hibis  "trois sites"



hibis, rien que
la réalité

hibis    Curiosité diverse..  
  •  sommaire par thème
    •  habitat, arts, ouvrages façades et maisons - fontaines, campaniles, cadrans, peintures murales.. - immeubles, tours, habitats divers -
      constructions anciennes, antiques, objets d'art - édifices religieux et religions
      techniques et matériaux, évolution - ouvrages d'arts, gigantisme ialiste
    •  c'est drôle (ou pas) ville et nature, plaques et affichettes, commerce, humains, animaux, la bouffe, véhicules, arts, objets, usages et croyances.
    •  sciences et techniques phénomènes de base, pièges et surprises. unités, forces et composition, énergie, masse, vitese - pression (solides, liquides, gaz), dynamique, température..
    •  physique de la vie (approche) les minuscules qui font des géants, un milieu si complexe, étonnant de créativité - notre naissance.. - physique de l'univers, une interrogation ?
    •  électricité piles et batteries, éclairage, courant électrique (compréhension), (électro)magnétisme, gigantisme - électrostatique - dangers..
    •  sociétéécologie, économie, qualité française et allemande, faits et méfaits..
    • éfits
    •  éditorial l'envie du moment..
  • ou     sommaire global

  ou   "Drôle" global

      
Toilettes 5 - pour chiens et humains, minimalistes.
English

  

Pour chiens ..La saga des toutounettes. Les premières tentatives de régulation de production de crottes ont consisté à placer de simples bacs à sable. Celui-ci (vu en 2004), est  perfectionné. Une pelle, attachée par prudence, permet de ramasser les crottes que l'on doit jeter dans la poubelle "strictement réservée à cet usage" (clic sur la bande jaune svp).

Très techniques, ces "caninets" sont une pure invention française dont on peut s'enorgueillir : le toutou est sensé faire son office sur le tapis caoutchouté, doux aux pattes, qui est ensuite nettoyé selon le principe du tapis roulant.
Aucun chien n'y a jamais mis les pattes mais ça a coûté cher au contribuable.

Devant l'insuccès de tous ces systèmes, il a été décidé de faire appel au courage des accompagnateurs de toutous, dont quelques uns ont des têtes de monstre du Gévaudan ou de chien des Baskerville (je parle des toutous, bien sûr ..).

Jamais l'imagination de l'homme n'avait été aussi fertile : cannes de ramassage automatiques, sacs à pelles, à retournement, que sais-je encore. Un succès cependant, le sac à retournement: une idée géniale acceptée.


Les maîtres, qui s'avèrent bien plus exigeants pour leur chien qu'ils ne sont pour eux-mëmes, se montrent peu enclins à y mettre la main, préférant de loin que d'autres y posent leur pied .. ..mais on espère encore. Un maître mot en France, la gratuité ! c'est le sésame des "toutounets" Voici la dernière tentative à bas coût : un distributeur de sachets, que l'on doit jeter dans la poubelle (ci-dessous), le petit cadeau ramassé.
Cela fonctionne pas mal dans les petites communautés responsables, enfin j'y en ai vu "les ramasser". Comme il en reste encore trop sur les trottoirs - ou - dans les herbes, la gratuité ne suffit à l'évidence pas. La gratuité péblicitée en France est une manie très contestable. Ce modèle est combattu ailleurs avec succès.
Rien n'y a fait, ces lieux municipaux ont été méprisés par les chiens et par leurs maîtres qui, il faut bien le reconnaître, auraient été peu enclins à transformer la promenade matinale et vespérale en un jogging de plusieurs kilomètres pour rejoindre le lieu ; d'autant que la Bête, tirant sur sa laisse, ne s'en serait rien laissé compté et aurait à coup sûr, décidé de se relâcher bien avant le but. Ce fût donc un de ces nouveaux échecs, si chers à nos gestionnaires qu'ils n'y renoncent jamais. Au suivant !


Sous les palmiers, cette personne semble vouloir sensibiliser son chien au problème.. Le service est complet : distributeur de sachets, large panneau descriptif, poubelle à l'effigie des caninés.
Il semble qu'elle lui explique comment aller lui-même jeter ses déjections ? l'idéal étant qu'il les rammasse aussi..
On s'en préoccupe. Ce panneau d'interdit rappelle celui que j'ai photographié pour les hommes, "interdit d'uriner", produit dans ces pages !
Comme on se rencontre ! les civilisés, humains et leurs animaux de compagnie, souffrent des mêmes restrictions. Les efforts sont là pour les deux, bien qu'assez à très modérés. Avec une signalisation urbaine en tout petit en France (où c'est honteux), quand il y en a. Plus généreux dans les pays nordiques, aux USA etc, à géant au Japon. Je parlais pour les humains, car pour les chiens, il n'y a rien, pas même sur les plans de ville.


Une égale préoccupation a donné naissance au "C.A.C.A," (Club Anti Crottes Abusives), quelque part en France ou en Bretagne.  Un comité vengeur  "anti-crottes abusives, dont on comprend l'exaspération. On recherche donc les multirécidivistes, mais que voyons nous à la place des agents verbalisateurs ?   des motocrottes, car de guerre lasse, et baissant les bras, nos villes ont vu déferler de vrombissantes motocrottes ; dont un modèle extraordinaire que je n'ai pas pu photographier : une sorte de char romain, derrière lequel l'employé, sorte de Ben Hur moderne, dirige son attelage debout à l'arrière.



Les humaninets

L'expérience des Caninets n'aura pas été totalement inutile .. puisqu'elle a produit par la suite les caninets pour humains, les humaninets, payantes cette fois, ce qui est assez troublant pour un besoin naturel que l'on devrait pouvoir satisfaire.. naturellement... dont voici une rare version "luxe" genre 3001, Odyssée de l'espace, assez curieusement "à la turque".

 Futuriste. On pourrait croire qu'elle sont également à la turque, mais non. Le siège, un simple gros tube qui se relève électriquement le moment venu, semble réellement dédié aux acrobates ; aussi a-t-on prudemment prévu pour s'accrocher, deux bonnes barres scellées dans le mur.   L'accès était gratuit, un avantage à souligner (*).
Un autre assez semblable, avec cuvette,  peut-être encore plus rebutant. Ses quelques petits carreaux verdâtres auraient pu être rouges ou orange pour apporter un peu de chaleur


(*) Louons et saluons l'initiative de la municipalité d'Hendaye qui situe les points toilettes, gratuits, sur sa carte touristique.  Les wc sont également signalés sur les plans de la Bourboule (*) et au Mont Dore. (*) Normal, ce sont des villes d'eau.
A contrario, dénonçons les wc de la pire catégorie, les plus sales, oui, mais aussi les plus exigus ;  mesquins et humiliants, on ne peut y entrer sans tomber sur le siège pour fermer la porte, ni s'y rhabiller convenablement, à demi plié.



A LA TURQUE. Les turques, dit-on, les disent "à la grecque" et les grecs sûrement autre chose encore..
Quoiqu'il en soit, si cette version des "toilettes" peut rebuter, elle représente pourtant ce qui se fait de mieux en matière d'hygiène et en efficacité organique, la position étant recommandée. l'aspect "du trou" horrifie les anglais, et l'aspect général bien des français aussi. le confort peut véritablement en souffrir, et il faudrait des barres de soutien, ou quelque chose comme ça.
Au Japon, les wc publics à la turque sont courants. Modernisés et propres, ce que nous n'avons pas su faire dans les deux cas. Et on y entre avec des sandales traditionnelles.. mises à disposition. Grande est notre perpelexité devant ce qui peut nous rappeler un bidet bas; très bas; et je ne crois pas que le démonstrateur soit dans la bonne position. Une jolie fille (très) légèrement habillée paraissait y être, mais je ne l'ai pas retrouvée (Internet). Ne s'agit-il que des petits pipi ? mais non, où ferait-on le reste ? Ce n'est que ma déduction, l'étude est à parfaire.
Pour les autres wc japonais, avec siège, voir dans ces mêmes pages.


Tout simple. hibis

Minimaliste
 Coincé : En matière de lavabos, c'est le plus petit que j'ai pu trouver, si l'on excepte ceux qui sont intégrés sur le réservoir de porcelaine d'un wc à abattant. Un levier latéral actionné par la hanche (en blanc) ouvre l'eau. Un peu coincé dans un recoin, il y a très très peu de place pour ouvrir la porte des WC.

Bienvenu. "la cabane au fond du jardin", sans son clou ni le papier journal.
Loire Atlantique. Situé en arrière plage, celui-ci est loué (no d'appel). Agréable en ces lieux où l'on se vante du  drapeau bleu de mer propre, sans pour autant se soucier des besoins corporels des gens. Intérieur d'un autre, très ressemblant, à droite.

Un urinoir à gauche et siège à droite, plus un lave-mains. Vu l'équipement, il devrait être Allemand. Eclairage et ventilation hautes naturelles.



suite possible  Royales, archaïques, design..

hibis Curiosité                   retour au début de page