtes sur un groupe de discussion, vos chances augmentent considérablement et vous aurez à supprimer sans cesse bon nombre de courriers douteux.


Alertes de Windows<

depuis Vista, Windows est plus que pointilleux sur l'exécution de programmes, y compris les siens !! un assombrissement de l'écran se produit même pour faire peur. Autre rejet, les programmes non "compatibles" (coupures brutales du PC possibles); à vérifier avec le mode compatibilité: (si déclaré non compatible après test avec win XP ou autres, et même s'il il fonctionne, Windows risque d'intervenir assez déagréablement. C'est à tester pour chaque cas, car Windows trouve incompatibles ses propres programmes !!



Aides et espionnage. Les cookies. Nos PC sont infestés de "cookies" (biscuits) et ce n'est pas forcément du gâteau ! D'ailleurs, ils nous sont imposés: "continuer sur ce site signifie que vous acceptez les cookies" ! leur rôle est multiple mais on peut les classer en deux grandes familles: - la première famille nous identifie et garde en mémoire des informations de connexion, de choix préalables, de codes tapés etc, de sorte que votre recherche s'en trouve simplifiée. C'est ainsi que si je me connecte à la banque postale, sur mon compte, le cadre d'identification affiche mon identifiant alors que je n'ai rien enregistré ! Et Aol qui me reconnaît affiche mes quatre adresses Email dès que j'en tape une. j'enrage car n'importe quelle personne ouvrant mon ordi n'a plus qu'à trouver le code (que je n'ai pas non plus fait mémoriser. Bien sur, cela ne concerne que mon ordi et pas un autre, mais tout de même, c'est fort de café pour un compte bancaire ! Aol me reconnaît et affiche mes quatre adresses Email dès que j'en tape une. C'est très indiscret. C'est sensé nous aider. Supprimer ces cookies vous contraignent à tout retaper, adresses etc !

- La deuxième famille de cookies fait de l'espionnage et collecte tout un tas d'informations sur nos recherches, nos habitudes (ce que nous visitons, achetons, regardons..), mais aussi ce que contient notre ordinateur, et on ne sait pas jusqu'où cela peut aller. Je soupçonne les trop fréquentes et plus qu'irritantes "mises à jour" de n'être qu'un mauvais prétexte pour préléver le plus souvent possibles des informations. En théorie, on peut les supprimer dans le menu démarrer ou les autres "services", mais le résultat n'est pas toujours convainquant. D'ailleurs, certains éditeurs s'en prémunissent aujourd'hui très brutalement: pas de mise à jour ? le logiciel ne fonctionne plus et vous n'avez plus rien ! Google en tête, d'ailleurs attaqué pour position dominante, mais aussi Adobe, les navigateurs, etc. Supprimer néammoins régulièrement les cookie, ainsi que les historiques, etc. est une bonne mesure".

Bien que tous ne soient sûrement pas supprimés.

Nettoyez avec "CC Cleaner" (de Piriform),  "Easycleaner",3S, "Système Security Suite".

Ce dernier permet de supprimer les cookies, la mémorisation des mots de passe, les programmes permettant d'intervenir à distance sur votre ordinateur, etc.  Win 7/ Supprimez les fichiers thumbs.db. ils servent à répertorier les aperçus de photos et de films mais encombrent la mémoire pour un gain de temps dont on peut généralement se passer. Sélectionner "mes documents", puis "Outils", "Options de dossier", et enfin "Affichage". Dans la liste proposée, sélectionner et cochez "ne pas mettre les miniatures en cache". Supprimez les quand vous en trouvez ou recherchez les pour les supprimer : touche "Windows" entre Alt et Ctrl, puis "Rechercher". Taper "thumbs.db"


Accélérer le fonctionnement

PC, Windows et disques durs

1/ Le PC. Réduire le temps de chargement; Si pendant le démarrage, l'ordinateur vérifie la mémoire et vous attendez en regardant défiler inutilement le compteur. Appuyez simplement sur la touche "Echap" (Esc). Si vous savez comment accéder au Bios de démarrage (un message apparaît parfois au cours du chargement, tel que "appuyez sur "Suppr" (Del), vous pourrez sans doute alors sélectionner "Quick boot"); accéder au Bios vous permet aussi de changer l'ordre d'exploration des lecteurs (disquette, CDROM/ DVD, Disque dur 1, Disque dur 2 etc. Dans d'autres cas il faut appuyer sur d'autres touches comme F10, F8.. ; à essayer en cours de chargement en tapant sans cesse).

Lors du chargement de jeux défilent des pubs, vidéos... qui ralentissent le chargement. Appuyez aussi sur Echap (Esc) pour tenter de les sauter; il y a une autre solution plus radicale (cherchez les et supprimez les (copiez les dans un autre répertoire par sécurité, "vos documents" par exemple, au cas où...). Le programme peut considérer qu'elles sont finies et les sauter sans problème (cas de flight simulator, j'ai supprimé la grandiloquante musique d'accueil).

Un programme BootVis qui grignote quelques secondes est téléchargeable à : www.microsoft.com/hwdev/platform/performance/fastboot/bootvis.asp. Décompressez et lancez le programme.

- Augmenter la mémoire RAM accroit sensiblement la rapidité, car le chargement de lourds logiciels et leur fonctionnement s'achève sur le disque dur, dans un secteur dénommé "mémoire virtuelle". (voir ci-après)

2/ Windows.
Fermer les programmes inutilement chargés au démarrage. Cela libère de la mémoire RAM et des ressources UC (processeur). Utile pour  tout logiciel ou tâches qui exigent beaucoup de mémoire et de puissance, tels que jeux, édition de films, défragmentation, mises à jour, téléchargements etc.
Pour ce faire, exécuter"EnditAll", à rechercher sur Internet (gratuit)
Supprimer également des programmes inscrits au "démarrage" ou dans les "services" (voir les raccourcis pratiques, situés après la rubrique "de multiples réglages").
- Libérer du disque dur, le défragmenter (voir plus bas).
- Limiter les effets visuels (vu au début) et limiter également l'affichage de trop nombreux raccourcis, souvent répétés, sur le bureau, dans la barre des tâches, dans l'accès rapide (Démarrer), etc. tous ces éléments, ainsi que les clés USB et carte SD, et tout ce qui est raccordé et actif (DVD aussi), sont à tour de rôle et en permanence inspectés par le PC, car c'est le principe même de son fonctionnement, programmes inclus (pour plus de détails, rechercher sur le Net "IRQ", ou gestion des interruptions)

Augmenter la mémoire RAM. La mémoire RAM se présente sous forme de barettes qu'il faut ajouter par paires compatibles avec votre PC (la place est généralement prévue). Le PC dispose de plusieurs niveau de mémoire "rapide", une partie dans le processeur lui-même, une autre avec les RAM, mais aussi dans la carte graphique. Sans mémoire suffisante, le processeur travaille avec le disque dur, beaucoup plus lent. Les clés USB permettent d'augmenter largement la mémoire, surtout les USB 3 ou mieux les nouvelles de type C, bien plus rapides ça ne vaut pas les RAM et leur accès, mais c'est très intéressant. Des clés de 16 à 64 Gigas octets permettent une amélioration conséquente et c'est ce que j'ai fait! Elle peut être "dédiée" (ne servira plus pour votre stockage), ou "partagée", en ne laissant qu'une partie libre, à votre choix. Les clés peuvent proposer cette possibilité à l'enfichage, autrement, il faudra les déclarer comme telles sur Windows (faire une recherche sur le Net).
-

Libérer la mémoire RAM


- en utilisant "Cacheman" (gratuit je crois, sur le Net): onglet "cache" à droite puis "disk cache": cochez "minimize memory used". Onglet "RAM" et "Optimization" : cochez "disable executive paging"; cliquez sur "save setting" dans l'onglet "fichier" (redémarrage PC possible). Vous pouvez faire supprimer les DLL qui demeurent en mémoire même après extinction du PC. En cas de problèmes, rétablissez les DLL. (les DLL sont de petits programmes et il y en des quantités, notamment dans les fichiers "système" de Windows.


- Supprimer des polices(fonts). A une époque où la quantité de mémoire était bien moindre, un spécialiste conseillait de réduire le nombre de polices car elles étaient supposées être toutes chargées en mémoire RAM lors du "boot-up". qu'en est-il aujourd'hui avec Win7, 10 ou plus ? Quoi qu'il en soit, pour des raisons pratiques, j'élimine une bonne partie des polices que je n'utiliserai jamais et dont beaucoup se ressemblent, au lieu d'avoir à faire défiler tout un choix inutile. Le risque est un message d'absence de police (pas rédhibitoire). Il est préférable des les conserver en réserve dans un dossier.
On peut choisir et supprimer les polices installées en allant dans le panneau de configuration, puis "polices" (environ 250 !!!), allez'y gaiement: courrier, comic sans sérif, microsoft et les ms, system, times, trebuchet.. + les spéciales dessins/logos bouton internat, haxton, open symbol, webdings, wigdings.. En principe, les polices système ne peuvent pas être enlevées, et l'on hésite parfois au cas où une police entraînerait la suppression de quelques autres, ou l'affichage d'informations système. Dans ce cas, procéder à l'unité et la remettre si nécessaire. Mon initiative: j'ai enlevé une bonne moitié des 250 fonts, que j'ai sauvegardées. J'en enlèverai sans doute d'autres.



3/ Disques durs.

Ne remplissez pas votre disque dur "C" au-delà de 75 % (disque qui reçoit Windows), ni les autres si c'est possible car vous ne pourrez plus faire convenablement de défragmentation. Le PC a également besoin de mémoire disque libre pour travailler, beaucoup pour certains logiciels. Si la défragmentation automatique n'est pas activée, ce que je pratique, le disque dur - surtout la partition "C" (Windows) - qui reçoit les programmes et les exécute, se fragmente peu à peu, c'est à dire qu'un fichier donné sera sectionné (fractionné) et réparti sur de nombreux petits emplacements, rendant sa lecture plus difficile. - On peut déplacer les fichiers qui fragmentent le plus, ralentissant Windows, ce qui sera loin, mais il faut tout d'abord savoir défragmenter.



 POUR DEFRAGMENTER  touche "Windows"(démarrer), puis "panneau de configuration", puis"outils d'administration", puis "gestion de l'ordinateur", et enfin "défragmenteur de disque". Sélectionner le premier disque à défragmenter en haut du cadre, puis analyser ou défragmentez. "Analyser" fait généralement perdre du temps !

Autre possibilité: "Windows" (démarrer), puis en bas "Tous les programmes", puis "Accessoires, : Outils Système", puis, "Défragmenteur de disque". Sélectionner le premier disque à défragmenter en haut du cadre, puis analyser ou défragmenter. "Analyser" fait généralement perdre du temps !

Enfin, j'utilise maintenant "defraggler" (de Piriform") à la place de défragmenteur de Windows. On voit mieux la défragmentation s'opéer, mais surtout, on peur effectuer des choix intéressants, comme choisir la taille des fichiers à défragmenter, ou des emplacements

De fréquents essais de logiciels de plus en plus gourmands en mémoire - accroissent d'autant plus rapidement "la dispersion" des fichiers sur votre disque dur; toute nouvelle installation répartit le fichier sur un grand nombre de "secteurs", d'où des temps d'accès disque dur allongés. Le disque dur mécanique fait du bruit et s'use plus vite. Ceci oblige à défragmenter le disque fréquemment (il est recommandé de défragmenter avant et après chaque nouvelle installation, mais on ne le fait généralement pas).

Il faut également considérer que des défragmentations excessives, recherches fréquentes, usent prématurément les fragiles têtes de lecture de disque dur ou les mémoires des nouveaux faux disques durs SSD à mémoires statiques. A vous de trouver un compromis.



Qu'est donc un disque dur ?.
un disque dur est comparable à un petit CD, de diamètre courant de 9,5 cm, en métal non magnétique en apparence mais incluant des "sites magnétiques de la taille de quelques dizaines de nanomètre. Chaque site est un minuscule aimant dont la tête d'enregistrement change l'orientation, afin de représenter un bit, 0 ou 1. Actuellement, chaque petit aimant est placé horizontalement, mais pour augmenter les capacités, une nouvelle technologie les place verticalement !



CLIC sur la photo! Le stylet de la tête d'enregistrement/lecture se déplace sur toute la surface pour aller chercher l'information, un peu comme la tête de nos microsillons, CD et DVD, mais sous commande afin d'atteindre directement une zone recherchée. La lecture de ces points, magnétisés ou non, est à la base d'un langage dit binaire (lecture d'une suite de points 0 ou 1 tels que 01110010111000, comme une sorte de morse à rapidité ultime. Ces séries sont déchiffrées par groupes de huit signaux, exemple 01110010, appelés octets mot que l'on connaît pour définir la capacité d'une mémoire. Par exemple, disque dur de 1 téraoctets = 1000 giga-octets =1.000.000.000.000 octets, soit 8.000.000.000.000 (on dit 8 puissance 12) points pouvant être magnétisés ou pas. Ce n'est pas la peine d'essayer de voir quoi que ce soit ! Malgré tous ces points magnétiques, ce disque n'attire pas un aimant car la matière qui le constitue est non magnétique, ce qui est indispensable.

Ces octets sont assemblés par paquets pour définir d'imaginaires "cases" de rangement de quelques milliers d'octets appelés clusters. Un disque peut donc être plein avec beaucoup de points non utilisés car, lorsqu'une information occupe un cluster, il est porté occupé quel que soit son taux réel de remplissage (comme lorsqu'on met un petit paquet dans une case trop grande). Les disques sont aussi découpés en secteurs, qui sont les zones comme peuvent l'être les rayonnages d'un magasin ou des groupes de rayonnages. Cela pour arriver vite au plus près et affiner la recherche.

Les disques durs détiennent le nombre record de pannes - plus le disque dur est important, plus il est rapide car les données stockées en périphérie seraient lues plus rapidement. Sous toute réserve, car j'ai lu aussi que la quantité de données était la même au centre qu'à la périphérie du disque et la vitesse angulaire étant la même, la vitesse de lecture devrait être identique partout. Les disques durs rapides tournent à 7200 tours/mn. Une autre donnée intervient pour la rapidité d'un disque dur, c'est la mémoire cache: sa taille permet de réduire les "lots" de travail de l'UC (Unité centrale = processeur) - le protocole de transfert "sérial IDE, ATA .."
Les "disques" à mémoire flash SSD sont encore assez chers pour une bonne qualité, et souffriraient encore d'imperfections dans la gestion de la mémoire. Les progrès sont sensibles et l'on peut tenter un disque de capacité plutôt faible, de la meilleure qualité plutôt que l'inverse. La rapidité du PC, si compatible (attention) s'en trouve paraît-il incroyablement boostée !  on peut se contenter d'y installer Windows et quelques logiciels, le reste étant placé sur disque dur classique. La durée de vie n'est pas encore suffisante mais on atteindrait désormais 5 ans à plein pot !  si vous en avez les moyens, passez à l'acte.




Déplacer les fichiers temporaires. On peut déplacer trois fichiers, ce qui est prévu par Windows. Il convient toutefois de disposer au moins d'une autre partition du disque dur ou disposer d'un second disque dur. On peut ainsi y renvoyer certains fichiers de Windows, générateurs de fragmentation. Parmi ceux-ci, pour Windows XP, 7 et 10 : Déplacement des fichiers d'échange, les fichiers "TEMP" "TMP", les fichiers TEMP d'Internet. Les fichiers d'échange. selon "Le numéro spécial de "CANARD PC", Windows passe sont temps à écrire sur un fichier spécial les données dont a besoin le CPU (processeur) et qui n'ont pas la place en mémoire vive (RAM).
Ouvrir le "panneau de configuration", puis "Système" ou bien "touche Windows" (drapeau) + "Pause" sans relâcher la première (valable pour Win 10): le cadre "Propriétés Système" ou "système avancé" apparaît ; cliquer sur "avancé" et sur la ligne "performances" (effets visuels, mémoire virtuelle..), puis sur "Paramètres", puis "Avancé". Dernière ligne "Mémoire virtuelle", choix "Modifier" ; dans la fenêtre du haut, choisir l'unité D, E.. (partition ou disque dur) dans laquelle vous allez transférer le fichier d'échange. Enfin, au bas, choisir "taille personnalisée" en reportant les indications ou "taille gérée par  le système".

Attention, avec un SSD, on n'a pas forcément intérêt à déplacer ces fichiers, car de multiples accès disque SSD/ disque dur lent peuvent en résulter !! - Les fichiers temporaires d'Internet,  ouvrir le "Panneau de Configuration", choix "système" ou bien touche "Windows" (drapeau) + "Pause", puis "avancé" cliquer sur "Paramètres", "Déplacer le dossier". choisir alors le nouvel emplacement "TEMP" que vous avez préalablement créé. - Les fichiers temporaires "TEMP" "TMP. Créer un répertoire "TEMP" dans une partition du disque  (D, E..), qui ne contient pas Windows. Touche "Windows" (drapeau) + pause ; la boite de dialogue "propriété système" apparaît : tout à fait en bas, cliquer sur "variables d'environnement" deux cadres apparaissent avec TEMP et TMP (il faut faire défiler vers le bas). Surligner la première inscription et cliquer sur "modifier" ; effacer tout ce qui est devant TEMP et remplacer par la partition où vous voulez mettre Temp (ex E si vous en avez une de ce nom, en laissant les deux points et la barre en biais (slash), comme sur la photo ci-dessus, sans le "SET" . Pour Windows XP. dans cet exemple, on remplace C:\  par le nom du deuxième disque ou partition E  Il faudra le faire aussi en bas pour les deux autres TEMP et TMP


Allez voir ultérieurement dans votre fichier "temp" de "C" : il doit rester vide, particulièrement après un chargement internet, l'installation d'un logiciel, ou le fonctionnement de certains. Par contre, le dossier "temp" de "D" doit être utilisé par Windows.


Notions sur la base de registre (revue SVM Pratique).

Exercice; réduire le temps de fermeture de Windows: Entrez dans le registre en ouvrant "Commencer" sur la barre des tâches (touche  le petit dessin Windows), choix "Exécuter" ; taper "regedit". taper ensuite touches "Ctrl" et "F" simultanément ; une fenêtre s'ouvre. tapez dans la case rechercher : "WaitToKillServiceTimeout" ou copiez ce texte (clic droit ..) et collez le. Puis OK et cela vous conduit directement sur la partie à modifier. Ou bien Sélectionner comme suit : HKEY_LOCAL_MACHINE puis SYSTEM, puis ControlSet001, et Control ; à droite, entrez 1000 comme nouvelle valeur.  



Au secours !   le PC "ne boote pas" pas.


- 1/ Allumez l'ordinateur et pendant le démarrage, lire les instruction à l'écran ou appuyer sur échappe (escape) ou maintenir appuyée ou tapoter la touche F8 (essayer aussi F5, F10), ou consulter la notice. Choisir "mode sans échec" (avec ou sans prise en charge réseau) ou "mode diagnostic", mode "dernière bonne configuration connue avec XP. En mode sans échec, le système démarre avec un chargement réduit (selon votre version de Windows, vous n'aurez peut-être plus Internet, ni le CDR/ DVD, ni un bel affichage, mais l'essentiel fonctionnera quand même, avec de plus grandes polices et un affichage moins raffiné. En redémarrant Windows, qui revient alors à sa configuration normale, le problème est parfois réglé. Si non, supprimer le ou les derniers programmes ou pilotes installés, si vous pensez qu'ils peuvent être incriminés, car Windows ne vous dira rien !
En maintenant enfoncée la touche F8 ou en tapant régulièrement pendant le démarrage de Windows, Windows XP propose aussi un mode déboguer, mais il faut voir où se trouve l'anomalie ce qui n'est pas évident.

En fonctionnement, il est conseillé de désigner de temps à autre un point (date) de restauration. Pour retrouver un point de restauration précédent, cliquer sur "touche Windows" ou démarrage, puis "tous les programmes", "accessoires", "outils système", et enfin "restauration du système". Choisissez une date pas trop éloignée, quitte à y revenir et OK. Windows en place lui-même lors de chargements de programmes ou d'autres évènements. Le mieux est de faire les siens, d'autant que les dates sont progressivement éliminées par ancienneté. Quand tout est OK après avoir fait du ménage, déplacé ou chargé des logiciels, placez votre date en restauration.

Le retour à une situation antérieure peut faire disparaître des fichiers que l'on avait installés!! ; On peut alors ne mettre sous surveillance que le disque dur contenant Windows s'il est installé à part (C seul). Mais il faut bien sauvegarder tout ce que l'on a et ce que l'on fait.



- 2/ mettre le CDROM/ DVD Windows. Selon sa version, Windows propose alors "d'installer", "réparer" ou "mettre à niveau". L'installation nouvelle peut vous faire perdre tout ou partie de vos fichiers, alors que les autres options, si elles existent, ne vous feront rien perdre.
Si votre micro ne teste pas le CD/ DVD au démarrage, il faut accéder au "boot" (un message apparaît parfois au démarrage tel que: "appuyez sur "Suppr" (Del) ou autre touche: vous pouvez alors accéder au Bios et changer l'ordre d'exploration des lecteurs (disquette, CDROM, Disque dur 1, Disque dur 2 etc. : mettre le CDROM/ DVD en premier lecteur.


- 3/ console de récupération", option réservée à ceux qui ont une expertise certaine. CONSEIL: dans bien des cas, si le défaut est grave et pénalisant, il est préférable de procéder à une nouvelle installation car vous risquez de perdre bien plus de temps à tenter d'interminables essais. Je n'insiste plus longtemps dans mes essais de dépannage, je réinstalle. Si vous avez fait deux partitions comme dit plus haut, vous serez sûr de revoir fonctionner le micro (sauf alimentation, cartes ou disque dur atteints),


- 4/ récupéré de l'ancien PC. Pendant longtemps, mon micro a "saccadé" lors de la confection de films ou pendant l'utilisation de logiciels gourmands en CPU (la puce) ; j'avais en outre de nombreuses demande de vérifications du deuxième disque au démarrage, ainsi que du "Iomega" de secours. Pourtant, tout était normal et il lisait et stockait bien sur le deuxième disque ; j'ai finalement remplacé ce disque dur, provenant d'un prédent PC, et tout est redevenu normal, sauf pour "Iomega" qui provoque aussi des appels de vérification pour rien. J'ai formaté toutes mes disquettes Iomega avec mon nouvel ordinateur (XP, fichiers NFTS) et tout est rentré dans l'ordre.


- 6/  Alimentation si vous avez des problèmes de démarrage du micro ou de Windows à l'allumage, ou encore des problèmes de mauvais fonctionnement du système de "veille prolongée" de Win XP, pensez à l'alimentation qui peut être un peu faible, surtout si vous avez ajouté des cartes, scanner etc. J'ai été amené à changer la mienne car le test des unités ne se faisait plus que très mal au démarrage et je devais allumer le micro d'abord à l'interrupteur arrière pour mettre seulement l'alimentation sous tension, puis lancer le démarrage du micro (bouton sur face avant 15 mn après ! 


- 7 / Rétablir un navigateur (browser) endommagé (Internet Explorer: IE) qui ne fonctionne pas normalement. "The French paper", je cite: "Ouvrir le panneau de configuration, select Internet options, choose the advanced option (avancé) tout à fait en bas de la liste (hors liste), cliquer sur le bouton paramètres par défaut qui remet les réglages à l'origine ; il faut maintenant redémarrer Internet Explorer qui va se réinitialiser ; nettoyer le disque dur C : Windows "Démarrer" (My Computer), puis cliquer sur Poste de travail, puis clic droit sur disque C, puis propriétés et "nettoyage de disque".


 


Sons de Windows: Windows émet différents sons qui peuvent être supprimés ou changés; On peut commencer par supprimer la musique d'accueil, ce que je fais systématiquement, y compris pour certains logiciels tels que Flight Simulateur ! Windows ne trouvant pas le fichier passe à l'étape suivante sans autre forme de procès. Ce son est dans un répertoire de Windows que je vous laisse le soin de découvrir en lisant la suite, maintenant que vous êtes aguerris et plus audacieux. Pour supprimer ou remplacer les autres sons, aller dans "Poste de travail", puis "Panneau de configuration", "Sons et  "périphériques", "sons"; cliquer alors sur un des évènements de la liste, démarrage de Windows par exemple, puis "parcourir" pour chercher votre musique ou son préféré.



Carte son et amplificateur.
un PC possède plusieurs entrées et sorties son qui permettent de reproduire ou d'enregistrer. Ces entrées/ sorties sont repérées par des connecteurs de couleur, généralement de type RCA (une fiche par fil), qui permettent de raccorder directement des hauts parleurs mais aussi un amplificateur. On peut obtenir un très bon son avec une carte son "de base", souvent incluse dans la carte mère et il suffit pour cela de relier la sortie son à l'entrée d'une chaîne HI-FI : même avec une mini-chaîne, ce sera assez bon si les enceintes sont de taille convenable. Si vous avez une mini chaîne en réserve, faites l'essai. Pensez aussi qu'il y a une entrée son pour relier un auxiliaire" de votre choix (radio FM, lecteur de cassettes, sortie son de la mini-chaîne), Vous pourrez écouter de la musique et surtout l'enregistrer sur votre PC (avec le magnétoscope de Windows ou "un gratuit" du net comme Audacity, qui permet de découper, éliminer, faire varier le volume etc).
Basses ; les sons graves (basses) sont ceux qui requièrent le plus d'énergie pour être produits, à puissance acoustique égale. Ne pensez pas qu'un petite enceinte légère de micro-ordinateur, même "active", puisse reproduire convenablement les basses profondes. Il faut du poids et de la surface, pas moyen d'y échapper (d'où l'intérêt d'avoir un caisson de basses et des petits HP pour les médiums et aigus (les basses sont bien moins "directives" et l'effet stéréo est surtout perçu avec les petites qui y sont associées (c'est un peu cher, et il peut y avoir un creux dans les médiums par rapport à une chaîne HI-FI de bonne facture (c'est hélas le bon mot).



Simulation de pilotage d'avions, commande de gaz indépendante et pédalier.

Matériel. Deux options de fabrication selon le choix du modèle de potentiomètre, soit circulaire (bouton à tourner comme pour un poste ancien, ou rectiligne (à curseur, comme les tables de mixage)). La première manette de gaz utilise un potentiomètre circulaire, tandis que l'autre, rectiligne (un petit parallélépipède) est à curseur. Les deux sont des pièces détachées électroniques, à rechercher sur Internet, les magasins spécialisés ayant disparu. Leur valeur est traditionnellement, pour Flight Simulateur, de 100 mégohms. Un potentiomètre possède trois broches à raccorder, parfois quatre, mais seules deux seront utilisées dans le montage FS. 

Système à potentiomètre circulaire: j'ai utilisé une poignée de ponceuse orbitale, mais deux rondins de bois et deux tiges ou plaquttes en fer les reliant devraient convenir. Confectionnée avec vos moyen, le rondin du dessous formera une articulation serrée. Le potentiomètre est monté en bout (ici à gauche).

Système à potentiomètre rectiligne à curseur:  j'ai réutilisé la même genre de poignée, mais on peut faire bien plus simple : fixer un simple bouton sur la tige coulissante du potentiomètre ! lequel sera fixé dans un boîtier muni d'une fente en long afin de laisser traverser le curseur. Boîtier à confectionner en bois fin ou fort carton collé.
Câblage: Le principe électrique consiste à "déporter" le potentiomètre du joystick avec du fil rallonge 2 conducteurs Ouvrir le joystick par dessous et repérer le potentiomètre concerné. 1/ coupez les deux fils et rallongez les pour amener le potentiomètre du joystick sur votre nouvel accélérateur. Ou bien utilisez un nouveau potentiomètre à piste carbone linéaire). Son axe sera fiché dans un trou percé en bout de la poignée (ici, à gauche) et il faut empêcher la rotation de la partie extérieure. Note: (un potentiomètre classique a trois sorties : prendre celle du milieu et l'une des deux autres).

Simulation de pilotage d'avions,

pédalier (rudder).

Un "presque" vrai pédalier permet de manœuvrer l'appareil bien différemment - on ne peut en effet provoquer de glissade ou battre correctement des ailes sans cela. Il dirige aussi l'avion au sol (cas des petits avions, les gros ont une manivelle-volant sur le côté gauche). Penser à décocher la coordination dans FS.
Les pédales d'un vrai pédalier d'avion s'enfoncent en restant parallèles. En les actionnant toutes les deux ensemble, elles freinent !
Détails plus précis sur simple demande

Les raccordements par clé USB ne permettent plus de raccorder un tel pédalier, mais on peut peut-être encore sortir les fils d'un potentiomètre interne, comme dans le cas de la commande de gaz (à gauche).
Je signale qu'il existe un adaptateur USB/connecteur série femelle (les anciens PC n'avaient pas d'USB, mais deux accès : prise "série" et prise "parallèle") hélas, on raccordait alors les manettes et le pédalier sur la prise "parallèle". Comme la clé USB reçoit ces éléments, il n'est pas impossible que la prise série puisse être utilisée pour y raccorder un pédalier. Recherches à faire, et appel à un plus doué que moi en la matère..

 à suivre,   Photo, vidéo, son.

hibis Idées                   retour au début de page