hibis  "trois sites"




hibis, rien que
la réalité

hibis     Idées-perso.
  •  sommaire par thème
    •  Maisoncuisine (lieu), ménager, hygiène et santé, rangement, voyages, déco..
    •  Environnement maison voiture, vélo, animaux familiers, bâtiment (dont sécurité), jardin..
    •  Bricolo Peindre, collages, se dépanner (dont électricité), travaux courants, fixer, démonter, restaurer..
    •  Technique PC-Windows et environnement, pixels, photo
      Electricité pratique (compréhension), électromagnétisme, moteurs spécifiques..
  • sommaire global

email         mise à jour/rubriques du site   

ou,   global "maison"

English

Cette page:   Cuisine (lieu), ménager.  ustensiles et usage, idées, désagréments, difficultés..    (bas)

sécurité:
Incendie, électrocution (innondation), eau et huile bouillante, plaques électriques, poêles et casseroles, plats, pince à plats, grille pain, four micro-ondes - monter sur un escabeau.


ustensiles et cuisson.
casseroles et poêles, couvercle anti-graisse, température, plats, pince à plats, micro-onde.
Aliments:
garder frais (eau, beurre.) - masse et dessèchement, glace - pâte à tarte - mayonnaise _ jus de citron. couper en cinq ou six.
Vaisselle.
lavage, séchage; carafes et bouteilles, torchons - efficacité produits - séchage.
désagréments.
petites coupures, anti déborde lait, casserole brûlée, liquides renversés, odeurs, eau calcaire.
difficultés.
ouvrir boites, pots, tubes, bouchons - tubes entamés, percés - récupérer l'inaccessible - réglage de portes (éléments), portes qui grincent, coincent, claquent.
idées pratiques diverses.
bouchon, ruban adhésif (poser, couper en long), trier, classer, boites, escabeau, guêpes.
ce qui glisse, échappe
(objets, poignées), faire tenir debout (petits objets) - poubelles, un bon geste.

"fabrication" nécessite un façonnage basique sur bois et/ou métal.

La sécurité d'abord.
La cuisine est le lieu de tous les risques. Incendie, électrocution, explosions (gaz), brûlures.
les incendies partent bien souvent des cuisines. La défiance ne suffit pas, on peut être pris au dépourvu, comme avec l'huile. L'huile peut sauter en gouttelettes et brûler si l'on y jette un peu d'eau, mais il y a bien plus grave: elle peut prendre feu spontanément!!température trop élevée. Il est conseillé d'avoir un extincteur dans la cuisine ou à côté, mais le plus efficace dans ces cas est un grand pan de couverture épaisse que l'on jette sur le départ de feu. L'électrocution peut provenir d'une prise ou d'un appareil défectueux, mais la plus redoutable est lorsque le sol de la cuisine est innondé (voir plus loin, machine à laver). Les explosions se produisent avec le gaz (fuite, flamme oubliée ou soufflée sans fermeture du robinet, mais également dans le micro-ondes (plats étanches, oeufs etc.). Les brûlures proviennent des plats très chauds, de l'eau bouillante, de projections d'huile ou de graisse (fritures, même à la poêle); les enfants sont particulièrement touchés (cuisinières, casseroles renversées, robinets d'eau bouillante). Les coupures y sont fréquentes avec les couteaux, dont électriques, hachoirs, ouverture de boites (couvercles coupants) etc. Mon docteur s'était sérieusement coupé un doigt avec.. une croûte de pain (on en riait, mais..); de simples cartons d'emballage peuvent couper!  voir aussi salle de bain (dans la même série "Maison"), ainsi que dangers électriques;



Plaques électriques brûlantes. Les plaques électriques sont redoutables car leur température très élevée ne se voit plus une fois éteintes, mis à part - peut-être - un petit voyant. Elles peuvent brûler gravement ceux qui n'y prennent garde. Hélas, les jeunes enfants sont les plus atteints pour tout ce qui brûle. Eviter ce risque d'atteinte physique grave est pourtant facile. Nous posons toujours une grande casserole d'eau sur chaque plaque brûlante; la puissance de chauffe résiduelle permet de chauffer l'eau, qui absorbera ainsi en quelques minutes la chaleur de la plaque. L'eau chaude peut être éventuellement utilisée pour la vaisselle. Mais alors, un autre danger guette: la queue de casseroles qui dépasse!! en conséquence, tournez les vers l'intérieur !

Les plaques à induction réduisent considérablement le rique, car la plaque ne chauffe plus; cerise sur le gâteau, l'entretien s'en trouve grandement facilité (aucun brûlage de plaque). Seul le récipient chauffe sous l'effet de forts courants électriques induits dans la masse métallique. La présence de fer dans les récipients est à vérifier avec un aimant. L'induction se coupe toute seule par minuterie u enlèvement de récipient..). Economie d'électricité. J'ai une petite plaque à induction (réchaud un feu) surtout utilisée pour pour le petit dèj, légumes etc (2000 watts, moins de 100 €, ça vaut vraiment la peine avant de songer à remplacer la plaque traditionnelle. L'induction utilise des courants de "moyenne fréquence" (autour des 50/500 kilohertz ?) qui ne sont pas dangereux comme celles des micro-ondes, d'autant qu'elles sont absorbées par le récipient

Grille pain Le pain s'enflamme! et peut provoquer un incendie !


Four à micro-ondes.
Ses ondes électromagnétiques de très haute fréquence, fréquence proche d'un téléphone portable, vers les 2,5 gigahertz), chauffent avant tout l'eau contenue dans les aliments et la température augmente dans toute la masse, avec un intérieur surchauffé, car ne pouvant pas diffuser sa chaleur, qui peut faire exploser la matière.
Le phénomène est connu pour les oeufs. Voici une histoire qui vient d'Internet(non vérifiée): mon fils de 26 ans a une tasse d'eau dans le four micro-ondes, pour la réchauffer, ce qu'il avait fait à maintes reprises, pour l'amener à ébullition. Lorsque la minuterie s'est arrêtée, il a pris la tasse, dont l'eau ne bouillait pas. Et soudainement l'eau dans la tasse, a explosé vers son visage. Il a appris que pour réchauffer de l'eau seule, il faut placer un bâton de bois ou une poche de thé dans le récipent afin de diffuser l'énergie, les bulles de vapeur ne pouvant pas se former normalement, sauf quand on sort le récipient.Vraie ou fausse, cette histoire a une part de vérité; Des accidents surviennent en effet avec ce type de cuisson "dans la masse", qui ne touche pas toutes les zones avec la même intensité, selon justement, leur contenance en eau.


Ustensiles et Cuisson

Taille du brûleur gaz. Choisir la taille du brûleur en fonction de celle de la casserole est évident mais pas toujours respecté ! en cas de placement au-dessus d'un trop grand brûleur, ne pas ouvrir le gaz à fond afin que les flammes ne débordent pas, car cela fait consommer du gaz pour rien, une bonne partie de la chaleur étant diffusée autour de l'ustensile et non dessous, avec en prime le risque de brûler la queue de casserole (voir plus bas).

casseroles et poêles.

Les bonnes casseroles, ainsi que les poêles dans une moindre mesure, sont épaisses, lourdes, et chères. Veiller au moins à la bonne épaisseur du fond, cela pour deux raisons: la température est mieux répartie (plus homogène en tous points, et cela permet de conserver la planéité du fond; un fond gondolé s'applique mal sur une plaque électrique et pire sur une plaque à induction (pertes). l'huile ou la sauce se rassemblent dans le ou les creux. De plus, l'huile déposée fuyant dans le creux, sa juste répartition n'est plus assurée. Expérience: le récipient à fond et parois fines ne peut absorber la chaleur et monte trop en température. Ses bords brûlent bien plus que ceux d'un récipient épais. Le constat est aisé: en mouillant les bords bien chauds de deux modèles mis sur le feu, l'un à bords mince et l'autre épais, le plus mince vaporise immédiatement l'eau avec un bruit caractéristique; c'est une question de masse.

Le revêtement téflon est lui aussi malmené par la très haute température; bien plus que par les produits de nettoyage, car rien n'attaque le téflon, sinon les abrasifs.
Voici l'avis d'un Chef cuisinier: lors d'une démonstration, il commença par faire revenir les légumes dans une poêle téflon puis, s'apprêtant à faire saisir la viande, utilisa ensuite une très classique poêle de tôle non enduite; la température expliqua-t-il, allait être trop élevée pour le téflon.

Un récipient téflon détérioré présente de petites peaux de téflon décollé. On doit donc en consommer.

Nouveauté (revêtement poêles)

Nous avons testé deux poêles à revêtement céramique, de prix modéré (alu épais, mais épaisseur céramique faible). Ce ce revêtement n'est pas si parfait que prétendu; si les aliments s'y attachent peu en général, le revêtement blanc se teinte. Et tout n'y cuit pas bien, comme les œufs "au plat", pour lesquels nous avons repris la poêle classique. Par contre, le couvercle de verre percé est intéressant. Notre deuxième poêle est une autre version contenant "de la pierre" ? revêtement gris et noir avec points clairs; paraît meilleur (est-ce la couleur qui cache les tâches ?) Mon épouse paraît être toujours satisfaite après plusieurs mois d'usage. Je n'y ai pas encore fait le test des oeufs. Du nouveau ! repris par TEFAL, notre nouvelle poêle 24cm de cette marque contiendrait de la silice (pierre !); elle paraît vraiment intéressante. Satisfaction même pour les oeufs.

Micro-ondes.
Qualité de chauffage/cuisson: variable. D'un point de vue gustatif, j'ai constaté que le lait chauffé au micro-ondes était moins bon que celui chauffé sur un foyer gaz ou électricité. Il y a donc des choses qui nous échappent.


Cuisson

Température de poêle.
Voici l'astuce d'un cuisinier qui veut saisir une viande: verser un peu d'eau dans une poêle chaude: si la poêle est moyennement chaude, l'eau s'évapore peu à peu. Si la température de la poêle atteint au moins 180°, l'eau forme de petites billes qui roulent et sautent avant de disparaître.

Cuisson lente.
La cuisson traditionnelle serait trop brutale pour la qualité gustative et peut-être aussi pour notre profit physiologique. La tendance serait à la cuisson à plus faible température, en ajoutant naturellement du temps pour que ce soit tout de même bien cuit. On pense surtout aux viandes pour ce nouvel élan de la cuisine, française ou mondiale, je ne sais pas. L'origine vient-il des peuplades anciennes ? les "Océaniens" pratiquaient le four de pierres brûlantes avec enfouissement. Et cela prenait du temps. Exception sans aucun doute pour les steaks hachés des MacDo qui doivent atteindre une température de "certification" étant donné le danger d'une certaine souche de Listéria tueuse.


Couvercle anti-graisses.
Réduire les projections, cuire différemment, réduire la consommation d'énergie. Contre les projections diverses, il existe des couvercles perforés, ou grillagés à fines mailles. Ils ne sont pas satisfaisants et s'encrassent. Les deux photos ci-contre devraient permettre de comprendre le principe de mon simplissime couvercle anti-projections. Une poêle ou une casserole servent de couvercle ! un couvercle qui laisse un volume d'air au-dessus du plat en cuisson, et qui s'ouvre partiellement sur l'extérieur afin d'éviter le confinement d'une cuisson à l'étouffé. Un espace qui permet également de jeter un coup d'oeil à la cuisson, ou à l'ébullition d'un liquide (eau, lait..); ce plat-couvercle sera d'une taille au-dessus du plat de cuisson.

On peut ajuster légèrement l'espace ouvert en calant au mieux le couvercle improvisé. La seule petite difficulté est de trouver un "calage" convenable. Un côté du couvercle pourra être calé sur la poignée du plat en cuisson, tands que sa propre poignée reposera sur une zone froide de la plaque, ou l'on insèrera une brochette métallique entre les deuux, etc. Tout dépend de la forme des ustensiles, de leurs tailles respectives et de votre propre imagination. Dernier essai, une poele placée sur une autre de la taiille immédiatement supérieure la recouvre parfaitement, sans jour (toujours à l'envers, bien sür), Pour laisser un espace, placer deux brochettes d'acier en travers. Pour éviter un nettoyage à chaque usage, utiliser un ustensile déprécié conservé (simple essuyage au papier).

Le premier effet de ce couvercle particulier, que l'on n'a pas à acheter, est de réduire les projections. En voici la preuve : après avoir chauffé du lait, on retrouve une mini flaque d'eau sur la plaque, preuve que la vapeur s'est condensée dans le couvercle improvisé au lieu d'envahir l'espace environnant, un espace entièrement recouvert de gras comme l'on sait. Si l'on parvient à réduire ainsi les dépots de gras indésirables, le jeu en vaut la chandelle.
Tout couvercle, même ouvert comme préconisé, réduit la consommation d'énergie par réduction de l'évaporation, et freine le déssèchement des aliments.
Tentez ainsi une cuisson de pommes de terre sautées à l'huile ou pour du meilleur, à la graisse d'oie. Et faites votre propre constat.

Grille-pain - voir aussi sécurité (le pain peut s'enflammer!)

Si le pain est un peu sec, humidifiez le légèrement en tapotant la tranche avec la main mouillée : il sera plus moelleux après être passé au grille-pain (à consommer toutefois sans tarder). Ne vous brûlez plus les doigts pour attraper le pain coincé dans le grille pain ! utilisez la pincette en bois ci-contre. A défaut, une pince à olives/ cornichons en bois(pas de métal). Fabriquer une pince: deux morceaux de bois fin et léger de 25 cm (pin, bambou, balsa.. (voir magasins de modélisme); amincir aux deux extrémités, tailler en biseau ou et coller. On peut aussi coller une séparation (bloc de bois ou plastique) au lieu de tailler en biseau. La partie amincie pour donner de la souplesse, est ici agrandie.


Le pain se coince souvent dans le grille-pain; éviter les petits morceaux et les tranches de baguette trop fines (le pain de mie ne pose pas de problème), couper les croûtes protubérantes surtout aux extrémités, car c'est par les bouts pointus ou crochus que ça se coince.
Placer le pain dans le grille pain. Mettre les pointes tête-bêche et alterner les dos (dos à dos alternés). On place ainsi davantage de pain.

Pain (ranger dans une boite à pain).
Les pains et baguettes sont rangés dans un sac à pain ou une boite à couvercle rabattant. Ces boites sont trop courtes et le pain est généralement coupé en deux, ce qui prend de la place et réduit l'effet de masse qui préserve du déssèchement. Couper chaque pain/baguette à la longueur de la boite. Reste donc un petit bout que l'on consommera naturellement en premier, dont au petit dèj..


Autres ustensiles

- Pince à plats.
Pinces en aluminium fondu, objet français de notre glorieux passé culinaire devenu introuvable et que l'on conserve avec amour, loin des sophistications modernes d'Outre Rhin. Géniale dans sa simplicité, elle se distingue par son fort bec crochu de perroquet se terminant en T aplati; elle offre des possibilités majeures dont celle de pouvoir saisir un plat sortant du four par son bord.. Voici comment procéder pour soulager l'effort et assurer une bonne sécurité: soulever le plat avec la pince, puis de l'autre main, placer un tissu épais dessous afin de soutenir le plat. Une main guide le plat avec la pince, l'autre le soutient. Cette pince peut aussi servir d'arracheur de couvercles à languette, de casse noix, de pince à bouchon.
Miracle, j'ai retrouvé pour vous sur internet un modèle modernisé quasi identique (photo ci-contre), 12/15 € (2013) sur priceminister, mais je n'ai pas retrouvé le fabriquant; chercher tout simplement pince à plats, et vous la reconnaîtrez. Autre possibilité de substitution, votre four est peut-être livré avec un ustensile permettant de tirer la sole brûlante. Il conviendra pour les plats épais de terre cuite A défaut, on peut utiliser une pince multiprise, en enroulant un tissus épais autour de ses becs.

Poignées à serrage du commerce (petits catalogues d'accessoires ménagers): méfiance, celle que j'ai achetée ne fonctionne que pour une faible épaisseur de métal, contrairement à sa description, "s'adapte tous plats" ! "


Choix de la vaisselle, couverts et ustensiles.
On peut acheter un peu de tout si l'on en a envie, mais pour de la qualité, il n'est pas toujours facile de s'y retrouver, hormis le prix, qui peut aussi être excessif sinon disproportionné. Il est souvent sage de revenir si l'on a un doute. Je peux bien donner quelques indices mais c'est à titre indicatif, afin de susciter la réflexion.. Ne pas se laisser abuser par une appellation connue, mais banale (couteau de Tiers, Laguiole, acier de Nogent, porcelaine de Limoges, ou encore par un nom imaginaire suffisamment proche pour vous confondre. Cela se pratique couramment dans les vins ! Limoges est une ville, point. D'ailleurs, un beau Limoges porte la marque d'un fabricant sérieux de Limoges et pas seulement l'inscription "Limoges" ! Le prix s'en ressent, mais on voit la qualité de fabrication: finesse (faible épaisseur), blancheur des blancs, richesse des motifs et couleurs, importance et épaisseur des ors.., mais aussi régularité, planéité (faire jouer les reflets), aucun défaut etc. Voilà ce qu'il faut observer dans une fabrication courante.
Toutefois, à contrario, une vaisselle ou des verres très chers peuvent présenter des irrégularités.. parce qu'ils sont faits à la main. Nous nous en étions inquiétés pour du Baccarat taillé à la main, et on nous a expliqué cela. Chaque verre est gravé en dessous, pas de confusion.

L'épaisseur du plaqué, des couleurs ou de l'or est difficile à vérifier. De jolis verres et tasses sympas ont vite perdu leur filet d'or et leur couleur vitrail !! Je me suis aperçu que pour de très belles tasses à café de chez Geneviève Let-- richement décorées, les motifs n'étaient pas cuits au four, mais peints ! de la très bonne qualité quand même, qui tient depuis longtemps, même le filet or. Presque tout le courant "fantaisie" est de nos jours peint. Au pire, j'ai enlevé la fine peinture d'un verre bougeoir en le lavant à l'eau.. Le plaqué argent des couverts et tout autre objet de quelque qualité est soumis à des normes de poids, comme pour l'or, poids qui sont en fait des pourcentages entre métal précieux et alliage commun. Des poinçons certifient la proportion (se renseigner sur le sujet). Pour le tout venant sans aucune référence, hors contrôle, ça peut être vraiment très très fin. Les couverts dits "en argent", sont en argent massif; les autres sont en "argenté" (plaqué).

Couteaux. La qualité de l'inox est également normée. c'est à l'emmanchage et à la lame que l'on vérifie sa qualité: une lame vue du bout au niveau de l’œil permet de voir si son épaisseur est uniforme, si elle s’amincit un peu vers le fil ou si elle s'amincit régulièrement depuis le dos jusqu'au fil, comme il se doit. lequel doit être légèrement affûté des deux côtés et non d'un seul ! Une telle lame est généralement un peu flexible.. Les grosses dents font passer bien des horreurs.
Emmanchage. Un beau manche se voit tout de suite.
Si l'on force sur un modèle fantaisie bas de gamme, le couvert se casse en deux ! voici un exemple de couteau fantaisie bon marché, assez plaisants, et que l'on pense sérieusement emmanchés. Celui du haut n'est pas si mal, le métal courant le long de tout le manche, mais les deux rivets sont faux ! les deux demi coques étant simplement collées sur le métal. La cuillère du dessous n'a qu'un petit moignon emmanché dans le plastique et c'est très faiblard. J'ai eu es couteaux comme cela, avec e très beaux manches de plastique translucide coloré genre plexiglas. Tous ont cassé. Impossible de savoir, il y a même des poids dans certaines pièces en plastique pour faire croire à du massif (découverts dans le manche du porte filtre d'une machine à café Magim--).

Boisson fraîche pour l'été. Manchon à rafraîchir pour bouteille. C'est très efficace, surtout si il a été placé au congélateur. Il existe pour bouteille de vin et bière. (celui pour vin convient juste pour champagne).

La brique à rafraîchir. C'est un cylindre de terre cuite, à plonger dans l'eau puis à vider dans lequel on place la bouteille. L'évaporation de l'eau de la paroi produit du froid. Cependant, la brique sèche vite. Il faut donc remouiller avec un linge par l'extérieur ou laisser un fond d'eau dedans.

Rafraîchir en plein soleil avec un tissu mouillé ! Un tissu épais ou des couches de serviettes papier imbibées d'eau font aussi bien! On peut ainsi refroidir une bouteille ou un pichet en plein soleil. Plus c'est chaud, plus on fait de froid, mais il faut mouiller le tissu en permanence.

Beurre fondant.. Utiliser les manchons rafraîchissants, ici celui pour bière, coupé pour la circonstance). On peut placer le beurrier dedans, ou le mettre sous le manchon, celui-ci étant alors placé à l'horizontale. Pour une présentation plus avenante, mettre le beurre dans une petite poterie assez haute (photo, une crème vendue dans ce pot), Placer le manchon réfrigérant autour. Ce procédé testé en 2015 garantit au mieux la fermeté du beurre avec, en équivalence, un petit beurrier glissé dans le manchon rafraîchissant posé à l'horizontale. Lequel peut même, ainsi posé, se maintenir ouvert. Pratique: la ou les personnes placées en face peuvent aussi attraper le beurrier dans le manchon! dans ce cas, il peut ne pas être coupé.


Dessèchement des produits. Décongeler quelque chose de gros et lourd est plus long. Le séchage, le réchauffement ou refroidissement vont de pair. La notion de masse est donc importante plats cuisinés, tartes, pâtes de fruits, fromages, plus les matières sont coupées en lamelles ou en petits morceaux, plus le séchage s'accélère. Pour mieux conserver, y compris au frigo et au congel, préférer les gros morceaux épais. Racler les parois des pots entamés et protéger de l'air ambiant.

- Décongélation sans micro-ondes, Un aliment plat peut être posé dans une grande poêle au fond épais qui évacuera les calories plus rapidement (un bon contact sans espace d'air doit être maintenu (pas évident pour un met rond). L'évier en inox peut convenir si il possède une surface lisse (métal fin, mais grande surface). La décongélation doit être rapide car les bactéries se multiplient pendant cette phase.

Congélateur, formation de glace et oxydation. Pour lutter contre la formation de glace, mais aussi contre le noircissement de l'entame des sorbets et glaces à déguster, je place un film étirable de cuisine contre la tranche, à l'intérieur de la boite à moitié vide. Le résultat est très appréciable. Détails et solution pour le bac à glaçons, voir ci-dessous, "appareils ménager, congélateur".

- Etaler la pâte. Lorsque vous avez confectionnée et pétrie la boule de pâte pour votre gâteau ou pizza , mettez une fine couche de farine de maïs sur votre surface de travail; ça glissera mieux pour aplatir la boule (utilisé et vu faire par des professionnels).

- Couper la pizza/tarte en six. Mesurer approximativement le rayon de la pizza/tarte avec le couteau ou tout autre ustensile ou encore, diviser le diamètre du plat par deux. Reporter cette mesure en partant d'un point du pourtour de la pizza/tarte (sa circonférence), en droite ligne et marquer au couteau. Ce report revient à prendre un compas et le faire "marcher" d'une jambe sur l'autre tout autour de la circonférence. La ligne droite qui coupe la circonférence, ici de la longueur du rayon, est appelée "corde".

- Ne pas éclater la croûte avec le couteau. Mieux vaut couper la croûte avec des ciseaux. On peut également couper les parts au ciseaux !

- Couper en cinq. On ne va pas calculer la circonférence à partir du diamètre, puis diviser en cinq et calculer la corde de l'arc ! Autant s'amuser: préparer une large bande de papier (10 à 20 cm), longue d'environ 60 à 80 cm. Faire un nœud classique, bien plat en arrangeant bien les angles. Si on coupe ce qui dépasse, le nœud dessine un pentagone, dont les cinq pointes permettent également de tracer des étoiles de Noël.

- Brochettes. Les petites brochettes peuvent être faites de bâtons de bois ou de bambous; elles éclatent tout de même les légumes, dont les champignons et les tomates cerise qui y sont enfilés; pour y remédier, il suffit de tailler la pointe à plat sur deux faces, comme la pointe d'un tournevis; vous la ferez ensuite tourner entre les doigts en l'enfonçant dans le légume et elle agira comme un forêt (vous devez obtenir un trou rond).

- Mayonnaise Si la mayonnaise ne prend pas, on peut toujours essayer les grands principes connus: - l'huile doit être épaisse, ce qui favorise l'émulsion. Insuffisant, mais vous pouvez toujours essayer. Il est à peu près certain qu'on la rate avec une huile trop fluide et que la moutarde aide à prendre (sert de gélifiant). - La température doit être la même pour tous les produits: sûrement valable, sans toutefois rechercher le quart de degré ! - Batteur ou fourchette, rien n'y fait, quand ça ne veut pas prendre. - La fraîcheur des œufs intervient-elle ? il semblerait bien que oui: mon épouse a constaté que si le jaune d'œuf s'écrase et se répand quand elle le casse, l'émulsion ne se fera pas ou mal. Avec un jaune d'œuf qui reste bien rond et tendu, ça prend.

Voici ce qu'en dit Pierre Dormoy, lecteur d'hibis, je cite: "Le succès de cette émulsion tient plutôt à l'optimisation de plusieurs critères. Température ? plutôt fraîche. Escoffier la faisait sur lit de glace. On peut parfois rattraper une mayonnaise ratée en jetant dans le bol un glaçon, puis en battant énergiquement, et après avoir retiré le glaçon, en reprenant le mélange. La seule certitude que j'ai c'est sur la forme du récipient. Plus il est évasé, plus l'opération est aisée. Une mayonnaise se fait très facilement dans une assiette creuse, et très difficilement dans un "mug". Enfin, les proportions ont un rôle certain. Tant que l'on n'a pas mis assez d'huile, le mélange reste visqueux mais liquide. Pour un jaune d'œuf,  le durcissement ne s'obtient qu'après une dizaine de centilitres d'huile, l'optimum se situant vers 20 centilitres. Pour une petite quantité de sauce, il faut donc ne prendre qu'un demi jaune d'œuf.

Le Point Final: 1/Préparation. mon épouse sort les produits du réfrigérateur quelques heures avant. L'égalité des températures est approximative, toutefois, mieux vaut éviter d'utiliser un oeuf glacé sorti tout droit du réfrigérateur. 2/Action. Elle met un peu de moutarde dans un saladier, casse un oeuf et met le jaune entier - qui ne doit pas se répandre - et le soupoudre de sel. Quelques minutes d'attente. Elle mélange ensuite le tout et commence à faire couler un peu d'huile dessus - arachide ou olive pour l'aïoli - en tournant lentement au début (elle a repris la méthode manuelle, fourchette ou fouet (sa préférence, le fouet moyen, 5/6 cm de diamètre). Depuis, c'est le succès assuré.

Jus de citron. Mme hibis coupe de petits morceaux de pulpe, puis les dispose dans une coupe, entourés de zestes pour la décoration. prélevés avec une petite cuillère ou une fourchette, on les dispose sur du poisson, des toasts pour apéritif (oeufs de Lump..). Ils peuvent être ensuite légèrement pressés pour en exprimer le jus.
Dans ma propre version, j'utilise des pipettes en plastique. Pratique et ludique pour aspirer le jus et le répandre sans s'en enduire les doigts ! Ce jus gagne à être placé dans un récipient transparent, ici un verre à café à double paroi (marque allemande bien connue). Où trouver ce pipettes ? je me contente des babas au rhum, nouvelle formule imaginée pour injecter le rhum.

- voir aussi "rangement" (Meuble sous évier: rangement pour couteaux et ustensiles - rangements sous évier - ranger plats et couvercles - grands plats et couvercles - porte couvercles pour casseroles. Idées diverses.

Voir aussi "le vin".

à l'écart sinon à contre-courant des us et coûtumes et en tous cas de l'apparat trop commercial qui entoure le sujet. informations, considérations diverses et pratiques. Choix, conservation, tire-bouchons et bouchons détériorés.. mais aucun vin nominativement conseillé !

Voir aussi "la bouffe", de l'humour, des informations, des précautions.


Nettoyage, lavage, séchage

Couvercles et plats perforés ou grillagés de grand diamètre.

Ils ne rentrent pas dans l'évier, ou ne gardent pas l'eau (grilles, perforations). Solution: poser une planche à découper de grande taille en travers du bac de l'évier. La planche sert à la fois d'appui et de réceptacle, car elle permet de maintenir le produit et suffisamment d'eau. Brossage et rinçage en sont grandement facilités tout en réduisant très sensiblement la quantité d'eau.



- Nettoyage des carafes et bouteilles. J'utilise une baleine de parasol car c'est un fort fil d'acier, mais à défaut, un fil de fer de porte-manteau fera l'affaire en le doublant. Pour commencer, couper le porte-manteau "fil de fer" de chaque côté du crochet; rabattre et redesser tous les coudes au mieux afin d'obtenir un fil droit. Plier le fil obtenu en deux et écrasez la pliure au marteau; elle doit en effet pouvoir passer dans les cols étroits, avec la surépaisseur du tissu éponge qui sera enfillé dessus. Une petite boule ou quelque chose d'autre peut être collé au bout. Couder le tout en col de cygne (sorte de s) de sorte qu'elle puisse atteindre au mieux tout le fond et, qu'en la remontant, elle puisse également frotter le col de la carafe ou de la bouteille. Accentuer la forme coudée si nécessaire.

Confectionner ensuite un étui cousu avec des bandelettes de coton éponge, de 10 à 20 cm de large. Mettre plusieurs épaisseurs si nécessaire. La tige sera plus maniable avec un petit manche (confection d'une boule plastique, voir bricolage, plastique en grain.

- Carré d'essuyage pour plan de travail. Les chiffons et chiffonnettes habituels sont généralement très fins et donc informes (en blanc à côté du rose). Qui prendrait le temps de les plier soigneusement entre chaque essuyage ? En voici un autre qui a bien meilleure allure, coloré et même décoré: C'est un morceau de serviette de toilette,surpiqué sur deux épaisseurs pour le rigidifier et lui conférer un bon pouvoir d'absorption. Avec des serviettes usagées que l'on n'ose pas jeter, on peut en confectionner toute une collection. Ou se faire plaisir avec de nouvelles aux belles couleurs.

- Eponges (substituer). Sur le même principe, en plus petite taille, on remplace les éponges malsaines et friables dont on fait grande < consommation, par des gants de toilette pliés en deux et cousus, ou tout autre assemblage de tissu. L'éponge "écologique" du commerce peut lui être préférée; c'est une mousse plastique enrobée de tissu en micro-fibres (bleu clair pour la nôtre, magasin bio, nature..). C'est encore une éponge très efficace, qui nettoie parfaitement, et qui est "durable". Pas encore de recul pour juger, mais les particules devraient être retenues par le tissu. Coudre plusieurs épaisseurs de micro-fibre peut être envisagé au lieu du gant. Y compris en réutilisant ces éponges de mousse et micro-fibre si elles se détériorent. J'anticipe, ne pas les jeter, mais seulement enlever la mousse, et coudre..
Hygiène. Bien presser et tordre les tissus et éponges après usage. C'est bon pour les muscles et ça réduit la stagnation d'eau (et donc les petites bêtes).

Torchons de cuisine (dissimulation).
Personne n'aime exhiber les torchons essuie-vaisselle. A l'écart de toutes nos solutions habituelles, voici le système très astucieux qu'une amie a conçu et fait réaliser; Près de l'évier, son élément de rangement du haut est conçu de manière à laisser un espace vide entre le fond du meuble et le mur. Et ses torchons sont logés dans cete espace. C'est pratique et unique. A réaliser soi-même, obligatoirement (ça n'existe pas à ma connaissance).

Lavage de vaisselle (manuel)
Ne patouillez plus dans un jus peu ragoûtant en remplissant l'évier d'eau. Les tests de produit pour laver la vaisselle à la main sont effectués avec du produit pur, toute dilution entraînant une perte d'efficacité sur la graisse (mais pas pour ce qui se dilue à l'eau (sucres..). Fort de cette information, j'empile les assiettes ou plats à laver dans l'évier, couverts à côté et je verse quelques gouttes de produit dessus. J'ajoute très très peu d'eau afin d'obtenir une sorte de crème fluide; je frotte à la lavette. Puis je reverse le produit de ce premier plat dans le suivant et ainsi de suite. Le mélange se transforme en une sorte de sauce épaisse marron, mais toujours très active; je remets un peu d'eau ou de produit selon l'importance de la vaisselle (casserole, poêle..). Mais aussi parce qu'on en perd un peu, inévitablement.

tapis de cuisson.
Le tapis que j'utilise ne sert pas à cuire, mais de protection. Il est en silicone et c'est la raison de mon choix (ne se salit pas - mais aime collecter de très fins grains - est imputrescible. Il reste propre, même abandonné au fond de l'évier. En rose ou gris, dimensions 30 X 39,5 marque "Birambeau" (voir site internet si vous ne le trouvez pas en magasin). Je l'utilise pour protéger un plan de travail, bricoler etc, mais surtout au fond de l'évier car rien n'est satisfaisant au plan sanitaire. Problème, il n'a pas de trous ! solution, en faire quelques uns au niveau de la bonde à l'aide d'un emporte-pièce gros modèle 4 à 5mm de diamètre. Deux méthodes pour cela : le marteau ou la perceuse-visseuse (mandrin de 10mm, vitesse lente ou variable si possible). Placer un bout de bois dessous. Pour mémoire, avec ma méthode emporte-pièce et perceuse, on fait ds trous propres dans un balle de ping-pong (inutile, mais joli)!

Le bon geste
Avant de laver à la main ou à la machine), gratter et essuyer les restes graisseux épais des poêles, casseroles ou plats (papier de cuisine).




Produits détergents ou d'entretien.
Détergents pour machines à laver

réduisez la quantité, surtout pour le lave-vaisselle (lave-linge à voir); j'ai fait des adeptes. voir "appareils ménagers").

Poudre ou iquide?
Entendu lors d'une émission et confirmé par une observation familiale : la lessive en poudre contient des blanchissants qui sont agressifs pour le linge alors que la lessive liquide n'en contiendrait pas. Ma fille a en effet observé que son linge semblait fragilisé par la lessive en poudre et ne l'utilise plus systématiquement (seulement pour des nettoyages spécifiques).

Lors de la même émission, il était conseillé de tout nettoyer avec les produits basiques dits aujourd'hui écolos tels que le vinaigre d'alcool, bicarbonate de soude, eau de javel, citron, savon noir, poudre d'argile blanche.

Pour les meubles y compris anciens, avis confirmé par une auditrice, mieux vaut l'essence de térébenthine que la cire - qui encrasse - ou alterner.

Origine de la potasse. Le mot viendrait de l'anglais "pot ashe" (cendres en pot). Elle servait autrefois au lavage et blanchiment du linge. Elle est bien issue de cendres en pot, soit des cendres tamisées mises à macérées dans de l'eau, avec des huiles essentielles. Autre produit, l'alcool à brûler. Il est agressif, mais nettoie et assainit. Cet alcool est très utilisé dans les commerces pour nettoyer les surfaces.

Couverts argentés
Entendu à la radio, le lave vaisselle n'abîmerait pas les couverts argentés - il les désoxyderait même - et il suffirait seulement d'éviter le contact des lames de couteaux avec la cuve. Au vu des piqûres et tâches constatées sur les lames de certains beaux couteaux, je préfère les laver à la main, ainsi que les couteaux à manche bois. Les fourchettes n'ont apparemment jamais été attaquées, même mélangées aux autres (inox), cela depuis bien longtemps. Pour améliorer des lames brillantes attaquées, les dépolir au papier de carrossier fin (400), scotch brite, puis repolir légèrement à la pâte à polir (carrossier ou autre).

Séchage de la vaisselle, bouteilles
Essuyer rapidement après un temps d'égouttage, en secouant éventuellement. L'humidité est favorable aux microbes et au calcaire.

Retourner les verres sur un tissu ou sur du papier qui fera évaporer l'eau par capillarité. Sinon, un cordon d'eau restera autour des bords ne sèchera pas, malgré les rainures de l'évier. Le mieux est d'incliner ou coucher tout ce qui peut l'être, vaisselle: bouteilles, casseroles, verres, pot à café..

Egouttage d'une carafe à vin ou d'une bouteille. des supports verticaux existent pour cela, mais si vous voulez faire plus simple ou vous dépanner, utilisez un entonnoir posé à l'envers, tube en l'air. Enlever et retourner une fois égouttées pour qu'elles achèvent de sécher, ou essuyez les avec un tissu. Ou encore prenez une bouteille d'eau ou de lait en plastique et coupez la. Retourner la carafe ou la bouteille à faire sécher et placez la dedans.

Séchage des tissus, serviettes.
Le séchage ne se fait pas bien dans un creux comme le fond de l'évier. il faut rechercher le niveau normal ou même plus élevé. Un torchon ou une serviette (cuisine, salle de bains..) sècheront plus vite en hauteur et à plat, si possible écartés du mur. Dans une salle de bain, on peut les placer sur la tringle ou la vitre de la douche.

Sécher un T-shirt en vacances :enfiler les manches sur les poignées de porte !


Machine à café
Faire un bon café

Faire couler un peu d'eau chaude avant de placer le réceptacle à café. Le café doit couler lentement. Ce n'est pas si simple et ça peut varier selon les jours, même en conservant les réglages. Le café doit se recouvrir d'une mousse crémeuse et colorée de traces blanches.
Les machines courantes ont toutes des filtres dits pressurisés, et de toutes les façons, vous avez toujours un peu de mousse !! mais pas de la crème, ce gras du café qui remonte. - le filtre pressurisé, à droite sur la photo, est à double fond enserrant une rondelle de caoutchouc; on ne voit pas les trous au travers. - Le filtre non pressurisé est tout le contraire. C'est donc la mouture et son tassement qui crée la pressurisation. Celle-ci dépend donc de la finesse de la mouture du café, de sa quantité dans le porte filtre, et du tassement. Une mouture fine et très tassée donne un café qui coule mal, jusqu'au bouchage : le café est amer. Une mouture trop grosse et peu tassée laisse "pisser" le café qui devient acide.
Conclusion: filtre pressurisé ou pas, on peut améliorer ainsi la qualité gustative de son café. Reste le café lui-même. Il est préférable de le moudre soi-même. Acheter du café moulu, fait pour la cafetière du matin ne convient pas vraiment. Il vaut mieux l'acheter dans un magasin spécialisé, qui propose un choix de différentes origines; à faire moudre en faisant des tests (exemple, commencer par la mouture 3 3/4 (trois, trois quart). Descendre à 3 1/2 etc.

Détartrage.
Une machine à café sous pression (percolateur) doit être détartrée de temps à autre, c'est à dire passée à l'acide, ce qui exige un rinçage soigné. Ne pas croire l'alarme de la machine qui, au bout d'un nombre de cycle prédéterminé signalera qu'il faut détartrer, alors qu'elle ne connaît absolument rien de son état et décompte un nombre type de cycles que l'utilisateur peut lui-même régler, selon la dureté de l'eau. Il est plus judicieux de se fier à ce qui se passe réellement, soit:
: le café coule plus difficilement, le goût suspect.. La notice peut préciser la fréquence de détartrage en fonction de la dureté de l'eau, sujet déjà traité pour le lave-vaisselle.

Le mieux est d'utiliser de l'eau de source peu chargée en calcaire ("Volvic" par exemple, ou "Montagne" trouvée récemment) mais l'eau peut alors être un rien acide pour du café. On peut la mixer avec 25 à 50 % d'eau du robinet selon sa teneur en calcaire. Les eaux de Thonon, ou Cristalline seraient pas mal, si l'on préfère un peu de calcaire (calcium, CA). Disons entre 50 et 80 serait peut-être bien (une eau fait couramment 300 à 450 mmg de CA au litre. C'est tout de même mieux que de tout passer à l'acide ! et on réduit d'autant le renouvellement des filtres à calcaire.
Les eaux ont un goût. Il doit bien se répercuter sur le café.

Il n'y a pas que le calcaire. Partout où l'eau stagne, dans le réservoir, les tuyaux etc, une couche visqueuse s'installe avec sans doute d'autres saletés qui ne sont pas nettoyées par l'acide. Tout ce qui est accessible peut être nettoyé en frottant: réservoir d'eau, filtre, tuyau d'aspiration de l'eau. Pour l'intérieur de la machine, on peut tenter de la nettoyer en mettant de l'eau bouillante dans le réservoir, ce que j'ai déjà fait (plusieurs cycles); A vous de voir. Les machines perfectionnées sont "flushable", c'est à dire qu'elles peuvent être nettoyées en bouchant le porte filtre, ce qui établit un circuit fermé de nettoyage interne.


Désagréments
distributeur de savon - baignoire et araignées - petites coupures - Anti-déborde lait - Casserole brûlée - Liquides renversés - Odeurs de poisson - Odeurs et goût de l'eau - Odeurs alimentaires - Antitartre bouilloires.

Distributeur de savon.
Le bec sèche et se bouche. On peut le passer sous l'eau très chaude du robinet, bec retourné vers le haut, pour tenter de dissoudre un peu son contenu. Le couvrir ralentit sensiblement le dessèchement. Comment le chapeauter ? avec une mesure de produit lave linge, du modèle rondouillard. Il se place légèrement en biais, mais sa forme lui assure de remplir au mieux sa fonction. Un bouchon droit (cylindrique) serait moins efficace et laid. A vous de tester, mais c'est efficace

Baignoire et araignées.
lien vers "hygiène et bien être", en bas de page.

Petites coupures ?

Ces accidents arrivent souvent dans la cuisine. Prenez un morceau de film étirable et enroulez le autour du doigt ou de la main ; le ruban adhésif peut être également utilisé. Il faut poser après un vrai pansement (à l'abri de l'air, le sang ne coagule pas).

Anti-déborde lait
Les anti-monte lait ne sont pas sûrs et aucun système ne peut empêcher le lait de déborder en raison de l'inertie (casserole pleine, plaques de cuisson..). Une solution n'a jamais été exploitée: mon "volcan blanc" ! en savoir plus (adaptation légère d'un objet existant). Autre possibilité, une plaque infra rouge ou induction avec minuterie et contrôle de température, ou un robot cuiseur à contrôle de température (cher).

Casserole et queue brûlée

Le procédé qui consiste à faire bouillir de l'eau de Javel est connu, mais peut-être pas de tous et c'est efficace. Avec des brûleurs au gaz, une queue de bakélite peut-être également brûlée; son aspect peut être amélioré de manière acceptable et durable mais il est préférable d'être plus précautionneux à l'avenir: choisir la taille du brûleur, ne pas ouvrir à fond pour que les flammes ne débordent pas, ce qui est par ailleurs inutile et consomme du gaz pour rien, la plus forte chaleur étant alors autour de l'ustensile et non dessous !! voir aussi réparation pour la réalisation. 

Le dessous est peut-être plus facile à nettoyer avec de la saponine (recherchez ce mot dans la page), mais il faut tout de même gratter (tampon à récurer, scotch. Peut-être aussi la mousse à décaper les fours (non testé).

Réduire les projections grasses voir après "cuisson", en haut de page. On cuit aussi différemment tout en réduisant la consommation d'énergie/

Liquides renversés
Eau, huile, vin. Au lieu d'éponger à tour de bras, mieux vaut écoper avec une pelle et une balayette (ou une raclette, une spatule pour poële, à tarte, ou pizza) c'est bien plus rapide que d'éponger et on évite un peu qu'elle s'étale davantage. Finir avec la serpillière ou l'éponge. Sur le plan de travail ou la table, La tension superficielle des liquides permet en effet d'en contenir de petites quantités. Pousser avec une autre spatule, une plaque etc, permet d'améliorer la récupération.

Odeurs de poisson

Elles sont particulièrement désagréables et tenaces, surtout pour le hareng, le saumon et les sardines ; voici un résultat quasi miraculeux (Marie Claire Idées) testé par hibiscustour madame dont à ce jour: saumon et harengs. Mettre une ou deux gousses d'anis étoilé (badiane) dans de l'eau maintenue chaude à frémissante un quart d'heure avant la cuisson et pendant la cuisson. Belle amélioration, il n'y a pratiquement plus aucune odeur, hotte arrêtée, ni rajoutée par la badoine, alors qu'on en avait pour la demi journée et plus avant. Note ; la badiane ne se trouve plus en pharmacie en raison d'espèces nocives venues d'Asie ; à rechercher dans les magasins "Nature", produits naturels etc.
Odeurs et goût de l'eau, calcaire.

Odeurs et goût. Remplir votre carafe d'eau du robinet la veille pour le matin, surtout l'été quand le traitement est renforcé; cela permet aux gaz dissous (javel..) de s'évaporer un peu.

Eau dure, eau alimentaire la tentation d'installer un adoucisseur d'eau est grande tant les avantages avancés par les vendeurs paraissent merveilleux; terminé avec ces horribles dépôts que le "spécialiste" en bleu de travail vous montre à la télé, brandissant un tube tortillé sorti tout droit d'une grotte à concrétions après un siècle de séjour. Que de bienfaits pour les casseroles, machine à café, tuyaux et robinets, linge, chauffe-eau, toilettes, machine à laver ? sauf que cette eau, si elle est déminéralisée à l'excès, devient acide.
Une autre forme d'attaque prend le relais, rongeant lentement presque tout ce que l'on voulait épargner. Et elle n'est pas non plus recommandée pour la boisson! un bon compromis - si l'eau n'est pas excessivement chargée, consiste à s'équiper d'antitartres qui, si ils n'enlèvent pas le calcaire de l'eau, ménagent appareils et ustensiles. Si vous devez vous équiper d'adoucisseur d'eau (eau très calcaire, il est recommandé de ne pas y raccorder le robinet de cuisine. Veiller aussi régulièrement au réglage de l'adoucisseur (entretenu annuel et régénération au bout d'une dizaine d'année). Pour vérifier, faire un test avec une quantité d'eau et observer la pellicule déposée avant et de temps à autre.


Aimants autour des tuyaux. Selon un ami, le procédé empêcherait le calcaire de se déposer en transformant sa nature cristalline. Je n'ai cependant aucune preuve pour ou contre et on entend de tout à ce sujet. Avec le magnétisme, on entre dans le domaine de l'imaginaire, toute une croyance, parfois vraie (magnétiseurs, sourciers). Si vous en constatez des effets, tant mieux, je n'ai rien contre.

Antitartre. Dans une bouilloire électrique, placer une coquille d'huitre. Nous l'avons fait et c'est efficace. La coquille joue le même rôle qu'un antitartre en se recouvrant d'une partie du calcaire. Voici nos résultats à ce jour: première coquille, 2 ou 3 semaines parfaites puis décevant, même après nettoyage au vinaigre; 2me coquille (plutôt fine), effet négligeable dès le début, on allait abandonner. 3me coquille, un mois pratiquement parfait et la voici immortalisée, sans triche. En fait, elle a duré près d'un an ! avec de légers frottis de temps en temps. Deux petites la remplacent (un peu coincées sous la résistance). Cette fois, résultats moyens avec celles-là.

Calcaire sur résistance. On peut se passer du vinaigre et autres produits acides. Faire chauffer une petite quantité d'eau et la laisser au fond, puis brosser simplement la résistance (tubes tordu du fond) avec un goupillon assez raide, cela sur toutes ses faces accessibles. Compléter si nécesaire avec les doigte. Alterner les deux. Le calcaire ne s'accroche pas bien sur les tubes chromés.



Difficultés.
Couvercles vissés, pots verre.
Utiliser des gants de jardinage avec enduit agrippant (surface rugueuse d'aspect caoutchouté) ou découper deux morceaux de rouleau antidérapant, l'un à placer sur le couvercle, l'autre pour le dessous du pot en verre, ce à quoi on ne pense pas toujours. Position du forceur de couvercle. Pour assurer un meilleur effort, maintenir le pot tout près ou contre l'estomac, bras à demi pliés et coudes écartés, une main sur le pot l'autre main dessous. Appliquez un effort progressif et soutenu allant en s'emplifiant (un effort violent et bref n'a aucune efficacité et peut vous faire mal. Ce principe est valable pour tout effort).

Si le couvercle résiste toujours:
1/ poser le pot à l'envers, insérer la lame d'un couteau à huître ou équivalent, à défaut un tournevis, entre couvercle et verre pour écarter (décoller) un tout petit peu le bord vissé du couvercle. Pour ne pas abîmer, placer la lame près d'un cran renforcé du couvercle. Cela fait entrer l'air et supprime donc la dépression interne qui colle le couvercle sur le verre.
2/ percer un trou minuscule d'un coup de paume de main sur le manche d'un couteau de cuisine très pointu.
3/ passer sous l'eau très chaude.

Il existe aussi des pinces spéciales, rubans d'acier à dévisser etc..(accessoires de cuisine).
One Touch est un appareil allemand à piles très efficace qui ouvre tous couvercles: à rechercher sur Internet (30 euros) ou dans les petits catalogues d'accessoires ménagers (type vitrine magique et autres). Parfait pour cas de rhumatisme ou couvercles très serrés !  on regarde faire, c'est incroyable (nous en avons un).

Conserves prédécoupées.
Pour tirer sur l'anneau de la languette, on peut la tourner vers l'extérieur (photo). Le succès dépend du modèle de conserve (à tester). On facilite la chose en pratiquant une fente dans la rainure de découpe. Utiliser un couteau à éplucher, placer la lame verticalement, pointe sur la rainure de découpe, et donner un coup de paume de la main sur le manche. Commencer au niveau de l'anneau.

L'ANNEAU CASSE. On découpe au couteau plus loin, puis on bascule le couteau avec appui sur le rebord de la boite, ce qui fait levier et soulève légèrement le couvercle. Sur la photo, la pointe du couteau est représentée par deux traits noirs, et la rainure de découpe par un trait trait rouge On peut ensuite faire glisser la lame tout le long de la rainure - c'est assez facile - en tenant toujours le couteau incliné.
Ouvrir à l'ouvre-boite, de préférence avec "BORD'NET" (noir et vert, français mais fabriqué en Allemagne ?), mon choix depuis des années, qui coupe sur le côté de la boite, préserve des blessures et permet de remettre le couvercle ! (chercher sur Internet)
Il existe bon nombre d'ustensiles pour tirer sur ces languettes, mais ils n'évitent pas les revers que l'on connaît.

Petits bouchons serrés ou collés, vissés. (eau, lait, dissolvant, vernis pour ongles, tubes de colle etc.
1/ Passer sous l'eau très chaude. 2/ Enrouler plusieurs tours de tissu autour (ou mieux d'antidérapant), dans le sens du dévissage (inverse d'une horloge). Cela permet d'en augmenter le diamètre et d'améliorer la prise pour les mains délicates.
3/ Utiliser une pince qui comporte une partie évidée ronde crantée. Tenter le casse noisette à deux branches ou la pince à plats (plus haut). j'ai essayé le casse noisette, ça marche ! (Perrier, capsule bière)
4/ Les bricoleurs peuvent mouler un épais capuchon de colle mastic en cartouche, légèrement conique à l'intérieur, qui augmentera grandement le diamètre. Ce que j'ai fait.

Bouchons de sécurité.
Ces bouchons ne peuvent être ouverts par les enfants car on ne peut pas les ouvrir nous-mêmes; si vous en avez assez de vous énerver sur le bouchon du white spirit, acétone, substitut de trichloréthylène et autres diluants-dégraissants, faites comme moi. Ces bouchons sont constitués de deux bouchons emboîtés; des crans permettent (en principe) de les solidariser au dévissage quand on appuie dessus. Coupez le bouchon extérieur (cutter ou scie). et enlevez le. Supprimez les dents de plastique sur celui qui reste (qui se visse) car elles vous feraient mal aux mains. La sécurité demeure un peu car le bouchon bien serré offre moins de prise aux doigts des enfant. Si c'est un peu dur, prenez un chiffon. J'ai tenté d'infiltrer de la colle entre les deux bouchons, mais sans succès.

Tire-bouchon.
Tourner le tire bouchon dans son sens de vissage facilite son extraction (le tire bouchon étant vissé dans le bouchon). Ce mouvement aide effet au décollage des parois du bouchon sur le verre. La bouteille doit être naturellement tenue en bas et non sur la table, ce qui correspond à la meilleure ergonomie, mais aussi à la bienséance.

Tire-bouchons à vrille, extraire un bouchon cassé ou enfoncé Voir vin


Maintenir un tube replié. <>Pour maintenir un tube plastique replié, utiliser une pince dite "d'architecte" ou "à dessin" , ou enrouler un ruban adhésif en travers sur la partie enroulée.


Tubes poisseux ou percés.
Les enrober entièrement de film rétractable de cuisine.



Portes d'éléments décalées (réglage). voir Se dépanner
Portes qui coincent et crissent, serrures grippées. Voir Se dépanner 4.0


Portes qui claquent. Pour un bruit simplement un peu désagréable, comme celui des tiroirs, coller de petits tampons anti-bruit sur le chambranle. Pour de forts courants d'air, passer un beau cordon à écarter les rideaux entre les deux poignées, ou une chaussette etc. Il y en a chez moi en permanence sur deux portes (chambre et salle de bains)

Récupérer l'inaccessible.
- Confectionnez un crochet assez long en pliant la tige métallique d'un porte-manteau léger (conserver ceux du teinturier). Selon le besoin, complétez ensuite l'extrémité en y collant un petit aimant (recherche de vis métallique..). On peut aussi l'enduire de glue ou de colle.
- Posez une boucle de cordelette ou de fil de fer au bout d'un bâton.
- Aspirez ! Enfiler un bas dans le bout du tube de l'aspirateur pour former une poche et serrez la partie retournée autour du tube. Si nécessaire, pratiquer une réduction du diamètre en emboîtant des tubes ou tuyaux supplémentaires.


Idées diverses pratiques
- Reboucher aisément. Après son extraction, le bouchon gonfle et on peine à le remettre en place. La tentation de le mettre à l'envers est grande. Couper le bouchon tout autour afin de réduire son diamètre est rarement réussi et voici ce que je pratique depuis les fêtes 2007: je coupe simplement le bouchon en biseau, à l'aide d'un cutter ou d'un couteau bien affûté. En l'enfonçant juste un peu, l'air peut encore passer pour laisser le vin s'aérer. En l'enfonçant davantage, on peut boucher complètement le goulot.



maintenir un robinet de "bib" ouvert ("bag in box")encore dénommés "vinibag", carton, fontaine à vin.. etc. Une petite pièce métallique à fabriquer permet de bloquer le bouton à presser.

Poser un ruban adhésif "fantasque". Cela, sans avoir l'adhésif collé sur les doigts. Pour y parvenir, adoptez ma méthode: saisir l'extrémité du scotch par le dessous (côté colle), près des dents de découpe si il est sur un dérouleur, ou à l'extrémité libre du rouleau. Comment ? l'astuce est là: avec un bâtonnet, un tube fin, un crayon, une cartouche métallique d'encre.. Le scotch se colle sur le tube et en tirant, on déroule la longueur nécessaire (pas trop long, 5 à 15cm). Appuyer le ruban contre les dents avec le pouce de l'autre main, celle qui tient le rouleau, ou couper avec des ciseaux (mais là, c'est un peu acrobatique). Si nécessaire, affûter les dents du dérouleur à la pierre fine. Voilà, vous avez maintenant un bout de ruban collé à une extrémité du tube, sans trace de doigts et vous pouvez le placer plus facilement.
Si vous voulez savoir pourquoi le scotch se colle partout où l'on ne veut pas, voir aussi physique quotidienne (électricité statique).

Couper un ruban adhésif en deux bandes.
Voici comment je procède: coller l'extrémité du ruban sur un rebord (plan de travail, évier); tirez en reculant pour dérouler une bonne longueur; allongez le bras pour inciser le ruban avec un cutter près du plan de travail (donc à l'extrémité collée); faire suivre le cutter en tirant vers soi (donc vers la bobine que vous tenez). Réenroulez les deux bandes jointives en revenant vers le plan de travail; couper le bout collé. Il ne reste plus qu'à dérouler une des deux bandes.

Trier, classer, reverser
Ci-contre: bouteille de lait découpée (plastique souple et gras)
Mon meilleur choix est un demi petit ballon en plastique. On peut le plier très aisément afin de reverser son contenu dans un récipient ou une boite.
Pour des dimensions supérieures, on peut également penser à un carton plié (exemple, "brique" de boisson coupée), un dessous de pot de fleurs en plastique, ou encore, une poêle à remplacer (en scier son manche), à vous d'imaginer.

Emballer.
Pour regrouper des petits objets, protéger, assembler des choses qui vont ensemble ? penser au film étirable de cuisine.

Cartons de rangement. Un carton assez rigide pour faire un petit paquet? Si vous consommez du vin, pensez au carton de vin dénommé "BIB" (bag in box), francisé "vinibag", ou "fontaine à vin". Ces "cartons de vin" contiennent une poche plastique et un robinet. Gardez en plusieurs ou demandez à une connaissance. Recouverts de papier décoratif, ils peuvent être utilisés pour confectionner des paquets(fêtes), ou confectionner une maisonnette etc, mais aussi plus utilement pour constituer des bacs de rangement sur étagère, en ouvrant le dessus. Les anciens modèles étaient mieux, mais bon.. Voir "réalisation"



Monter sur un escabeau. Facile, mais risqué! sur une échelle, les pompiers recommandent de caler les pieds contre les montants (pied gauche bien contre le montant de gauche, et pareil pour le droit, bien à droite. Ainsi, le poids est bien réparti pour assurer une meilleure stabilité de l'échelle (ou escabeau), ce qui réduit les risques de basculage latéral. On peut ajouter que le barreau ne supporte pas la charge en plein milieu (réduit risque de casse).

basculage latéral d'un escabeau.
Il peut se produire lorsqu'on place l'escabeau en long près du mur ou du placard. En se penchant vers le mur ou vers l'intérieur du placard, nos pieds ont tendance à repousser l'escabeau vers l'arrière !! En effet, dans cette position, l'escabeau n'a qu'une médiocre stabilité car il est étroit. Si l'on doit s'installer vers le haut des marches, je recommande de le placer un peu en travers, c'est à dire d'écarter l'arrière (côté marches) du mur. S'assurer également une bonne prise avec une main sur l'étagère.

Dévisser une ampoule.
En haut de l'escabeau, on tente de dévisser l'ampoule à remplacer (en sens inverse des aiguilles d'une montre). On note à ce sujet que la fixation "à la française" de type baïonnette, qui devait disparaître au bénéfice des ampoules à vis, est revenue avec les lampes à led projecteur de 50 watts. On se demande pourquoi. Les ampoules, halogène ou LED, à vis ou à baïonnette, peuvent être coincées ou difficile à atteindre, logées dans un abat-jour étroit. Je les dévisse aisément à l'aide d'un gobelet en plastique normal, c'est à dire légèrement évasé - ce qui permet de coincer l'ampoule. Gobelets à récupérer en toute occasion, pour avoir le choix adéquat.

Remplacer des piles, "polarité".

Les polarités sont bien marquées dans le logement des piles ou batteries de nos différents appareils électriques, mais bien souvent, ce n'est guère lisible. Faire un beau point rouge du côté des plus, soit dans le logement, soit sur le corps de l'appareil, enfin où cela vous paraîtra le plus approprié. LE POINT; au feutre indélébile (tous médias), au vernis à ongles, avec une pastille adhésive couleur. Le PLUS de la pile; c'est le bout qui a un téton (ne pas confondre..).

Réserve d'eau.
Pour avoir de l'eau au garage, dans une cabane, en cours de route, au camping ou en tout autre lieu, la poche à eau suspendue est plus pratique qu'un bidon car on peut faire couler l'eau d'une seule main, sans avoir à chercher, dévisser le bouchon, ni tenir pour verser. La poche est attachée par deux coins à l'aide d'un ou deux tours de cordelette très serrée et nouée. Si besoin était, on pourrait même la passer autour du cou.

Le cri du cricri. Voir appareils ménager, congélateur

Oiseaux et vitres.
Les baies et vérandas faisant face au jardin sont particulièrement exposées aux crash d'oiseaux, lesquels pensent pouvoir passer au travers. Et il n'y a pas que les oiseaux, les humains aussi avec les vitrines des magasins et restaurants. Mais revenons aux oiseaux. Fort heureusement, très nombreux sont ceux qui s'en sortent après quelques minutes ou dizaines de minutes d'état cataleptique. Il faut donc placer quelque chose sur les vitres sans les enlaidir pour autant. De ce point de vue, une bande colorée placée horizontalement est efficace mais esthétiquement pas très satisfaisante. Je suggère un autre choix afin que chacun puisse être satisfait de sa solution. Il s'agit de motifs réalisés en plastique mou, qui adhère bien sur les vitres mais s'enlève très facilement. La couleur transparente est celle d'un vitrail. Celui qui est présenté ici est un décor de Noël, mais il y a bien d'autre motifs. On peut d'ailleurs composer ce que l'on veut en modifiant la disposition des éléments. Inconvénient, cette matière molle se décompose lentement et de collante devient gluante! Songer à la renouveler en la surveillant (aspect, toucher); quelques mois à quelques années selon son exposition.

Guêpes et autres intrus indésirables.
Il y a la tapette, dont les très proches ont à se préserver aussi, avec sa version électrocutante, pour ceux qui les préfèrent grillées. Il y a les coups de serviettes ravageurs, et la bombe insecticide, ce qui n'est pas le mieux en plein repas. Quoi encore, j'imagine que contre ce fléau, des idées ont germé un peu partout. Voici donc ma version, la giclette d'eau vaporisée. Comment ? avec un petit vaporisateur à arroser les plantes ou à faire les vitres, posé à côté de vous; il est réglable, en évitant le jet concentré qui n'atteindra jamais la bestiole mais qui trempera la nappe, ou quelqu'un. Régler moyennement large pour assurer l'impact, avec de fines goutellettes qui vont lui mouiller les ailes, ce qu'elle n'apprécie pas du tout. Un peu de fraîcheur reçue au visage l'été sera un moindre mal, si l'on décourage ainsi l'em---deuse.


Maison, Idées diverses (suite)

Fixation d'une boucle. pour boucle de ceinture ou de sangle.

bouton et tissu arraché à la ceinture d'un pantalon: voir les colles (colle epoxy) .

Mettre la bonne longueur du pantalon.Voir (déplacments, voyages, habits..) "Moyen de déterminer une longueur de référence à peu près sûre"



Farfelu ? Repasser sur une plaque de cuisson électrique. Je l'ai fait. Devinez et écrivez moi pour son projet de développement.

Tout ce qui échappe, glisse, dérape.
Prise en mains.Pour une bonne prise de main sur les manches (balais et outils), utilisez des gants de jardinage avec enduit agrippant (surface rugueuse d'aspect caoutchouté); ces gants de jardin permettent de mieux agripper brosses lave-pont, outils (tournevis, marteaux, pinces, mandrins de perceuses à serrage sans clé..), cordes à tendre ou à tirer, bouchons, pots avec couvercle vissé etc. L'effort  produit est bien plus efficace.

Boule sur un manche (balai brosse, pelle, rateau..). La boule améliore la prise et réduit l'effort lorsqu'il faut pousser. Trois possibilités:
1/ faire une boule moulée autour du manche avec du plastique en grains.
2/ Utiliser, comme j'ai fait ici, une extrémité décorative de barre bois pour rideaux. Il faut la coller avec une pâte époxy afin de remplir l'espace si l'emmanchage est trop lâche.
3/ Faire un trou dans une balle de tennis, mais ce n'est pas si facile ! mieux vaut la scier pour faire une fente.

Visser sans tournevis. Pratique pour visser et dévisser fréquemment. Une boule est moulée avec la tête de vis à l'aide du plastique en grain; voir améliorer, restaurer. On peut lui donner la forme la plus appropriée, en ailette par exemple.

Balayette porte pelle.
Remplacez le manche plastique de la balayette par un morceau de tuteur - canne/bambou par exemple - assez long pour faciliter le balayage. Vissez dessus un petit crochet (rond ou équerre), qui permettra d'y accrocher la pelle. Mieux, mais plus encombrant, les pelles avec long manche vertical qui évitent d'avoir à se pencher.

Prises électriques avec terre. Il est parfois difficile de retirer les prises avec terre (3 fils). On peut y ajouter une boucle de corde qui passera entre les deux broches. Seule précaution à prendre, il ne doit pas y avoir d'humidité (la corde sèche est isolante). Il suffira de tirer sur la boucle de corde pour sortir la prise. Autre solution, plus technique, percer un trou dans la prise mâle pour y passer la corde. Ce que j'ai fait pour l'une d'elles, peu facile à saisir.

tissus/tapis antidérapant.
Modèle classique, très souple, gris foncé, ou coloré (bleu, vert rouge). Un agrandissement permet de voir les textures. Epaisseur 1 à 1,5mm selon la fabrication. Usages: immobilisation de coussins sur chaises, pièces sur établi, tapis, joystick, objets sur meubles (lampes, réveil), caisses ou valises dans le coffre de la voiture. Permet de desserrer un couvercle; enroulé autour d'un manche, empêche les mains de glisser, tout en réduisant la crispation. Stabilise un appareil ménager sur le plan de travail (essoreuse à salade, ce qui est à fouetter), ou encore un ouvrage sur toute autre surface, dont le bricolage pour poncer ou percer du bois (idée communiquée à Wolcraft (Allemagne)et présentée par cette entrprise à la foire de Cologne).

Antidérapant  transparent, posé ici sur une feuille verte pour une meilleure visibilité. Pour fond de tiroirs, et plateaux.
Patins de protection pour objets.. Antichoc mince (portes placard..).
Rangement vertical d'assiettes et plats. Voir "Rangement" (sommaire hibis)

Faire tenir debout.
Les objets de décoration et divers (statuettes, poupées, maquettes, cadres photos, pense-bête..). Utiliser comme socle un CD, un couvercle de boite de camembert, en enlevant le tour, un carton découpé, la partie plate d'une coquille St Jacques (rognée à la pince, pierre ou meule), etc. On colle ou l'on fixe l'objet dessus à l'aide de colle ou d'un adhésif double face. La base peut être décorée (peinte, recouverte de tissu ou papier fantaisie collé au vernis colle).
Autre solution,. le plastique en grains. Voir améliorer restaurer.


Poubelles, un bon geste.
J'ai accroché un petit sac de plastique au porte balais, dans lequel je mets tous les résidus de mes bricolages, plastiques, dont d'emballage, métaux, vis, petits bouts de n'importe quoi, petits objets divers de maison, stylos, garnitures, gadgets, tout ce qui n'est pas nourriture ou jetable dans les autres tris sélectifs. Si le rebut est trop gros, je le place dans un sac plus grand afin de le mettre dans la poubelle (bouts de vêtements coupés, morceaux cassé de plaques polystyrène..). Je ferme en faisant un nœud avec les anses de sorte que le contenu ne s'échappe pas.

Pourquoi ? par respect pour ceux, de plus en plus nombreux, victimes expiatoires de ce que l'on nomme le progrès, qui trient nos déchets.  En pensant que je leur évite d'avoir à extraire tout cela d'un infâme magma en décomposition.. Je sais que des machines feraient une partie du tri, mais on ne nous montre pas tout. Il me semble que jai déjà lu ce conseil quelque part. Mais je ne le faisais pas. Et c'est si facile, avec ce petit sac accroché. Il faudrait que leurs représentants, si il y en a, se saisissent de ce problème et le fassent savoir par inscription sur les conteneurs, par une information municipale ou régionale sur l'instruction de ramassage, car c'est un petit geste, qui peut être un grand pas pour eux.

JETER L'INUTILE, mes limites. Souvent, je démonte, casse ou coupe, pour séparer les composants et les trier, pour réduire le volume, mais aussi pour empêcher la revente d'un objet ou appareil (défectueux ou pas), qui ne profiterait pas nécessairement à ceux que l'on aimerait voir en profiter, où qui pourrait engendrer un commerce souterrain avec des objets et matériels revendus, sans garantie de fonctionnement pour les matériels. On peut ne pas être d'accord, mais personnellement, je ne souhaite pas entretenir certains milieux, qui n'ont rien à voir avec la bienfaisance, Lorsque je veux donner, je m'adresse aux organismes caritatifs spécialisés réputés, comme Emmaüs, la Croix Rouge, etc. La Mairie peut vous renseigner.


   suite possible    Nourriture industrielle, goût et couleur, le vin.


hibis Idées                   retour au début de page