hibis  "trois sites"



hibis, rien que
la réalité

hibis    Curiosité diverse..  
  •  sommaire par thème
    •  habitat, arts, ouvrages façades et maisons - fontaines, campaniles, cadrans, peintures murales.. - immeubles, tours, habitats divers -
      constructions anciennes, antiques, objets d'art - édifices religieux et religions
      techniques et matériaux, évolution - ouvrages d'arts, gigantisme ialiste
    •  c'est drôle (ou pas) ville et nature, plaques et affichettes, commerce, humains, animaux, la bouffe, véhicules, arts, objets, usages et croyances.
    •  sciences et techniques phénomènes de base, pièges et surprises. unités, forces et composition, énergie, masse, vitese - pression (solides, liquides, gaz), dynamique, température..
    •  physique de la vie (approche) les minuscules qui font des géants, un milieu si complexe, étonnant de créativité - notre naissance.. - physique de l'univers, une interrogation ?
    •  électricité piles et batteries, éclairage, courant électrique (compréhension), (électro)magnétisme, gigantisme - électrostatique - dangers..
    •  sociétéécologie, économie, qualité française et allemande, faits et méfaits..
    • éfits
    •  éditorial l'envie du moment..
  • ou     sommaire global

  ou   "Drôle" global

Cette page: la bouffe, aliments,  lait, beurre..

English


Bon appétit, mais.. "
A Tokyo, un restaurant "fast food" fait payer ses clients à la minute passée dans la salle, soit 35 yens par mn ! (2003).
Pour ce prix (ou ce temps ?), on peut manger tout ce que l'on veut.
On ne dit pas si l'on peut emporter les restes à la maison.

Membres d'une secte ??  Les Japonais se restaurant au comptoir d'un petit bar, dans les espaces souterrains du métro. De petits rideaux individuels les dissimulent. J'étais un peu gêné de prendre une photo. C'était il y a bien longtemps, mais ça existe toujours.

Restauration rapide au Japon (vu à la télé) : Le progrès mécanique s'impose. Après les immenses plateaux tournants chinois qui permettent de choisir les plats qui passent devant vous, les japonais ont organisé l'espace autour de la cuisine centrale en installant un petit tapis roulant qui distribue les plats. On paie selon la taille et le nombre de plats prélevés. Restauration rapide mais pas bon marché.

Note : dans ce même reportage, un jeune couple avec enfant loge dans 25 mètres carrés, apparemment bien équipés et modernes, avec (petit) bain (japonais). Un de ses amis cherche du travail avec horaires et un peu de congés. Jusque là, il travaillait sans !  Juste pour peindre le mode de vie. Et on se plaint ?


Pas vraiment drôle...On connaissait le Big Mac, voici le demi kilo "quadruple bypass burger", au  "Heart attack Grill" (attaque cardiaque), à Tempe, Arizona. Le tout est servi avec des frites garanties au pur lard, par d'accortes hôtesses en tenue - très sexy - d'infirmière - avec stéthoscope autour du cou et croix rouge.
On s'est tout de même inquiété de cette appropriation du monde médical et des soins très particuliers que l'on y reçoit, d'autant que l'on s'y vante d'y préparer la nourriture la plus grasse jamais vue ! Preuve de véracité, le Patron offre un an de repas gratuits à celui qui trouvera plus gras. Voilà quelqu'un qui soigne ses convives.
On n'est pas encore très conscient dans ce nouveau monde, des problèmes posés par une alimentation débridée; On y grignote et boit toute la journée, au travail, au cinéma et spectacles.. les quantités sont effrayantes. Les cartons de bière, de café ou de glaces  atteignent le demi litre, une réalité que le "Times" vient justement de souligner (2017), en affichant la progression du volume d'un simple café. Des excès ou désordres qui gagnent malheureusement l'Europe.


A Taiwan, un restaurant à la mode, "Martun" (toilettes en chinois), propose à ses clients de prendre leur repas assis sur des cuvettes de wc.  Manque la chasse d'eau. Pour se laver les mains bien sûr.


Conseil anglais :    "Après le déjeuner, faites une pause ; après le dîner, marchez un bon kilomètre".

Blague allemande :    "Votre cuisine doit être très propre.. pourquoi donc ? : tout a le goût de savon !"



"La grande bouffe". Un film qui dénonce les excès de gens qui finissaient par mourir de leurs repas gargantuesques.

Voici donc la portion d'une "barbecued ribs" dans un "steakhouse", un restaurant américain classique de grillades. La journaliste a calé avant d'en arriver à la moitié, mais d'autres léchaient leur assiette. Elle a pu emporter l'autre moitié car en Amérique, on vous offre un "doggy bag" (sachet pour chien) ou un "portable container" (récipient) afin de pouvoir ramener ce que vous n'avez pas consommé. Katie avait donc son repas du soir tout prêt. Selon "Today in English", octobre 2007.
Ceci n'est pas un film d'horreur, c'est la "presque" réalité. Le photographe cherche toujours à renforcer un effet et là, un objectif très grand angle (*) a été utilisé, ce que l'on peut vérfier par comparaison : la taille de l'assiette paraît presque deux fois celle des épaules, soit près de 80 cm !   Et les doigts sont en proportion. Tout de même, ça déborde l'assiette !
(*) voir choix "grand angle et téléobjectif"
"La - très petite - bouffe"..
Inde. Des gens se nourrissent de "cazla". Qu'est le cazla ?  de la nourriture pour poissons.

De son côté, un institut écolo propose des bains de pieds avec poissons nettoyeurs, espèce connue qui nettoie habituellement d'autres poissons. On peut y voir un nouvel espoir pour résoudre partiellement la fin dans le monde.. car ces indiens pourraient manger du poisson "d'élevge".



Sur les îles, où pasteurs anglicans et frères maristes français "guerroyaient" chacun pour la suprématie de leur pays d'origine, tous s'étaient mis d'accord pour enseigner un des commandements inédits jusqu'alors : "Tu ne mangeras pas ton voisin ni les missionnaires"  
Prudente invocation pour ceux qui répandaient la parole divine. Texte extrait de "L´appel du Pacifique" par Denise-Aurore Pentecost (Nouvelle Calédonie).
En Nouvelle Calédonie, comme dans tout le Pacifique et au-delà, on consomme bien volontiers des vers fraichement récoltés sous l'écorce ou grillés vers de Bancoule grillés.
dans un film de Paul Emile Victor, voici la curieuse cuisson imaginée par un peuple de a forêt, à cette époque. Des bambous évidés, sont maintenus en biais sur le sol. Les bambous sont remplis d'eau, puis un feu est allumé dessous. De longues feuilles roulées contenant la nourriture sont enfilées dedans, et l'eau bouillonne doucement jusqu'à cuisson. Les bambous ne prennent-ils pas feu ? voir aussi "Physique", paragraphe "inertie", "amusant". 


"Frais comme au premier jour !
bonne nouvelle ou futur désastre ? une université américaine a trouvé un produit qui tue les bactéries responsables de la dégradation du jambon, peut-être aussi des œufs et on ne sait quoi d'autre (information sept 2011).



La couleur d'un produit influe grandement notre appréciation du goût qu'on lui trouve, au point que des personnes trouvent le goût de fraise à de la poire colorée en fraise !  On colore donc à peu près tout, et c'est parfois surprenant. Ainsi des produits laitiers sont colorés par du choux, du marc de raisin, une certaine variété de carottes turques, et même des cochenilles des cactus du Pérou !! - 

Très âgés.
- Ce homard pêché au large de Terre Neuve a été gracié par un restaurateur. Il pesait alors une dizaine de kilos et était âgé de 140 ans ;  le patron n'a pas eu le courage de lui ôter le vie et l'a finalement relâché en mer. Selon "Marianne", janvier 2009.
- Une palourde de 410 ans trouvée par hasard n'est pas tombée en si bonnes mains. Son grand âge est certifié par le nombre de stries de sa coquille, comme bien des coquillages, comparable aux cercles (couches) des arbres. Les savant ont "regretté" que l'animal n'ai pas survécu à leurs investigations.. Ces s.l..ds pensaient en tirer profit en démasquant son secret de longévité. Tueurs en série, ces gens là ne respectent rien. Un restaurateur est plus intelligent et sensible qu'eux. Trop jeunes.
En France, la dénomination "agneau" désigne des bêtes de moins de 1 an.  Pour le veau, je ne sais pas, mais les habitudes diffèrent selon les pays. En Nouvelle Calédonie (années 70), le veau était bien rouge.



L'eau et l'air
Les romains ont bâti les plus longues adductions d'eau (le Pont du Gard montre tout l'intérêt qu'ils y accordaient). Sur terre, hormis les zones désertiques; Il n'y a guère de tribu ou de village qui ne soit  installés au bord d'un cours d'eau, ou près d'une source. L'eau a été déifiée ou vénérée dans presque toutes les religions et croyances. L'eau est à la fois bénie et maudite, lorsque ses flots détruisent et noient (le thème du déluge, punition suprême de Dieu pour faire disparaître l'homme, se retrouve dans presque toutes les religions, y compris polynésienne). Elle est un lien social (romains, africains..). Une source est associée à de la pierre et à l'ombrage, les trois éléments fondateurs de la nature.
Les légumes frais ? Ignores superbement de la cuisine industrielle ou des traiteurs. Fastidieux à préparer, générant des pertes , ils sont réservés à la maison, le vrai, l'unique lieu où l'on "fait maison".

Le dogme "cinq légumes et fruits par jour" n'est pas une phrase en l'air. Personne ne sait qui préconise ni ce que cela recouvre, alors qu'il y aurait une normalisation. Selon le fondateur des épiceries solidaires, il s'agit de 5 portions de 80 grammes de chaque, soit 400 grammes de légumes et fruits par jour (et par personne bien entendu).

(Très) délicates saveurs provençales.
 Voici ce que l'on peut très sérieusement trouver en Provence, bien qu'un tel regroupement de l'offre soit très exceptionnel  :  Des zézettes, coucougnettestétons, galipettes, gratte cul et autres couilles du pape.  J'avoue ne connaître que les couilles du pape, de petites figues blanchâtres. Et que pensez vous des coucougnettes ?   hibis

Un apéro original et sympa pour les amateurs d'oursins.

hibis
D'autant que que pour le même prix, selon ses préférences, on peut avoir:
 

 



La France est le pays de la baguette, du bifteck (beefsteak) et des frites, du fromage et du vin.
Pas spécialement des cuisses de grenouilles comme le pensent les étrangers. Mais les escargots, oui. Les tripes, les ribouis ou la tête de veau, quelquefois.

Les anglais livrent le lait, les français le pain. Le voici d'ailleurs livré .. sur le crochet du volet. hibis

Le vin et ses vignes (du seigneur) sont omniprésents dans et le paysage.  Le fromage. Un très bon vin s'apprécie toutefois bien davantage avec une viande en sauce. Avec le fromage, une telle qualité n'est pas spécialement recommandée, voire pas du tout. Bien des étrangers raffolent de nos plus odorants et goûteux.

Le moment du fromage (souvenir personnel quand internet n'existait pas encore). On s'est bien amusé, à cause de l'odeur et de l'idée, bien sûr. hibis


Laiterie (latteria) automatique.
Géniale idée pour vendre le lait frais à la ferme, la latteria automatique est issue du génie italien. Une réalisation qui devrait connaître un essor fulgurant si ce que l'on en sait s'avère peu contraignant, à la fois pour le propriétaire et ses vaches, et les clients qui devront se déplacer. Toutefois, l'ensemble peut faire partie d'un environnement proposant d'autres prestations, notamment touristiques. De quoi s'agit-il ?  les vaches vont elles-mêmes se faire traire, selon leur désir, avec un badge de reconnaissance qui personnalise la traite. La machine conditionne alors le lait qui est directement disponible à son distributeur. Des bouteilles vides sont même proposées ! GENIAL, si le lait délivré est vraiment celui tiré du pis, sans prélèvements. (extraits d'un article de la presse)


Voici une autre version simplifiée installée au pays basque, dont je ne connais pas l'origine. Plus rustique et sans vaches. Et s'il y avait bien des bouteilles vides ce jour là, ça n'avait pas l'air de fonctionner (L'exploitant doit y apporter ses bidons). Ce serait déjà un rêve, dans ce monde tout urbanisé.
le prix était d'un euro le litre (2015 ou 16), ce qui ne serait vraiment intéressant qu'avec du vrai lait pur fraîchement tiré au pis, sans prélèvements. Je n'ai pas revu ce lieu ou l'appareil a disparu (à suivre). Il pourrait y avoir eu un souci d'hygiène avec les manipulations, de même pour la protection contre les maladies, puisque le lait est toujours traité. hibis
Des vaches allant se faire traire en ville.. ça donnerait un peu de piquant. .

LE LAIT ENTIER. Encore une de ces appellations incontrôlées. Le lait dit "entier" avec son bouchon de qualité rouge (comme si ça allait vous coincer la glotte tant c'est gras), justifierait mieux son nom si l'on en disait qu'il est dégraissé EN ENTIER !  Autrefois, le lait de vache était jaunâtre, épais, et produisait une de ces crèmes que personne n'a plu vu depuis bien longtemps. Avec les produits dérivés; le lait entier permet encore au fabricant de faire son beurre, si l'on peut dire, car le lait vrai de la vache, vendu tel quel, ne paie pas. Ni même le beurre. Le pactole, ce sont les lats gélifiés, improprement dénommés communément yaourts, aux saveurs fruits, les crèmes et pots en tous genres !! il suffit de voir les rayons et la tendance.
avec d'ailleurs, vu leur choix pléthorique et leur grande consommation, aussi peu de gras de lait

 

Traitements du lait.
Le lait pasteurisé est chauffé à température élevée afin de détruire les bactéries, ce qui détruit aussi d'autres produits bénéfiques. On a donc eu recours à des formules moins brutales, dont le lait chauffé à plus basse température et le lait micro-filtré, lequel filtre tellement fin (les bactéries ne passent pas), que là encore, sa valeur nutritive et protectrice s'en trouverait très appauvrie.
Allons y pour la basse température.

Qui l'eut cru ? La caséine extraite du lait a été l'un des premiers "plastiques" utilisé pour fabriquer des boutons, des bijoux ou des billes de billard ! aussi comme épaississant de peinture. L'invention, qui remonte à la fin du XIX siècle, a été détrônée par la bakélite, puis le polychlorure de vinyle (PVC).

LE BEURRE .
Le beurre (?) extra léger à 10/15¨% ne contient que 10 à 15 % de gras, c'est à dire 25 à 30 grammes de graisse ou de lipides dont on ne sait rien; beurre peut-être, graisse végétale probable. Pour arriver aux 250 grammes de la barquette dont vous croyez vous nourrir, on y ajoute des émulsifiants - de l'eau qui mousse - des gélifiants pour que ça tienne et des colorants vu que l'eau n'a pas de couleur. Aussi des conservateurs qui empêcheront que ça se dégrade.
- Ce qui va emporter votre décision, c'est la référence médicale de l'étiquette, dont les miraculeux oméga 3. L'aval de l'Institut Pasteur qui recherche aussi des sous, placera le produit au-dessus de tout soupçon (réduit le cholestérol). A vous de décider si vous voulez manger.. de l'eau, à ce prix là.

Trop manger .. nuit. Si vous avez quelques rondeurs, arrêtez vous avant de battre un record. Vous avez cependant encore une bonne marge, jugez-en : après un petit régime jugé indispensable, le mexicain Manuel Uribe recordman mondial a perdu .. 230 kilos, passant de 570 kg à un petit 340. 
Un américain de seulement 400 kg a été sorti de sa couche par la fenêtre  à l'aide d'une grue, avec les pire difficultés. Une chance qu'ils n'aient pas eu à abattre le mur.

Constatant que 40 % de ses policiers étaient un peu bedonnants, le maire de la ville d'Aguascalientes (eaux chaudes), leur a proposé une prime de 100 pesos (7 €) par kilo perdu.
La bière : dans les pays anglo-saxons, la règle veut que l'on ne serve plus de boissons alcoolisées après une certaine heure, qui est ainsi annoncée : "last orders ... last orders !"  (dernières commandes..). C'est en réalité un signal qui déclanche une avalanche de commandes. Dans les pubs anglais, on fait donc des réserves, ce qui permet de boire en toute quiétude en respectant la loi. J'ai vu en Australie de grandes tables qui, avant l'heure fatidique, se retrouvaient, véritablement couvertes de bières, à se demander comment ils allaient pouvoir boire tout ça. En Allemagne, dans un établissement qui se tient, on sert certaines bières après en avoir soigneusement roulé plusieurs  fois les bouteilles, mises à plat. Comptez un bon quart d'heure avant de voir  arriver la vôtre. Le vin dans le monde. La consommation de vin croît partout; pour bien des peuples, c'est une découverte. C'est en partie un des effets de la compétition mondialisée, car il y a un marché porteur. Californie, Chili, Australie sont déjà bien connus, mais c'est une surprise pour l'Inde, la Chine et davantage encore pour les Tuamotu (!). Avantage dans ces pays, on ne craint généralement pas le gel ni la grêle. En Inde, il fait si chaud que tout est décalé dans les saisons et rythmé sur la bienfaitrice mais ravageuse mousson. On y récolte en février/ mars, et on cueille sous les sunlights de 3 heures à 9 heures du matin.



suite possible la bouffe (suite)


hibis Curiosité                   retour au début de page