hibis  "trois sites"



hibis, rien que
la réalité

hibis    Curiosité diverse..  
  •  sommaire par thème
    •  de l'architecture façades et maisons - fontaines, campaniles, cadrans, peintures murales.. - immeubles, tours, habitats divers -
      constructions anciennes, antiques, objets d'art - édifices religieux et religions
      techniques et matériaux, évolution - ouvrages d'arts, gigantisme
    •  de drôles de choses ville et nature, plaques et affichettes, commerce, humains, animaux, la bouffe, véhicules, arts, objets, usages et croyances.
    •  sciences et techniques phénomènes de base, pièges et surprises. unités, forces et composition, énergie, masse, vitese - pression (solides, liquides, gaz), dynamique, température..
    •  physique de la vie (approche) les minuscules qui font des géants, un milieu si complexe, étonnant de créativité - notre naissance.. - physique de l'univers, une interrogation ?
    •  électricité piles et batteries, éclairage, courant électrique (compréhension), (électro)magnétisme, gigantisme - électrostatique - dangers..
    •  sociétéécologie, économie, qualité française et allemande, faits et méfaits..
    •  éditorial le billet du jour..
  • sommaire global

email         mise à jour/rubriques du site   

  ou   global "Société"

Cette page:  Qualité française 2, Qualité allemande
Qualité française. Du vécu, tout ce que l'on voit et subit. 

(suite). De quoi parlons nous ? ce mauvais service se retrouve partout; au plus grave, de la honte de l'effondrement d'une tribune à Furiani, de l'effondrement d'une passerelle qui a coûté tant de vies lors de l'inauguration d'un fleuron de nos chantiers de St Nazaire, de l'effondrement d'une partie du toit du nouveau terminal de Roissy, une merveille architecturale ?  de l'affaissement d'un tablier d'un modeste pont sur la Loire qui a du être renforcé après mise en service (dans ma ville), de l'effondrement total d'une section du pont histori(s)que et central sur la Loire à Tours (nous y étions en touriste le jour de la catastrophe, pas de victimes, un miracle). Et la rupture des câbles du pont de Sully toujours sur la Loire (1985, sans victimes). Nous avons aussi les nombreux affaissements - sans responsables - d'immeubles gravement fissurés - dramatiquement pour ceux qui y logent - ébranlés lors de la destruction de celui qui, accolé, est détruit pour laisser place au nouveau, ou encore de manière semblable et répétitive, lorsqu'on creuse un tunnel. Chez nous, pas de souci, la nuage radioactif de Tchernobyl a contourné notre frontière.
Parlons de toutes nos affaires immobilières, qui bénéficient de l'absence de règlementation et de contrôles, avec son cortège de gens floués; pour en finir avec un sujet illimité, remarquons la laideur de nos immeubles modernes, avec des finitions et  revêtements de bas de gamme, lesquels commencent à se détériorer à peine achevés, avec coulures dégoulinantes d'ailleurs, on ne prévoit même plus de gouttières pour les balcons qui pissent sur ceux du dessous (photo ci-contre, dans un immeuble de belle présentation, isolé sur ce point remarquable de la côte Atlantique bretonne, un bricolage de propriétaire pour rejeter l'eau plus loin; l'immeuble par lui-même, qui est bien quelconque à l'intérieur, s'est dégradé par les fers à béton qui rouillent, fendillent ou cassent le béton (comme bien souvent).
ou en supplément, des coulures marron sur les rebords de balcon (clic sur photo : flèches pour le tuyau et pour les coulures. Ces coulurs partent parfois du sol ! ou du toit et décorent tout le mur. j'ai vu des gezns passer le nettoyeur hautre pression pour l'éliminer remporairement? Caela coule souvent des tuiles, mais ici, on dirait que cela vient dela rambarde. Pour ces coulures, c'est peut-être spécifique à la région ?
;- Nul besoin d'évoquer les minimalistes accès aux parkings souterrains desservis par escaliers aux murs de béton brut gris sale, ni les minables arrières d'immeubles et cours intérieures que peuvent admirer, de leur balcon, les résidents d'immeubles voisins. LA FAÇADE NOUS SUFFIT. Et encore, ne nous attardons pas aux détails, portes de raccordement EDF en plastique cassées ou pendantes, descentes de gouttières rapiécées de différents tronçons parfois écrasés.

Parlerions nous de la qualité de finition et de l'ergonomie de nos voitures "d'avant", avant que les japonais, allemands et même italiens, nous aient contraints à les imiter ? alors que la 4L (R4) avait un trou dans la portière pour actionner la gâche, la R12 avait une tige avec embout plastique qui sortait verticalement et que l'on tirait en arrière !  à cette époque, les seules voitures italiennes avaient une finition exemplaire devant les nôtres. En ce temps pas si éloigné, notre réseau téléphonique était au niveau de celui de l'Espagne de Franco, j'en avais fait l'expérience. Notre téléphone noir normalisé existait en blanc: dit de "luxe", il était impossible à avoir et très cher : pourquoi se demande-t-on ? c'est français. La privatisation du "récepteur" a changé la donne, fort heureusement, et après la ligne téléphonique, on n'attend plus la tonalité comme autrefois. La prise téléphonique française était monstrueuse. Ne parlons plus du passé. Notre "petit modèle" actuel est encore bien ridicule devant les plaques murales allemandes actuelles, bien conçues et esthétiques, pouvant regrouper dans un même espace réduit, prises électriques, prises internet, prises réseau de PC. (voir qualité allemande)

A ce titre, voici un autre exemple : en Allemagne, toutes les entrées et sorties d'autoroutes sont normalisées et l'on n'y mélange pas entrées et sorties. Trois panneaux bas successifs, placés à égale distance, annoncent la distance qui reste avant la sortie; la sorite est signalée par une grande flèche bien placée. Les sorties multiples se font le long d'une sortie primaire commune et non successivement sur l'autoroute. Il y aurait bien d'autres exemples ici et là dont nous pourrions nous inspirer partiellement. Mais voyez vous nos régies des eaux se normaliser sur toute la France, et placer quatre beaux compteurs chez vous ?  Accepteriez vous de les avoir dans la salle de bain ? là est tout le problème. Je ne fais pas l'apologie de pays étrangers que je critique par ailleurs pour d'autres aspects, mais nous pourrions y réfléchir sur le long terme et non comme nous le pratiquons normalement sachant que rien ne peut être copié sans tenir compte du  contexte social ou environnemental. Ce serait une grave erreur de le tenter, comme cela se fait toujours chez nous, c'est à dire unilatéralement, sans consensus, sans une longue préparation.

 


 
Qualité de service. Nos cerveaux XXL voguent dans la bouillasse sans la voir. Un soir à la télé, j'entends un patron sorti de HEC faire l'éloge de l'Etablissement d'où il est issu, et le compare à L'EDEC en disant que finalement ces fleurons de la France, largement reconnus à l'étranger, se valent bien et se partagent un marché d'emplois de haut niveau mondial. Modeste comme mon loueur de gîte qui a commencé par me dire, "Sup ELEC", vous connaissez ? puis nous a reçu pour nous tester, assez grossièrement, afin de savoir si nous étions dignes. Nous avons réussi, de justesse je pense? Deux autres séjours nous ont suffit, nous avons cherché autre chose. Pour ces échecs graves, pas de Médiamétrie mais des cerveaux qui s'auto-congratulent.
Si ils pouvaient regarder plus bas, verraient-ils seulement dégâts ? rien n'est moins sûr. J'ai vu ainsi un polytechnicien plutôt abordable (il n'était pas sorti très bien placé) qui, lors de l'arrivée d'un central téléphonique sur semi-remorque (un bel engin, dans une rue étroite), s'est planté devant le capot en gesticulant, afin d'expliquer au chauffeur comment il devait s'y prendre. Ce dernier ne le regardait même pas, car son métier était justement de les mettre en place. Le cerveau a fini par partir, mécontent.
Distribution du courrier
Le colis trop long.
Mais revenons aux dégâts commerciaux que ces gens là ignorent : Décembre approche et nous recevons un paquet de la Poste - ou supposé telle - soit un calendrier de l'Avant en provenance d'Allemagne, trop long pour rentrer dans notre grande boite normalisée de pavillon. Qu'a cela ne tienne, le préposé l'a plié en deux (cassé, dirai-je) et en forçant, a coincé la porte de la boite qu'il avait ouverte avec son passe. La Poste constatée décline toute responsabilité en précisant qu'il s'agit d'un sous-traitant, soit un filiale. La filiale contactée par écrit, impossible de la joindre par téléphone, est pour le moment aux abonnés absents. On chante comme le coq, dans nos entreprises, les pieds dans la M.. Qui dirige ces belles et florissantes sociétés ? nos meilleurs, qui pérorent à loisir, et qui nous plument. En Allemagne, si nécessaire, le facteur distribue le courrier à chaque boite située sur chaque porte aux deux étages d'un petit immeuble ancien. Qui dit mieux et comment font-ils ? puis-je ajouter que nous avons même eu une lettre tombée parterre, au pied de la boite ?
ramassage poubelles.
Je respecte les gens qui ramassent les poubelles, noirs, basanés ou blancs. Je leur place la poignée du bon côté et à l'occasion, je leur dit bonjour, un petit mot, ou je m'avance pour aller la chercher au camion. Mais ma poubelle est remis n'importe où  et n'importe comment, parfois le couvercle ouvert, bonjour la pluie. En Allemagne, les ramasseurs de poubelles vont les chercher dans le local de l'immeuble, ou une sorte de cabane placée en bordure de propriété, et les remettent en place correctement. J'ai vu cela dans trois logements  situés dans trois quartiers différents, dont l'un plutôt populaire (mais non en banlieue, dans les grands ensembles sociaux). Qui dit mieux et comment font-ils ??

Commande de fleurs.
Des fleurs commandées ont été livrées pendant notre absence. Elles ont été tout bonnement posées devant notre porte. On parle de formation, mais c'est d'un tout autre problème qu'il s'agit !  le livreur n'a-t-il pas osé revenir avec son bouquet ? ou croyait-il bien faire ?

Il y a de magnifiques réussites françaises en métropole et hors de nos frontières. Michelin, premier équipementier mondial en pneumatiques- mais pas seulement -  est l'une de ces sagas. Il y a en a beaucoup d'autres, plus ou moins modestes. Et il y a les réussites françaises qui ont profité aux étrangers, dont majoritairement les USA, assumées par des exilés non volontaires français, qui auraient bien aimé réussir en France. D'ailleurs pour vendre un bon produit, ne faut-il pas lui donner un nom américain. "Knickers" par exemple, est français. Un nom français dans ce domaine est catastrophique. Voir les américains nous vendre des produits qui devraient être français est déprimant. Tel sont les cas énormes des studio Pixar ou du procédé de compression d'images DivX. Il y en a bien d'autres. Pourquoi ce génial ouvre boite supposé français "bord net" n'est-il vendu que confidentiellement et fabriqué en Allemagne ?? Une forme, une finition, un look hors pair. Brevet français, mais conception allemande ? Un ouvre boite ! vous imaginez quelqu'un en France s'intéresser à un produit si méprisable. Que dire de notre seul et unique projet de moto française, créé je crois par un dentiste, "la Vauxan", qui a dérapé, finissant vendue pour ses pièces et son outillage à un Suisse. Misérable échec qui rappelle celui de "l'Avantime", voiture imaginée par Matra qui avait pourtant réussi le premier "Espace" de Renault, un Renault qui l'a lâché, cédant aux sirènes de l'affaire NISSAN; affligée d'une finition médiocre, l'Avantime ne s'est pas relevée de ses problèmes non résolus (portes articulées bruyantes, accès à bord..).

La France, c'est le chic, le bon vivre, le luxe et l'art de vivre dans nos villages, ou alors la baguette et le bonnet. D'âne peut-être, à leurs yeux. Nous excellons effectivement surtout dans les domaines du haut de gamme et du luxe réservé à l'élite. La Grande Cuisine (quelques Chefs et leurs restaurants étoilés), la Haute Couture (en oubliant que presque tout est désormais détenu par des étrangers), le Mobilier et la Décoration de Grand Luxe ou d'Epoque, les Arts dont la cristallerie, (Lalique, mais aussi Baccarat hélas vendue et aussitôt rentabilisée ! la Plaisance (bateaux privés réputés). Le loisir (skis rossignols (rachetés), Stations de montagne, Ubisoft (jeux vidéo menacés d'achat). L'Hôtellerie étoilée. L'automobile, qui peine tout de même un peu à convaincre à l'étranger, est surtout populaire, fait rare à souligner. Est-ce pour cela qu'elle ne parvient pas au haut de gamme et s'éternise à les rater malgré les ex-fleurons de Citroën ? (la 2 CV, la Traction d'après guerre, la Déesse). L'aviation privée de luxe (cependant soutenue par les commandes militaires : Dassault), alors que notre petite aviation privée.

Chez nous, l'habilité suprême consiste à faire son beurre avec l'Etat et à s'ouvrir un petit secteur privé à côté qui, financé à peu de frais, rapporte bien. Cela a été le cas de Dassault et de nos constructeurs en téléphonie, dont Alcatel, à qui le CNET, mais un peu tard, a fait baisser les prix de près de moitié sur bon nombre de types de centraux téléphoniques. Les deux ont fait fonctionner à côté un secteur privé d'autant plus juteux (les Falcon). Quand on paie à prix ultra fort l'étude des rafales, et tous les autres modèles auparavant, puis qu'on on les vend exclusivement au gouvernement français, vous savez où passe une partie de votre argent.

Notre aviation. Côté petits avions, elle est nécessairement maigriotte, Le Rallye mais surtout le Robin en ont été les vedettes (Robin a cessé ses activités vers 2010/12). Nous aurions bonne réputation pour les hélicoptères légers, dont l'Alouette, et tous les Dassault dont la série des mystères. Les fameux Transvaal sont franco-allemands, alors que les ATR 42 et 72 sont franco-italien. En matière d'aviation de transport à réaction, L'A300 est la création d'un ingénieur français, à laquelle personne ne croyait comme d'habitude, puis qui fut développée en partenariat avec l'Allemagne. Le Matériel Militaire de Pointe (missiles, sous-marins, vedettes et communications (on serait le quatrième exportateur mondial). Mais il faut oublier les avatars de notre porte avion rallongé et sans hélice, et ce que l'on n'a jamais pu vendre ou si peu (avion Rafale, char Leclerc, fusil d'assaut à nos frais). En Afghanistan, nous étions les seuls avec des véhicules blindés sans tourelle à visée indirecte ; on pêche toujours par "le petit détail" et il a fallu en acheter à l'extérieur). Le Matériel roulant et Le Transport Ferroviaire, qui ont été au service de la population, a très sensiblement dérivé (notre TGV équipe surtout - à nos grands frais - la France, au détriment du service de base complètement négligé, marchandises incluses, pour motif de compétition avec Air France ! l'Energie (générateurs et transports, dont le nucléaire qui couvre en gros 75% de la consommation électrique. Nos chantiers navals qui, en dépit de nos trois façades maritimes, ont surtout servi à construire des bateaux de luxe pour les autres, et qui, malgré cela, ont été vendus à l'Etranger: Chantiers de l'Atlantique). Bref, tout pour les Princes, pour le grandiose, et de manière confidentielle.
En dehors de ça, on ne veut pas de nous, ni de notre matériel, ou des deux. Ni surtout de notre service après-vente, ce que nous avons de pire avec notre déficience chronique pour la coordination et la responsabilité d'un projet ou d'un service. D'ailleurs, nous n'avons pas grand chose à offrir, car la chose commune ne nous n'intéresse guère (des suisses ont acheté "vélo solex" pour le rendre électrique. Créateurs de ce modèle populaire, nous n'avons pas eu cette idée parce que nous tournons vite la page et abandonnons facilement ce qui a été créé (je citerai nos canaux, mais les exemples ne manquent pas). L'ensemble est à l'image de nos toilettes. Pour ne citer qu'un exemple, Ce qui nous sauve un peu, ce sont les Services (gestion et entretien en hôtellerie, aéroports etc.). Bien entendu on se vante, on est les meilleurs des meilleures écoles. Bien, c'est juste; mais alors pourquoi ce déficit du commerce extérieur qui grimpe avec notre déficit financier ?  alors que nous sommes les seuls a soutenir une école nationale d'administration ? pour ne pas évoquer nos écoles très supérieures de sciences politiques, de gestion, ou de commerce. Il y a de l'inventivité et de la création partout, mais elle s'en va en Amérique, Angleterre ou Irlande. Que nous arrive-t-il donc ?

Nous ne le savons pas : Nos industries travaillent en sous-traitance pour des Boeing, pour l'Espace (mesures, portes, trains d'atterrissage, pièces diverses, propulseurs du groupe SAFRAN (la SNECMA). La meilleure motorisation d'une partie des airbus et des Boeing est française (le CFM56 de SAFRAN, consommation, bruit, fiabilité). Ce groupe produit des moteurs de fusée (ARIANE), d'avions militaires.
Nous avons bien d'autres sous-traitants sans ce dommaine, parfois pour un mécanisme, serrure, freins etc. Latécoère étudie une nouvelle porte à manoeuvre entière électrique pour gros porteurs, dont celle de l'A380 avec ses 200 kgs, tobogan compris. L'ouverture hublot y est judicieusement remplacée par un écran vidéo et caméra extérieure. Quand on ne parle pas même des grandes (qui connait SAFRAN, comment lister les moyennes ou les petites. Nos médias fuient la technologie, alors qu'elle participa activement à notre richesse ! article de revue
AlgoPack est né de l'imagination d'un ingénieur chimiste français, un breton qui a naturellement pensé aux algues pour fabriquer un bioplastique. Cela à basse température et en pouvant réutiliser des équipements industriels existant. En 2010, il fut certain d'avoir abouti. On pouvait en particulier mouler ce produit qui possède une bonne résistance. DE grands groupes s'y intéressent dont AlgoBrend. Son créateur recherche d'autres variantes pour élargir l'offre. Vu en 2016; conseillée par Algopack, une autre entreprise bretonne propose désormais des lunettes. article de revue
 

notre déficit du commerce extérieur est l'enfant du déficit intérieur !

Et cela commence avec la technologie domestique et utilitaire, par laquelle nous devrions nous faire connaître d'abord, mais que nous négligeons. Cela n'a pas toujours été le cas. Nous avons beaucoup créé dans le passé pour l'utilitaire; avant de nous orienter vers le luxe et le très technique, essentiellement d'Etat. L'utilitaire, c'est le dénoyauteur,  l'ouvre boite, les ustensiles de cuisine, le four, la machine à laver, le sèche cheveux ou l'outillage, la quincaillerie.

Pas un seul four français n'accepte les plats de trente-cinq centimètres de diamètre ! ils ne se sont pas posé la question.(tartes, pizzas). De plus, il faut toujours que ça fasse enfantin ou rigolo ! Leurs couleurs et fantaisies peuvent ne pas plaire. Esthétique et séreux peuvent aller de pair. Après réflexion, la mort dans l'âme, on achète donc plutôt Siemens, dont on sort aussi plus facilement les plaques, et qui sait depuis longtemps qu'il y a des plats de 35 centimètres; classique et sobre, avec tous types de cuisson et des boutons pratiques. A l'usage, il n'est peut-être pas meilleur d'autant que le nôtre !

Ce ne sont pas des détails secondaires. Tout est primordial, même un bouton.

Un fabriquant français a tenté par deux fois la production d'un four intermédiaire entre le four externe et le four encastré. Cela m'intéressait vivement,  car j'attendais un tel produit, faisant plus pro que ces fours d'appoint un peu légers. Las ! il était si mal pensé et exécuté qu'il a très rapidement disparu des rayons. Une autre foirade. Raté avant d'être sorti ! comme l'Avantime, qui aurait dû faire un malheur.

Nous avons bien Calor pour du petit électroménager, mais quel est sa part de vente en France et sa percée à l'exportation ? Thomson (pas très français d'origine mais racheté), "le meilleur de la technique" pour ceux qui l'ont oublié, fabriquait du ménager "lourd" (cuisinières, réfrigérateurs, Téléviseurs, magnétoscopes). J'ai un magnétoscope et un ami un téléviseur. Ils sont bons en qualité de reproduction (on est toujours "très labo"). Quant au reste, il y aurait eut beaucoup à dire; bref, je ne l'ai plus. Mon dieu, qu'est devenu Thomson après son achat partiel par la Chine, après les reconversions successives ? plus rien. En bourse il ne vaut plus rien, plus bas peut-être que n'était tombé Alsthom, autre fleuron sauvé de justesse avec "notre argent d'Etat", comme toujours.

Il faudrait donc penser autrement, stratégiquement et qualitativement, avec des gens pragmatiques qui utilisent ce qu'ils fabriquent, le fassent tester en situation et non en labo, et soient capable de recevoir toutes critiques. On en est encore loin. M. Goshn, PDG de Nissan  et Renault, a pris ce risque, lançant ses voitures sur tous les terrains, toutes les latitudes, manipulés à mort dans toutes leurs possibilités. Ce n'était pas français. Ça peut le devenir. Mais en l'occurrence, cela n'a pas suffit pour sa nouvelle Laguna, car personne n'en a voulu. Ne plaît-elle pas ou la méfiance règne toujours après les déboires du précédent modèle ?

Nous avons eu une marque d'appareil photo (Foca), un zoom célèbre (Som Berthiot). Puis plus rien, pas même un bureau d'études. Pourquoi l'Italie, qui connaît pourtant bien des problèmes, réussit au plan industriel; ils vendent dans le monde entier, réfrigérateurs, scooters, motos, fours, matériels ménagers que sais-je, et de la mode haute couture qui se vend bien mieux que la nôtre, suprême. Il y a ou il y a eu aussi les pulls, les chaussures, des vêtements moyen et haut de gamme. D'ailleurs, notre génie et rigoureux Cardin, qui a démocratisé la mode, et qui savait que de simples boutons pouvaient rapporter gros, s'appelait en réalité Cardini !  Les italiens ont su faire ce que nous avons toujours raté, les voitures de haut luxe, et des motos ! citez une moto française équivalente aux fleurons anglais, italiens, allemands ? zéro. Motobécane ? une pétoire à côté. Ils vendent des fours pour carrelages aux allemands. Faut le faire ! J'ai acheté des engins italiens outre-mer au même titre que du matériel américain, néo-zélandais ou allemand.

Nous rêvons au pays des merveilles, à la littérature, à la philo, nous rêvons au siècle des lumières comme si il avait changé le monde. Cela ne les empêche nullement d'être aussi connus pour leur bel canto, La Fenice, leurs couturiers, les arts, Milan enfin, la ville du commerce et des affaires. Leurs bateaux  sillonnent toutes les mers, vers l'orient, ce qui est loin d'être notre cas, avec les trois plus belles façades maritimes. (les seuls bateaux de croisière susceptibles de nous ramener en France étaient italiens). Pourquoi citer l'Italie ? Pour la dynamique, l'ouverture, l'innovation, le commerce mondial qui a toujours été le leur (vers l'orient d'abord, alors que nos seigneurs féodaux guerroyaient).

Encore une fois, on vit bien en France, dans un pays superbe et varié comme nulle part ailleurs, et nous ne sommes pas les seuls à le penser; le problème est de le conserver, de le rendre plus juste, plus égalitaire, sans faire de grands discours stériles sur les droits de l'homme en agitant les bras. Le risque de faillite ou de perte de notre identité est devenu grand, les autres sont actifs et puissants. Les fortunes qui circulent sont plus nombreuses et gigantesques que jamais. Nous avons les ressources nécessaires, encore conviendrait-il ne pas les brimer.

Vente en magasin. Mon épouse achète une jolie paire de tennis fantaisie (ARA). Elles sont Allemandes ! et se font en quatre largeurs de pieds !  bien entendu, ils sont sur internet.
 


service APRES vente, drapeau rouge !   "Vous l'avez cassé et essayez de vous le faire rembourser". mon meuble sous évier et mon rasoir japonais,).. On ne sait trop comment qualifier ces comportements, mais ils sont un frein évident au développement du commerce et dans ces conditions, les aides sont totalement inutiles.

Téléphone, "la fin du service après vente". en  Janvier 2007, c'est le titre de la revue "photo reporter"  : lignes téléphoniques surtaxées, devis dissuasifs, refus de réparer du matériel récent". On est dans le ton, la "hot line" (américanisme, on est pourtant en France), est à 38 cents la minute, minimum, avec bien souvent, personne au bout du fil. C'est normal, il gagnent de l'argent avec, sans rien dépenser et c'est tout bénéfice (voir plus haut pour le téléphone).
Quand aux REPARATIONS, elles ne sont pratiquement plus possibles devant le renouvellement et le foisonnement des appareils (audio-vidéo plus particulièrement). La durée de fourniture légale des pièces n'a de ce fait plus aucun sens. Alors quoi ? pendant la période de garantie, que le vendeur cherche à esquiver, la seule possibilité est d'exiger le emplacement à neuf par un appareil équivalent. Après la période de garantie, les devis sont assez coûteux et il convient de bien réfléchir au cas par cas, car après le devis va venir une proposition de réparation aussi coûteuse que le neuf si ce n'est davantage (*)  La revue "Que Choisir cite le cas d'un client qui, ayant mis un appareil photo en réparation s'est vu présenter une facture d'un montant plus élevé qu'un appareil neuf (je résume en simplifiant). La FNAC lui a dit que si il ne payait pas, on ne lui restituait pas son appareil. Il l'a laissé.
(*) C'est généralement le cas, et j'ai moi-même eu l'occasion de le vérifier pour un magnétoscope : ayant d'assez bonnes connaissances en ce domaine, j'avais à peu près repéré d'où provenait le défaut, puis examiné l'intervention des services de Darty qui me demandait, pour réparer, le prix exact d'un magnétophone neuf. Or j'ai vu qu'il n'y avait que deux trois éléments de très faible coût à changer (des condensateurs chimiques, la soudure "Darty" le prouvait), mais je ne pouvais me procurer ces éléments. Comme par hasard, on me proposait en même temps une petite réduction sur un appareil neuf. Ajoutons que j'ai vu des gens se plaindre des réparations effectuées, revenant avec leur appareil.

Le meuble commandé est cassé. Je dis, "C'est la deuxième fois que le meuble arrive cassé !", réponse de vendeur : "monsieur, vous l'avez fait tomber et vous essayez de vous en faire payer un autre" ou encore : "pour le prix, que voulez vous avoir ?  Mais il y a même un coup de poinçon en plein milieu d'une planche et toutes les planches se baladent dans un carton qui n' a d'emballage que le nom.. Je dis finement, vous voyez, ça on ne peut pas le faire en le laissant tomber. L'employée, mal payée et qui aurait dû être exigeante me dit, pour le prix, que voulez vous avoir ?  ça c'est une bonne réponse ; et vlan !  je lui ai alors expliqué patiemment que ce n'est pas parce que ce n'est pas cher (200 euros quand même), que ça doit être cassé ou que ça ne doit pas fonctionner. Parce qu'alors, ça devient hors de prix !  bref, le meuble est encore reparti chez le fabricant. Il y avait un gros progrès puisque qu'on n'avait pas eu à discuter. On est parti presque contents, tout est relatif. Au sixième voyage, on avait notre meuble. Ouf, heureusement qu'on n'habitais pas à 15 km. Au final, ce meuble a coûté très cher, à nous, au magasin, au fabricant. Tout ça pour un petit emballage. Mais personne ne semble comprendre l'évidence. Renversant, mais vrai.

Autrefois, le pompon allait à l'administration, totalement irresponsable. Heureux si vous aviez été élu pour bénéficier de leur bons offices. En 1960, alors que je faisais installer le téléphone à Paris, il y avait écrit sur le contrat "l'administration se dégage de toute responsabilité quand aux dégâts qui pourraient survenir des travaux". Autrement dit, si on cassait tout chez vous ou sur la façade et si on blessait quelqu'un, en qualité de client, on était responsable ! C'est d'ailleurs arrivé puisqu'une vitre a été cassée, tombant dans l'étroite cour ou aurait pu jouer l'enfant de la concierge. Heureusement, l'administration était tolérante, en tous cas pour moi. C'était l'époque où l'on faisait des cours aux agents pour qu'ils n'abîment rien chez les clients ! car c'était courant, l'administration n'étant pas responsable, il y avait un certain laisser aller chez les moins scrupuleux.

Les normes  "ISO"
un organisme délivre des satisfecit de qualité, sous forme de "norme ISO 45.896", qui garantit à l'utilisateur toute la qualité, rien que la qualité. C'est ainsi qu'appelant un service informatique dit "de dépannage", je commençais, ayant quelques connaissances dans ce domaine, à décrire les incidents que j'avais constatés. Que nenni, ça ne se passe pas comme ça, avec la norme ISO. Il y a l'enclenchement de tout un processus qui veut que votre interlocuteur déroule tout un questionnaire. Impossible de poser une question et d'établir un dialogue ; il s'est donc énervé alors que payais à la fois le service et la communication. Un comble. Il a donc débité son questionnaire. Pour rien, il m'a appris ce que je connaissais déjà et avais déjà tenté. Je suis resté avec ma panne et en plus beaucoup d'aigreur. La norme ISO avait fait ses dégâts. Elle fait surtout vivre ceux qui délivrent la norme. Comme bien des cabinets, instituts ou experts que l'on traîne en France. Rien d'anormal en somme.
Y a-t-il un responsable quelque part ? Les riverains et commerçants qui habitent près de bâtiments mal entretenus et d'équipements Telecom, Gaz, EDF, eaux dégradés se désolent mais ne peuvent rien faire contre des propriétaires qui ne font rien. Mais qui augmentent sans cesse les charges jusqu'à ce qu'ils partent, préférant laisser parfois des locaux vides pendant des mois ou des années. La honte est aussi à rejeter sur nos multinationales. Vous ne verrez jamais cela en Allemagne. C'est pourquoi je n'en présente pas dans les pages dédiées à ce pays. Ci-dessous, quelques exemples auxquels les français eux-mêmes ne prêtent quère attention. Et si cela venait aussi d'eux, si négligents et impassibles. Ou de notre justice ? car en Allemagne ma fille a du figer le loyer d'un petit appart parce que son locataire se plaignait du bruit d'un chantier sur l'arrière, chantier nouvellement iétabli. Elle aurait perdu le procès car là-bas la justice fonctionne, avec trois fois plus de magistrats et des lois pratiques et actives. Peut-être même excessives comme pour ce cas ? Nous sommes dans un état royal, militaire (préfets de Napoléon) et cependant faible, ou le citoyen n'est pas défenfu. La preuve, il suffir qu'un commerçant, ou un Etablissement réclame des impayés (il n'y là aucune prescription) pour qu'on vous le prenne sur votre salaire opu la banque le rembourse sans votre accord, sans procès, ce qui absolument incroyable. Le fait du Prince.

 
Compteur de gaz dans une grande rue commerçante.
Le décors du magasin est en accord avec l'espace du compteur de gaz.
Sous des arcades qui ont pu être belles, armoires de téléphonie enduites de peinture a gros reliefs façon façades. On ne peut faire pire, encore que celle-ci le soit.
 


Graffitis, vandalisme, mais aussi indifférence et irresponsabilité.

Notre borne extérieure de raccordement au gaz, incluant le compteur, est en plastique léger et ne comporte aucune fermeture sécurisée. Certaines bornes ne sont même pas bien positionnées et penchent.  Une pièce de monnaie suffit pour l'ouvrir. A l'intérieur, le tuyau d'arrivée est en plastique, épais certes, mais qui peut aisément être percé. Répondant au typique questionnaire sous-traité de qualité après installation, j'en ai fait la remarque par écrit, car ces questionnaires "bateau" ne demandent jamais véritablement l'avis du client : "avez eu un rendez vous, les agents sont-ils venus à temps etc. etc.  NUL. (même chose pour les interventions sur ma voiture, que du pipo). J'y ai donc ajouté mon couplet sur la sécurité, ce qui s'est avéré totalement inutile. Quelques temps après, un homme a déposé plainte contre GDF pour les mêmes raisons - ouverture facile - en arguant que quelque plaisantin peut fermer le gaz, ce qui peut être très dangereux si, troublé, l'on oublie de refermer les brûleurs après rétablissement du gaz. Je pense que bien d'autres utilisateurs que nous deux en sont très conscients. Réponse de GDF (article lu dans un journal), "vous êtes le seul à vous plaindre de cela". Efficacité à la française, chez nous, on nie tout, on ne remédie à rien, mais on fait de beaux sondages de satisfaction dont on se vante. Par contre, on sait ponctionner et augmenter les tarifs !

Il y a-t-il un responsable quelque part ?
On est vivant pour payer ses impôts mais mort pour toucher sa pension - le tracteur est garé à Paris après avoir fait du 140 sur l'autoroute - on reçoit des mails auxquels il est expressément dit qu'on ne peut pas y répondre alors qu'ils nous invite à procéder à une manœuvre impossible à réaliser - on est privé plusieurs semaines de téléphone ou d'internet pour avoir demandé une modification de contrat - on est lourdement pénalisé sinon harcelé pour clôturer un compte ou récupérer une somme due/

Les banques vivent des agios qu'elles provoquent en prétendant qu'est là leur seule possibilité de survivre, alors qu'elles ont ruiné tant d'actifs et de retraités par des manipulations frauduleuse, sans songer - par plus que l'Etat - à les compenser après avoir perçu une deuxième fois leur argent par le biais d'aides et renoué avec les bénéfices ? Un retraité a vu sa pension divisé par trois. Il demande que sa pension due lui soit versée puisque sa banque a reçu des milliards d'aides et renoue avec les bénéfices. Mais cette idée ne les effleure, pas, habitués qu'ils sont à voler comme les malfrats en col blanc qu'ils sont.

Comment l'Etat considère-t-il ses citoyens. Des promoteurs s'évanouissent avec l'argent, des maisons s'enfoncent, d'autres s'écroulent parce qu'un immeuble est bâti à proximité et que cela coûte moins cher que de prendre les précautions nécessaires. C'est ainsi que des entreprises de travaux publics préféraient arracher les câbles téléphoniques et payer l'amende plutôt que retarder les travaux. Ils évitaient cependant ceux d'EDF.

Des logements infâmes pour un loyer d'usurier, mais on laisse ces marchands de sommeil tranquilles.

Il y a peut-être une volonté de les condamner maintenant (2014), encore faut-il les trouver !

Un commerçant agressé six fois est condamné pour avoir blessé son agresseur, non inculpé. C'est la loi, celle de la réponse proportionnée: il vous tue, vous le tuez ! Où sont nos institutions, les recours possibles.

Une propriétaire vendant sa maison a failli être roulée car l'argent n'avait pas été versé au moment de la signature de la promesse de vente. L'agence avait même donné les clés à ces "acheteurs", français d'origine packis... Plainte auprès de la justice contre l'agence : plusieurs années d'attente ! elle sera très âgée si elle survit; l'agence ne sera plus ou aura changé trois fois avec ses occupants (cas réel et confidences de la proprio du pavillon d'à côté.

On ne peut que difficilement clore un compte, et on est pénalisé par des frais-punition ! Un commerçant ou un employeur ont tous les droits pour se faire payer, sans rien avoir à justifier, cela des années après. Voici le pire: "à la demande d'un commerçant, dans le but d'effectuer une rectification comportant une erreur, la banque accepte d'effectuer une correction. C'est donc dire que, sans accord du titulaire de la carte bancaire, le commerçant peut modifier après coup, le montant à débiter (cas vécu par un particulier pour un paiement par carte bancaire modifié d'office par sa banque). Bien, il s'agit d'un cas exceptionnel qui s'est bien terminé, mai tout de même.. vérifiez bien vos comptes !!.

Des sites commerciaux ou juridiques (huissiers) présentent d'aguichantes pages publicitaires vantant leurs prouesses, assorties d'un généreux questionnaire dénommé "contact". Mais c'est pipo, personne ne répond jamais ou alors, on vois répond d'appeler la hot ligne surtaxée.

Qui pourrait être saisi de ces dossiers, révélés parfois par les médias et les associations de consommateurs afin de freiner cette propension du grand banditisme autorisé ? Qui pourrait recenser toutes ces turpitudes qui nous révoltent et nous rendent parfois malades.

SON NOM EST PERSONNE.

La justice. On légifère sans cesse et dans tous les sens au point de rendre la loi totalement illisible. Mais interprétable dans les sens les plus avantageux. Pour qui ? rarement pour la victime. Car les avocats s'arrangent (nous en avons eu la certitude dans notre copropriété); Juges et magistrats ne vivent pas dans nos milieux, et bien qu'étant sûr de son bon droit (il y a des cas, clairs), on n'est jamais sûr de gagner, tant les influences externes peuvent être fortes, pigmentées d'erreur de procédure, de mensonges éhontés non vérifiés, de tentatives d'avilissement.

Nous avons vécu un peu cela: falsification de notre plainte, tentative de requalification vers un autre tribunal en retournant la plainte contre nous, mauvais voisins qui ne cherchent que des histoires etc. Nous les avons déjoués devant le juge qui a compris - ou fait semblant de comprendre - la honteuse tricherie et ramené la plainte au sujet réel. Mais il était parfois bizarre, laissant jouer malhonnêtement l'avocat avec toutes ses honteuses ficelles. Cela lui paraissait normal, alors qu'il aurait du y mettre fin !

En fait, il était d'accord avec eux et a fini en tentant de nous vexer. C'était joué d'avance car notre sybdic était impliqué et un syndic fait partie du milieu ! il a même accepté un faux, ou peut-être demandé, établi en dernier ressort pour nous donner tort.


Signalé, un site quot;Demander justice" C'est une aide appréciable pour commencer; on est convoqué devant le juge et on peut se défendre soi-même (il y a des aides juridiques gratuite, se renseigner à la mairie). Pour de l'argent que l'on vous doit, une malfaçon non reconnue du fournisseur, un litige avec le voisin, un manquement au droit de copropriété, sans réponse du syndic (notre cas en cours), etc.
 



"Le prix du talent "!
EDF, GDF, Banques, AREVA et tant d'autres .. Tous ces fleurons sont dirigés par des cerveaux eXXceptionnels, dont "Brouton et Cie" Directeur de la BNP bien moins net que son trader pris au piège, Kerviel, nous broutent la laine sur le dos de plein droit puisque ce sont les meilleurs entre tous, ce qui selon eux, justifient amplement tous leurs égarements, vols et détournements, sans parler de leurs salaires.

Les banquiers vont jusqu'à prélever de l'argent sur nos comptes quand ils en ont besoin !  ne croyez pas que cela se fasse ailleurs, c'est ignoble ! banques, gaz et électricité, ne rechignent guère pour nous débiter en présentant une facture abusive. EDF et GDF se sentent tout de même obligés de rembourser en réduisant les factures suivantes (pas les banquiers semble-t-il qui sont très à l'aise sur ce point), pratiquant le principe si cher à France Telecom de "l'avance remboursable", soit pour parler cru, du racket pur et dur. Nous avons eu un de ces prélèvements et c'est courant (affaires évoquées à la télé, par "Que Choisir" et subies par tous ceux qui ne peuvent rien dire). 

Avatars de l'Aga khan - feu Chef spirituel des Ismaéliens en Iran et émanation de Dieu sur terre - nos "très chers" cerveaux XXXL trouveraient tout à fait normal de se voir offrir leur propre poids d'or chaque année, comme lui  ! avec moult courbettes de leurs tarés d'esclaves corvéables et taillables à merci. Voilà, c'est dit.

Le chauffage au gaz. J'aimerai bien savoir comment est vérifié l'équivalent énergie thermique-kilowatts-heure, alors que le gaz peut provenir de différents approvisionnements et de mélanges plus ou moins énergétiques. Ils pourraient y mettre de l'air sans que le ratio en soit changé. Il y a t-il un contrôle indépendant permanent sur ce qui est mis dans les tuyaux ?
QUI EN EST RESPONSABLE ?  GDF et les actionnaires ? comme les labos qui communiquent leurs propres résultats et conclusions pour un produit nouveau ?  Quand à EDF et ses centrales nucléaires, qui voit les vrais comptes, dont ceux des traitements, de l'enfouissage des déchets (les autres verront bien plus tard..), du démantèlement des réacteurs qui exigent 20 ans chacun.

On nous parle de libre concurrence et de l'interdiction de s'entendre sur les prix ? avec le même prix supposé pour gaz et électricité, on s'assoit dessus. Parlons des prix pratiqués par ces services publics dont les montants font que les gens modestes ne peuvent plus se chauffer, et que les aisés ne baisseront sûrement pas la température, ce que nous faisons déjà un peu avec une note de  1636.57 euros pour la saison de 21 janvier 2009 à 21 janvier 2010 pour un pavillon ancien de 120 mètres carrés en zone 2 selon le classement EDF (la deuxième pour le froid).

Ces prix ravissent un jeune créateur de chauffage au granulés de bois : il croule sous la demande et embauche à tour de bras ! 
Ils ravissent aussi les architectes qui finiront par nous faire vivre dans des igloos ou sous terre.


suite possible Qualité allemande 1


hibis Curiosité                   retour au début de page