hibis  "trois sites"

hibis, rien que
la réalité

hibis       Idées-perso.

  •  sommaire par thème
    •  Maison ustensiles/matériels de cuisine, usage, hygiène et santé, rangement, voyages, déco..
    •  Environnement maison voiture, vélo, chiens/chats, bâtiment, jardin..
    •  Bricolo Peindre, collages, se dépanner (dont électricité), travaux courants, fixer, démonter, restaurer..
    •  Technique PC-Windows et environnement, pixels - Photo - Electricité pratique (compréhension), électromagnétisme, moteurs spécifiques..
  • sommaire global

email         mise à jour/rubriques du site   

ou,   global "bricolo"

English

Cette page: Travaux courants.       (bas)

- serrer, positionner, du serre-joint à l'élastique.
- Noeuds et ligatures du Capitaine.
- Affûter, rogner, gratter, poncer, polir.


- Mention "fabrication" : aptitude à façonner du bois ou du métal.

Serrer, positionner.

Positionner: pour maintenir un objet dans une position souhaitée, afin d'y coller un élément, ou le percer. Tout dépend de la taille et de ce dont on dispose. on peut le caler avec des chiffons ou du papier, le placer dans un bol (protégé par un tissu), un saladier (tupperw..). Autre moyen, "le sac mou": remplir une poche plastique de sable, de farine, de graines (lentilles, pois chiche..).
Faire tenir debout. Exemple, petit objet en vitrine.. Mouler une base avec la pâte "à modeler" (voir réparation, élément cassé"). Une réalisation type est suggérée dans idées déco, collection de pierres, bases de couleur bleue. Le plâtre à modeler est également intéressant dans ce cas, mais d'un usage moins aisé. Pour coller un élément, par exemple une anse de tasse, la position verticale sera assurée et elle tiendra le temps nécessaire.
Tenir un petit clou. Le piquer dans une feuille épaisse (feuille pliée, plastique de yaourt..); très utile, surtout dans un angle. Et frapper juste, ce qui peut nécessiter un entraînement !

Tapis antidérapant voir Brico, utilisé pour immobiliser tout ce qui glisse; y compris du bois à raboter, idée que "Wolfcraft" (Allemagne), a commercialisée pendant quelques années. Ce tapis est vendu sous trois ou quatre formes; pour la variété recherchée, il s'agit d'une trame ajourée en plastique gris ou coloré, peu épais. Je préfère celui qui a comme de petites gouttes dans sa texture. Voir chez les accessoiristes pour automobile (fond de coffre), grands magasins, catalogues.

un de mes serre-joint, un peu bricolé (sans vis de serrage) Serrer avec un serre-joint, ou un étau à ventouse (donc déplaçable)voir outillage de base, en bas de page.
Note. Il est utile d'avoir un serre-joint, modèle courant à vis ou à levier. Un serre-joint peut servir à débloquer un robinet, dévisser un piton, un écrou à oreille ou toute autre chose de ce genre. Pour des travaux délicats, protéger les pièces en enfilant un morceau de caoutchouc (chambre à air) sur les becs ou en intercalant un bout de bois, carton, vieille carte bancaire.

Serrer avec des pinces à ressort (au rayon outillage). De tailles diverses, elles permettent d'assez grandes épaisseurs avec un fort serrage. Pince de cintre à pantalon. Elle est bien pratique pour de petits travaux; à récupérer sur un cintre à pantalon (comme en magasin) Ces pinces conviennent pour de petites épaisseurs et surfaces, comme ici pour le recollage de la couverture déchirée d'une épaisse revue.

Serrer avec des rubans, films.. ruban adhésif, ruban de toile, film étirable de cuisine. Ce film peut aussi regrouper plusieurs petites pièces ou objets.

Serrer avec un élastique (ma préférence). chambre à air de bicyclette , du cordon silicone récupéré ou acheté (j'en ai trouvé dans un magasin d'articles de pêche, de petit diamètre), bandes de silicone découpées (tapis de pâtisserie..). Il faut chercher. Par exemple, ces longues saucisses gonflables pour enfants, ou du cordon à scoubidou (revenu à la mode, gardez en !)
Faire plusieurs tours (3 ou plus, 10 si nécessaire pour une forte tension avec un élastique un peu fin.

Serrer avec une pince multiprise et un élastique. La pince multiprise . Pour maintenir deux petites pièces serrées, en enroulant un lien élastique autour des deux branches de la pince multiprise. Comment s'y prendre? Maintenir la pince serrée avec la main en laissant un peu de place à l'extrémité des branches de la pince et commencer à y enrouler deux à trois tours de bande élastique. On serre bien à chaque tour. En augmentant le nombre de tours, l'effort de tension peut devenir considérable. voir "outillage travaux".

Collage des côtés d'un cadre.


La photo représente le montage d'un cadre dont il faut maintenir les côtés à l'équerre. Pour cela, j'ai utilisé une équerre dont les branches sont amarrées par des liens élastiques sur deux des 4 profilés de bois qui formeront le cadre. On peut ainsi les coller et les clouer ou visser. Des accessoires existent, plus ou moins pratiques, plus ou moins précis, ou chers. Ma solution est l'exemple type du bricolage de dépannage, sans sacrifier à la qualité
Seul le temps passé, ou l'absence d'équerre, peut inciter à rechercher une solution plus efficace (si l'on exclut le trajet en voiture, la recherche dans le magasin, et l'attente à la caisse).

Ma multibase. Pour travaux multiples permet d'immobiliser, couper, taper, souder etc. On peut marteler ou chasser les goupilles; elle récupère les détritus de sciage ou l'image. demander fabrication. Ça me sert souvent !  je donne gratuitement l'idée de départ, qui sera déjà très utile en appartement ou en voyage (je l'ai emmené une fois chez ma fille pour faire quelques travaux sans abîmer sa table.




Noeuds et ligatures du Capitaine. 

Le noeud le plus célèbre est "le noeud gordien", une légende de l'antiquité pour celui qui parviendrait à le défaire, ce qui fut fait très simplement, d'un coup d'épée!  personne ne l'a donc jamais connu, mais de multiples noeuds ont suivi, tous répondant à une nécessité spécifique. Pour les charretiers, les pêcheurs, les agriculteurs, les marins. Certains peuvent être facilement défaits, même sous tension, tout en se resserrant lorsque l'on tire dessus. Nous parlons ici de cordage et non de ficelle de cuisine (dite de boucher). Le détail est important: les ficelles fines tendent à former des nœuds bloqués, qu'il est difficile de dénouer, là où celui d'une grosse corde glissera.
Les noeuds ont tout de même leur importance. Par exemple, le nœud plat, assez utilisé, se serre en tirant mais ne tient guère serré tout seul. Certains nœuds sont assez compliqués, comme le  fameux "nœud de chaise", cher aux navigateurs qui avaient à se  hisser en haut d'un mat, dans un confort très relatif. Des harnais les remplacent avantageusement, mais le nœud de chaise vaut le prix de la corde ou plutôt du "bout", pour un marin.

Une chose importante, dans un noeud est de laisser largement dépasser les bouts libres (minimum 10 cm pour une grosse corde). Si le noeud glisse un peu en se serrant, le bout ne pourra pas "échapper". En cas de glissement important ou redouté, voici ma solution, originale, et simple: faire un noeud simple à l'extrémité de chaque bout libre, le plus près possible du noeud: le glissement s'arrêtera, car le noeud du bout ne pourra jamais passer dans le noeud qui glisse !! et mon noeud simple se resserera. Afin d'éviter des brins défaits, je fais fondre au briquet les extrémités des cordes en plastique (propylène), et je colle ou ficelle les autres (voir ligatures après les noeuds). Pour défaire le noeud d'une corde assez rigide, pousser sur le bout libre en le tordant. Contrairement à ce que l'on tend à faire pour rigidifier, le meilleur sens de torsion est souvent celui qui défait le toron. Il faut parfois jouer des deux sens. Enfin, tout bon marin a un poinçon pour forcer l'écartement des brins d'un noeud.  

Cliquer sur les liens pour voir les dessins.

Noeud demi-clé: c'est en fait un noeud simple (de lacet) qui est fait après avoir entouré un pilier etc. On entoure la code autour du poteau, on tire sur l'extrémité (brin libre) pour la tendre,  on croise l'extrémité libre sur la corde tendue pour la faire passer dans la boucle ainsi formée (voir demi-clé gansée). Tel quel, il ne tient pas bien et il faut faire deux ou trois noeuds simples (demi-clé) supplémentaires l'un après l'autre.

Noeud plat: noeud assez couramment utilisé, qui se serre en principe tout seul quand on tire sur chaque côté de la corde. Peut cependant glisser selon le cordage utilisé (diamètre, rugosité) ou se défaire lorsqu'il n'y a plus de tension. Il est en général très satisfaisant pour les ficelles.

Noeud d'écoute  ou encore noeud de tisserand. Un noeud de marin, très répandu dans différentes professions, chirurgiens, cordonniers.. C'est ce nœud qui est utilisé pour former les mailles des filets de pêche et de chaluts, c'est à dire pour relier deux filins. il ne se bloque (souque) pas et ne glisse pas. Le tracé rouge permet de mieux suivre un des deux brins, qui tourne autour du premier formant préalablement une boucle.

Noeud de plein poing: c'est un noeud simple (de lacet), mais éxécuté avec deux brins placés côte à côte. Il est utile pour tenir un trousseau de clé, un anneau etc. On enfile d'abord la corde dans l'anneau, puis on regroupe les deux brins l'un contre l'autre. On les saisit ensemble pour faire un noeud simple (demi-clé). Peut être utilisé pour fixer une poulie à une corde etc.

Le noeud de cabestan, rappelé par Alain S qui l'a utilisé pour sa planche à voile, je cite: "un noeud qui ne glisse pas, ne se souque pas, adapté aux corps ronds" rappelle-t-il.

Noeud demi-clé gansée   C'est le même noeud que la demi-clé mais on fait revenir partiellement le bout libre qui forme un double. De fait, pour se référer au lacet, c'est la boucle que l'on fait sur sa chaussure, la ganse: il suffit de tirer sur le brin qui dépasse pour tout défaire.  Noter. Les trois tours autour du pilier soulagent la tension sur le noeud et ménagent aussi la corde. C'est un principe à retenir.

Noeud de pêcheur : très pratique et sans faille pour raccorder deux cordes ; chaque bout libre de l'une fait un noeud simple (de lacet) sur l'autre; en tirant, les deux noeuds se serrent et bloquent l'un contre l'autre. 

Noeud de chaise simple: conçu pour se hisser au mât, deux boucles soutiennent respectivement les fesses et le dos. c'est une curiosité intéressante si vous voulez faire une boucle, petite ou grande, qui ne se resserre pas. Epissures (pour mémoire): permet de raccorder sans noeud en écartant les brins d'une partie d'une corde afin d'y introduire les brins de son extrémité repliée (pour faire une boucle). Il faut respecter la régularité de la torsade. Assez difficile. Permet aussi de raccorder deux cordes.



Ligatures.

Les spires sont ici représentées espacées, mais il faut les faire jointives. On utilise les ligatures pour serrer un manche fendu, pour maintenir ou fixer deux éléments l'un contre l'autre (collage..), au jardin pour le bouturage, à la pêche pour l'hameçon ou la fixation des anneaux sur la canne.
Le principe est toujours à peu près le même: on serre deux éléments en enroulant bien serré autour d'eux, une ficelle, cordelette, fil nylon de pêche ou bande élastique. La différence tient à la façon dont on fixe les deux extrémités du lien. Généralement, on commence à enrouler en laissant une des extrémités à l'intérieur; arrivé au bout, on fait aussi passer le bout final à l'intérieur des spires afin de le coincer, comme le premier. 

Cliquer sur les liens pour voir les dessins.

Ligature 1, on enroule pour former plusieurs spires. Ces spires enserrent à la fois, la pièce à serrer, et l'un des bouts de la ficelle/corde placé préalablement en long de sorte que les spires l'enrobentr. A la fin, pour faire passer dans les spires ou une partie des spires, l'extrémité que l'on tient, on utilise une aiguille.

Ligature 2, c'est ma méthode: je fais faire un aller retour au lien dont l'extrémité A reste dehors; l'autre pend au même niveau; j'appuie fortement sur les deux liens avec mon pouce côté extrémité gauche et je fais le premier tour (je suis gaucher); je déplace progressivement le pouce vers la droite. Arrivé près de la boucle, j'enfile l'extrémité que je tiens dedans et je tire fortement sur le bout  A, ce qui fait rentrer l'autre bout dans les spires.

Ligature 3, on commence pareillement mais avec un seul tronçon de corde à l'intérieur, comme en 1, mais qui sortira largement à droite. A la fin, on fait un nœud avec ce bout et celui qu'on tient dans la main.

Ligature 4, on peut ne pas enrouler, mais faire des nœuds à chaque tour ou demi-tour avec deux tronçons de corde de même longueur, qui restent tous deux à l'extérieur. On tresse en quelque sorte le lien que l'on peut serrer plus fortement - c'est l'intérêt - à chaque tour ou demi-tour ; la difficulté de maintenir serré chaque spire ou demi spire est un peu moindre que dans les cas précédents du fait des nœuds. Ce lien, plus épais, n'est pas répertorié.

ligature 5, qui est meilleure avec une bande élastique, ma préférée pour le collage ou les préparations d'assemblage (découpe de lanières de chambre à air de bicyclette ou moto). Les liens élastiques sont les meilleurs, il suffit de faire beaucoup de tours. Un lacet de cuir mouillé se rétractera très fortement en séchant. A vous d'essayer et de choisir selon le cas..  ajoutons-y le fil nylon de pêche, un peu élastique, ou du fil dentaire, très fin et solide, pour un résultat discret.

Fixer par collage. voir colles.





Affûter, rogner, gratter

Affûter ce qui coupe : forêts émoussés (mêches), couteaux, ciseaux (à deux lames), ciseaux à bois, lames de rabot..
Rogner ce qui "agresse".Arrondir un angle vif, réduire une partie ébréchée, bavures sur tous matériaux: métal, verre, porcelaine, carreaux de faïence, plastique.
Il faut au minimum deux types de pierres à affûter pour couvrir les besoins, une à grain moyen et une fine.
"La moyenne" peut être une pierre de type "à faux", assez longue et ovoïde (deux extrémités effilées, forme de navette). C'est une pierre déjà fine, mais qui peut , outre l'affûter, servir à adoucir du verre ou de la porcelaine (vaisselle ébréchée que l'on souhaite conserver), angles vifs de verre découpé, etc. Le modèle "fin" est représenté par cette plaquette. Elle servira pour la finition après le passage à la moyenne ou pour des objets délicats que l'abrasif moyen pourrait abimer.


Pour les carrelages, briques, il faut une pierre plus grosse, de type meule à dégrossir au corindon. Ci-contre un fragment grossi de meule pour affûtage de scie à chaîne. Cette meule rouge, mince est cependant un peu chère. Elle peut être utilisée avec une perceuse en trouvant le bon axe ou en en bricolant un. Sa minceur et la qualité de l'abrasif sont  deux avantages. Posée à plat, elle servira pour affûter vos outils.


Gratter.  Avec un "couteau" de peintre et de vitrier (spatule, différentes largeurs), couteau à huitre, un couteau ou petit hachoir (la lame épaisse et haute peut être tenue à deux mains). Ou encore avec un morceau de lame de scie à bois coupée à la meuleuse. Une lame d'acier récupérée. Une lame d'acier fine permet aussi de décoller un adhésif en la glissant dessous ou d'enlever un caillou sous la porte etc. Pour un meilleur usage, toutes les lames peuvent être affutées à la pierre en cours d'usage.
un CDROM gratte très bien les saletés collées et ne raye pas ; sa prise en mains est bonne et on peut utiliser tout son pourtour. Pour gratter le carrelage, le sol ciment, plan d'évier, vaisselle et ustensiles, vitres. Eviter les surfaces tendres ou fragiles (téflon de la poêle, mobilier bois, certains plastiques.

Ecailler.   Pour écailler de vieilles peintures qui se détachent par plaques épaisses, j'ai utilisé le système suivant ; clouer ou visser à l'envers (dents en l'air) 4 ou 6 capsules de jus de fruits, de bière.. sur un bloc de bois; remplir aux deux tiers d'un produit ferme tel que pâte "à modeler" en grains (voir se dépanner-réparation, plâtre etc. Cela pour renforcer à peu de frais le creux de la capsule qui ne résiste pas bien à l'effort. ça gratte bien ! vous pouvez les affûter de temps en temps à la lime ; si ces capsules étaient en acier, ce serait fantastique.

Poncer - Polir.
Les ponceuses orbitales à disque font du très bon travail, moins dévastateur qu'avec les circulaires simples. On peut obtenir une finition très fine. Elles possèdent des plateaux agrippants (avec les disques adéquats)  mais un beau jour, les disques n'agrippent plus; il faut alors changer le plateau. Pour ma part, je colle les disques à la colle néoprène sur le plateau !  et ensuite, j'arrache le disque que j'ai collé et j'en recolle un neuf.

Ponceuse/ polisseuse miniature. pour ponçage-polissage fin (petites surfaces, bijoux). Utiliser une brosse à dents électrique et fixer une rondelle en caoutchouc de robinet directement sur l'axe en acier. Faire un trou dans la rondelle, plus petit que l'axe, par exemple en brûlant avec un aiguille à broder chauffée au gaz ou sur la plaque électrique) ; on peut percer totalement et coller une deuxième rondelle sur la première (colle cyanolite); coller ensuite votre papier à poncer fin ou très fin (150 à 600 de type carrosserie) sur la face de la rondelle (colle néoprène), et mettre une pâte à poncer ou utiliser du dentifrice.



   suite possible    Techniques de base et outillage.


hibis Idées                   retour au début de page