hibis  "trois sites"



hibis, rien que
la réalité

hibis    Curiosité diverse..  
  •  sommaire par thème
    •  habitat, arts, ouvrages façades et maisons - fontaines, campaniles, cadrans, peintures murales.. - immeubles, tours, habitats divers -
      constructions anciennes, antiques, objets d'art - édifices religieux et religions
      techniques et matériaux, évolution - ouvrages d'arts, gigantisme ialiste
    •  c'est drôle (ou pas) ville et nature, plaques et affichettes, commerce, humains, animaux, la bouffe, véhicules, arts, objets, usages et croyances.
    •  sciences et techniques phénomènes de base, pièges et surprises. unités, forces et composition, énergie, masse, vitese - pression (solides, liquides, gaz), dynamique, température..
    •  physique de la vie (approche) les minuscules qui font des géants, un milieu si complexe, étonnant de créativité - notre naissance.. - physique de l'univers, une interrogation ?
    •  électricité piles et batteries, éclairage, courant électrique (compréhension), (électro)magnétisme, gigantisme - électrostatique - dangers..
    •  sociétéécologie, économie, qualité française et allemande, faits et méfaits..
    • éfits
    •  éditorial l'envie du moment..
  • ou     sommaire global

  ou   "Drôle" global

      Toilettes 2  - historiques, écolos, hightech..
English

 

La France est la première destination touristique du monde, avec près de 75 millions de visiteurs par an.. (chiffre non actualisé)

Que viennent-ils donc voir : peut-être nos toilettes.. lorsqu'ils en trouvent.
Nous irons voir aussi un peu chez les autres.

Le mot WC existe bien en anglais, mais il n'est pas utilisé tel quel pour la chose publique, ni privée d'ailleurs. Nous avons le même problème avec wagon, et parking.
WC signifie mot à mot "Water" (eau) + "Closet" (placard), mais tout ça n'est pas bien clair. Chez eux on voit et l'on dit "toilets" ou "lavatory" , abrégés en "lav" dans le langage courant parce que les anglais ont des abréviations pour tout.
Côté USA et Canada, on utiliserait" plutôt "room", abréviation de "wash room"; il y a aussi "rest room".
Comme chez nous, hommes et femmes sont distingués en "gents" and "ladies". On peut noter que le mot "toilettes" est désormais généralisé, et c'est bien ce que l'on voit sur les panneaux et ce que, d'une mnière générale, l'on demande.
Un établissement - de luxe - s'est toutefois ouvert à Oxford Street, sous le nom de WC 2, le premier salon-toilettes où l'on peut aussi se refaire une beauté.

Alors que nous employons le pluriel (les toilettes), les britanniques et américains se contentent du singulier : where is "the toilet", please (GB) ? ou "the room" (US). (où est le/la" et non "où sont les")
Attention, les Anglais peuvent être très pointilleux sur la politesse, ex : Could you please tell me where is the toilet ? (pourriez vous, svp me dire..)

Autre vocabulaire.. A la maison ("at home"), on dit familièrement "the loo" (GB) or the "John" (les cabinets, le petit coin), du nom de St Jean (john) Baptiste.
"Toilet" utilisé seul aux USA peut être impoli.
You can take a leak / a piss (uriner, pisser); to strain your greens ("filtrer vos légumes" : aller aux toilettes).

En savoir plus en anglais, voir "demander" et bien d'autres sujets


Historique (Vocable, 07 2004). Les Victoriens inventèrent les wc publics en 1851, quand le célèbre plombier George Jennings conçût et installa des wc à chasse d'eau pour la Grande Exposition de Hyde Park, en faisant payer un penny (il fit fortune).  Le mot "toilet" anglais provient du français, où il désigne vers 1681, une table "de toilette" utilisée pour les soins du corps et pour se peigner. Il en a été question plus haut pour le nom d'un établissement anglais assez curieusemnt dénommé "WC 2". Le mot "loo" proviendrait du français "garde l'eau" (gare à l'eau ?), transformée en "gardy loo", avertissement proféré lorsqu'on vidait les pots de chambre par la fenêtre (Vocable, 07 2004). En chinois, les toilettes se diraient "martun", phonétiquement traduit en notre écriture.


Histoires de pissotières. "Sciences Humaines", Mai 2009
Si il est bien un droit fondamental qui n'est pourtant inscrit dans aucun texte, c'est celui de se soulager.. Jusqu'au XVIIIe siècle en effet, villes et campagnes ne se souciaient guère de la présence et de l'odeur des excréments répandus çà et là, où un besoin pressant s'était fait sentir... Le miasme et la jonquille (selon l'historien Alain Corbin) cohabitaient sans animosité... jusqu'à ce que la montée de préoccupations hygiénistes vienne apposer ses limites. Après les barils d'aisance installés en 1770 à Paris, le préfet Rambuteau met en place, à partir de 1834, tout un mobilier urbain - dirait-on aujourd'hui - destiné à assouvir les besoins humains les plus basiques.
suite. Tout au moins, ceux de la gente mâle, car, comment utiliser une "pissotière Rambuteau" lorsque l'on appartient au sexe faible? Le XIXe siècle est décidément bien dur pour les femmes: exclues du droit de vote, elles le sont aussi du droit d'uriner.
Les pissotière Rambuteau sont remplacées à partir des années 1980 par les fameuses sanisettes Decaux, qui ont le mérite d'égaliser l'accès des deux sexes aux toilettes. Elles ont l'avantage d'être hermétiques et autonettoyantes mais hélas payantes.. En l'état des choses, J. Damon, spécialiste des questions de droit social et d'urbanisme, plaide alors pour un programme d'action GPS - gratuité, propreté, sécurité - destiné à régler une fois pour toutes, et sur tout le territoire français, les atteintes aux droits les plus élémentaires de tous les êtres humains..


Savez vous qu'il existe une Organisation Mondiale des Toilettes ? Elle "siège" à Singapour.

La chronique des toilettes

Après une proposition de Singapour, les Nations unies ont déclaré que le 19 novembre srait la Journée mondiale des toilettes. L'ambassadeur singapourien a assuré se moquer d'éventuelles blagues à ce sujet.

Pourquoi Singapour ? son créateur l'a voulu la plus verte et écologique possible et cette ville offre, de préférence aux riches, une ville au milieu de parcs. Les images sur Internet sont époustouflantes. La plus verte d'Asie, le plus beau parc d'Asie etc, les éloges ne tarissent pas.


Exposition  universelle de Barcelone.
pictogrammes "hommes et femmes". "hombres y signoras", "Ladies and gentlemen".

Mesquinerie mercantile, les toilettes à minima !
 2014/15.  France ou Europe ?  Un décret stipule que les toilettes peuvent désormais être directement accessibles du séjour ou de la cuisine. Cette formulation, visant les petits appartements,  a du être rapidement corrigées en précisant qu'il s'agissait du local et non de la cuvette elle-même !!
Sans cette précision, ils nous auraient bien mis le siège à côté de l'évier !!  En Allemagne, j'ai vu  un tel «petit coin» donnant sur la cuisine, qu'il fallait traverser ! Pas très heureux. Il y a toutefois une double porte, et l'on ne prendrait pas cette précaution en France.

 


Côté toilettes dames, la queue est toujours interminable. Ces dames y passent plus longtemps pour différentes raisons, et elles en ont moins que les hommes qui, avec les urinoirs, sont nettement avantagés. Les normes anciennes sont en faveur des hommes car les femmes sortaient peu et c'est désormais l'inverse en raison des nombreuses courses qu'elles assument, principalement dans les grandes surfaces. Le principe d'égalité de surface qui a été retenu défavorise donc nettement la gent féminine qui, aux heures de pointe, n'hésite plus à squatter les toilettes hommes.



Historiquement, et selon l'Organisation Mondiale des Toilettes de Singapour, 5 toilettes dames étaient suffisantes contre 8 pour hommes. les normes n'ont paraît-il pas changé.
Aux USA, Yvette Clarke a fait voter une loi en 2004 réservant deux fois plus de toilettes aux femmes.
Dans ce pays, pour un stade qui offrait 66 toilettes dames, on en dénombre désormais 410, conte 205 hommes.   A ce jour, seuls les britanniques auraient suivi l'exemple..  Demeure le problème des toilettes publiques, dans la rue et les établissements de moyenne importance.




La Provence accueillante.

Derrière cette porte d'un charmant petit village (*), on trouve gratuitement et c'est méritoire de nos jours, des WC traditionnels très représentatifs, presque un modèle ; à la turque bien sûr, lesquels ont leurs nostalgiques et leurs détracteurs ; peut-être, mais hygiéniques et même ergonomiques puisque la position est somme toute assez naturelle.

Avec des murs rose, c'est coquet, c'est chaleureux, c'est la Provence.

(*) près de Manosque, au sud, connu pour sa place ombragée, faites y une petite halte et vous ne pourrez pas résister au plaisir de vous tremper les mains dans la grande fontaine provençale.

Dans les wc, il y a "Le Trou", qui paraît nous fixer avec l'intention d'y faire disparaître toute chose malicieusement sortie de la poche, Un Trou qui en a fait frémir plus d'un, dont ce jeune anglais comme le racontait Jean Amadou, qui en toute innocence partit vers les toilettes.. et en revint aussitôt en criant : " maman, y'a un trou !"

Prenons le temps d'admirer le fleuron de nos anciens WC publics (clic sur la photo), en commençant par la porte, à gauche.
La poignée de la porte pend un peu (en bas à gauche), mais ça tiendra encore longtemps, je l'ai testée. En suivant, on voit un tuyau bizarre qui débouche au fond à gauche : ça, c'est pas normal et il est mal placé, avec son coude dirigé vers.. le trou. Evitons le trou, et en levant la tête, il y a Le Fil De Fer de fer tordu qui pendouille de la chasse. C'est normal, c'est un exemple typique de la réparation courante.
Au temps de sa splendeur passée, c'était une belle chaîne avec une poignée en vraie porcelaine. Ca, c'est de la chasse d'eau, une cataracte! à tremper le pantalon et remplir les chaussures si l'on ne saute pas assez tôt !

N'oublions pas les urinoirs, très généreux.


Là, c'est déjà nettement moins bien et l'entretien laisse vraiment à désirer. Et puis il y toujours ce tuyau en trop qui sort à l'arrière. Une habitude sans doute, plus qu'une technique. Le choix des matériaux est discutable mais il ya un effort commercial indéniable : on sait où mettre les pieds.


UNIQUE ?

Les voici, ces anciennes pissotières dites "vespasiennes" (*), au fond d'une place qui a connu les horreurs de la dernière guerre. En tôle et d'époque, elles étaient là en 1943 (j'y étais) et elles y étaient encore en 1999, en l'état, si l'on peut dire.

Jusqu'en 2003/2004, on pouvait y voir encore des teintes  flamboyantes que seul le temps peut réaliser patiemment, couche après couche.

Las, après 2002, suite à un nettoyage succinct, ces teintes n'existaient plus que sur mon site. Pire, son existence était menacée ! Un chef d'œuvre, au pied du Luberon, avec un pont sur la Durance - suspendu à l'origine -  et la statue de l'enfant-tambour de l'armée Napoléonienne, le Tambour d'Arcole, dont l'audace et le courage permit à Napoléon de vaincre, en passant le pont du même nom en Italie.
(*) de l'empereur Romain Vespasien 69-79 après JC ; fit installer ces pissotières dans Rome ; restaura la ville, l'armée etc, dévastées après Néron ; adoptant une attitude modeste, comme son origine, il dût cependant trouver beaucoup d'argent après les désastres et disais "l'argent n'a pas d'odeur". Fondateur du Colisée.

Et voici l'original.
En 2003, ces pissotières étaient toujours là, mais repeintes en vert (suivez la progression). En cliquant sur l'image, on découvre à droite une arrivée d'eau, désormais à sec, car on ne fait plus dans ce social là.hibis

A noter qu'à l'époque, seuls les hommes étaient autoriser à se soulager en place publique, les femmes n'ayant pas à traîner dans la rue sans raison sérieuse. Comme quoi, on oublie vite d'avoir pratiqué ce que l'on reproche à d'autres.


Suite et fin ?
Il aura fallu attendre 2004, année du soixantenaire pour le   débarquement des alliés en Normandie, pour que le sacrilège soit accompli :  le vestige a été rasé !!    Injure suprême, il est désormais remplacé par une paroi grise de 12 mètres abritant d'affreuses cuvettes de wc en inox. Je n'ai jamais vu enlaidir ainsi une jolie place de marché.
Eh ben,ça a dû râler car maintenant, autre horreur, le mur est CRÈME !  à suivre ..


hors concours de laideur. Oui, ces WC (d'extrême urgence) ont vraiment existé au sommet du Mont Faron, peut-être jusque dans les années 70-80, je ne sais plus bien. Le Faron, un sommet d'à peine 600 mètres, raide et déjà connu pour sa terrible course de vélos (on cale dans les virages, c'est un mur). Un sommet également touristique à l'époque, étant donné la vue que l'on y a sur la rade de Toulon. L'ignominie n'en est que plus grande. hibis


Les plus horrible jamais vu ?? > sans doute, mais pas le plus sale.  Avec son tuyau qui pend et cette espèce de corolle en ciment sur laquelle repose le siège, on reconnaît là l'œuvre d'un maçon inspiré qui, avec une touche de couleur, aurait sûrement obtenu un prix de nos jours.
Ma photo, garantie sans aucune retouche, date d'une époque de la pellicule "argentique", ancienne. hibis, rien que la réalité).




Very British.

by appointment of her Majesty the Queen ?
Ces glorieux urinoirs Victoriens furent-ils réservés aux Lords autrefois ?


L 'humour Anglo-saxon est roi ; témoin ce dessin de presse très suggestif. J'ai vu en plus le journal qui descendait  lentement sur le pantalon.
Remarquons que ces lieux ne sont pas fermés en bas ni en haut, ce qui est bien mie ux pour la ventilation et le nettoyage. Pas pour l'intimité ni pour la sécurité (attention à ce que l'on pose par terre car les sacs peuvent être vite tirés. Ce modèle se répand dans les aéroports, les sites touristiques.


Techniques..
Toujours en montagne. Voici un essai de WC écologiques ; l'affaire est d'importance et sa réalisation fait la fierté du village. C'est en effet très accueillant...et bien expliqué, en plusieurs langues. Un croquis en démontre l'efficacité..

...Installés "à l'étage", on ne peut mettre dans le trou que du son, que l'on verse comme une obole, en puisant dans le bac qui le contient. Un système solaire chauffe en permanence "le dépôt" du dessous.

Spéciaux. A Chypre cette fois, mais c'est un vrai dilemme : l'écriteau précise qu'il ne faut pas jeter le papier dans la cuvette ? On lit, on relit, on regarde à nouveau, on ne comprend pas, puisqu'il y a de l'eau. Puis le regard tombe sur la panière de droite et tout s'éclaircit !

Regardez comme c'est bien rangé : les rouleaux de papier à gauche et la corbeille à droite, avec ses feuilles de papier "usagé". Cela ne fait que transiter par le milieu ! Oui, les feuilles usagées sont avec .. ça.



Récupération. 2012. Des chercheurs de l'Université de technologie de Nanyang (Singapour), ont inventé des toilettes séparant fèces et urines en vue d'en assurer le traitement. Les fèces produiraient ainsi du méthane, pour les turbines à gaz et les urines des engrais (nitrates, phosphates, potassium).
ce sysème est expérimenté en Chine. En 2017, il srait intéressant d'en connaître son résultat et son développement.


2011. On annonce des urinoirs avec jeux vidéos qui réagissent avec la direction du jet du .. patient !  lequel regarde le résultat sur un écran, placé en face de lui bien entendu. Je verrais bien des machines à sous comme ça, moi ..histoire de passer le temps en corsant un peu la chose. La gent féminine va encore se plaindre d'inégalité.


Raffinement technologique.
Avec leur cuvette de wc automatique, les japonais ont mis au point une véritable station de lavage pour fesses ; je ne l'ai vue en fonctionnement qu'à la télé, mais elle vous lave et vous sèche en un tour de boutons; je veux dire une fois que vous avez maîtrisé le boitier de commande et ses réglages.

Voici un modèle vendu aux USA, avec boitier de télécommande simplifié (ils sont généralement fixés au mur, assez compliués malgré les pictogrammes.. et en japonais !. Tous ont un tube aspergeur intégré plus ou moins sophistiqué qui sort de la cuvette le moment venu, soit je l'espère celui que l'on choisit soi-même ! Cela dit, les réglages sont peut-être délicats au début et ça doit faire drôle. Sans rire, il manque une caméra pour vérifier la qualité du résultat et parfaire les réglages.. ou examiner ce que l'on ne voit jamais, à titre préventif. A chacun ses préférences, homme, femme, devant derrière, chaud ou moins, pression, type de cycle, des choses comme ça.. On n'aurairt pas encore prévu des jets rotatifs ou vibrants au rythme de sa musique préférée.
comme une sorte de fesso-thalassothérapie. Cela pour les meilleurs modèles, cela va sans dire. Il y a de l'avenir, dans le genre, et des retars au boulot prévisibles... Depuis cette première innovation, d'autres atouts ont complété l'offre : analyse d'urine, mesure de pression artérielle, proportion de graisse et pesage.
De quoi couper l'envie primaire que l'on avait en entrant. Quand on pense au "petit coin tranquille" que l'on cherchait autrefois, dans la nature..

A priori, un rien ridicule et dispendieux, cela prête à sourire. Le temps passant et réflexion faite, et pour un usage publc, le rapport qualité-coût global / efficacité pourrait être sans égal. CE QUE L'ON GAGNE: disparition du papier toilette, des rouleaux d'essuie-mains; disparition ou réduction à minima des lavabos !! mais du chômage pour plus le personnel d'entretien. Bien plus loin sont les stations d'épuration ! l'on s'y plaint - entre autes vu ce qu'on leur envoie ans les tuyaux - du papier hygiénique et leurs rouleaux qui se dissolvent en fines particules. Ce serait ça de moins pourls filtres.
Le bilan énergétique pourrait être négatif malgré la disparition des sèche-mains électriques, mais on devrait pouvoir compter sur une réduction d'eau consommée.

Au delà de l'aspect technique, ou pratique, cette technologie réduirait peut-être les coûteuse solutions envisagées pour aseptiser les hôpitaux et établissements publics (portes spéciales sans poignées etc, une course perdue d'avance si les doigts sont toujours porteurs de la redoutable bactérie. La meilleure des solutions est toujours celle qui élimine le mal à la base et les japonais l'ont peut-être compris dès le départ de l'étude. Vient ensuite une commodité sans pareil pour les personnes âgées, voire handicapées.

Que connaissons nous de ces problèmes en dehors des nôtres ? peu de choses en ce discret domaine.

Ce matériel destiné à l'usage privé arrive en France au prix de 1500 euros (mi 2007). Le prix a déjà baissé. A méditer pour l'usage public, en distingant Etablissements et voie publique, car dans ce dernier cas, un nettoyage complet de la cabine doit être maintenu.


Pour fesses sensibles, il y a les lingettes de papier imbibé . Des hôtels (de luxe) seraient intéressés, mais il y en a pour les particuliers. C'est assez bien - un peu glissant - mais ça sèche très vite une fois ouvert, car ils n'y ont pas pensé (à placer dans une pochette plastique); peut être utilisé en "en  finition". Un papier genre Kleenex légèrement mouillé est une solution très convenable pour fignoler, en douceur.

Rigueur. L'Allemagne si parfaite réserve toujours des surprises : en bordure d'autoroute, il est signalé qu'il ne faut pas aller faire pipi dans les bois, car il y a tout ce qu'il faut à la station.
 


Mais à la station les urinoirs n'ont pas d'eau, par simple souci, je suppose, "d'économilogie"..  Malgré le gris foncé, qui masque le jaunâtre, on a envie de retourner dans les bois !

Ce modèle sans eau est maintenant en France, puissance industrielle oblige. On économise l'eau, pas les produits chimiques nocifs et leur industrie.

Voici en plein coeur de la ville, devant le lac, la même chose, mais en "Kollectiv".
Ne cherchez pas les orifices d'eau, il n'y en a pas ! Hambourg, Allemagne.

Suite. Quelques années plus tard, en 2011, la saga allemande des urinoirs d'autoroute sans eau continue, se perfectionne et s'agrémente. On croirait entrer dans un spa: tout est soigné  et convivial, luxueux même. Prix : Pour 50 centimes, jugez du service offert. Sans commentaire Les 50 centimes sont déduit du prix d'un café pris au magasin

MURS ANTI PISSEURS. "Comment ça marche ?
Toujours en recherche d'efficacité, quand en France on vote une loi inutile de plus, les allemands testent et agissent. Ils ont mi au point un revêtement de murs pour lutter contre les fêtards qui viennent y uriner. Ce revêtement retournerait le pipi à l'envoyeur !


>accès avec distributeur de ticket.

urinoir éteint et allumé. L'urinoir est devenu blanc et sans chimie

L'humour allemand inclus parfois une mouche  dans chaque urinoir.. photo un peu floue, mais effet saisissant.

Voici notre fleuron d'autoroute, hors station d'essence

 

>Plus de lavabo, mais trois alvéoles blafardes, qui se veulent d'avant-garde. Savon, eau, séchage.  Si on aime..



suite possible  records, naturelles..

hibis Curiosité                   retour au début de page