hibis  "trois sites"



hibis, rien que
la réalité

hibis    Curiosité diverse..  
  •  sommaire par thème
    •  habitat, arts, ouvrages façades et maisons - fontaines, campaniles, cadrans, peintures murales.. - immeubles, tours, habitats divers -
      constructions anciennes, antiques, objets d'art - édifices religieux et religions
      techniques et matériaux, évolution - ouvrages d'arts, gigantisme
    •  c'est drôle (ou pas) ville et nature, plaques et affichettes, commerce, humains, animaux, la bouffe, véhicules, arts, objets, usages et croyances.
    •  sciences et techniques phénomènes de base, pièges et surprises. unités, forces et composition, énergie, masse, vitese - pression (solides, liquides, gaz), dynamique, température..
    •  physique de la vie (approche) les minuscules qui font des géants, un milieu si complexe, étonnant de créativité - notre naissance.. - physique de l'univers, une interrogation ?
    •  électricité piles et batteries, éclairage, courant électrique (compréhension), (électro)magnétisme, gigantisme - électrostatique - dangers..
    •  sociétéécologie, économie, qualité française et allemande, faits et méfaits..
    •  éditorial le billet du jour..
  • sommaire global

email         mise à jour/rubriques du site   

pages
ou,    sommaire global"

English

Cette page: Architecture, Arts - records, extravagance..

Allemagne ; Tour BMW, Munich

Canada , Vancouver. Il semble que des fantômes rodent au milieu des modernes tours. hibis

Mauvaise augure La vielle tour se profile sur l'arrogant building de verre, comme pour lui jeter un sort funeste.hibis

Des tours pour un records. Cathédrales de notre ère, les tours ne cessent de s'élever, toujours plus riches, toujours plus hautes, avec le même défi qui fit s'écrouler parfois les premières, parvenues au terme de l'ambition de l'homme.

Moyen Orient et Asie détiennent désormais les réalisations et projets les plus fous.

Dubaï, capitale du shopping (à gauche)

Tours jumelles "hightech", à Dubaï.
 

Une nouvelle capitale, Putrajaya (près de Kuala Lumpur), met au monde d'autres "fantaisies" ; on y compte déjà la plus grande mosquée, des reconstitutions (ville de Colmar, pont Alexandre III..). Le Premier Ministre Mohamed Mahathir a dit " nous avons voulu apporter la France ici".   

MalaisieLes centaines de mètres sont désormais l'unité de base 450 pour les tours jumelles Petronas, en Malaisie , les premières plus hautes du monde, avec ses 200 ascenseurs qui peuvent monter les 88 étages à plus de 6 mètres/ seconde (21,5 km/h) .. les plus modernes et pourtant déjà vieillotes.Malaisie : En fond, les deux tours Petronas, sorte de pains de sucre.

A Shangaï, le World Financial Centre atteint 492 mètres. Ces records se mesurent à la hauteur des décors et des antennes couronnant la construction. On gagne ainsi de précieux mètres. Néanmoins, ça devient très vertigineux, 580 mètres à Séoul (2008), près de 800 mètres à  Dubaï, voir (*1) une tour triangulaire qui plante ses piliers dans le sol à une profondeur de 100 mètres. Les ascenseurs atteignent 40 km/h. L'aspect élancé est trompeur et les surfaces proposées peuvent être immenses.
Ces tours sont généralement affectées aux bureaux prestigieux et hôtels qui ne le sont pas moins.
Un architecte Japonais songe à un "immeuble jardin" de 1000 mètres de haut. Les mille mètres sont le nouveau challenge.


Ca bouge fort là-haut. On perçoit des mouvements au sommet de la tour Eiffel tout comme dans les étages supérieurs dans la tour Montparnasse, à Paris (c'est un peu désagréable). La course aux records amplifient dangereusement un phénomène qu'il faut combattre très sérieusement. L'une des solutions, qui fait un peu frissonner, consiste à suspendre dans le large puit central habité, tel un inquiétant lustre, une énorme masse de 600 tonnes qui, au bout de ses câbles contrarie les oscillations de la tour et les réduit, limitant ainsi les effets du vent ou des tremblements de terre (Taiwan, tour de 500 mètres, soit 1 minute en ascenseur).


2015. Une dizaine de buildings d'une hauteur supérieure à 500 mètres sont en cours. L'architecte Adrian Smith fait partie du club restreint de ceux qui peuvent faire édifier de très hauts immeubles. En construction est le Wuhan Greenland Center, 636 mètres sans partie supérieure inutilisable parce que trop étroite, ni flèche.
(*1) Il vient concevoir le Burj Khalifa  de Dubai, 830 mètres, 163 étages d'appartements et de bureaux, un hôtel, prévu pour une exposition de 2020, pour un coût de 1.5 milliards de dollars.  Son projet le plus extrême est le Kingdom Tower, à Jidda, au moins 1.000 mètres, 59 ascenseurs dont cinq à double étage, 157 étages utilisables, 80.000 tonnes d'acier.

L'encyclopédie Internet gratuite "Wikipedia" présente les différents gratte-ciel du monde. Taper le mot "gratte-ciel" pour en faire la recherche. Différents pays sont à consulter.


Tours à la française. Projet de Jean Nouvel. "Science et Vie, 09 2004)

le concept de tour polycentrique  vient l'idée de Denis Sloan dans les années 1980. C'est a la fois simple et génial.

Ses références : en 1980, projet d'extension de la ville d'Erbil en Irak (jamais réalisée pour cause de guerre); aéroport de Lille Lesquin, dôme de Marseille et centre de télécoms des jeux Olympiques d'Albertville, (reconverti ensuite en logements).

A suivre sur l'encyclopédie gratuite "Wikipedia",  (en tapant la recherche pour  "gratte-ciel, puis France")

La structure est composée de plusieurs gros piliers rejetés vers l'extérieur qui peuvent définir un triangle, un carre ou un cercle. Ces piliers supportent des petits blocs d'immeubles indépendants.

Premier avantage : la construction est plus solide et des tours de très grande hauteur peuvent être envisagés: "avec huit piliers,  nous avons imaginé une tour de 600 mètres", assure Peter Terrell, ingénieur structure réputé, associé de Denis Sloan.
Deuxième avantage : toutes ses façades reçoivent la lumière naturelle. Avec l'aménagement de découpes dans les façades (schéma de gauche), l'ensemble est très aéré et éclairé, même au centre.
Troisième avantage : chaque pilier peut contenir des ascenseurs, des escaliers et tous les équipements techniques Il y a donc autant d'issues que de piliers - de trois à huit suivant la taille de I'immeuble. En cas d'urgence, on peut rediriger les personnes vers un autre pilier.

Jean Nouvel a proposé sa future "tour horizon" au concours de  Boulogne Billancourt. Il a été retenu pour construire "Le Louvre" d'Abou Dhabi et le musée National du Qatar (photo). Ce dernier est inspiré de "la rose des sables", ce minéral si spectaculaire avec ses lamelles orangé imbriquées dans tous les sens. Des lames d'acier recouvertes d'un béton spécifique en assurent  l'effet visuel. Un parc-désert environne le tout pour stimuler l'imaginaire. Vu d'ici, avec le plan d'eau, on peut imaginer le vaisseau fantastique d'un maître du monde combattu par James Bond.

Montpellier, architecte Sou Fujimoto

La nouvelle tour, baptisée l'Arbre blanc, offrira de vastes terrasses reliées entre elles par des escaliers extérieurs.  Un bar panoramique ouvert à tous coiffera l'ensemble.

L'architecte Sou Fujimoto, je cite : "J'ai réalisé plusieurs projets résidentiels pour des particuliers aux Etats-Unis, en France et en Allemagne. J'ai aussi reçu des demandes venant d'Inde et des Philippines.
La rénovation m'intéresse, on entre dans une histoire". En travaillant dans des pays différents, on doit s'adapter au mode de vie local. Au Japon, les gens n'ont pas peur de vivre dans des espaces ouverts, d'être vus. En France, c'est différent, les familles demandent plus d'intimité.


2019 : Vancouver House est une tour de 59 étages, vrillée, mais aussi plus large en haut qu'à la base, car le terrain manquait, entre park et voies de circulation. Les étages les plus bas seront inscrits dans un petit triangle quand les plus élevés bénéficieront de penthouses. Architete danois Bjarke Ingels


- Un autre visionnaire part du principe qu'il sera peu logique de descendre d'une tour de 400 étages pour aller remonter plus loin dans une autre de 800. Il envisage donc la ville ou plus vaguement l'espace architectural, comme des tours géantes reliées ensembles par des voies à différents niveaux. Commentaires hibis : c'est un peu le film de Luc Besson, le cinquième élément où l'on voit les voitures "volantes" sortir des murs de très hauts immeubles et circuler à différents niveaux. Développant son idée, il évoque des tours-cités de très grande taille. Cette appropriation de l'espace en hauteur permettrait, dit-il, de loger la population mondiale dans un nombre limité de constructions.. géantes. Mais pour cela, ajoute-t-il, il faudra d'abord savoir élever le sol dans l'espace. Commentaire hibis : à différents niveaux, je suppose, avec des espaces pour les sports, des jardins et pourquoi pas des champs, des bois et des forêts ?.  Pour se faire une idée, on pourrait s'appuyer sur le projet de tours polycentriques à la française (ci-dessus), en l'imaginant en gigantesque. Le problème de l'éclairage naturel deviendrait à l'évidence crucial, car avec les hauteurs suprêmes, ce monstrueux gruyère ne sera qu'ombres et courants d'airs.
Dernières précisions de l'auteur, des gens préfèreront vivre en haut et d'autres en bas, comme maintenant. Ils n'auront même plus besoin de descendre ou de monter. Il n'y aurait plus à proprement parlé de centres concentriques à la manière des villes et villages actuels (qui concentrent le trafic). Commentaire d'hibis : c'est déjà un peu le cas dans bien des mégapoles des USA, comme à Los Angeles.
Ce n'est pas pour demain. Ouf ! mais avec la progression de la population mondiale, il faudra bien tenter quelque chose pour rendre la vie encore plus difficile .. Gageons qu'on verra bien pire que cette vision cauchemardesque, ne serait-ce que pour des raisons purement économiques et mercantiles, On peut en être sûr. Certaines tours-cités de luxe n'abriteront que quelques familles et leur entourage quand d'autres seront un empilage de cellules HLM d'un nouveau genre. On peut aussi rêver d'un nouveau cataclysme planétaire.. qui mettrait tout à tout .. à plat.



Berlin. L'ultra audacieuse architecture allemande a placé un aquarium autour d'un ascenseur d'hôtel. On ne sait pas si quelqu'un, pris d'angoisse, a voulu sortir entre les deux paliers ;  glou glou !

Dans le futur, on pourra peut-être nager soi-même vers la surface. J'aimerais tout autant voir un ballet spectacle de naïades présentant la nouvelle collections de maillots de bains..

 


Nouvel espace libre au mètre carré non valorisé, la mer !
En le faisant payer, c'est tout bénéfice.
Les marinas et autres ports de plaisance tentaculaires bouchent peu à peu la vue de la mer; c'est le cas à Bandol (côte d'azur), où il ne reste plus qu'un peu d'eau au loin, entre les mâtures, et les étroits chenaux ; j'en était éberlué, bien qu'ayant déjà vu disparaître une magnifique et profonde plage à la Capte (presqu'île d'Hyères), au profit de villas ridicules avec jardinets se terminant tout juste dans le dos des baigneurs, pour lesquels ne subsiste pas même un peu de sable sec !!

Attendons nous au pire : d'immenses radeaux verront le jour au large pour agrandir la surface. Monaco s'est ainsi agrandie pour recevoir les bateaux de croisière; quant aux projets présentés ci-dessous, ils sont, si je puis dire, bien ancrés.

Appropriation de la mer. On déborde d'imagination pour occuper cette immensité d'eau nue. Voici le plus raisonnable des projets :
Fin de la crise du logement
: en attendant les projets d'îles flottantes,"Four Seasons Hotels and Resorts" propose d'acquérir un appartement de 80 à 800 mètres carrés sur son fleuron des mers, qui naviguera entre L'ANTARCTIQUE et l'Amazonie, histoire de passer le temps. Les prix d'appel seraient très raisonnables, dépêchez vous donc. La tranquillité n'a pas de prix. Le mètre carré ne coûte qu'un peu moins de 40.000 euros. On ne connaît pas le montant des charges, les évoquer serait mesquin.


suite  (minimal, naturel, blockhauss.. - suite: social, nomade, ghettos, saisissant..)