hibis  "trois sites"



hibis, rien que
la réalité

hibis    Curiosité diverse..  
  •  sommaire par thème
    •  habitat, arts, ouvrages façades et maisons - fontaines, campaniles, cadrans, peintures murales.. - immeubles, tours, habitats divers -
      constructions anciennes, antiques, objets d'art - édifices religieux et religions
      techniques et matériaux, évolution - ouvrages d'arts, gigantisme ialiste
    •  c'est drôle (ou pas) ville et nature, plaques et affichettes, commerce, humains, animaux, la bouffe, véhicules, arts, objets, usages et croyances.
    •  sciences et techniques phénomènes de base, pièges et surprises. unités, forces et composition, énergie, masse, vitese - pression (solides, liquides, gaz), dynamique, température..
    •  physique de la vie (approche) les minuscules qui font des géants, un milieu si complexe, étonnant de créativité - notre naissance.. - physique de l'univers, une interrogation ?
    •  électricité piles et batteries, éclairage, courant électrique (compréhension), (électro)magnétisme, gigantisme - électrostatique - dangers..
    •  sociétéécologie, économie, qualité française et allemande, faits et méfaits..
    • éfits
    •  éditorial l'envie du moment..
  • ou     sommaire global

  ou   "Drôle" global

Cette page:  langages, habitudes, couleurs, chiffres, croyances..

English

Langages et confusions   Vie sociale, politesse Chiffres et couleurs  Foi et Croyance  Milieu professionnel   Amitié et amour  Propreté, Hygiène, Médecine


Langages et confusions

 Italie. "fermata" = "arrêt de bus" et non "station fermée".

Espagne. "vino di mesa" = "vin de table" et non  "vin de messe".

Canada. "les gosses" = les testicules; pour dire les gosses (enfants), on dit les "ti-culs". Donc, si Pierre sort ses gosses, c'est vraiment équivoque. "On va faire péter les bretelles" = faire la fête).
"rapporter" = Signaler. Mot vu sur une affichette dans un parc: si vous voyez un ours, rapportez le au bureau !!??  Facile à dire ! Du mot anglais francisé à la canadienne quot;to report". En français "rapporter" peut signifier "dénoncer".
"On s'est juste un peu frittés", on a eu une embrouille..(pour une engueulade et une dispute).
Canada (suite). "Tu n'es pas parlable" (on ne peut pas te parler). On va magasiner (faire les magasins). "Il est en amour" (avec quelqu'un). "J'ai marié un homme/Georges" (je me suis marié/avec Georges)

 Japon. Le "spa" est un établissement aux spécialités originales. Normales côté bains, mais spéciales côté soins jugez un peu : "bain de pénis et d'anus au vin, très stimulant, ou enveloppement de boue des testicules". On peut s'achever par "l'ascenseur pour le ciel"Marianne" 31 mars 2007.. "
"aligato" = merci. Minimum à connaître mais rien à voir avec le gâteau. Nous nous amusons beaucoup avec le japonais. Dont la célèbre création "y'a mamoto ka deraté".
Chine Je ne connais rien au chinois mais j'ai appris lors d'une émission qu'il y avait trois tonalités de voix (hauteur de son) pour un même mot, ce qui ne simplifie pas vraiment l'apprentissage. Le plus délicat est évidemment lorsqu'un mot mal prononcé signifie son contraire, ou que l'on tombe dans la grossièreté ou l'injure. Je n'ai pas hélas retenu d'exemples. Pour agrémenter l'affaire, des sons que nous prononçons doux comme "je t'aime", sont pour les chinois des sons durs. Bon courage si vos vous y mettez.
Et il y a l'écriture, avec ses innombrables idéogrammes, réputée en France comme représentant ce qu'il y a de pire: ne dit-on pas, lorsqu'on ne comprend rien, "c'est du chinois ! Peut-être vaut-il mieux attendre un peu.

Les langages à la mode. Autrefois, c'était le russe, puis est venu le japonais. On passera peut-être à l'arabe. On passera peut-être simultanément à toutes les langues importantes du monde et à rien du tout, pas même l'anglais !! Explications: si l'on en croit ce prédicateur, qui considère qu'avec le progrès de la traduction instantanée, nous pourrions bien être capable prochainement de nous adresser à quiconque dans son propre langage au travers d'une machine à traduire. Bon, j'y crois aussi, parce que la traduction automatique est déjà là et rend de grands services, même avec ses confusions, n'en déplaise à ses détracteurs. Le "vocal est aujourd'hui fonctionnel sur un Smartphone !!
Pour ma part, je considère que dès à présent, il serait intéressant de connaître quelques phrases élémentaires dans une petite dizaine de langues (L'anglais, bien entendu, pays environnants et représentatifs, dont touristes). Cela afin de pouvoir dire bonjour et merci, parler du temps, répondre à une question simple sur une direction, un magasin, etc, ce qu'on appelle le langage de survie.


Angleterre/France. L'Entente cordiale.
Comment s'entendre avec des anglais qui appellent "shrinkable" (rétrécissable), un film de cuisine que nous nommons à l'inverse, "étirable". A l'usage, je leur donnerais plutôt raison, car pour pouvoir l'étirer, il faut déjà pouvoir l'empêcher de se mettre en boule. 
Ils en rajoutent en nommant notre drapeau, non pas bleu blanc rouge, mais "red white blue" soit rouge, blanc, bleu.

Pas de wagon chez eux mais des carriages, ni de wc mais des toilets, loo, John, etc..voir aussi toilettes et wc.
Nos amis les anglais appellent aussi nos piles des batteries et nos batteries, des batteries rechargeables.  Les anglais disent aussi que les français ont un mot pour tout, ce qui serait assez vrai, si nous n'en avions pas en réalité plusieurs pour tout jusqu'à la confusion du genre.  Eux n'ont qu'un mot pour pingouin ("piingouiin") - du nord ou du sud leur suffit - alors que nous distinguons les pingouins des manchots. Mais cela, c'est le cas le plus clair et le plus justifié que je connaisse.
Le mouton a-t-il des poils ou de la laine ? En discutant une fois du mouton et de ses poils, j'ai soulevé un tollé car m'a-t-on rétorqué,  le mouton n'a pas de poils, il a de la laine !!  ah bon ; les anglais ne s'embarrassent pas de telles distinctions : pour eux tout est poil ou cheveux comme vous préférez, c'est à dire "hair" !!   comme ça, pas de débats sans fin. Après, ils déclinent pour préciser, des hair de mouton, sur la tête ou aux jambes. Un coiffeur est donc un "hairdresser's"; non pas qu'il redresse les cheveux sur la tête mais qu'il les reforme, replace (to dress est utilisé en autre pour mettre la table). Et ils ont des hair aux jambes.



Vie sociale, politesse.

Anglo-saxons. Indifférence et extravagance. On peut rencontrer de drôles de "figures" (personnages, en anglais), à l'habillement outrancier ou historique, qui arpentent les rues de London. On dit qu'il est très mal élevé de regarder quelqu'un - ce dont nous détenons, nous français, la palme, et certains originaux, lassés de cette apparente indifférence, feraient exprès d'en rajouter une couche pour être remarqués.
On ne sait pas vraiment pourquoi les anglais ressentent le besoin de se distinguer à tout prix, mais le fait est qu'ils se sont créés, avec leurs nombreux clubs ou à titre personnel, tout un tas de manies et d'obligations. Parmi les plus cocasses, citons les scrutateurs de trains, mais il y aurait bien entendu d'autres scrutateurs, pour les camions par exemple et l'on devine que la passion peut s'étendre à bien des domaines. Que font-ils ? Ils scrutent ; ils sont là et observent partout tout ce qui n'est pas recensé !! un wagon inconnu, hop, dans le petit carnet. (voir aussi drôle 41 ornements et 42, corbeaux et cygnes royaux).
Les animaux. Les anglais ont toujours eu une relation particulière avec les animaux et leurs "pets" (favoris), à ne pas confondre avec les "pets" français. C'est ainsi qu'il y a toujours eu le monstre du Lochness, un peu négligé ces dernières années, mais également de bonnes et (très) étonnantes histoires de cygne qui lâche un oeuf par hasard à Noël, lequel tombe dans le feu de la cheminée et là, miracle, etc  etc; Des savants - britanniques of course - se demandent très sérieusement si les dauphins gallois ne parleraient (siffleraient) pas différemment que les dauphins irlandais. Ils en ont trouvés qui auraient été influencés par les chants irlandais.

Besoins pressants.
la loi anglaise prévoit que les femmes enceintes demandent assistance à un "Bobby", agent de police anglais, lorsqu'elles ne peuvent plus se retenir. L'aide consiste au prêt du casque par le policeman. Pour le petit besoin s'entend. On ne dit pas ce que fait le policier ensuite, par exemple, si il remet imperturbablement son caque sur la tête. Dans La City, petite commune préservé aux us et droits moyenâgeux, oi et croyance richissime et paradis fiscal, un policeman doit masquer (de sa cape ?) toute personne qui aurait un petit besoin trop pressant. La Reine ne peut entrer dans cette commune, quartier de Londres, qu'avec une autorisation du maire.
Rigueur et domination anglaise.
Une blague anglaise : quand un anglais s'est installé dans une île conquise, à son départ, les autochtones parlent anglais, s'habillent comme lui et jouent au cricket. Dans les mêmes conditions, un français revient en paréo ou en pagne couleur locale et a appris quelques mots. On ne joue naturellement à rien.Les anglais ne se mélangent pas. Ils ont créé le terme W.O.G  (white oriental gentleman). En Nouvelle Calédonie, sous présence anglaise au début, les anglais Kanaks ont été habillés ("robe mission" pour les femmes) et les femmes jouent au criquet (sorte de base-ball).

Un anglais ne mélange pas les genres, pour un achat de plusieurs millions, il vous facturera à part trois petites communications téléphoniques. Il peut tout à la fois décorer et condamner. Le Français est l'homme de l'arrangement, et de la confusion des genres.
Cela nous conduit tout droit au commerce anglais, qui a été établi sur à peu près tous les continents, à leur profit exclusif, alors que nous y réfléchissons encore en nous vantant. Nous y opposons bien d'autres avantages sinon supériorités, mais ce n'est pas le lieu d'en débattre.

 


Civisme
Saint Petersbourg (Leningrad).
Cette ville résista pendant 900 jours aux attaques de l'Allemagne lors de la guerre 39/45, paya sa victoire d'un lourd tribut (740.000 morts). La solidarité acquise des habitants fait que 75 ans après, on peut arrêter n'importe quelle voiture pour un petit trajet.
A Chypre, une jeune femme qui bavardait avec une autre, et à qui nous avions simplement demandé le chemin du musée, nous y a emmené en voiture (il était situé sur sa route). Malgré nos dénégations, elle a insisté parce que c'était loin à pied et que la fermeture était proche. Elle a semblé trouver ça tout naturel dans son pays.
Nous avons également été reçu par le propriétaire âgé d'une belle villa devant laquelle nous nous étions arrêtés pour en admirer le perron à colonnes et les massifs de fleurs. Comme je prenais des photos, il s'est placé en haut de l'escalier et j'ai compris qu'il souhaitait être pris en photo. A la suite de quoi, une boisson nous a été offerte sur la terrasse. Nous avons ensuite envoyé la photo avec une lettre de remerciement, à laquelle il a répondu. Ce qui semble confirmer cette extraordinaire convivialité (années 80). A condition d'aller librement et d'établir un contact, ce que l'on ne peut pas espérer en voyage organisé. Opter pour une semi-organisation individuelle, avec voyages, liaisons et quelques couchers retenus, est tout autre chose.

    Samoa.Heure de pointe dans un bus ("Marianne", juin 2012). Les convenances veulent que l'on accepte les passagers en surnombre, ce qui n'est pas si inhabituel que ça. Mais là-bas, on ne doit pas non plus laisser les gens debout et ils prennent donc place sur des genoux compatissants, mais lesquels, sachant que les hommes sont à l'arrière, les femmes avec enfants au milieu derrière les femmes seules, les personnes âgées devant, et que 75% des samoans sont aussi en "léger" surpoids..

Chine.
Une plaisanterie reposant sur le titre du célèbre livre d'Alain Peyrefitte,  "Quand la Chine s'éveillera", une prémonition qu'il n'aura hélas pas vérifiée. Il écrivait en 1993, "la France en désarroi", ce qui était tout de même plus évident.Selon l'article du journal, un bon motif justifiait cette petite pose, car à l'assemblée, ils ne devaient qu'écouter. Ce qu'ils pratiquaient avec concentration extrême. Photo Le Figaro.


Nourriture et manières

Les nouilles.  Les japonais ont pour habitude de manger les nouilles en faisant de gros bruits de succion et en se tâchant la cravate. Ne pas faire comme eux est presque une impolitesse ?(Deux entrepreneurs sur radio BFM mars 2007)..

Au restaurant: en Allemagne, chaque personne commande d'abord sa boisson, bières généralement pour les hommes, puis son plat. En France, chaque personne commande son plat, puis on passe aux boissons (vécu).

Quelques aliments typiques ou de base. voir aussi
drôle 7 la bouffe

Angleterre. On y grignoterait le plus grand nombre de chips au monde, pafumées au kangourou (?), aux échalotte ou au cheddar, avec des variétés de pommes de terre qui varient selon les saisons et goûts divers, au cours de collations réparties sur toute la journée (petit dèj (breakfast), 11 heures (? il existe bien le "brunch", mais il remplace normalement le déjeuner, the "lunch", repas léger à midi) , thé (tea, the "five au clock") - dînatoire (pour quel mot anglais?), dîner (dinner), souper(supper). Les fish and chips y sont bien connues ("the fish" peut y être paraît-il souvent du requin - selon "today in English"), goût que les anglais partageraient avec les américains qui ont réduit drastiquement la population d'un catégorie de ces bêtes au large de leurs côtes  (Courrier international) 03 2011). Ce que nous appelons puce - pour (micro)processeur, se dit chip en anglais, en raison de sa minceur



France. C'est avant tout le pays du pain, comme nulle part ailleurs et du bifteck (beefsteak) frites salade (et légumes variés); rares sont le pays ou l'on aime tant les belles tranches de viande presque rouge, hormis l'Amérique du sud et USA. Ailleurs, on préfère généralement des viandes coupées en petits morceaux sinon hachées. Notre bifteck frites tant à être délaissé au profit les viandes blanches, dont la volaille, suivant en cela bien d'autres pays occidentaux ; pâtes, riz, pomme de terre, poisson et fruits de mer, mais pas trop car chers; abats, escargots; spécialités étrangères et de plus en plus de plats cuisinés et surgelés 

les belges  demeurent les "rois de la frite", dorée à la graisse bouillnte. Les rois dans un pays si divisé qu'il est resté quelques temps sans gouvernement (quelques mois ?).

Allemagne. La charcuterie avec prédilection pour la saucisse ; pommes de terre farcies ou sautées, viandes panées ou en croûte

Italie. Peu de pain à la française, pas tellement de pizzas (napolitaines), mais énormément de pâtes à toutes les sauces. Les antipasti, choix de petits plats en entrées, voir Espagne et Grèce

Espagne. Les tapas, grand choix de petits plats méditerranéens (baignant souvent dans l'huile) pouvant remplacer un apéritif-repas; comparable aux mezzés (Grèce) et antipasti (Italie)

USA. le poulet mais aussi les empilages de pain, fromage, viande hachée ; l'énorme pièce de viande grillée au restaurant ou dans les "party". J'ai vu faire des grillades à l'arrière de voiliers dans les Caraïbes! ; le maïs (dont la culture a été presque imposée au monde entier), les French fries (frites qui n'ont rien de françaises car cuite dans de la graisse bouillante et non de l'huile - ça commencerait à changer dit-on

Mexique, sauterelles grillées, cuisine pouvant être très très épicée (une mauvaise " surprise), comme dans les Antilles/Caraïbes

Egypte, la fève nous a-t-on dit, sauterelles grillées.

Grèce
, kebab (brochettes), moussaka, mezzés (comparable aux tapas d'Espagne et antipasti Italiens)

Inde. La femme indienne met un point d'honneur a faire une excellente cuisine avec peu de ressources. Cuisine très épicée, en goût, couleur, et piquant (dont le tandori..). légumes (mélanges) frits : poix chiches  

Asie Océanie. Le riz domine, ainsi que des farines de manioc, blé, maïs, (boulettes, galettes), les racines-bulbes comme les ignames, patate douce, tarots; poisson, porcs, volaille comme un peu partout. L'introduction de la pomme de terre devait être tentée sur différents continents pour diversifier l'alimentation de peuples dépendant du riz. Il faut aussi convaincre.

Japon, le poisson cru.

Chine, de tout, chats, chiens, vers, insectes et méduses comprises. Mais aussi la cuisine raffinée que l'on connaît.




Japon. Petit somme. A la moindre occasion, les yeux clos, les japonais, se détendent. br>
Record du monde de vitesse de sommeil.  Le gagnant est le conducteur du Shinkensen (TGV Nippon) qui, début 2003, dormait à 270 km/h avec 800 passagers à bord !!
L'arrêt automatique et l'irruption du chef de train dans sa cabine ne l'a pas réveillé ! c'est pas du sommeil ça ? ou une grande fatigue ?

J'en ai vu dormir partout, dans les gradins lors d'un spectacle et même, accroupis sur le quai en attendant une rame de métro ! ce qui ne les empêchent pas de vous bousculer soudainement dans un violent tourbillon qui ne fait aucune grâce de votre âge ou votre sexe. Un peuple si policés. Debouts et serrés, àn croit que c'est fini mais non, car arrivent les pousseurs si ça ne rentre pas bien.

Un bain japonais, ça déborde. "Chez eux, les japonais ont des systèmes d'évacuation d'eau au centre de la salle de bains. Ils n'hésitent donc pas à remplir leur baignoire jusqu'au débordement, tirant même le tuyau d'arrivée de la douche au centre de la pièce pour se laver avant de se baigner. Car on entre propres dans le bain ! c'est un rituel comme le sauna, et non pour se laver; Article de presse, Nouméa fin 1999. "les nouvelles calédoniennes".
Voici l'avis d'un médecin hygiéniste ; citation "à chacun sa serviette éponge, sa brosse à cheveux et ses petits instruments. Les amateurs de bains devraient faire comme les Japonais, se savonner d'abord sous la douche avant de se baigner pour se relaxer.

Les japonais richissimes aiment tant les bains chauds que l'un d'eux a fait installer un bain qui remplit totalement une cabine de .. téléphérique !



Et voici cet aveu, tout aussi incroyable, de la propriétaire de l'hôtel "Le Lagon" où nous étions descendus :  "il n'est pas rare qu'à minuit, elle soit obligée d'intervenir parce qu'un japonais laisse couler l'eau chaude de sa baignoire à grand flots.

Pourquoi donc ? Réponse de la propriétaire : "pour que l'eau garde la même température, car la bonde est laissée ouverte en même temps !! (hormis le bruit et les fuites au-dessous, bonjour la consommation). Nouméa, fin 1999.

- vu l'exiguïté du logement courant, soit environ 35 mètres carrés sans kitchenette, qui ampute pratiquement la moitié du salaire, la sacro-sainte baignoire - collective - est plutôt courte.



Japon. Sociétal comportemental.

(Deux entrepreneurs invités de radio BFM mars 2007). Je cite : "Il y a des complications qui nous paraissent excessives: par exemple, l'échange des sacro- saintes cartes de visites ; on doit prendre la carte à deux main, et surtout ne pas la ranger dans sa poche ou le porte feuille !! il faut la lire soigneusement, regarder l'interlocuteur avec considération et la poser sur la table de réunion ou la garder à la main.
Si le japonais est "évolué" et fait partie de ceux qui peuvent serrer la main, la situation se complique car il faut pouvoir assumer l'équilibre des deux, garder la carte et serrer la main ! Les hésitations doivent alors ressembler aux nôtres pour la bise.

"On ne se quitte pas non plus son interlocuteur en tournant brusquement le dos car c'est très impoli. On recule jusqu'à une certaine distance en s'observant mutuellement et il y a souvent des heurts contre une porte ou un bac à fleurs si ce n'est une chute..
- De la tenue en public.
Il est mal vu de se différentier des autres en quoi que ce soit. C'est pourquoi les riches s'habillent en pauvres et inversement.
"Ne m'embrasse pas, ne me touche pas" Il y a ici une si grande différence entre ce qui peut se faire en public et ce qui se fait en privé; les choses les plus naturelles pour nous sont choquantes pour eux.
- Ce qui ne les empêche pas de rire ou sourire, par pure politesse,
parfois en permanence, au point d'en être agaçant; c'était le cas de notre accompagnatrice dans le bus touristique, qui n'a cessé de ponctuer ce qu'elle nous expliquait de petits rires gênés.
Les japonais du coup s'excusent en permanence et/ou, comme les chinois, font preuve d'une excessive modestie pour leur misérable petite personne, incapacable d'apporter la connaissance à laquelle ses honorables et distingués invités auraient droit.

La face . C'est un aspect qui concerne les asiatiques en général d'après ma petite expérience. Un japonais - comme un chinois - ne doit pas perdre la face car le fait est assez grave. "Lorsqu'on vexe - et ça doit fatalement arriver - il faut se confondre en - basses - excuses. Ne jamais dire directement les choses pour ménager l'interlocuteur.
Faire ses preuves.
"Il faut se faire admettre et donc faire ses preuves, bien qu'il y ait une sorte de tolérance - sans doute un peu condescendante - vis à vis de l'étranger. bref, il faut du temps pour tout. Si vous êtes marié(e) avec une/un japonais(e) du pays, qui y a sa famille, on vous ouvrira un compte mais on ne vous ne délivrera pas de carte bancaire pour autant, comme cela se pratique partout ailleurs".

Le cadeau.
Universel, l'échange de cadeaux est très délicat au Japon ou en Chine, car la valeur de l'un doit être appréciée   sur celle à laquelle l'autre pense, afin de ne pas lui en faire rendre un qu'il estimerait trop ou pas assez important.

Ma propre expérience. Un chinois du bureau à Nouméa, avec lequel je m'entendais très bien m'a fait plusieurs petits cadeaux souvenirs sympathiques, y compris lors d'un retour en N.C, et un professionnel que nous avions été voir à H.K parce qu'il travaillait avec la société qui employait mon épouse En N.C, nous avait fait inviter au restaurant par son adjoint puis avait souhaité nous revoir pour finalement nous faire choisir une superbe nappe brodée, sans que nous nous y attendions le moindre du monde; peut-être simplement parce nous avions été le voir et que nous lui avion fait confiance pour lui demander l'adresse d'un tailleur. Une vietnamienne, propriétaire de l'hôtel où nous avons séjourné à Nouméa lors de notre retour trente ans après, nous a fait des faveurs puis quelques petits cadeaux "pour bons clients" le jour de notre départ. Dans ces trois cas impromptus, nous avons été la fois touchés et gênés, car nous n'avions à donner en échange. Le fallait-il dans pareil cas, ce n'est pas sûr puisque qu'ils nous remerciait, ce qui n'est pas le cas d'une visite protocolaire, d'ordre privé ou professionnel.

Grande Bretagne. Les britanniques s'installent confortablement, Les français vivent dans le précaire. En 1914, les allemands avaient l'électricité dans les tranchées, par ailleurs approvisionnées, quand les nôtres y croupissaient er périssaient dans la boue, mangeant des rats. Les anglais, bien qu'impitoyables au chapître du  règlement, ne méprisent pas l'individu comme nous le faisons, non par vertu, car ils sont durs, mais par calcul car ils savent que ça ne peut qu'être efficient (recherche du meilleur résultat). Pour preuve, voici ce que rapporte l'historien Victor Schœlcher dans les années 1700/1800 lors de la conquête des Caraïbes : "dans nos colonies, (Caraïbes), j'ai vu les français laisser tomber les soldats de service sous les rayons du soleil plutôt que d'établir, comme les anglais, de longs appentis le long desquels le factionnaire se promène à l'ombre".

Ce que j'ai personnellement vu : premier exemple, un très grand voilier britannique équipé de toiles (tau) afin de se préserver du soleil; tout un système de cordages et poulies d'origine soutient le tau aux mâts (Toulon 2010). Deuxième exemple, dans les années 80, aux Grenadines, des voiliers américains bien plus modestes (10/12 mètres), étaient équipés de sortes de tentes formant manche à air, qui renvoyaient de l'air dans la cabine, par son accès. Rien de tel sur nos voiliers français de location, comparables, ni sur aucun autre voilier jamais vu. A bord de nos bateaux, nous étouffions littéralement. Ils avaient également un barbecue en porte-à-faux à l'arrière, mais c'est commercial, et secondaire.

Ce n'est pas la malchance qui nous a fait perdre toutes nos guerres et rien n'a changé dans nos méthodes; nous le vivons chaque jour. Une blague circule aux USA  : "en posant la question "victoires françaises" sur Google, la réponse qui vient est "cherchez plutôt à défaites. En voici une autre, extraite d'un livre d'époque coloniale encore très anglaise en Nouvelle Calédonie, "Nous faisons du commerce, les français ne pensent qu'à cultiver les terres". (voir mon site "Océanie"). Il y a du vrai, mais il y aurait bien entendu beaucoup à dire, comme pour toute citation.ur tout cela.

Pérou. A Lima, si votre interlocuteur semble approuver d'un hochement de tête, c'est qu'il refuse !

Russie. C'est le mode de vie russe qui a séduit le Directeur de l'Alliance française de Vladivostok ; leur vision sans lendemain, leur patriotisme parfois aveugle, leur capacité à intégrer leurs minorités, leur neutralité face aux comportements des une et des autres ; ni jugement, ni morale ; fautes et écarts sont acceptés, pardonnés. Une immense compréhension de la vie". Le monde 2 Août 2009.



Salutations. bises, accolades, frottis...

Les français font facilement la bise aux femmes, ainsi qu'accessoirement, aux hommes, cela particulièrement à la télévision et dans tous les milieux artistiques. 
La bise est complexe et délicate. Tout d'abord, la femme doit maintenir son corps à distance ! reste à s'entendre sur quel côté commencer, car entre deus joues, il y a la bouche.
reste alors le nombre de bises, de une à quatre, deux ou trois étant le plus courant. Et parfois, on remet ça.

Voici quelques autres pratiques. Les allemands font l'accolade, éventuellement en se frottant le dos exclusivement une bonne connaissance, (amis, famille..) mais au cas contraire, serrent la main très formellement. Cela peut dépendre des milieux sociaux, comme partout. J'ai toujours été étonné de voir un petit gamin aux côtés de ses parents me tendre la main très sérieusement, alors qu'on l'embrasserait ou on lui frotterait la tête en France. L'accoade doit être pratiquée dans les pays anglo-saxons.
Les russes ou slaves en général (? s'embressent sur la bouche lorsqu'ils se connaissent suffisamment). En Allemagne du nord, près loin de la Russie, cette pratique existe et je l'ai subie un jour avec le père de mon gendre, allemand, soit un effleurement volontairement léger et rapide sur les lèvres dans mon cas, supposément pratiqué à titre de démonstration de leur coutumes. A noter que dans ce pays au moins, la mère ou les deux parents peuvent embrasser leurs jeunes enfants sur la bouche, ce qui se pratique aussi prfois en France.


certains arabes se frottent le nez ; les japonais se saluent avec force courbettes, en essayant de deviner quand l'autre va s'arrêter, à moins qu'un signe discret ne soit échangé..



Imposition et habitat.

CHANTIER "durable". En Egypte, l'imposition ne prend effet qu'une fois la maison est achevée.

img border="0" src="BIBLIO/france.gif" width="16" height="16">En France, au moyen âge, on a taxé les ouvertures : les fenêtres restaient donc petites.

En Hollande, les maisons étroites et colorées avec leur poulies en haut, installées au bord des canaux, étaient taxées à la largeur ! Tout s'explique..

Lors de la faillite financière de la Grèce (2010), on a appris qu'une petite chapelle bâtie dans le jardin, suffisait à classer la belle demeure en lieu de culte, dispensée bien entendu, de tout impôt.

Au Japon, un statut avantageux est accordé aux corporations religieuses. 182.601 organismes religieux y sont officiellement déclaré comme tels.
Il y a 77.738 temples bouddhistes (2008) et 85.364 sanctuaires shintos.
Or si les revenus des hôtels et des restaurants sont assimilés à ceux d'une corporation religieuse, incluant les écoles religieuses, leur taux d'imposition sera de l'ordre de 17 %, au lieu de 30% pour les autres sociétés.
Un nombre croissant de temples et sanctuaires en difficulté de gestion sont donc la cible d'agents cherchant à s'en emparer, discrètement.


Chiffres et Couleurs.

Pays chrétiens, le 7, le 13 mais aussi le douze, tous chiffres bibliques. Le 7 est omniprésent, jusqu'à déterminer le nombre de couleurs de l'arc-en-ciel. Si l'on donne treize huitres à la douzaine, on évite d'être 13 à table, le bouquet à 13 fleurs ( 7 est un bon compromis..), et l'étage treize, supprimé en hotellerie. pas d'étage 13, etc. Considéré parfois comme porte bonheur, comme quoi..

Japon. le 4, après réflexion, entre Chine et Japon, je ne suis plus très sûr. voir la Chine, plus bas<

Grèce.  le 666 L’église orthodoxe demande au gouvernement grec de faire disparaître le chiffre "666", symbole de Satan, sur les nouvelles cartes d’identité nationales. L’église estime qu’elle a "le devoir de préserver l’intégrité de la foi contre le chiffre de la Bête" .

Chine, le 8 est le meilleur chiffre On choisit son téléphone selon son numéro. Il y a des catalogues de plusieurs centaines de pages de numéros, depuis 10 dollars jusqu'à 1 million de dollars, le prix atteint aux enchères de Shanghai pour le No 888 888. Le huit est le chiffre de la réussite. La monnaie locale est le Yuans.  Le journaliste (radio) habitait au 17me étage d'un immeuble. Le loyer du 18me était le double du sien.

Le 9. Le neuf est le chiffre impérial (il y a neuf rangées de neuf clous sur la porte de la cité interdite)

Le 4 et le 14. Pauvre, il faudra vous contenter de 4 ou 14, nombres sans importance sinon maudits. La C4 de Citroën se vend mal car le chiffe 4, peut aussi signifier "la mort". Dans l'hôtel du journaliste, il n'y avait pas de 4me étage, pas de 14me, pas de 13me non plus (pour les étrangers qui redoutent ce nombre).
Cette symbolique du nombre se retrouve partout en Chine où l'on achète aussi le numéro de sa plaque d'immatriculation de voiture.

Italie. le 17 - les hôtels n'ont paraît-il pas de 17e étage et les avions pas de rang 17.. Cela proviendrait du chiffre écrit en romain, XVII, qui signifierait la mort ou un très mauvais présage en latin et même en arabe.

Un siècle d'écart : En France, nous sommes au vingt-et-unième siècle, et les italiens "seulement" au vingtième ! Afin d'être bien compris, l'année 1815 est au 19e siècle en France, et au 18e en Italie, ce qui me paraît plus logique.



Québec. Un étage d'écart. Sous l'influence américaine, le premier plancher est désigné comme premier étage, qui est pour nous le rez-de-chaussée. D'après, "Les français aussi ont un accent", de J Benoît Nadeau.



Couleurs. Les goûts et les couleurs ne se discutent pas Chine: le rouge, signe de la vie et du bonheur. Le rouge y est omniprésent. Le blanc y est la marque du deuil. La France serait plutôt caractérisée par le beige, le bleu. L'Italie par le vert, l'Allemagne par le noir, le gris et le vert-jaune foncé. Tous les pays musulmans par le vert, couleur de l'Islam.



Milieu professionnel

Japon. Présentation d'un projet; je cite : "là où un occidental et surtout une français est seul ou presque pour présenter un projet/produit, ils sont nombreux à écouter pour juger et émettre un avis. la France, comme partout est surtout perçue au travers de ses produits de luxe mais ne convainc guère pour la technologie". Mais on ne vous le dira pas directement, ils paraîtront intéressés et vous ne saurez que plus tard que ça ne les intéresse pas. Notons que ça se pratique aussi chez nous, pour ménager l'interlocuteur.
La perfection proche de l'art. On exige d'eux la perfection dans le travail et ça c'est une différence de taille avec nos habitudes. "Là-bas, un tampon mal centré au fond d'une assiette lui fait perdre toute valeur. Le packaging est l'art de faire les paquets qui deviennent un produit en eux-mêmes". Il atteint au japon la valeur de l'art.
Embauche. Devant l'afflux des candidats, des raffinements suprêmes ont été imaginés pour sélectionner le bon candidat : les signes astrologiques, graphologie (l'écriture). On aurait pu retenir la température du corps, ou les pulsations du coeur. Vous souriez ? au Japon, on fait son choix en fonction du groupe sanguin : groupe A, parfait en général, groupe O, dit universel, aussi, selon le poste. Le groupe B suscite la méfiance et ne serait pas vraiment bien vu.

Travail. (Deux entrepreneurs sur radio BFM mars 2007); Je cite "les japonais ne travaillent pas plus que les français, mais il y passent beaucoup plus de temps. Ils ne rentrent pas chez eux avant 23 heures et se rendent dans les bars. D'où ils reviennent souvent saouls pour évacuer le stress. Si ce n'est pas au bar, ce sera aux machines à sous et jeux vidéos.
note hibis : il y a d'autres exigences, dont  la disponibilité totale ou presque, à n'importe quelle heure, sans compensations, ou encore celles de résultat, de perfection.

Débauche. Quand on est placé près de la fenêtre au japon, ce n'est pas vraiment une faveur. On va être licencié, ou on est mis là car on n'aura rien d'autre à faire que de regarder dehors !  en attendant le licenciement ? pas autrefois car l'emploi était à vie, et la vie dans l'entreprise, avec tout ce qu'elle offrait pour ne pas aller ailleurs et travailler. Cela était surtout valable pour les grandes firmes, les autres étant plutôt arriérées, et moins généreuses.

Grande Bretagne. Peut-être comme les allemands, sûrement comme les japonais ( je les ai expérimentés, c'est extrême), les britanniques ne répondent pas à un projet ou une demande sans faire suivre à d'autres services , ce qui les rend moins réactifs que nous - du moins nous le pensons - car en France un seul décide bien souvent pour tous, même si il a pratiqué quelques consultations pour la forme. Chez ces peuples, un projet accepté est rigoureusement suivi, et généralement, ça fonctionne. C'est en tous cas ce que j'ai connu en Nouvelle Calédonie lorsque je passais des commandes auprès d'américains, allemands ou Néo-zélandais.
Une autre caractéristique est que l'anglo-saxon se met vestimentairement à l'aise lorsqu'il fait chaud, et particulièrement dans les pays chauds (légendaires shorts noirs longs et chaussettes blanches au mollet, chemisette, éventuellement avec cravate noire (vus en Nouvelle Calédonie). Dans les mêmes conditions, le français nage dans son costume épais, pas même conçu pour la chaleur (dos de veste sans doublure, tissu aéré). La direction générale ordonne "la tolérance du sans cravate" (ou cas exceptionnel sans veston), comme elle autorise le chauffage !!
L'anglo-saxon est aussi moins formel que nous tout en demeurant réservé et très professionnel. Si vous le ou la remerciez, la réponse sera sans doute, "c'est seulement professionnel" sous entendu, je fais mon travail, on n'est pas des copains. Ça m'est arrivé. Nos plaisanteries ne sont pas bien comprises. Ce qui ne les empêche pas de pratiquer parfois un humour saignant, hors clientèle.
France. Nous serions réputés pour notre accueil déficient, ce que reprend la blague de l'anglais, l'allemand, le français et l'italien, respectivement confrontés à l'acueil, l'organisation, la nourriture et l'animation. Cela au Paradis ou à l'Enfer. En Enfer, la France est bonne première pour l'accueil, mais on pourrait y ajouter le SAV, la communication entre services, notre instabilité et tant d'autres choses. Point réjouissant, nous sommes premiers au Paradis pour la nourriture.
Hélas mal classés aussi pour l'organisation, qui englobe tant de domaines dont le commerce, ce qui nous a fait perdre de gros marchés à l'exportation faute de pouvoir présenter un projet global, "clé en mains", recouvrant tous les corps de métier, sous l'égide d'un unique interlocuteur fiable.
D'un point de vue sociétal, une allemande, correspondante d'un journal et vivant en France depuis huit ans, confirmerait ainsi : "la France est un pays de castes dédaigneuses ou Patronnat et Salariat se méprisent et s'affrontent, sur un fond de communisme qui n'a jamais existé en Allemagne".

Accueil commercial et service. Les Anglo-saxons, "rois du commerce" au Paradis, les japonais et quelques autres n'en croient pas leurs yeux ni leurs oreilles. L'humoriste M. Bouvard disait que les garçons de café paraissaient vouloir le pourboire avant d'avoir servi. et c'est si vrai qu'un bar/restaurant (?) se serait ouvert à Paris avec de véritables serveurs gougnafiers les plus détestables possible. Les américains s'y bousculeraient..
L'expérience rapportée d'une anglaise aux grands pieds cherchant une paire de chaussures est édifiant et très réaliste (ex "The French Paper"), "aventure" vécue reprise dans mes pages "Société", de petits riens



Amitié et amour

Déclarer sa flamme. Les meilleurs compliments pour une femme : 1 - française, italienne, américaine : bien habillée, 2 - anglaise, turque : jolies jambes, 3 - allemande, canadienne : belle peau, 4 - portugaise, hollandaise : belles oreilles, 5 - russe : joli nez, 7 - polonaise : jolis bras, 8 - sud américaine, espagnole : beaux cheveux. Les belles lèvres serait universel ? pas sûr en France. Et messieurs, ne jamais faire allusion aux charmes naturels comme nous en aurions bien souvent envie.

Nos amis les canadiens du Québec "sont en amour avec quelqu'un", et éventuellement "le marie" (j'ai marié un homme), sans doute comme les anglais.
Quelques lectures anciennes rapportent le cas de l'offre, au rare voyageur, d'une femme (Mongolie, Amazonie..) ou d'une jeune fille (tribu Africaine isolée), cela pour le coucher ou le plaisir. Il ne s'agit en fait pour eux que d'une occasion pour renouveler les gènes et lutter contre la consanguinité qui touche les faibles populatins. Sans vouloir être indélicat vis à vis de ces dames, qui nous semblent sacrifiées, les chiennes de traîneaux sont parfois laissées en liberté la nuit lorsqu'un loup rôde, pour les mêmes raisons. Une autre question peut être soulevée pour l'homme, ne pas faillir !


Hôtels de charme(s). Japon. Il y a des hôtels "à l'heure", dits "de passe" chez nous, plutôt crument en évoquant un métier ou une pratique parfois admis ailleurs, raffinés même peut-être au Japon où ils sont tout à fait légaux. Comme rien n'y est jamais vraiment simple, ils peuvent être plus qu'originaux. Jugez en, la façade de l'un d'eux représente le carrosse de Sa Majesté la Reine d'Angleterre. Je ne sais pas comment l'intérieur peut bien être. Deux autres se distingueraient, en proposant des chambres dont les décors vont de la voiture à l'autobus. Là je ne suis plus vraiment. Y a-t-il des sièges-couchettes ? D'autres détails font envie, pensez donc, des lits qui montent au plafond ou qui descendent dans un aquarium (?)  faut-il des bouteilles..

émission de Radio France du 5 02 08 à propos d'aquarium, et pour un hôtel normal, voir l'hôtel aquarium de Berlin).

Iran. Le MDD (mariage à durée déterminée). Je cite : "Il existe en Iran la possibilité d'établir " un mariage provisoire", dont la durée ainsi que les compensations financières ou matérielles sont fixées entre les deux parties. Les négociateurs sont à priori les parents des "mariés". Le mariage peut être conclus pour une durée minimum de deux jours ; il n'y a pas de limite supérieure, ça peut donc être pour la vie. La pratique paraît troubler un peu la société et en tous cas les participants à l'émission, qui ont évoqué, lors d'un délai trop bref, une possible prostitution cachée ou peu s'en faut.

Ce qui dérange le plus, c'est lorsque ce court contrat concerne une jeune fille vierge, compte tenu de la rigidité de la religion sur ce point et de la violence qui s'y attache. 
radio Magreb 2, fin juillet 2008. L'émission portait sur l'éventualité d'un renouveau social en Iran, la position de la population, notamment celle de la jeunesse, dans un contexte où la régulation d'un état protecteur, ne serait plus garantie en cas de  libéralisation.
- Ajoutons qu'une proposition de loi allant dans ce sens a été évoquée en Allemagne !
. Bien, que d'une durée minimum plus raisonnable, le tohu-bohu soulevé a stoppé net l'alternative. hibis : Après réflexion, ce ne serait pourtant pas si bête, au constat de la légèreté avec laquelle on divorce, bien souvent pour une pire misère, dont celle des enfants. Il n'est pas rare que des couples paxés pendant 10 ans, et qui se décide au mariage, divorcent six mois après).

Des baisers.  Le "french kiss(*)" se répand peu à peu, mais hormis en occident, on embrasse assez peu, surtout en public. Dans les pays musulmans, même au domicile, la pudeur et de mise. Mais on s'embrasse en cachette.
(*) le "French Kiss" est catactérisé par l'introduction de la langue, ca que personne ne pratiquait - semble-t-il - au moins dans les pays anglo-saxons, faute de quoi, ils n'auraient pas ainsi défini cette spécialité".
Ainsi, il n'est pas supportable qu'en présence de son père ou de son frère, une fille puisse regarder un couple s'embrasser à la télé : on change alors de chaîne ! 
La même rigueur est observée en Asie et plus particulièrement en Chine, où l'on fait l'équivalent d'une bise à sa dulcinée en lui offrant, au bout de ses baguettes, une bouchée de nourriture.

A Bali, une embrassade publique est considérée comme pornographique et punie de cinq ans de prison ! approximativement la même peine que si l'on montre son derrière ou son sexe. Cependant, la bise se pratique en privé avec les parents et les grands amis; on se met alors joue contre joue, comme parfois en France, mais au lieu de simuler la bise comme souvent chez nous en faisant un bruit de succion-claquement avec les lèvres, on souffle du nez !    En Inde, il y a une légère évolution, mais même au cinéma, l'étreinte est cachée par un savant fondu enchaîné sur un bouquet de fleurs ou un paysage.
En règle générale, on ne s'embrasse pas en public dans la plupart des pays. Aux USA et Canada la chose est codifiée par le P.D.A (Public Display Affection). Il y a même des écoles pour apprendre à embrasser dans ces pays. Le P.D.A veut que l'on s'accorde préalablement sur la conduite à tenir en pareil cas. (Entendu sur une radio le 6 01 08)

Que penser alors du cinéma américain et de ses scènes osées sinon porno ou leurs interminables baisers.




Foi et croyance  voir aussi fondoc 3 (les religions monothéistes) et architecture 60 (autres religions, et constructions)

Fondement de l'église protestante ou "comment se débarrasser de sa femme"(historique)
Pour se débarrasser de sa première femme, le roi Henri VIII a fondé l’église anglicane protestante, car l'église catholique ne lui permettait pas de divorcer. Il put aussi en exécuter.. Depuis lors, deux pays démocratiques réservent des sièges du Parlement aux ecclésiastiques, l'Iran et le Royaume Uni ! ; - 26 évêques sont membres de droit à la Chambre des lords (en 2011) et votent des lois qui, représentant la volonté de Dieu, ne représentent pas vraiment celle du peuple. On doit en réduire le nombre, Mais à l'inverse, on a tenté d'y ajouter un imâm et le grand rabbin !!

Chine; La date du Nouvel An Chinois (nónglì xinnián) aussi appelé Fête du printemps (chunjié) ou Fête du Têt au Vietnam est fixé selon un calendrier à la fois lunaire et solaire. Les années chinoises sont basées sur le cycle de Jupiter, soit une rotation sur douze ans, ce qui explique les 12 signes : Rat, Buffle, Tigre, Lapin, Dragon, Serpent, Cheval, Chèvre, Singe, Coq, Chien, Cochon. Chaque signe a certaines relations avec les autres qu'il faut connaître, c'est absolument indispensable. Exemple, le Lapin ou lièvre (tù), selon le zodiaque chinois, est sociable, discret, raffiné, astucieux, perspicace, sensible. Il s'entend bien avec la Chèvre ou le Cochon. L'année change vers fin janvier, début février. 2005 était celle du Coq, 2006 celle du Chien, 2007 le cochon, 2008 le Rat. LE RAT est le premier des 12 animaux qui se sont présentés devant Bouddha. Premier, mais tricheur car il s'est fait porté par le buffle sur l'essentiel du trajet pour lui passer devant ensuite. 2009 le buffle/bœuf, 2010 le tigre, 2011 le lièvre ou lapin de métal blanc, 2012, le Dragon d'eau.

Dans ce pays du yang et du yin, il n'y a pas de présent - le verbe être n'existe pas - mais un mouvement continu; pas de néant pour la création du monde, mais une terre qui attend la pousse. Deux saisons seulement, celle où la vie se met en veille et celle où elle repart, comme le dragon, tapi sous l'eau l'hiver et que l'on réveille au printemps, crachant son eau pour faire pleuvoir. L'année commence donc début février (le printemps et l'été), parce qu'on voit déjà les premiers effets du renouveau.

Islam. l'année islamique en 2017 (grégorienne). Source, "l'internaute.com". Le mois de Muharram est le premier du calendrier musulman : l'Hégire 1439 ou nouvel an musulman 2017, a cette année eu lieu à la date du 22 septembre 2017, dans le calendrier de l'Islam. La définition de l'Hégire tire sa source d'un épisode de l'histoire religieuse musulmane : le départ de Mahomet de la Mecque pour Médine, un périple aux origines de la fondation de l'Islam.
L'Hégire est un évènement qui marque le point de départ du calendrier musulman ou hégirien. Contrairement au calendrier grégorien utilisé en occident depuis 1582, ce calendrier est fondé sur 12 mois lunaires, de 29 à 30 jours chacun et non sur la rotation de la Terre autour du Soleil. Dans l'Islam, le calendrier ne compte donc que 354 ou 355 jours : c'est cela qui décale la plupart des fêtes comme l'Aïd el-Kebir ou le Ramadan de dix à onze jours dans le calendrier civil chaque année. Le calendrier musulman démarre, depuis une décision du calife Omar (584-644), au moment de l'Hégire, c'est-à-dire en 622.


Les signes du zodiaque. 
A Shanghai et à Pékin, chaque week-end, une foule envahi le parc pour venir y vanter les qualités et les mérites d'un enfant.   voir suite drole 40   Article "Le monde 2", mai 2008.
Préciser l'âge en signes astrologiques est très important car le chien aboie sur le coq qu'il trouve superficiel, alors que le bœuf et le rat peuvent donner de très bons résultats ! donc singe, 28 ans: cheval, 30; serpent, 31 etc. Article "Le monde 2", mai 2008. + détaillé dans  "Drôle4"


En Russie. Le baptême orthodoxe, le krechenie (baptême en russe), a lieu tous les ans le 19 janvier pour commémorer le bain de Jésus dans le jourdain. Cette fête consiste à se plonger trois fois dans l'eau glacée - à minuit - si possible. Toute la nuit défilent des dizaines de personnes qui se rassemblent autour du prorub (le trou creusé dans la glace), et ils font la queue en maillot de bain par moins 15 degrés avant d'entrer dans l'eau, avec la bénédiction d'un pope dans son costume des grands jours.


Le chat noir ; de nos jours encore, il est assimilé à Satan, le diable. Dans des restes calcinés attribués à Jeanne d'Arc (*), et conservés dans un flacon, il y a un fragment d'os de chat noir car on jetait toujours un chat noir dans le bûcher des sorcières.   
(*) Ces restes analysés se sont révélés faux.
Le même sort était réservé à l'espèce pour la coulée d'un verre de bouteille, de composition jalousement gardée, qui avait été exposée à la Villette (Cité des sciences et des techniques). Pauvres bêtes.

 


Carnaval et Noël
De ces deux manifestations, l'une est d'origine chrétienne, l'autre païenne. Et l'on peut s'y tromper à coup sür.
Si de nos jours, Noël commémore la naissance de Jésus (la Nativité, Jésus étant devenu Christ plus tard), c'est par récupération, par foi chrétienne, d'une célébration populaire liée au changement de saison ! la fin de l'obscurité, le retour de la lumière et ses espoirs.
Le Carnaval paraît être une fête populaire de défoulement, alors qu'il fait partie depuis toujours des évènements religieux. Il commence le jour des Rois, 6 jours avant le mercredi des Cendres qui marque le début du Carême, soit quarante jour de privations à venir, jusqu'à la Pâque chrétienne (Jésus crucifié 3 jours avant) ; suivent ensuite quarante nouveaux jours jusqu'à l'Ascension du Seigneur (voir aussi religions fond doc3. Le Carnaval, qui marque le début de la privation, signifie "privation de viande"; et l'on y reconnaît le mot carne (carnation, chair).


L'Empreinte du Renard Blanc. Dans la savane du Mali, une tribu vit chichement mais heureuse, aidée par de petites cultures arrosées à la calebasse. la saison sèche y est dure à vivre et quand il pleut, ce sont des gouttes de 2 centimètres de diamètre qui tombent, à peine espacées. Un vrai mur d'eau. On y utilise un métier à tisser qui relié par des cordes à chacun des doigts de pied du tisserand, le fait ressembler à une marionnette actionnée par des fils; il est heureux. La croyance africaine, naturiste, même dans sa moitié musulmane, y est très forte. Pour prévoir les évènements, on trace des traits et des cases sur le sol sur lesquels on dispose quelque brindilles ou éléments de ce genre, puis on attend la visite du renard, les nuits suivantes, qui ne manquera pas de laisser des traces sur l'ouvrage, qui seront interprétées.

Le cérémonial de la mort revêt une grande importance dans toutes les civilisations, avec la distinction due au rang que l'on connaît, et ce serait selon une hypothèse, ce qui distingue l'homme de l'animal. Dans une peuplade indienne, on fait un trou dans la cloison pour sortir le mort car personne n'aurait voulu se risquer à repasser par la porte si on l'avait sorti par là !  mauvais sort oblige. Exception, le Chef de la tribu sortait par la porte. Selon un document d'Emile Victor, explorateur.


Tibet - FUNERAILLES CELESTES.
Dans une petite communauté tibétaine. Extrait d'un ouvrage. Je cite: "les hommes font partie de la nature, la vie et la mort font partie de la roue de la réincarnation. la mort n'est pas à raindre. Nous attendons ardemment notre prochaine vie. Quand un feu de branches de murier brûle pour le rite, il déroule une voie à cinq couleurs entre ciel et terre, pour attirer les esprits vers l'autel. le cadavre devient une offrande aux esprits et nous les invoquons pour qu'ils emportent l'âme au ciel. la fumée attirent les aigles et les vautours et autres animaux de proie sacrés qui se nourrissent du cadavre. Ce ritese perpétue en ilitation de Bouddha Skyamuni, qui s'est offert en sacrifice aux tigres.

D'abord, on lave le corps et on le rase, la tête et tout le corps, puis on l'enveloppe dans un linceul de tissu blanc et on le place en position assise, la tête courbée sur les genoux.
quand un jour favorale a été choisi, un homme désigné porte le corps jusqu'à l'hôtel. Des lamas du monastère voisin viennent pour aider l'esprit sur son chemin, et tandis qu'ils psalmodient les textes sacrés qui libèrent l'âme du corps, le maître du rite souffle dans une trompe, allume le feu de mûrier pour convoquer les vautours et démembre le corps en brisant les os dans un ordre prescrit par le rituel. Le corps est démembré de différentes façons selon la cause de la mort, mais le travail de découpage doit être impeccable sinon les démons viendront voler l'esprit. On donne d'abord les os aux oiseaux, les vautours préfèrent manger la chair sur les os. Pafois nous mêlons à l'os cassé du beurre de yack et d'autres ajouts pour le rendre plus savoureux. Il est essentiel que tout le coprps soit mangé sinon les démons s'emparent du cadavre


Chamanes, gourous, et autres sorciers. Les morts vivants.
En Haïti, des morts se relèvent la nuit pour se venger. C'est en tout cas ce que nous montre le cinéma d'horreur, sous la forme de personnages dépenaillés et à moitié décomposés. brrrr !
Cette croyance n'en serait pas une et s'appuierait sur des faits bien réels, sauf que les personnages ne sont pas morts du tout mais mis en état "second" sous l'action de drogues, dont des extraits de champignons hallucinogènes, bien connus. ces malheureux êtres seraient alors gardés "au secret" pour être ressortis le moment venu. Ils seraient alors réveillés sous l'action d'un antidote, mais sans doute toujours comateux, demeureraient sous contrôle. Je n'ai toutefois aucune autre certitude, mais il n'est peut-être pas si étonnant que l'on n'en sache rien. Ces manifestations demeurent confidentielles au cours de réunions limitées et secrètes, comme il y en a tant dans ce monde sans que personne ne puisse y participer.


Monstres et terreurs.
 En Ecosse, le monstre du lac Lochness ne fait plus recette mais beaucoup y demeurent attachés.
Le loup a longtemps imprégné les esprits, surtout dans la lande ou la forêt la nuit quand un voyageur transi et tremblotant devait y cheminer. Ainsi a été porté au cinéma "le chien des Baskerville". En France, il y a eu le monstre de Gévaudan, et bien d'autres sans doute, qui ont alimenté nos peurs ancestrales.

Les chinois ont leur dragon, qui porte la terre sur son dos - d'où les tremblements de terre - et c'est un bon génie, célébré à toutes les fêtes.
Mais connaissez vous la tarasque ?  La tarasque, une sorte de dragon amphibie, moitié animal, moitié poisson, faisait chavirer les navires et semait la terreur dans la population tarasconnaise en dévorant moutons, enfants et bergers. Vers l'an 48, sainte Marthe arriva sur le rivage des Saintes-Maries-de-la-Mer et remonta le Rhône. Les tarasconnais la supplièrent de les délivrer. Au final, elle fut livrée à la foule et lapidée.
hibis
Chaque année, au mois de juin, Tarascon célèbre cette victoire, par une fête qui est classée par l'Unesco depuis 2005. Comme on le voit, à Tarascon, on n'exagère pas; seul Tartarin s'en rendait coupable.
La Vouivre "Au cours des siècles, le monstre a été représenté selon l'inspiration et les goûts du moment. Ici à droite, la Tarasque de cérémonie actuelle, côté gauche, avec en fond à droite une sculpture plus ancienne. De monstrueuse, elle est devenue plus sympathique et même débonnaire, avec son allure de grosse tortue hérissée d'aiguilles, comme on peut le voir sur l'image entière, photographiée sur un fond ancien la représentant plutôt sous forme de dragon.> Ces monstres terrifiants suscitent un regain d'intérêt car ils sont décrits et représentés dans de nombreuses civilisations : Chine, Egypte, Ethiopie, Mexique (Aztèques), rives du Mississipi, Europe du nord, Drakkars des Vikings. Les descriptions, écailles sur le dos et longue queue, naseaux de lézard, ailes, les apparentent aux dinosaures volants. Il n'en fallait pas plus pour les remettre au goût du jour. Le problème le plus crucial est la production de flammes car tous crachent du feu. On cherche donc une explication et pour le coup, on imagine que certains dinosaures auraient pu produire quelques flammèches par mélange de produits chimiques.
La Vouivre légendaire de l'Europe médiévale est l'un des plus féroces dragons. Elle peut détruire tout un village avec sa queue ou broyer ses victimes dans ses écailles. Ses yeux lancent des éclairs, ses pattes sont aussi fortes que des troncs d'arbres. Elle est connue en France dans le Jura (ed. Larousse).



Propreté, hygiène..

Main gauche, main droite. Dans bien des pays pauvres, mais également civilisés et même très riches, orientaux en général, indous ou musulmans en particulier, on mange avec la main. Il n'y a plus que guère que les occidentaux qui mangent encore avec des couverts (boutade), auxquels il faudrait ajouter les chinois chics qui utilisent des baguettes.
Il faut dire que dans la plupart des cas, la nourriture, simple et modeste, à base de riz et de petits morceaux de viande, s'y prête peut-être mieux que nos plats occidentaux. Fait bien connu en France, "c'est meilleur avec les doigts" !

Dans ces pays, on va aux toilettes comme partout ailleurs (et comme on peut). Une nécessité a vite fait l'unanimité : séparer les deux fonctions. Par suite, dans ces pays où l'eau n'est généralement pas abondante, ou pas à disposition immédiate, on pratique l'hygiène du mieux que l'on peut.

Des règles strictes ont été définies, auxquelles personne ne déroge.
la première, à laquelle nous devrions songer, y compris chez le médecin ou dans les hôpitaux, est de ne pas se serrer la main !
Ensuite, on se sert de la main gauche pour les besoins naturels, et de la main droite pour manger. En Inde), on se sert seulement de trois doigts (pouce, index, majeur). Ce qui laisse de la marge pour faire autre chose avec les deux qui restent..

Chine. Afin de donner une meilleure image de la civilisation chinoise, lors des prochains jeux Olympiques, le gouvernement Chinois tente de convaincre ses ressortissants de ne pas cracher partout comme cela se pratique couramment.

Japon. Les japonais disent que nous n'enlevons pas la poussière, mais que nous la déplaçons, faisant allusion à nos balais. On serait d'une extrême propreté au Japon selon les commentaires de certains visiteurs, à l'image de leurs laboratoires.

Sans doute y a t-il une bonne part de vérité dans ces propos. Notre petite expérience, au cours d'un séjour trop bref des années 70, nous a permis de relever quelques surprenants indices : bon nombre de japonais , et les gens portaient des masques blancs sur le visage afin de ne pas propager leurs microbes (ce que l'on peut voir parfois à la télé). ! Notre périple en taxi nous a fait cotoyer une mini exposition locale publique: dans un recoin de rues, plusieurs voitures étaient garées, le capot soulevé sur un intérieur et un moteur nickels sortis d'usine !  A croire qu'ils ne roulaient pas avec et qu'ils rangeaient ensuite leur véhicule dans un carton. son compartiment moteur de voiture ! Quelques personnes tournaient autour, propriétaires ou passants, et certaines inspectaient, admiratifs. C'était manifestement le but.

Nous avons aussi traversé des quartiers populaires aux rues étroites couvertes de nappes de fils électriques et téléphoniques croisés dans tous les sens, ainsi que de gros transformateurs électriques sur poteaux. Ce qui est à l'exacte image de ce que l'on peut voir aux USA. Je ne sais pas si c'était sale, et nous n'avons pas en France ces transformateurs électriques sur poteaux, ni d'une manière générale, cette desserte anarchique de câbles. Comme souvent, tout dépend sans doute du lieu que l'on fréquente.



Immaculé dans ses voiles. Le distingué botaniste et voyageur intrépide français "Monod", qui a passé sa vie à traverser les déserts, croisa un jour un homme du pays, habillé de tissus légers et souples, d'une propreté immaculée, et porteur d'un bagage léger. Notre français s'est soudainement senti sale, transpirant sous son barda. Comment pouvait donc faire cet homme ?
Sans doute avez vous remarqué la même chose au cours de voyages ou même en France. Comment font-ils..

L'extrême propreté pourrait être reconnue comme néfaste, et ceci dans un lieu tout du plus incongru, les cantines scolaires !! on croit rêver. Cela me rappelle un temps d'après guerre où l'on disait des américains qu'ils avaient les maladies des gens trop propres (ils avaient déjà beaucoup de cancers). Tiens, tiens..

La médecine oscille entre deux dilemmes. Le premier est toute la liste des micro-organismes, algues, champignons, bactéries responsables de nos maladies. On peut être contaminé par.. un peu tout ce qui nous entoure, la terre, l'eau, les poignées de main, les toilettes, les bains, la douche, les hôpitaux, l'air. Selon l'article d'un médecin, qui en rêve parce que c'est son métier et il ne voit que ça, il vaudrait mieux se laisser mourir tout de suite. C'est sûr, il y en a partout : il y aurait de un million à un milliard de virus par millilitre d'eau>. Un vrai régal, dans parler des bactéries et tant d'autre horreurs. On peut ajouter que nous ne sommes qu'une grosse colonie de tous ces animalcules.
Deux réalités : si on les tue on se tue avec. Si l'on réduit leur présence ou leur contact dans ou sur notre corps (asepsie tentée par de phobiques américains), nos défenses immunitaires s'affaiblissent. D'où l'adage : "tout ce qui ne tue pas, rend plus fort".

les français sont taxés de malpropres par les pays nordiques, ce qui est vrai pour l'entretien de nos biens immobiliers et des locaux. "La France est sale" me disait un Danois, et vu de ce pays, j'ai pris conscience de cette réalité. Cependant, la critique que je rapporte ici, s'adresse à notre hygiène corporelle et non aux façades de notre habitat. Pourquoi cette critique ? à cause de la douche ! sur quelles études s'appuient-ils ? aucune, excepté sur le nombre de douches, à l'époque, ce qui n'est plus d'actualité. Par ailleurs, il est peu courtois d'ajouter que nous avons inventé les parfums pour cacher nos odeurs (un mauvais coup des anglais).

En reprenant ce qui a été rappelé sur l'extrême propreté, point n'est besoin de 30 litres d'eau pour être propre et une cuvette pourrait suffire comme le pratiquaient nos parents. Car nous avons un atout qu'ignorent nos détracteurs : le gant de toilette, typiquement français, auquel s'ajoutait autrefois pour les dames, le bidet !
ça change tout car pour être propre, il faut frotter vigoureusement, ce qu'on fait incomplètement sans gant. CQFD. Definitely (pour les anglais).
Et je soutiens cet usage bien qu'un médecin prétende vouloir l'éliminer (nid à microbes). Il ferait mieux de s'attaquer aux éponges en plastique qui puent et s'émiettent. Un rinçage à l'eau bien chaude suivi d'un vigoureux essorage le nettoie suffisamment (le gant aussi est savonné !). L'essorage constitue d'ailleurs un excellent exercice pour renforcer les doigts et le poignet.



Hygiène et médecine
Songeons qu'avant Pasteur, dont l'oeuvre majeure est d'avoir révélé l'existence des microbes par la fermentation, puis créé des vaccins, on ne se souciait pas de l'hygiène dans les hôpitaux. La médecine tuait alors par infection autant qu'elle guérissait, accouchements compris (une malheureuse sur deux infectée par le docteur, ce qui arrivait bien moins fréquemment aux animaux.. . Un bon siècle plus tard, on remet en cause cette insuffisance dans les services hospitaliers, tout au moins pour les mains, les poignées de porte et tout ce que l'on touche. Quelle vie pour les soignants ?  En microbiologie, le "microbe" le plus répandu provient de nos excréments, l'Escherichia coli ; "la chérie" se passe par la main et tout ce qui touche la main, mais pour cela, voir ci-dessous.

médecine chinoise. "L'acupuncture" décrite ci-après est très, très spéciale ;  âmes sensibles, s'abstenir. Enfin, vous avez l'avantage de ne rien voir. Je n'ai pas enregistré le film, passé sur FR3 au début des années 90. émissions "continentales" avec Alex Taylor.

"Le praticien brandit une aiguille qui paraît être une tige métallique plate, fine et souple d'un bon mètre de long. On se dit, c'est pas vrai !  il se place derrière le patient (l'origine du mot peut avoir deux sens, attente en cabinet ou résistance aux soins). Et il commence à lui enfoncer l'extrémité de la tige dans le cou. Il la fait descendre progressivement sous la peau, le long de la colonne vertébrale, en palpant avec l'autre main au niveau de la progression pour faciliter la chose et s'assurer du bon guidage. S'arrête-t-il à un certain niveau ? c'est probable selon le mal. Quoi qu'il en soit, la plus grande partie de la tige a maintenant disparu et il l'agite sous la peau..

Le malade interpellé déclare : "ça pique un peu mais avec l'habitude, on s'endurcit..

remarquons que certains examens peuvent être très éprouvants, ou leurs prépratifs, tels que coloscopie, radio des seins, et bien d'autres (dont celle qui m'a écrasé le bas ventre au point de presque me faire perdre connaissance).



La médecine chinoise, for éloignée de nos concepts, n'a guère davantage pénétré les pays occidentaux que les autres pratiques dites "parallèles" (et pour la plupart illégales), toutes bloquées par l'identification par Pasteur de ce l'on appelait les "miasmes", dont essentiellement les bactéries responsable des fermentations, révélées par Pasteur. Avec ses vaccins et son hygiène, Louis Pasteur a révolutionné la médecine occidentale. En vies sauvées, nous lui devons sans doute au moins autant qu'à Alexander Fleming, l"inventeur" de la pénicilline (propriétés de champignons). Mais Nul ne fait jamais ce genre d'études. Leurs découvertes ont eu une action de grande ampleur sur toutes les infections microbiennes (hors virus etc..)




APARTE hors sujet.
La question de nos maladies peut-elle être posée sans déclancher le scandale ? tentons nous de guérir ce que nous avons provoqué ? je sais que des cas de malformation, de carences ou même de tuberculose auraient été relevés sur des squelettes préhistoriques, et que les animaux n'y échappent pas. On sait aussi que les cas de cancer ou d'allergies s'étendent, tout comme les nouvelles maladies "personnalisées" (orphelines), ou encore notre dernière révélation, les "perturbateurs endocriniens", une jolie formule, dont l'effet le plus cité est une fin de puberté anticipée pour des gamines gravement déstabilisées dès 13 ou 14 ans. On assiste mêm, impuissants, au retour dess "vieilles" maladies vaincues en occident. Pour tout cela, on ne parle plus des vieux, mais des jeunes !! Certaines de nos molécules produites pour les pesticides, conservateurs, ralentisseurs et "tutti quanti", sont clairement désignées par le milieu médical.

S'ils n'en étaient pas exempts, à durée de vie égale, les populations tribales avaient bien moins de maladies ou de malformations avant l'arrivée de "l'homo ravagus". Le fait est incontestable et rapporté, bien que se limitant à l'alcool, le tabac, la syphilis et compagnie, ce qui n'est déjà pas rien. Peut-être aussi la tuberculose (par l'habitat) ? Revenants de Loire Atlantique-Bretagne cette année 2017, nous avons été frappés par ces champs de céréales de même hauteur; une révélation. Les blés devenus fragiles cassaient ? ils sont désormais bien plus courts. Nous nous interrogions sur le fait qu'ils aient été coupés ou non, tant la surface visible était parfaite. Pas un grain ne dépassit et pour cause, ils ne sont qu'un. Ce sont des clones. Le nouveau créateur est l'homme scientifique, plus fort que Dieu (*). (*)comprendre ici, le "Dieu nature", des animistes ou de Spinoza, soit l'inpénétrable Vivant.

>L"homo ravagus" et ses premières grandes métropoles à rats, immondices, déchets et autres saletés chimiques ou radioactives, devrait être inscrit dans la chronologie de notre planète, au même titre que l'homo érectus, habilis, néandertal, sapiens. Avec un record de temps : un siècle et même un demi-siècle lui ont suffit pour achever ses premiers gros dégâts le mettant lui-même en péril ! Les grippes viennent toutes d'Asie (même "l'espagnole") et bien des grands fléaux du passé du moyen orient, mais l'horrible "ergot de seigle" provient de la conservation de cet aliment. Et si la conservation a sauvé tant de gens de la famine, elle est un danger potentiel, de même tout stockage. Pour autant, et contrairement à ce que l'on veut nous faire croire, le risque de famine croit à nouveau graduellement. Du fait de l'outrance de la spécialisation, de la limitation des espèces, de la distribution démentielle, de la taille des exploitations et élévages, de la technicité et da la faible population ouvrière, de la chimie et de la consommation en eau.


suite possible objets bizarres non identifiés)

hibis Curiosité                   retour au début de page