hibis  "trois sites"

hibis, rien que
la réalité

hibis       Idées-perso.

  •  sommaire par thème
    •  Maison ustensiles/matériels de cuisine, usage, hygiène et santé, rangement, voyages, déco..
    •  Environnement maison voiture, vélo, chiens/chats, bâtiment, jardin..
    •  Bricolo Peindre, collages, se dépanner (dont électricité), travaux courants, fixer, démonter, restaurer..
    •  Technique PC-Windows et environnement, pixels - Photo - Electricité pratique (compréhension), électromagnétisme, moteurs spécifiques..
  • sommaire global

email         mise à jour/rubriques du site   

ou,   global "bricolo"

English

Cette page: Colles et collages  (dont insolites)        (bas)


Premières difficultés
le tube, la colle, l'assemblage, la préparation, nettoyage
Coup de main;
positionner (adhésifs)
Décollages;
étiquette, tapisserie, protections - collages - Types colles et usage
collages insolites
tissu, cuir..
colles fortes
principales, avantages inconvénients, usages et exemples
Autres colles
d'usage courant, les nouvelles
Exemples de collages
collage renforcé, collage fin, objet d'art

"fabrication" signifie qu'il y a du façonnage basique sur bois et/ou métal, sans soudure.


Les colles.
Généralités, savoir coller, conservation, décollages.

Aucune colle ne colle certains plastiques (celui des "Tuperwa..", silicone..(voir notices sur le tube). Les colles très spécialisées ne seront pas décrites ici; colle pour chambres à air - plastiques gonflables - papiers peints légers, lourds ou plastifiés/métallisés - panneaux isolants Dépron - moquettes - carreaux de plâtre.

Prix et conditionnement. C'est un élément important, qui dépend de l'usage prévu : entre deux colles, faites le bon choix: vous n'allez pas coller une moquette avec des petits tubes de colle néoprène. Ni une semelle à la cyano, même si la colle convient.

Difficultés. Le bouchon ne se dévisse pas.: le placer sous de l'eau très chaude.
- Le tube est gluant ou percé. (dont les tubes de colle "époxy" à deux composants), la "colle universelle".., presser à plat en partant du fond pour enlever l'air en entourant d'un tissu ou papier; entourer ensuite le tube de plusieurs tours de film étirable de cuisine, rabattre la partie plate en deux ou trois et fixer avec un ruban adhésif.

- Le nez du tube est bouché. Utiliser une tige d'acier fine et pointue, un tire-nerf moyen ou gros modèle que vous aurez demandé à votre dentiste (c'est pas une blague, j'en ai). Autre possibilité - jai toute la gamme - on utilise unemèche (forêt) d'environ 1 mm de diamètre (selon le tube). Pas de perceuse pour le forêt ? il faut y adapter un petit manche, soit en prenant une cheville plastique, ou un rond de bois que l'on fend en deux - creuser un peu en longueur - puis recoller autour de la mêche (colle cyano). Nettoyer les rainures du forêt après chaque débouchage (cutter, pointe couteau etc.) Le forêt est supérieur à la pointe car en le faisant tourner - dans le sens horaire (aiguilles), il sort le bouchon de colle au lieu de le pousser au fond.

- La colle coule. La colle époxy liquide coule lamentablement. Ce n'est pas la seule, mais elle se répand littéralement ! Si les pièces sont serrées, on enlève ce qui déborde à la raclette et au chiffon. mais si l'on doit en mettre épais pour remplir des irrégularités ou même reformer, il faudra positionner les pièces pour que ça ne coule pas, ou entourer de scotch retenant le débord, placer une plaquette ou imaginer tout autre moyen pour contenir la fuite. On peut encore essayer de passer une couche très fine sur chaque surface, puis attendre que ça se fige un peu qu'elle s'épaississe et en remettre encore un peu, mais c'est fastidieux et moins sûr pour la bonne prise de la colle.

La colle prend trop vite. C'est le cas des colles dites rapides (quelques minutes) et des pâtes époxy à malaxer, ne vous laissez pas surprendre. On le sent, elle chauffe. En règle générale, évitez les colles rapides car on n'a pas le temps de contrôler et de repositionner si ça a bougé ou si le montage est délicat, instable et que l'on ait à rectifier. Une autre raison est que les colles rapides ne sont pas toujours aussi bonnes que leur version lente. Il me semble avoir constaté cela pour la colle époxy liquide à deux composants (Araldite et équivalent)

La colle ne prend pas assez vite. Les pièces ne tiennent pas entre elles ou la pièce collée glisse (exemple, crochet collé à la colle à bois, cellulosique ou époxy. Utiliser la version rapide de la colle, (en général, je n'aime pas), utiliser une colle contact (immédiate) ou cyano épaisse ou gel. Ou se préparer avant pour maintenir les pièces en place. Exemple d'un crochet sur porte, mettre une couche fine de colle fixer un large ruban adhésif toilé en travers, nettoyer ce qui déborde.

Positionner le collage pour que la colle coule moins; comment? caler l'objet (si pas énorme), dans un récipient ou sur un sac rempli de graines, billes, sable, sel, farine.. quelque chose de malléable, de sorte que vous puissiez le caler en l'enfonçant.


Séchage. les colles sèchent en général par l'évaporation de solvants et la température joue un rôle non négligeable; les colles et mastics époxy polymérisent par le mélange; les colles cyano durcissent avec l'humidité de l'air. Les colles "verre" durcissent avec les rayons UV (soleil ou lampes UV).

Nettoyage des colles.. Remarque: comme pour les peintures, les solvants n'agissent généralement que sur la colle fraîche; il ne faut donc pas attendre. "colle cyano": il existe un diluant spécifique. Un résultat comparable peut être atteint avec de l'acétone, ou un dissolvant pour vernis à ongle (selon le type, à essayer) - "colle époxy"(araldite..); sur les mains, utiliser le substitut de chloréthylène (magasins de bricolage) et/ou la lessive liquide pour machine à laver (pure ou peu diluée). - colle néoprène; white spirit.

Nettoyage des surfaces. Avant tout collage, un bon nettoyage préalable est indispensable. A retenir : ne pas utiliser un nettoyant gras ou qui sèche trop lentement, comme le white spirit; ou les utiliser pour décaperer, en finissant avec de l'alcool. Le trichloréthylène convenait bien mais il n'est plus commercialisé. ATTENTION ! le trichloréthylène est très agressif et dissout irrémédiablement certains plastiques durs courants.

THEORIE. Les surfaces devraient bien coincider, leur nettoyage parfair et l'atmosphère propre et neutre. Dans l'industrie, on colle ainsi des pièces de moteur de voiture. Les dentistes font normalement de même. Si ce n'est pas à notre portée, on peut déjà s'en approcher, éviter les poussières et ne pas souffler ou respirer dessus (dépôt d'humidité grasse).

Serrage. Les colles nécessitent souvent un bon serrage des pièces collées. ficeler ? NON, enrouler un élastique autour. Plusieurs tours assurent une force considérable. Bande de chambre à air découpée en long (50cm min, il faut en avoir ça sert à serrer bien d'autres choses), petits tuyaux de silicone (parfois, corde à sauter) ou joints de fenêtre silicone, petits tendeurs (on supprime les crochets), sangles à boucle, serre-joint. La colle néoprène, encollée sur des surfaces souples, peut être martelée (semelles, cuirs..).

Surface pour préparer un mélange (colle époxy). La colle époxy à deux tubes peut être livrée avec une plaquette creuse destinée à la préparation de la colle. Par ailleurs, la tentation d'utiliser un récipient un peu creux est assez commune. NON!! faites votre mélange sur une plaquette ! Pour cela, découpez des bandes dans du plastique (bouteille de lait, mais ça relève), une plaquette de verre (ça c'est "pro"), carton traité de boisson.. Faites le mélange dessus à l'aide d'une brochette de bois pour barbecue, côté pointe; tenue très inclinée, la pointe permet de bien étaler la colle en couche mince et la déplacer où l'on veut. Faire tourner la brochette entre les doigts peut aider à contenir la colle. Bannissez toutes les spatules, sauf quantités importantes et gros travaux.



Conservation (colle cyano). Voici un renseignement de Thierry, un visiteur de mon site, je cite: "au dessous de -12°C, l'évaporation est nulle, si bien que depuis 20 ans maintenant, je stocke mes tubes de colle cyanoacrylate au congélateur, à -18°C, et je peux les utiliser plus d'un an après ouverture. Il ne faut pas oublier de réchauffer le tube dans la main pour le ramener à température ambiante avant utilisation, sinon il y a condensation et cristallisation, donc mauvais collage. Pour que le tube ne se bouche pas, je le secoue pour faire redescendre la colle, comme on faisait avant avec les thermomètres médicaux et je le range à la verticale.

Pincer les tubes. La colle cyano "prend" très vite à l'air extérieur (par l'humidité de l'air). Bien reboucher le tube n'enlève pas l'humidité contenue, dont la part augmente à mesure que le tube se vide de son contenu. J'en pince le fond parce que j'ai souvent vu la colle du fond durcir, de même que dans le col  (à placer éventuellement dans le réfrigérateur ou congélateur). Pour enrouler resserrer le tube, une pince à petits becs longs et ronds est préférable afin de ne pas perforer le tube. Attention à ne pas faire gicler la colle, c'est très risqué, et peut devenir grave; attention aux yeux !

Conditionnement. L'emballage est ce qui fait vendre; il est parfois généreux. Les inscriptions du poids ou du volume du contenu sont supposés nous renseigner, mais ce n'est pas suffisant pour en apprécier réellement la quantité contenue. Voici la photo d'un flacon de colle, que j'ai ouvert juste après l'achat, pour en vérifier de niveau. Il m'a fallu le presser comme la photo ci-après pour que la colle arrive au niveau du bouchon. Le fait que le flacon ne soit qu'aux deux tiers plein présente un inconvénient non négligeable: une fois le flacon ou le tube ouvert, l'air contenu contribue au séchage de la colle, phénomène qui s'amplifie avec l'usage. Pour limiter cet inconvénient, je recommande de presser ainsi tout tube souple de colle avant rebouchage.


La pub des colles. C'est un marché juteux, quelques grammes peuvent valoir, comme l'encre des imprimantes, le prix d'un grand parfum. Les chimistes allemands dominent le marché, bien que les deux plus célèbres, la colle époxy et la cyanolite, soient d'origine américaine. Pour accroître les ventes, l'on n'hésite plus à surenchérir honteusement sur les qualificatifs, ni mentir sur l'origine ou les qualités de certaines. Etonnant de la part des allemands qui nous avaient habitués à plus de retenue et de véracité. La colle ci-contre cache bien son origine pour faire croire à une nouvelle formule, il doit y en avoir une par mois, alors qu'il s'agit d'une colle courante cyanoacrylate épaisse, à prise lente. Si il y a quelque chose de nouveau, je ne l'ai pas trouvé. Il y a des colles cyano épaisses depuis longtemps. Strong & Safe (fort et sûr), en anglais, ça fait toujours mieux ; colle tout, super et aussi, vu à la télé comme si la télé pouvait être un gage de qualité alors qu'ils ont payé pour y passer leur spot !!  Pour enfoncer le clou, si l'on n'a pas bien compris, suit une enfilade de superlatifs, super puissant, super rapide, super résistant. ". Ne colle pas les doigts (menteur, la notice dit de s'en méfier !! conditionnée dans un plastique coloré d'un superbe rouge! "force et tentation". Les nouvelles colles prolifèrent, déferlent sur les présentoirs comme les stylos au moment de la rentrée des classes. Plus moyen de s'y retrouver, l'embrouille est savamment orchestrée, au point de ne plus parvenir à retrouver ses classiques préférées. Toutes sont RAPIDES, toutes sont SOUPLES, toutes COLLENT TOUT.



Coup de main.
Colle néoprène et adhésifs Collage de semelle de chaussure décollée profondément, mais aussi revêtemement intérieur de toit de voiture, comme le cas de Marie, une lectrice, dont la garniture de son toit de voiture était décollé (le tissu). CAS GENERAL. Deux surfaces relativement importantes à recoller, tissus sur support, semelle chaussure etc, une partie étant encore collée.1/ faire couler une bonne quantité de colle dans l'espace décollé ou la fente (néoprène liquide et non en gel, si on en trouve!) 2/ à l'aide d'une fine brochette en bambou, soit 30 cm de long, ou une aiguille à tricoter, pousser la colle en chassant en biais vers le fond, à gauche et à droite; remettre de la colle si nécessaire et continuer jusqu'à la bonne répartition sur les deux faces; on peut aussi enduire plus largement un seul côté, puis rapprocher les deux parties, serrer un peu partout et écarter rapidement (casser les liaisons filaires): cela enduit l'autre face (on en remet un peu là ou rien ne s'est transféré.

3/ mettre un "écarteur", comme en chirurgie, mais là ce sera une fine baguette ou une plaquette rigide placée en travers (carte bancaire coupée..). 4/ attendre le temps d'évaporation conseillé ou mieux, vérifier que la colle n'adhère plus sur les mains, puis enlever les écarteurs et rapprocher. ATTENTION, la colle prend tout de suite et pour éviter des cloques, il est prérable d'introduire préalablement une feuille de papier sulfurisé, ou de plastique rigide que l'on retirera progressivement. Pour les semelles de chaussures, marteler légèrement; si vous avez de gros embauchoirs en bois plein, mettez les dedans pour faciliter le martelage en soutenant la chaussure avec l'autre main. En laissant sécher, on peut oublier le collage en attente (ça m'arrive..), mais si c'est jusqu'au lendemain, ça ne prendra sans doute plus, ou mal.

Adhésifs Feuille plastique avec adhésif type Vénilia, film transparent pour protection de couverture et document ou, en un peu plus épais, pour la protection de pare-choc peint ou peinture de voiture..

C'est un peu le problème de pose du ruban adhésif. il ne faut pas de plis, de bulles, et ce n'est pas si facile. Pour bien positionner les deux parties à coller, je glisse préalablement une feuille entre les deux surfaces, telle que papier sulfurisé ou feuille de plastique un peu rigide. Je mets en place en collant une première bande étroite (au fond le cas échéant), puis je retire progressivement la feuille (ou plaque) en appliquant au fur et à mesure.


Décollages.   Etiquettes, plaques isolantes, moquette, bandes de protection peinture.

Les colles d'étiquettes sont souvent des adhésifs. Faire tremper des heures n'en viendra jamais à bout. Il faut donc mouiller l'étiquette puis la gratter avec une lame. Pour enlever l'adhésif, utiliser du white spirit, de l'essence térébenthine, de l'essence C ou F (détachant), ou plus écolo peut-être et assez efficace (nouvel et dernier essai), le savon noir liquide, ou la saponine. Il y a aussi un produit du commerce que je n'ai pas essayé.

Etiquettes de bouteilles de vin. Elles ne sont pratiquement plus décollables à l'eau. Si l'on souhaite les conserver, il est assez difficile de les enlever sans les abîmer. Astucieux: une amie utilise son sèche cheveux. C'est efficace, mais avec un sèche cheveux puissant, ou un décapeur thermique. La colle fond alors et l'étiquette se retire bien. La colle reste cependant dessus et il faut la replacer sur du papier sulfurisé ou autre surface non adhérente, faute de quoi, c'est recollé ! Nouvelle possibilité, séduisante, l'imbiber de white spirit ! je croyais qu'il tâchait, mais Alain S, un lecteur, m'a dit le contraire ce que j'ai testé illico! le white spirit ne tâche pas et ne laisse aucun dépôt observable. Pour l'imbiber de White, je place un chiffon épais dessus et le laisse, bien imbibé de white, plusieurs heures et même la nuit ! c'est long mais on peut détacher l'étiquette, qui paraît même plus rigide (? est-ce une impression), en s'aidant par endroit avec une lame. On peut alors râcler la colle qui est sur l'étiquette et laisser sécher sous petite pression en sandwich entre deux plaques dont une de bois (planche à découper), avec un tissu pour absorber.Peut-être pourrait-on mixer les deux procédés, sèche-cheveux et white sprit.
Décollage des papiers peints. La colle pour papier peint se dissout facilement à l'eau, mais avec les plastifiés, étanches, il faut d'abord les "striper", c'est à dire les écorcher avec un outil à dents ou les lacérer.  beaucoup d'entre eux sont maintenant stripables, c'est à dire que la première couche peinte ou plastifiée s'arrache facilement en grands lambeaux. On mouille après. Pour mouiller, une lectrice, Christine, m'a dit avoir utilisé "les grands moyens" selon sa propre expression: un pulvérisateur de jardin!  mais vous pouvez penser au petit modèle pour les fleurs. A défaut, une éponge de grande taille fera l'affaire.

Enlever les traces de colles. Après dépose de plaques isolantes de type "dépron", de moquette collée avec une colle genre néoprène ou de bandes adhésives. Cette question m'est souvent posée pour les moquettes collées sur parquets, escaliers et carrelages, et je n'ai pas de solution miracle. Je préconise de racler les restes de colle un peu épais avec un grattoir (lame d'acier) que l'on peut fixer au bout d'un manche ergonomique (comme celui d'un aspirateur), si l'on sait faire, afin de soulager les efforts, ou un fort couteau de cuisine (dit de boucher) bien affûté et tenu à deux mains et en biais; à notre époque, cela peut paraître un travail de forçat!!
PALLIATIF ? le décapeur thermique, pour des surfaces raisonnables (escalier..) mais pour une grande pièce ?? et avec cet engin, attention à ne pas brûler le bois.
LE PLUS GROS ETANT ENLEVE, on tente alors les diluants, surtout sur carrelage, white spirit, l'essence térébenthine ou produit à base de soude caustique (dont débouchage lavabo), prudence avec le parquet (tests sur surface réduite à faire). Il peut rester des traces de colle dans le fil du bois que l'on ne peut plus enlever, sauf raboter ou râcler profondément, qui rime avec "dément". Si vous avez à peindre par dessus, ça ne sera pas gênant (Jeanne, une lectrice, l'a fait pour son escalier).

Enlever une bande de protection pour peinture. Les bandes de papier de protection utilisées pour protéger les parties à ne pas peindre peuvent avoir deux défauts: elles ne tiennent pas ou tiennent trop et on ne peut plus les enlever si on attend trop.
Une lectrice - dont je ne retrouve plus le prénom, que je cite toujours - avait utilisé du scotch, qui s'était fondu avec la peinture et elle parvint à l'enlever avec un décapeur thermique (puissant sèche cheveux). Une bonne idée pour des bandes qui ne veulent plus se décoller, une fois la peinture bien sèche. Le décapeur thermique doit toutefois être utilisé avec précaution.



 Collages insolites

hibis: La colle cyano peut combler des éclats de faïence, émail (tenue faible) ou remplacer un petit morceau manquant (tenue faible sur porcelaine, et peu sur verre). Elle durcit en épaisseur relativement importante, comme cette goutte de 1 x1,2 x 1,7 cm. La colle cyano ne durcit pas à la chaleur mais à l'humidité de l'air. Si une goutte d'eau la touche, elle blanchit et ne colle plus. On recommande de placer immédiatement sous l'eau la peau touchée.

La colle à deux composants époxy (type Araldite) permet de "coller le cuir (ceinture-boucle) et surtout les toiles afin de renforcer un trou ou fixer un œillet. Cette colle conserve un rien de souplesse et ne cassera pas le tissu tout en le renforçant. J'ai recollé ainsi un œillet de bâche, le bord d'une chaussure reléguée au jardin - dont le cuir était fendu au niveau de la semelle - replacé la boucle d'une ceinture raccourcie,  et réussi les tâches ci-dessous:

Tissus déchiré (renforcer): pose d'une pièce pour recoudre un bouton arraché à la taille d'un pantalon. La photo montre la pièce de tissu posée à la colle époxy, qui produit une plaquette rigide dans un tissu déchiré ;  le bouton peut être recousu fermement, et cette fois ci, ça tient !   j'ai préalablement enduit de colle les parties déchirées, en plus de la pièce bien pressée. Il faut un poinçon pour faire les quatre trous du bouton !  photo de l'envers d'un pantalon d'été en toile doublé de tissu fantaisie. J'ai cerclé de jaune la pièce pour la distinguer; ce n'est pas le même motif, mais c'est l'envers.

Fermeture éclair abimée:  recoller l'extrémité. Le coulissant étant remis en place, ce qui n'est pas facile, coller l'extrémité qui s'effile. Colle blanche à bois (en dépannage) colle universelle type "Scotch", "Uhu", ou mieux, "lijm" de Pattex/Henkel" ou colle epoxy comme ci-dessus, pour du plus résistant (veste, anorak..); voir le lien " "se dépanner"" en bas de page.

Sangle: > boucle collée

Si besoin est, on coupe une sangle de deux mètres pour faire deux ou trois sangles plus courtes (boucles récupérées ou à acheter). Pour éviter de coudre la sangle une fois passée dans la pince, on peut l'agrafer, mais coller les deux parties ensemble est bien plus sûr.

La bande et son repli - surlignés en clair - sont collés l'un sur l'autre. J'ai procédé au collage avec la sangle en place, qui a conservé un angle à 90°. Cela m'est ici utile, car ça ne glisse pas au serrage, tout en assurant un bon positionnement. La colle à deux composants peut être utile pour d'autres cas avec les tissus et toiles (trous, oeillets..). Y compris la boucle d'une ceinture cuir et à l'extrême pour une
chaussure de jardin fendue sur un côté !

La colle à bois vinylique blanche est ici quelque peu négligée. Sans doute rappelle-t-elle une certaine colle à papier, mais elle est bien plus forte et peut très bien remplacer les colles néoprène et époxy dans certains cas. Pas pour du plastique, ni pour des collages très puissants, mais elle est suffisante pour renforcer une pièce de tissu ou même tendre un tissus ou un revêtement simili cuir, comme l'a réalisé >Edith, une lectrice, qui a préféré cette colle au néoprène que je lui conseillais. Pour la circonstance, il s'agissait de coller du simili cuir sur un cadre bois (tasseaux). Comme quoi, faut aussi se sentir à l'aise quand on colle. Je pensais qu'elle aurait des problèmes pour tendre son simili, mais apparemment non. Je n'ai pas eu de détails.

Autre usage de la colle   Voir aussi Améliorer, restaurer  (remplir les manques de matière, creux, rayures)



Colles fortes les plus utilisées   par les bricoleurs et les bricoleuses.

La colle "cyano" est à l'origine destinée à l'industrie pour le collage des métaux. Elle est naturellement d'une fluidité extrême, (commercialement sous tube vert) qui lui permet de coller par infiltration! Il est vrai que dans cet état, l'utiliser est un défit tant il y en a immédiatement partout avant même d'avoir compris ce qui se passe. Devant l'intérêt commercial, elle a donc vite été "domestiquée" pour des usages familiaux, sous la forme de gels ou de fluide épaissi. Moins efficace mais encore très utile, elle est devenue multimatériaux. Même pour le bois (petites surfaces!). Hormis les métaux ferreux avec surfaces parfaites, sa prédilection est pour les matières organiques, telles que notre peau, le caoutchouc - on peut coller une courroie en bout à bout - et le cuir.

Bonne aussi pour les plastiques en général, moyenne pour la porcelaine et médiocre pour le verre. On croit que ça colle, mais ça ne tient pas. ATTENTION, cette colle s'infiltre, elle rend la matière cassante et bouzille en particulier les tissus, lesquels se fendent ensuite comme du verre (en version liquide, faites en couler sur un chiffon et vous verrez). GRAND DANGER les yeux, surtout en ouvrant le tube car sous sa forme liquide, même un peu épaissie, elle peut gicler. Contrairement aux colles avec solvant, elle ne sèche pas à l'air ni à la chaleur, mais durcit avec l'humidité de l'air, sans aimer être mouillée, du tout. Pour accélérer la prise, exhalez votre haleine humide dessus ! Insensible à l'humidité une fois prise, elle résiste très bien à la chaleur (plus de 100°).

Il m'arrive de chauffer un tube de colle cyano devant une lampe halogène ou au sèche cheveux. Cela la fluidifie et améliore grandement l'infiltration.

Les miracles: Avec cette colle, j'ai remplacé le tube en plastique fêlé du haut de radiateur de ma voiture, sur lequel est emmanché la durite. J'ai coupé ce bout fêlé et emmanché "vivement" dans le trou un tube ferreux peint enduit de colle cyanolite !  ça tient depuis plusieurs années, avec de grands trajets rapides.

Autrement, je colle la plupart du temps du plastique fendu ou des articulations brisées (couvercles), mais ausi du métal ferreux, de petits bouts de bois, un cordon sur du carton, etc. Il faut parfois renforcer, ce qui peut être fait avec une poudre spécifique, ou des sanwichs feuille alu/colle époxy, selon Alain S, un lecteur.(voir aussi les pages de Bricolo, "restaurer", "réparer")



La colle époxy,  à deux composants. La reine des colles fortes tous usages, originalement "Araldite".

Ses couches minces demeurent relativement souples, et elle convient pour presque tous les matériaux: un pied de bureau en chêne fendu, resserré avec de forts serre-joints, n'a jamais bougé en trente ans.
Astuce:
les deux tubes peuvent être assemblés par l'arrière à l'aide d'une pince d'architecte. On peut ainsi presser les deux en même temps et équilibrer au mieux. Cette colle existe sous forme de deux pistons jumelés, mais je préfère ma disposition avec pince, car les deux becs ne doivent pas être trop proches ! en effet, tout contact entre les deux extrémités des tubes est proscrit, sous peine de voir toute la colle durcir dans l'un des deux tubes ou les deux. Attention aussi avec les BOUCHONS, à ne pas croiser. Vérifier leur couleur, la même que leur tube. Existe en "rapide" et "normale". Inconvénient, la colle époxy coule lamentablement en quantité importante et il faut la contenir (scotch..). Insensible à l'humidité une fois sèche, elle se vend aussi en tubes à double piston (je n'aime pas). Le mélange à faire rebute bien des gens et c'est dommage. Peut être utilisée pour reboucher/restaurer, surtout si on la colore ou on la mélange avec d'autres ingrédients broyés en petite quantité. La colle rapide me semble moins forte.
La colle à deux composants permet aussi de "coller les tissus, le cuir (ceinture-boucle) et les toiles, voir ci-dessus.

On tient parfois à ses vieilleries. "Des chaussures achevées au jardin étaient fendues sur tout un côté. Ça m'a aussi fendu l'âme et j'allais les jeter quand je me suis rappelé mon site !!  je les ai donc collées à l'Araldite, puis j'ai gratté un peu l'intérieur avec un petit ciseau à bois pour éliminer le bourrelet qui pouvait gêner. Nettoyage. Avec le substitut de trichloréthylène (esther synthétique).

La colle époxy peut combler des creux relativement importants et même se raboter (je l'ai fait!!.  Ces copeaux proviennent d'une colle époxy. Etalée en couche épaisse (presque un demi centimètre) sur trente centimètres de longueur et 4 cm de large pour rattraper une hauteur de bois, je l'ai rabotée au troisième jour jusqu'à obtenir le bon niveau. Je ne l'avais jamais tenté auparavant, coupant jusqu'alors au cutter les irrégularités sur de petites surfaces.



Les pâtes à deux composants à malaxer.   Ce sont aussi des colles époxy qui polymérisent en devenant plus dures. Peuvent contenir des particules métalliques comme celles vendues dans les "centres auto" (sont grises ou noires) pour entretien et pièces détachées. Résistent également à des températures élevées (Bostik, Pattex, Scotch, Araldite, Atmos Mastic - pour sanitaire - moins connu mais utilisable agréablement pour tout). Elles ont actuellement un grand succès commercial, sous la forme de petits rouleaux. Pour moi, ces pâtes ont surtout l'intérêt de de pouvoir confectionner une pièce et je ne les utilise que rarement en mastic de collage seul. Pour que le mastic adhère bien, il convient de le frotter préalablement contre la surface à coller.

Leur temps de prise est variable, assez court pour celle j'utilise, limite trop court (elle est noire et blanche et devient grise après malaxage). On a le temps de mettre en forme ou mouler, mais guère plus. D'où la prudence de malaxer vigoureusement sans fignoler, pour ne pas risquer de se retrouver avec un bloc dans les mains. Compter 10 à 15 minutes en tout. Certaines colles "grand public et grand tapage" peuvent être décevantes. Une des meilleures est la "métal", de Loctite (sans pub !!, accessoires voitures). Elle m'a servi pour le radiateur de ma voiture en complément de la cyano. J'ai enrobé le collage d'un tube à la cyano avec ce mastic pour renforcer la réparation. Comme "Atmos Mastic", on peut les mouiller un peu pour les rendre plus malléables au malaxage, y compris en cours de durcissement, et je ne m'en prive pas si nécessaire; sans que cela paraisse les altérer. Bien dégraisser les parties à coller et frotter le mélange dessus.

Ci-contre l'exemple de ma porte de garage. Un emplâtre gris de Loctite a renforcé pendant des années la pièce supportant la roulette (axe en jaune), qui était fêlé. On ne voit plus la pièce d'origine en métal moulé, complètement enrobée.



Colle au néoprène   C'est la colle des cordonniers ! existe en liquide et en gel. Elle est très forte en surface moyenne et surtout très souple.

Il faut encoller chaque surface, attendre qu'elle soit sèche (ne doit pas coller aux doigts), puis on assemble les deux pièces. Et c'est collé !! Sur une petite surface, on peut arracher pour recommencer, mais pas toujours. La polymérisation se poursuit pendant quelques jours. Le cordonnier martèle son collage et il faut faire de même. ou mettre sous pression. On peut s'en passer, mais c'est mieux. Pour éviter de rater son collage, placer une feuille de papier sulfurisé ou autre feuille résistante ou plaque entre les parties à coller, puis retirer progressivement pour "faire suivre" le collage. On peut coller tout ce qui est plat (ne cherchez pas à coller des formes brisées !! semelles de chaussures, patins de chaises, revêtements lamifiés (plaques de formica), cuirs, ceintures mais aussi crochets dont l'adhésif se décolle (la cyanolite est bien aussi dans ce cas).
En dehors du positionnement, elles est un peu épaisse et ne s'aplatit pas. Faible en petite surface, épaisse, elle ne convient pas pour des plats, et objets cassés. Enfin, plats et objets délicats exceptés, je l'ai déjà utilisée en enduisant largement tout et en serrant immédiatement, donc sans sans enduire les deux surfaces et laisser sécher. Sous réseve, car c'est insolite, on se riquer à coller des formes non linéaires.

A noter que cette colle existe aussi en bombe (marque 3M, modèle plastic mount) pour travaux de décoration, encollage de poster sur plaque cartonnée.. (magasins de création, loisirs)

Inconvénients. 1/ la colle est sensible aux détergents et diluants (white-spirit) et peut même se décomposer avec le temps; en atmosphère saine, les placages de meubles type "stratifié"(Formica), de nos jours appliqués aussi en couches très fines, tiennent pendant des dizaines d'années (chaises, planches, plans de travail..). Nous avons encore du mobilier "formica" des années 60, parfaitement conservé. Les statifiés détériorés sont de mauvaise qualité (bois..), ou ils ont pris l'humidité, sinon de l'eau, par les angles. Cela ne pardonne pas, même pour du stratifié de qualité (prudence avec le mobilier et étagères de salle de bain en stratifié. Je ne sais pas si on le colle encore avec du néoprène.

Les solvants de la colle néoprène peuvent dissoudre certaines matières. C'était le souci de Marie, une lectrice qui voulait recoller la garniture intérieure du toit de sa voiture, et qui avait une autre préoccupation, voir fondre la mousse de rembourage. Dans son cas, la bombe aurait été plus pratique et plus sûre. Elle l'a recollé, son tissu, mais avec quelques creux dont je ne connaissais pas l'origine.



Colle Pattex 100% "LIJM", reclassement. Par défiance, j'ai commencé par classer cette "nouvelle nouveauté" vers la fin, avec les tests décevants. Au fils des collages, je pense que c'est une nouveauté très intéressante.
Bonne découverte, que cette "la Pattex 100%" , suivi du très technique "LIJM" !!. "Colle tout", mais pas immédiatement. Pattex produit apparemment la même "à prise immédiate", en petit tube, que je n'ai pas essayée. La 100% est dans un flacon noir contenant 50gr de colle.
Colle liquide de consistance sirupeuse qui coule, goutte et se répand lentement, mais sans s'aplatir. Prise relativement lente (30mn), avec prise définitive à 24 heures. Plus que méfiant au départ, je l'ai utilisée pour recoller de petits morceaux de placage mélaminé collé sur bois aggloméré (dégâts sur une tablette sous lavabo lors d'une fuite du siphon). Bois gonflé et placage mélanine soulevé; Seule solution, casser la mélanine pour diminuer le bois et reniveler. Malgré mes craintes et mon stress, Le collage s'est bien passé, et j'ai pu ensuite poncer et peindre.
Lors du nettoyage et surfaçage, j'ai constaté l'aspect gommeux de l'excédant de colle sèche, consistance qui n'est pas à priori signe de forte résistance, comme l'epoxy ou la cyano. Mais bon, il s'agit de placage, en remplacement de la colle néoprène pas facile à utiliser avec plein de petits morceaux, et une surface irrégulière !

Intéressé par ce premier succès, j'ai poursuivi mes tests et j'ai collé deux petits morceaux de verre usé trouvés sur les plages. Bien que l'on puisse séparer les petits morceaux à la main en forçant, le résultat est intéressant (petite surface de collage). Ensuite, j'ai recollé la semelle de sabots, puis une semelle caoutchouc de chaussure GEOX fendue en travers, entre les trous (!), puis j'ai tenté le collage de l'incollable, le silicone, soit un dessous de plat en silicone mince collé sur un rond en liège que je voulais décorer un peu. Pour comparer, j'ai collé un des "pétales" - marqué d'un point rouge - avec de la colle universelle "forte" (?) type type Scotch, Uhu. Le résultat est sans appel. En tirant très modérément sur chacun des pétales, celui collé avec "l'universelle forte" (rouge), a immédiatement laché ! La résistance des autres est sûrement faible, mais ça tient et j'ai collé un deuxième silicone sur liège, collages réputés impossibles. Sur la lancée, j'ai aussi enrobé un fil électrique cassé en sortie de sèche cheveux. Rien n'a bougé depuis, ça tient.
En colle "intermédiaire" d'usage courant, je vais la renouveler en remplacement de la colle universelle Scotch ou Uhu (ex colles cellulosiques).
Prix très raisonnable pour un flacon de 50 grammes (7€ 2016). Nouveau test pour un collage imprévu et tout aussi improbable, une couronne fine de laiton sur une autre (douille pour ampoule électrique sciée). Un très fin pointillé, pointé par la ligne rouge, montre l'assemblage des deux couronnes. Surplus de colle tout autour dans la gorge (totalement transparente, on la voit briller). Sans information sur sa tenue en température, l'usage à chaud dans le luminaire sera à surveiller. J'ai tiré dessus en tordant, sans chercher à trop forcer, et ça tient. Depuis, je multiplie les tests; collage d'un manche plastique de balayette, raté (sans recherche de cause). Collage avec serrage d'une planchette bambou de 0,5 cm d'épaisseur, fendue en long en deux endroits. Malgré la faible épaisseur, ça tient fort. Collage de deux cerclages avec lien plastique autour des poils d'une lavette à vaisselle. Passée quotidiennement à l'eau bouillante et une fois au lave-vaissele pour voir. Résiste totalement jusqu'à présent (essai récent).
Photo : déposée sur du verre - un rond au bord bleuté - la colle paraît bien tenir : en première approche, la lame de cutter simplement poussée sans scier au ras du verre ne la soulève pas. Totalement transparente, elle y sèche en creusant juste un peu au centre. Avec, on peut donc enrober, combler ou couler un tampon anti bruit. Mais de plus, j'ai constaté qu'elle était antidérapante; j'ai donc déposé quatre plots de colle sur une sorte de guéridon en terre cuite vernissée (seule l'épaisseur la révèle un peu). Ces plots remplacent bien plus efficacement le tapis antidérapant sur lequel je posais occasionnellement un plateau. Intéressant pour les tablettes et tables de verre. Pourrait-elle remplacer le collage traditionnel des cubes de verre ? sans doute pas pour un aquarium.

Décrite plus haut, la semelle vient de se réouvrir ! je renouvelle au 29 dec 2016. Précision: la colle néoprène, celle des cordonniers, n'avait pas tenu. Il s'agit d'une fente en travers (!) et non d'une semelle décollée. Entre temps, j'ai collé un manche à balai sur sa brosse (lave-pont), impec; Plus une gâterie, un cerclage métal (aiguille à tricoter de 2,5 mm) autour d'un pot de yaourt. Sert à déclencher le moulin du broyeur de café de ma machine. Impec et étonnant (faible surface, plastique alimentaire..).

test sur la main: ça pègue (poisse) pas mal et le white-spirit ne me paraît pas très efficace. Me souvenant de l'aspect gommeux que je lui ai reproché, j'en ai mis une couche sur le dos de ma main et j'ai attendu une bonne heure. J'ai pu ensuite l'enlever en soulevant le plus épais et "gommant le reste, résultat parfait, rien ne tient à la peau une fois sèche. Et je suis toujours étonné qu'elle tienne ailleurs !!
"
Colle à bois blanche vinylique   (pour intérieur, lieux humides, extérieur et marine) On s'y perd un peu. Si la colle précédente peut la remplacer avantageusement dans bien des cas, l'usage n'est pas le même et cette colle blanche est vraiment destinée au bois, qu'elle est censée imprégner, et cela sur de grandes surfaces. Economique et efficace, on ne la trouve plus toujours en grand flacon dans le commerce courant, âpre au gain facile. Elle est même devenue chère en petits flacons avec des versions douteuses. C'est très regrettable.

La colle "extérieur" serait maintenant "milieu humide". J'ai ramené une planche de contreplaqué marin, de la côte bretonne, épave de quelque bateau qui est dans mon jardin depuis des années; aucune marque d'atteinte quelconque sur la tranche ! J'achète souvent la colle bois pour "milieu humide", mais sans conviction. La colle vinylique ordinaire est très sensible à l'eau même une fois sèche et n'aime pas être remouillée. Même le contreplaqué dit d'extérieur est à mettre à l'abri ! rien à voir avec du "marine", parapluie obligatoire. Non, je ne plaisante pas, ça fait deux meubles de salle de bain que je suis obligé de retaper car l'eau s'est infiltrée à l'occasion entre les fines couches de placage blanc (dans les angles !) et l'eau a commencé ses dégâts en quelques heures, bois aggloméré gonflé, soulevé. Le cauchemar et plusieurs jours de travail. Il faut enlever du bois et resurfacer, etc. Si le bois est très gonflé et sur plusieurs centimètres, aucune chance de mettre de la colle et de resserrer. Pris au tout début, si l'on s'en aperçoit, on peut peut-être remettre de la colle et serrer avec un serre-joint. C'est la chance que j'ai eu dans la salle de bains, mon épouse s'en était aperçu à temps ! depuis, il y a un plastique entre la douche et notre beau meuble (belle chère camelote).

En dehors de cet inconvénient majeur, en milieu sec ou un peu humide. La colle est agréable à mettre et forte sur grandes surfaces. Autre usage dérivé. Je l'utilise pour durcir tout ce est friable et fragile comme la tranche du carton et du bois aggloméré, ou étanchéifier un peu (hum??) avec la colle "milieu humide". Bref, j'en consomme. Je l'utilise même en bâtiment pour recoller de petites plaques d'enduit, lamelles de peinture écaillée, ciment un peu poudreux etc avant peinture. REMARQUE. Les meilleures colles à bois ne sont plus utilisées par les particuliers; c'étaient des colles à chaud, fondues dans un pot. On leur doit le collage d'hélices d'avion d'une glorieuse époque et j'ai encore un petit bloc a bois croisés d'hélice ainsi collé; on voit à peine les collages, c'est une merveille qui a appartenu à mon père, c'est dire qu'elle doit remonter à loin, car il s'agissait d'hélice d'avions de la marine.

Reste la colle à bois "d'extérieur" d'aujourd'hui, un truc "polyuréthane" brun pas possible qui mousse, bouche tout intrument la contenant, ravage les mains, et dont je me sers, non sans dégâts, uniquement en maçonnerie pour combler des fissures et tenter de les consolider. De la colle à bois à chaud, elle n'a que la couleur.

Colle en bâton. A utiliser avec pistolet chauffant électrique. Ou fondre dans un récipient. Colle "universelle" de résistance moyenne sur petite surface. Convient pour des décors, baguettes, fils électriques, prises. Miniatures et bijouterie artisanale. Inconvénient, cette colle refroidit vite et sa pose est délicate; elle a tendance à "filer", ou à goutter. Ce (relatif) durcissement  rapide peut être aussi un avantage selon les travaux. On peut aussi se brûler. Il y a des pistolets où l'on pousse le bâton de colle du doigt, et d'autres qui ont une gâchette.



Deux belles gouttes de colle: à gauche, polyuréthane (colle à bois d'extérieur); à droite, vinylique blanche (colle à bois normale).

La plus ronde, au bas à droite, deviendra la plus plate. La première a moussé presque dès le dépôt; elle est devenue relativement dure en surface, mais presque creuse (alvéolée). Sa surface n'est en fait qu'un glacis. 24 heures après, la deuxième (vinylique) s'est aplatie, devenant totalement transparente (assez dure en surface et relativement souple).

Collage de référence. Avec le polyuréthane, la mousse est apparue comme toujours et a débordé. J'ai enlevé les bavures et procédé à la flexion, ça semblait tenir au début mais ça vite craqué malgré un axe métallique placé en travers du bois (caché sur la photo, par le serre-joint). La colle vinylique avait fait mieux, mais dans ce cas, avec un fort effet de levier pour une petite surface, la colle époxy est supérieure.

Autres colles d'usage courant

La colle "universelle" cellulosique   marques courantes, Scotch, Uhu. Ne sont plus cellulosique ?

En divers conditionnements, (couleurs) selon leur usage, je n'achète que la "super-forte" (rouge) car pour le papier carton et collages légers, il y a en d'autres (colles blanches en pot ou stick bien connu, ou liquide). Ce n'est pas une colle forte sur petites surfaces mais ça dépanne et c'est bien suffisant pour de petits collages courants, là où on ne va tout de même pas sortir la cyano. Je ne me risquerais pas à coller un crochet pour vêtements sur un carreau ou une porte peinte, mais pour un crochet avec une belle base, supportant un essuie main, pourquoi pas ? le problème est le maintien du collage avant la prise de la colle. Comme la colle à bois, mais moins tout de même, elle coule, là ou la colle néoprène prend immédiatement, tout comme la cyano.

La colle à tissus Peut rendre quelques services, en dehors du tissu, pour des collages délicats.


Mastic colle (Rubson etc), appelée aussi "sans vis ni clou", "fixation" etc. Pâte blanche qui se lave à l'eau (immédiatement). Sous grande cartouche à main ou petite sous pression; plutôt pour gros travaux, bois, maçonnerie, mais à l'occasion pour les moyennes surfaces (coller des baguettes décors sur une porte..). Bien laver l'embout après; il y a maintenant des tubes Pattex ou autres marques locales qui en sont l'équivalent (je préfère en général les produits Rubson, mais avec les rachats d'entreprises, on s'y perd un peu) c'est une colle très appréciable Peut être intéressante en petit distributeur pour les petits collages courants.

Les mastics silicone pour joints de sanitaires. Pâte blanche très collante et fongicide. Devient brillante après séchage. On peut l'utiliser pour coller (essais à faire selon les matériaux et les surfaces). Très résistante en grande surface, ça tient. Permet aussi de confectionner des pièces (caoutchouteuses) ou des moulages. on enroule l'objet préalablement graissé ou savonné avec des cordons successifs que l'on lisse et recouvre le lendemain d'une autre couche etc. Peut permettre de lutter contre les vibrations (par petits plots), ou de recoller de la tôlerie bien dégraissée (dont plaques d'immatriculation, plastiques sur tôle, etc).

Colle pour verre. cette colle en tout petit tube noir contient une colle un peu épaisse, transparente bien entendu, mais qui ne sèche (polymérise) qu'avec les rayons ultra violet (UV). Donc bonne lumière naturelle obligatoire, soleil vif (c'est plus rapide) ou lampe ultra violette. Sinon le durcissement peut être assez long et même très long. De ce fait, elle ne colle pas, ou mal, les verres opaques qui arrêtent les UV. Dommage, mais c'est sa formule, très spécifique. Peut-elle coller tout ce qui est transparent (plexiglas, plastiques durs..) ?


Colles "universelles. Voici une nouveauté - vers 2010 ? que je croyais devoir enfin signaler dans cette catégorie: la colle Uhu alésium. Un joli nom pour le monde médical..(magnésium et Cie)

"super colle tout", bien entendu. Après avoir collé du caoutchouc et mes doigts par la même occasion, j'ai compris que c'était de la cyano épaisse. Et c'est indiqué sur le tube. Par honnêteté, je signale que j'ai collé une queue fine de tasse à café (re)cassée en trois morceaux, et que le collage précédent à la cyano pure (et fluide) n'a pas tenu. Elle me semble posséder de réelles qualités.

Plus tard: ça s'est tout de même recassé et de guerre lasse, je suis passé à la colle époxy.

Surtout du mauvais.
Colle "surpuissante", "ultra forte", "résiste à tout". (marque .attex) Je n'y ai pas résisté!

Voilà des affirmations "suroptimistes". Petit tube au corps noir et jaune avec un bouchon cannelé; la colle est épaisse et reste épaisse si on ne presse pas; elle est annoncée souple et c'est vrai; elle a la consistance d'une gomme molle une fois bien sèche. Ne résiste pas aux collages "en bout", si la surface est faible, comme un manche de balayette, queue de tasse etc. Colle bien sur une surface relativement grande si l'effort à la flexion est modéré, comme: patins de pieds de chaise (colle néoprène aussi), crochets à suspendre et aimants de portes (j'ai collé un petit aimant qui ne tenait pas avec les adhésifs). Bien pour les petites réparations du cuir et matières souples, ceinture, bout de cuir décollé (mais cher pour une semelle ! (la colle néoprène est mieux). Sèche très vite, coule assez peu. Utilisable pour un crochet plastique à large base ne supportant pas un poids important (égale à un adhésif double face)) Cette formule permet(tait) aussi d'envisager des utilisations dérivées, comme le collage de fils électriques souples par plots et l'isolation de conducteurs électriques dénudés (les rubans adhésifs se détériorent avec le temps et se décollent), réparation de fils d'écouteurs. On peut aussi (re)constituer, directement avec la colle, de petits plots antidérapants et protecteurs sous un objet (j'en ai fait), ou fabriquer un joint pliable entre deux parties articulées. Aussi de fins plots antichoc pour portes de placards. Vu son prix, autant utiliser une des colles classiques, à bois, cellulosique "universelle".
Une seconde formule, "renforcée" (soit ultra résistante ou superpuissante renforcée !!) est apparue peu après; mais celle-ci s'agglomère en paquets informes (sans doute a-t-elle été chargée en fibres micro ou nanoscopiques); surprise, j'ai retrouvé la première formule pas loin de la nouvelle, au même prix mais avec "50% en plus", histoire de confondre le client. Pas très net tout ça, et attention au prix qui a vite doublé depuis leur récent lancement. Bref, elles peuvent coller, sans plus. Quand à la dernière version (.ader), "M6 mégastrong", assurance de sérieux et haute technicité.

En tout petit tube; ça fait rare.. et surtout très prétentieux: "Meilleure que la cyano", en tous points. Méfiance, j'en ai acheté pour le test: ce n'est qu'une variante de la précédente, peut-être meilleure dans certains cas, mais très loin de la cyano sauf pour le prix. Le but recherché par ces fabricants qui proposent une nouvelle colle chaque mois, est de vendre leurs colles au prix du parfum !!  la recherche ne peut en aucun cas aboutir à une telle créativité. Pas davantage que pour la lessive. C'est de l'arnaque pure et simple. Surveiller son prix par rapport à une simple colle "universelle", dont elle est assez proche dans bien des cas (donc pas terrible pour les collages forts sur de petites surfaces, éventuellement en flexion). La revue des consommateurs "Que Choisir" est arrivée aux mêmes conclusions, sans mes détails (ils testent en labo, sans expérience ni imagination du terrain).



Les adhésifs double face.  

En petites pastilles ou rouleaux, ils sont généralement utilisés pour fixer des crochets au mur, dans les placards, où l'on finit par les coller avec la cyano ou néoprène lorsqu'ils tombent. SPECIFICITE: ils adhèrent là où les colles sont impuissantes !! c'est ainsi qu'après avoir vainement tenté de coller un aimant en ferrite sur une plaquette métallique, j'ai pensé à l'adhésif. Surprise, ça colle fort! penser aux plastiques difficiles (silicone, exclu), verre, métaux gras (cuivre..)etc. En large rouleau, film plus fin et adhésif moins puissant, on colle l'extrémité des moquettes. Peut servir à d'autres usages, sous les tapis, sous le bloc à poncer pour fixer le papier à poncer

Les gels acryliques pour peintures d'art.  Ils servent à épaissir les couleurs pour donner de gros reliefs aux peintures, deviennent transparents après séchage. Ce gel collera sable, coquillages sur carton, mais ce n'est que l'un de mes essais (voir magasins de loisirs créatifs). SPECIFICITE: Marie EV, recherchait un produit "transparent comme de l'eau", susceptible de "sécher sur une dizaine de cm" et aurait utilisé ce gel acrylique pour réaliser un moulage. Je n'ai pas su la suite, mais je l'ai essayé en couches fines et j'ai obtenu une plaquette, seulement translucide, souple et épaisse de quelques mm (seulement ! et en plusieurs jours). Comment faire sècher en moule sur une dizaine de cm ?


Le vitrificateur pour parquet (un seul composant, satiné, incolore).

Je l'ajoute à ma liste bien qu'il ne s'agisse pas d'une colle, car j'ai collé avec des dalles de jardin en pierre calcaire qui partent par plaques après le gel (bien laver, brosser et laisser sécher avant). J'ai collé ensuite un gros pot provençal qui a éclaté sous le gel, ainsi que des plaques de pierre calcaire "effeuillées" ; cela doit faire près de trois ans, et ça tient bien. Du coup, j'ai persévéré avec le même succès pour tenter la vaisselle cassée. Un bec de théière, une sous tasse de porcelaine cassée en deux ont ainsi été "collées". C'est le collage le plus discret qu'il est possible de faire. II ne faut pas en attendre une résistance à toute épreuve, ni pratiquer des lavages agressifs. Avec du soin, c'est tout de même utilisable et je le recommande particulièrement pour des objets délicats et décoratifs en raison de sa discrétion. J'en ai mis sur un set de table dont le motif commençait à disparaître. A faire au début pour les motifs délicats peints à l'aspect vieilli.


Le même vitrificateur collera sable, coquillages etc; ça tient fort !! (jai fait une composition). On doit pouvoir coller bien d'autres choses avec. Nettoyage. J'utilise le substitut de trichloréthylène (esther synthétique).
Le gel acrylique ci-dessous est une autre possibilité concurrente pour ce genre de travail. Pour un travail plus fin avec des compositions utilisant des grains colorés très fins (sable de décoration), il y a des feuilles enduites d'adhésif (magasins de création-loisirs). PS. Le sable doit être du sel, car je pense que le sable ne se colore pas.

La pâte à fixer. C'est un produit de papeterie jaune ou blanc, présenté en carrés prédécoupés. La consistance est celle du chewing-gum, mais elle ne sèche pas et ne durcit pas. Elle est réutilisable mais son pouvoir adhésif (très moyen), est meilleur au début. Ne sert pas qu'à fixer, peut boucher, protéger, assembler (fils etc). A boucher ou remplacer un joint (voir "mon joint de montre")
C'est une matière grasse qui peut tâcher ou arracher un support fragile. A ne pas mettre sur du papier peint pour coller une photo!!


Exemples de collage

Ci-après, sous-tasse de petit déjeuner en porcelaine, nettement cassée en deux, sans éclats, et recollée.

Image de gauche, le collage est effectué avec de la colle cyanolite.   On voit nettement la trace de la cassure. Le problème présent, avec la colle cyanolite, était la forme de la cassure et sa longueur, ce qui rendait tout rapprochement vif et précis impossible,
les surfaces à faire coïncider parfaitement étant trop complexes
Image de droite, une autre sous-tasse du même service a été recollée avec du vitrificateur pour parquet. Résultat, on ne voit pratiquement pas la ligne de cassure. L'écart est encore plus marqué à vue réelle: le collage au vitrificateur demeure sans doute fragile (lavage à la main conseillé), mais le collage est très discret. Solution très intéressante pour des objets de pure décoration. Fragile, sans doute, mais j'ai décrit plus haut le collage de grands pots provençaux éclatés par le gel.
Dans d'autres cas, on peut très bien réaliser des collages fins avec la cyano fluide. Autre considération, la cyano colle mal la porcelaine.


Renforcer un collage à la colle cyano: voici un couvercle en plastique à relevage par ressort (lecteur de CD), dont la plaquette triangulaire d'articulation s'est fendue dans l'angle (repéré ici par trois points gris: en haut à droite). La faible épaisseur du plastique ne permettant pas un collage suffisamment résistant, il fallait renforcer l'angle recollé, ce qui a été réalisé grâce à une poudre qui durcit au contact de la colle cyano et permet de réaliser des surépaisseurs, comme ici, collage blanc entouré d'un trait fin rouge.

Le renforcement d'un collage ne concerne pas que de petits objets techniques; on peut aussi renforcer un collage en appliquant une bande de toile, de grillage etc sur l'envers ou à l'intérieur de l'objet. C'est d'ailleurs ce que j'ai fait en partie pour mon pot provençal, soit un tissu largement enduit de vitrificateur pour parquet. La colle indiffère, c'est le principe qu'il faut retenir.
J'ai récidivé avec une toile et de la colle néoprène, pour réparer une déchirure dans le cuir du coussin d'un canapé (noir, heureusement). Ca se voit un peu, mais ce n'est plus fichu.

 suite possible   Peinture (matériel, astuces, couleurs)

hibis Idées                   retour au début de page