hibis  "trois sites"



hibis, rien que
la réalité

hibis    Curiosité diverse..  
  •  sommaire par thème
    •  habitat, arts, ouvrages façades et maisons - fontaines, campaniles, cadrans, peintures murales.. - immeubles, tours, habitats divers -
      constructions anciennes, antiques, objets d'art - édifices religieux et religions
      techniques et matériaux, évolution - ouvrages d'arts, gigantisme
    •  c'est drôle (ou pas) ville et nature, plaques et affichettes, commerce, humains, animaux, la bouffe, véhicules, arts, objets, usages et croyances.
    •  sciences et techniques phénomènes de base, pièges et surprises. unités, forces et composition, énergie, masse, vitese - pression (solides, liquides, gaz), dynamique, température..
    •  physique de la vie (approche) les minuscules qui font des géants, un milieu si complexe, étonnant de créativité - notre naissance.. - physique de l'univers, une interrogation ?
    •  électricité piles et batteries, éclairage, courant électrique (compréhension), (électro)magnétisme, gigantisme - électrostatique - dangers..
    •  sociétéécologie, économie, qualité française et allemande, faits et méfaits..
    •  éditorial le billet du jour..
  • sommaire global

email         mise à jour/rubriques du site   

pages
ou,    sommaire global"

Cette page:  Architecture, Arts -    maisons, façades

clic !!  tuiles Beaucaire



C
elle-ci est ancienne ; Il y a un puit devant ; notez la surélévation sur le toit du bâtiment arrière (voir ci-dessous). hibis
Le bâtiment provençal possède un toit à faible pente, couvert de tuiles rondes. 
De nos jours industrialisées, les tuiles rondes, dites aussi "tige de bottes", sont la reproduction
, en plus petit, des tuiles romaines (site archéologique de Vaison la Romaine). Les "véritables anciennes" portent les marques d'une fabrication à la main, soit une matière grossière, encore plus en dessous, des formes irrégulières, des bords mal coupés, des aplats de façonnage. hibis 

Belle maison de ville typique, avec ses volets a claire-voie et sa façade simple. Le dernier étage, réservé autrefois au personnel de service, est de hauteur très réduite.


On peut voir au sommet des maisons provençales modernes, ces surélévations de faible hauteur bâties en retrait sur les toits.  hibis
Souvent ouverts, ou ventilés par des trous, ce serait à l'origine et selon le cas, des séchoirs ou des pigeonniers (hypothèses non confirmées). Ils ont été réutilisés en terrasse supérieure. hibis
hibis

En voici deux autres modèles, assez typiques, avec trous (ventilation, pigeonnier ?).  Le plus bizarre à ce jour, de très faible hauteur, relie deux maisons par la partie supérieure (vieille ville du Lubéron).
Il faut les chercher, mais il y a des toitures à angles ronds ! (tuiles et gouttière). Ici dans le Luberon. hibis

Cette arche elliptique  (*) est typique; souvent simplifiée par suppression des arrondis d'extrémités, l'arc se raccorde alors à angle vif sur les parties verticales.
(*)
 
courbe obtenue en plantant deux clous ou punaises espacés (foyers), que l'on relie par un fil plus long que leur espacement. On tend le fil avec un crayon que l'on fait glisser tout le long. Une formule mathématique reprend ce tracé.
Tours et donjons, inspirés des châteaux forts, sont accolés aux riches et imposantes demeures, que l'on appelle aussi "bastides" (le terme bastide désignerait à l'origine un village fortifié).
La Provence, c'est aussi l'art de la ferronnerie, provenant sans doute d'Italie.
Voir aussi, portes, balcons, grilles (architecture 1 et suite).



suite possible maisons,façades, Normandie.

hibis Curiosité                   retour au début de page