hibis  "trois sites"

hibis, rien que
la réalité

hibis       Idées-perso.

  •  sommaire par thème
    •  Maison ustensiles/matériels de cuisine, usage, hygiène et santé, rangement, voyages, déco..
    •  Environnement maison voiture, vélo, chiens/chats, bâtiment, jardin..
    •  Bricolo Peindre, collages, se dépanner (dont électricité), travaux courants, fixer, démonter, restaurer..
    •  Technique PC-Windows et environnement, pixels - Photo - Electricité pratique (compréhension), électromagnétisme, moteurs spécifiques..
  • sommaire global

email         mise à jour/rubriques du site   

  •  Pages de "environnement maison"

    •  voiture, vélo usage, entretien, réglages, pneumatiques
    •  animaux leur monde, leur âge, compréhension
    •  bâtiment isolation, petit entretien, ouvertures, insectes et champignons..
    •  sécurité accès, dissimuler..
    •  jardin aménagement - décoration, entretien, élagage en hauteur..
ou,   global "environnement maison"

Cette page:  Jardin, Bâtiment.   (bas)

English

chauffage électrique - isolation thermique et acoustique - termites, vers.. - enduit décollé - fissures.

Chauffage électrique.
Si vous achetez des radiateurs électriques d'appoint, orientez vous vers les panneaux radiants (je n'ai que ça); ils sont chers, mais leur confort et leur rendement est tellement supérieur ! ils chauffent les masses par radiation (un peu comme le soleil) et non l'air, à l'inverse des radiateurs classiques. De ce fait, ils chauffent très peu le mur contre lequel ils sont adossés, mais bien davantage les jambes et les pieds sans vous congestionner la tête. La chaleur perdue qui se tasse au plafond est minimisée (d'où leur bon rendement énergétique). Autre avantage déterminant : beaucoup moins de poussière que les autres car ils dessèchent moins l'atmosphère et ne brassent pas l'air (convection). A retenir pour une installation complète aussi, mais le prix est plus élevé.

Et n'aurait pas la faveur d'EDF ? qui aime bien que l'on consomme.

Pour protéger les murs et améliorer l'efficacité des radiateurs conventionnels, placez derrière un panneau réfléchissant, composé d'une plaque mince rigide en dépron recouverte d'un film métallisé (orienté vers la pièce); vous éviterez de chauffer le mur et le protégerez du dessèchement; la chaleur sera mieux renvoyée vers la pièce.



Isolation thermique

l'isolation thermique est relativement facile à obtenir, bien qu'il y ait souvent des "ponts thermiques" entre dalles et murs par exemple, qui transmettent le froid ou la chaleur. La laine de verre et de roche, polystyrène et dépron sont le plus souvent utilisés, avec ou sans film réfléchissant métallisé. L'adjonction d'un film métallisé accroît sensiblement l'efficacité du produit car il bloque une partie des rayonnements; c'est pourquoi un film métallisé, du genre couverture de survie en plastique fin, peut être assez efficace (voir physique: chaleur, froid). Chez moi, une plaque mixte (dépron et film réfléchissant), ainsi placée entre un meuble de rangement et la chaudière en a démontré l'efficacité: jusqu'à hauteur de la plaque, la paroi du placard est à peine tiède; au-dessus, elle est chaude). La couche métallisée agit en renvoyant les rayonnements (placée en premier, vers l'origine de la chaleur). Inconvénient à contrôler avant de se laisser convaincre, selon le cas, les problème de rétention de la vapeur d'eau (le film ne respire pas (certains sont perforés ou micro poreux).

Question ?. Que faut-il isoler dans l'ordre, si l'on ne croit pas les vendeurs d'isolation des murs?  tout d'abord LE TOIT, 30 à 50% des pertes. Isolation par 30 cm et plutôt 40 cm de laine de verre, roche, coton, "laine" synthétique.. Ajouter les couches - j'en ai mis  trois successives au fil des ans - sans enlever les anciennes, surtout la laine de verre (désastre assuré, gros risque de fines particules dangereuses diffusées partout et  difficile à éliminer); ne pas écouter les affirmations et croyances des spécialistes - aux justifications vaseuses - et tout recouvrir. La mode est aux flocons soufflés: il faut encadrer la trappe pour les contenir et faire attention aux volets roulants (ont été coincés chez un voisin)

Ensuite, considérer toutes les ouverture - portes, fenêtres et volets - sources de fuites d'air possible et déperdition. La nuit, des volets bien jointifs ajoutent une isolation importante, car les meilleurs doubles vitrages ne valent pas l'épaisseur du mur. Une bonne raison de s'en inquiéter si ils sont anciens, surtout dans une maison basse de plein pied, où les grandes et nombreuses ouvertures peuvent représenter presque autant de surface que les murs. Nos nouveaux volets sont d'excellente qualité (alu), mais le vendeur m'a dit qu'ils ne sont pas isolants. Possible, mais ils font un tampon d'air plus ou moins confiné qui isole, c'est sûr.

les matins d'hiver, quand on ouvre les fenêtres, et la porte extérieure, les radiateurs qui étaient tièdes la nuit, se mettent à chauffer. Constat répété et revérifié. Je l'attribue essentiellement aux volets, car nous en avons beaucoup. La porte arrière, si fréquemment utilisée, est également source de déperdition de chaleur.



Volets et rideaux.

Selon la configuration et par grand froid, même avec de bons volets, n'ouvrir qu'un volet sur deux ou les remonter à peine (chambres..). . Penser à tirer les rideaux. En placer le cas échéant (épais si possible), même derrière une porte; ils retiennent un peu d'air immobile. On le sent au moment de leur ouverture. Dans les pays froids du nord de l'Europe, on pratique même l'ajout d'un volet de bois interne! (on en voit dans des châteaux)



Chasse aux fuites.

L'isolation des murs ne sera vraiment utile que si leur part de surface est très importante par rapport aux ouvertures. C'est généralement le cas, mais mieux vaut tout prendre en considération. (immense baie vitrée etc.) Pensez au moindre passage d'air, sous les portes, au niveau des serrures et des interrupteurs ! (oui, c'est pris en compte dans l'isolation de qualité). Les certificateurs pointillent là-dessus) Sur portes anciennes classiques, poser plusieurs joints adhésifs et une barre de seuil avec joint, pour que la porte puisse s'y appuyer. Attention !!  j'ai vu des fenêtres modernes en plastique de belle apparence, plastique épais, plier sous l'effet d'un bon vent de face, suffisamment pour ressentir l'air froid. Trois points d'accrochage ne garantissent pas une bonne fermeture et l'on doit s'assurer au mieux de la rigidité des profilés (épaisseur et qualité du plastique, cloisonnage, renforcement par pièces métalliques internes, ou mieux par un cadre métallique (les meilleures.. mais chères); A plus forte raison si les ouvertures reçoivent souvent le face. Pour preuve, les grandes baies vitrées sont toujours en alu. Mais même en alu, j'ai vu une porte-fenêtre faiblir sous un vent moyen (elle sifflait !)  Une fois achetée, plus de recours.. Tester avant l'achat en mettant un bout de papier entre les joints en plusieurs endroits, dont en haut et en bas, et en poussant gaiement dessus.

Location au pays basque. L'appartement est certifié pour sa bonne isolation. Cet appartement possède une baie vitrée géante à quatre vantaux. LE HIC, les vantaux ne joignent pas !!. Je l'ai détecté par hasard en ressantant un petit air frais à proximité.. COMMENT ? La longueur totale des quatre vantaux est plus grande que l'espace qui les contient, soit près de deux cm de trop. Si vous en claquez normalement deux pour verrouiller, il y a deux serrures), les deux autres ne joignent pas (les joints ne se recouvrent pas !). En jonglant d'un côté puis de l'autre, on arrive à réduire la fuite, mais c'est un palliatif. Signalé au proprio qui ne comprenait pas? C'est clair, il faut réduire l'un des vantaux de deux cm ! Personne n'a pensé à vérifier ça, et les "certifieurs/chipoteurs" ONT CERTIFIE !! Ces "spécialistes" décident sur la base de références tout à fait théoriques, (classes de matériaux etc), sans appareil visualisant les fuites thermiques ou les fuites tout court.



Isolation des murs.
L'isolant lui-même doit être épais, comme pour le toit car il n'y a rien à ma connaissance qui isole bien en faible épaisseur (5 cm par exemple). L'idéal est donc d'avoir des murs isolants (briques, plaques isolantes incluses etc.). La brique fait d'ailleurs son grand retour semble-t-il. Mais elle est chère que le parpaing. Le bois isole bien mais ne possèderait qu'une faible inertie thermique en couche mince.
Isolation des murs et positionnement des fenêtres. Si vous faites construire, ou si vous faites remplacer vos fenêtres, prévoyez de les placer en position extérieure ou trois quart extérieure, c'est à dire avec le rebord du mur côté intérieur et non l'inverse, comme la bonne habitude française. Cela évite la pénétration du froid et de l'humidité par la tranche du mur ! et l'on bénéficie d'un rebord de rangement-décors à l'intérieur si la fenêtre est coulissante et même autrement selon configuration ou choix de vitres ouvrantes-basculantes, qui laissent une petite hauteur, même battant unique ouvert

Isolation acoustique; elle est bien plus difficile à obtenir: les matériaux ci-dessus ne sont pas efficaces car leur densité est bien trop faible.

Pour isoler acoustiquement, il faudrait pouvoir agir du côté du bruit, pour l'empêcher de se propager; mais c'est rarement possible. Une isolation acoustique revient cher car il faut des matériaux à la fois lourds et souples; dans les voitures, on utilise des revêtements mous adhésifs collés sur la tôle pour limiter les vibrations; regardez, vous en verrez sous la moquette, sur le passage des roues, sous le capot etc). On peut isoler un tuyau d'écoulement bruyant en confectionnant un coffrage en bois. Il faut cependant coller (colle moquette, néoprène), un isolant acoustique autour du tuyau et surtout contre les parois internes du coffrage (le bois, non amorti, pourrait amplifier les vibrations); à défaut d'isolant acoustique spécialisé, la laine de roche, en bonne épaisseur, peut être efficace, en tous cas bien mieux que la laine de verre; on peut tenter deux couches de sous-nappe latex (genre bulgomme). Pour un isolant acoustique commercial, il existe un revêtement composite épais d'un demi centimètre, mais qui est très cher pour une grande surface (mur). Toutefois, son efficacité n'est pas garantie car le bruit passe partout. Contre le bruit extérieur, l'idéal serait des double vitrages, avec deux épaisseurs de verre différentes, 4 et 6 mm. Vérifier la qualité des joints des portes et fenêtres, tout autour, haut et dessous compris. Le bruit peut également passer entre deux pièces par le plafond ! il faut alors construire un mur dans les combles, car l'efficacité attendue pourraît bien ne pas être au rendez-vous. Entre deux pièces, on peut tenter de coller (colle à moquette) le produit cité ou deux couches de sous-nappe latex (genre bulgomme), mais il faudrait pouvoir y ajouter un placage supplémentaire (Placoplatre, bois aggloméré) bien serré contre pour faire un sandwich composite.

Petites histoires pas si drôles sur le bruit.

La vie est imprévisible. La recherche du mieux peut conduire au pire. Voici une petite histoire vraie: un couple se plaint du bruit de la rue qui lui rend la vie impossible. On fait des travaux d'isolation à grands frais et l'amélioration est importante. Mais voilà qu'ils ne supportent plus le bruit que fait le voisin, qu'ils n'entendaient pas avant !!    cela rappelle le client d'une voiture de luxe, très silencieuse, qui était gêné par le tic tac de la montre. Ou l'histoire vraie d'un ami qui avait demandé au vendeur ébahi "un sèche cheveux bruyant" !! Pendant la sieste, son bruit régulier masquait celui de la rue. Ceux qui avaient un climatiseur (c'était à Nouméa en 1970), appréciaient également d'être ainsi "isolés" acoustiquement. En technique, On appelle cela un bruit blanc (bruit de fond qui en cache d'autres).
Le mieux peut-être l'ennemi du bien et il faut toujours s'en méfier dans la recherche du bonheur.

Avancée technologique (années 2000). on tente depuis plusieurs années de reproduire synthétiquement un bruit gênant, puis de l'opposer à la source (bruit d'origine), ce qui crée.. le silence ! Principe: un son pur et simple émet des vibrations qui se propagent dans l'air, avec des alternances de silence, de bruit maximum, et tous les niveaux intermédiaires, cela des des milliers de fois par seconde. Le principe est de lui opposer le même bruit (même fréquence, soit les mêmes milliers de vibrations seconde, en les lui opposant (Une dépression d'air est opposée à chaque surpression et vice et versa, annulant le bruit.) C'est très difficile compte tenu de la complexité d'un bruit, qui de plus se propage aussi par réflexion sur les objets et parois environnantes. Mais il y a des progrès certains, à commencer par des bruits très localisés comme celui d'une machine. Il faut tout de même être à proximité du contre bruit généré, ne pas trop s"en éloigner etc, c'est pourquoi on étudie actuellement le port d'un casque; en attendant de pouvoir tout régler depuis son smartphone (humour..)



Charpente, vers et termites.

Il faut être très vigilant dès que l'on vous propose une expertise en isolation, traitement des charpentes, couverture etc. C'est un milieu où l'arnaque est de pratique courante, à supposer que l'expertise ne soit pas qu'un prétexte pour pénétrer chez vous. Bref, ils s'amènent avec une assurance de professionnels pétris de compétence et ils en ont ! mais surtout pour vous faire signer des travaux exorbitants, qu'au pire ils ne feront jamais. De supposés appareils de mesure peuvent apporter l'appui incontestable de la science. C'est parfois plus simple, et voici le récit d'une voisine je cite: "ils sont montés sous le toit et m'ont montré une sorte de sciure qui prouve que le bois est dévoré par les petites bêtes". Or aucune des charpentes de notre lotissement n'a jamais été touchée, et j'inspecte personnellement la mienne, qui a été traitée dans le passé par précaution. Ce n'est hélas pas à la portés de tout le monde, mais mieux vaut attendre et réfléchir comment vérifier plutôt que de signer un contrat frauduleux.

Appliquer la devise d'hibis: ouvrez les yeux ! les vers ni les termites ne sont pas des scies égoïnes; le succès des termites est dû, on le sait, à leur grande discrétion. Ne vous fiez pas à la poussière, aux grains fins qui peuvent provenir d'arbres voisins, tels que les bouleaux (j'en ai plein au grenier) qui pourraient faire penser à de la sciure.

Un autre examen consiste à vérifier la rectitude du faîte du toit et des pentes.

Vers, capricornes, ou champignons (Mérule pleureuse) cela se voit: beaucoup de trous et même des morceaux pourris, dans les fermettes, longerons et autres tasseaux ou poutres. On peut aussi les entendre et il existe des amplificateurs à poser aux endroits douteux . Badigeonnez un produit si seulement quelques parties sont légèrement attaquées mais autrement, il faut des injections sous pression, avec de multiples perçages et même mise en place de cartouches.


Mérule pleureuse: forme des plaques sombres bordées de blanc; ce champignon attaque surtout avec l'humidité, donc en cas de fuites provenant du toit, au sol, dans les toilettes, où il fait gonfler le bois qui éclate. S'infiltre dans la maçonnerie. Il faut combattre avant tout l'humidité en réparant les fuites et en assurant une bonne ventilation, parfois par percements dans les murs.

Termites; la détection des termites peut être effectuée par des experts, mais là encore, rechercher les indices vous-même est important. D'après une émission de radio, une expertise n'est garantie que pour deux mois !! et pour cause, personne ne peut prévoir leur arrivée. (300 euros minimum pour l'expertise, c'est beaucoup). On ne voit rien jusqu'au jour ou on passe la main au travers d'un panneau de bois, si ce n'est pas un pied !  bref, pour les détecter, il faut rechercher les petits passages à l'air que les termites ne manqueront pas d'être obligés de faire pour passer d'une pièce de bois à une autre:  les passages à l'air sont toujours couverts par un petit tunnel de boue séchée, car les termites se protègent en permanence contre la perte d'humidité. En cas de doute, piquer les boiseries avec une épingle très fine pour ne pas abîmer ce qui est encore en bon état. Vous pouvez aussi fabriquer ou acheter un amplificateur ; placez le microphone contre les bois ; le problème est que vous risquez d'entendre tellement de choses, y compris vos voisins. Pour la charpente, sonder les endroits douteux au marteau, et plus précisément au poinçon.
L'organisme "ANAH" peut apporter une aide financière selon les cas et à sa discrétion, mais ne répond pas toujours. L'attribution dépend de la zone, des revenus, de conventions passées ou non etc. Voici donc une adresse internet donnée par "Connexion", un journal anglais pour leurs expats: tinyurl.com/anah-help-termites à copier ou taper dans la barre adresse de votre navigateur (celle du haut).

Les traitements sont variés : - 1 ; préventifs à la construction (l'idéal, mais pour combien de temps ?) - 2 ; par traitement des terres environnantes. - 3 ; par placement d'appâts. Ces traitements, dont la faveur irait plutôt aux appâts spécifiques (phéromones..), sont généralement garantis 5 ans, mais cette garantie ne couvre qu'un renouvellement du traitement gratuit si les bestioles reviennent dans ce délai. Compte tenu de la nocivité des produits, la protection sur des périodes plus longues nécessiterait beaucoup trop de produit et on serait peut-être empoisonné soi-même avant. Donc, c'est à renouveler régulièrement.



Enduit de mur décollé par plaques

Pour refixer un enduit qui se décolle par petites plaques, injecter de la colle à bois vinylique "marine"/"extérieur" derrière les plaques, à l'aide d'une grosse seringue (en vente dans les magasins de bricolage); diluer un peu pour faciliter la pénétration dans les fissures et aussi pour l'usage de la seringue.

Fissures fissures fines superficielles d'enduit. Colle à bois vinylique extérieur diluée, injectée à la seringue. Fissures profondes de mur (traversantes). Dans les fissures qui bougent, on met actuellement de l'acrylique injecté (cartouche). Il reste souple et peut être peint (peinture un peu élastique de préférence (caoutchoutée). On peut préalablement poser une toile de renforcement mural qui sera prise dans un enduit de ragréage ou dans l'acrylique. La fissure joue beaucoup, éviter tout enduit et ne mettre qu'un produit souple, car ça recraquera. Il y a un produit plus résistant que l'acrylique, souvent vendu sous cartouche métallique, comparable au mastic colle d'extérieur, qui peut aussi être utilisé. On a parfois intérêt à ouvrir un peu la fissure en creusant. J'en ai utilisé pour un résultat de plusieurs années et les professionnels qui sont venu après ont fait moins bien. Personnellement, je mouille un peu l'intérieur des fissures, après avoir bien soufflé ou injecté de l'eau (poussières), puis je mets de la colle bois extérieur diluée pour coller les grains de la maçonnerie. Plus gros dégâts, utiliser la colle à bois extérieur du type polyuréthane - voir "colles" - et l'injecter à la seringue comme le colle bois. En phase d'expansion, elle remplira les espaces plus importants (parpaings fissurés..). J'ai recollé ainsi les deux piliers d'un portail dont l'enduit se décollait sur un bonne partie de la surface et était largement craqué par endroits. Après injection, en procédant par étapes, j'ai serré les côtés du pilier entre des planches.



Bois extérieurPour étanchéifier du bois, passer dessus la même colle, que l'on peut diluer légèrement à l'eau. Bien imbiber en plusieurs passages après séchage, surtout à l'extrémité des veines orientées vers le haut. Autre possibilité, imbiber du bien connu "Bon-dex", et peut-être mieux, du "Rustol Owatr..", produit pour la rouille et dilution de peinture !! 

Pierres et tuiles décoratives, coiffes de piliers de portails.

Imbiber de "Rustol Owatr..", produit pour la rouille et dilution de peinture;  j'ai préparé ainsi des galets, les tuiles d'un muret pour rehausser la teinte, donner un aspect satiné, et bien sûr, protéger. il n'y a que quelques mois, mais pour le moment, c'est efficace. A suivre.
Plusieurs années plus tard: les tuiles sont toujours propres, mais ont terni. A renouveler.


   suite possible    Jardin (terrain, matériel, élagage..)


hibis Idées                   retour au début de page